Rejoignez-nous

Festivals

Jain, MC Solaar, Imagination, Gossip et d'autres à Penthaz cet été (Interview)

Publié

,

le

Image d'illustration

Le Venoge Festival, qui se tiendra du 14 au 17 août, a révélé une programmation qui fait déjà vibrer les mélomanes. Des légendes de la musique telles que Earth, Wind & Fire, Imagination, Jain, Gilbert Montagné, MC Solaar, Gossip et bien d'autres sont attendues pour quatre soirées qui s'annoncent mémorables. Greg Fischer, le "taulier" du festival, était mon invité.

 

Comment faire venir tout ce beau monde dans le coeur du canton de Vaud? "C'est toujours la grande question chaque année" confie Greg Fischer, visiblement satisfait des premiers retours. "C'est du travail, tout simplement. On a de bons contacts avec beaucoup d'agents, et au fil des ans, on a su les convaincre d'amener leurs artistes dans notre petit coin de Pentaz."

La soirée du jeudi 15 août, en particulier, promet un revival des plus entraînants avec une programmation qui comprend ce que les années 90 ont fait de mieux et la présence de groupes cultes tels qu'Imagination ou Earth, Wind & Fire Experience by Al McKay "C'est un des guitaristes d'origine du groupe Earth, Wind & Fire qui tourne avec des musiciens pour nous faire revivre les belles années 80," explique Fischer.

Quant à la soirée du samedi, elle sera marquée par la présence de Jain, désormais bien ancrée dans le paysage musical francophone. "Je l'ai découverte au Chat Noir à Genève à ses débuts et c'est la première fois qu'elle peut venir sur la scène du Venoge" se souvient Greg Fischer. Le retour de Gossip, dont le nouvel album prévu en mars fait frémir d'impatience les aficionados du rock. "Avoir Gossip en exclusivité Suisse Romande, c'est vraiment un groupe indie-rock, et c'est un joli exemple de ce que le rock peut faire."

Mais le Venoge Festival, c'est aussi une attention particulière à la scène suisse, avec des artistes locaux comme Aliose, qui ouvriront la grande scène le samedi. "Ils font de la super musique et sont juste adorables," se réjouit Greg Fischer.

Le festival n'oublie pas non plus les icônes du hip-hop français avec la présence annoncée de MC Solaar. "C'est vraiment un plaisir. Il représente tellement, musicalement parlant, pour tellement de monde," confesse Fischer, avouant être un fan de la première heure du rappeur.

Cependant, le programmateur insiste sur le fait que les choix musicaux ne sont pas dictés par ses goûts personnels. "On ne fait clairement pas une programmation en fonction des groupes qu'on aime," précise-t-il. "On a à la base une programmation pour le public. C'est le plus important."

Les organisateurs promettent encore quelques surprises, mais une chose est sûre, le Venoge Festival 2024 s'annonce comme un événement incontournable pour tous les amateurs de musique. "Ce sera le méga dancefloor revival de l'été," conclut Greg Fischer, promettant des soirées où "tout le monde s'amuse".

Avec IA

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Festivals

Avec Plein-les-Watts, le reggae s'invite à Lancy

Publié

le

Image pretexte (Pexels)

La 16e édition du Plein-les-Watts Festival se déroule au Parc Navazza-Oltramare de Lancy jusqu'à samedi. Un open air aux couleurs reggae grâce à un panel d'artistes de tous horizons. Chaque soir, deux têtes d’affiche internationales partageront leurs "good vibes" avec le public.

 

Ce soir vendredi, Collie Buddz (USA), chanteur et producteur américain ayant travaillé avec les plus grandes stars (Beyoncé, Snoop Dog, Shaggy ou encore Sean Paul), et Luciano (JAM), auteur-compositeur et interprète renommé de reggae nu roots sur la scène internationale.

Samedi, la légendaire Marcia Griffiths (JAM), la Queen of Reggae membre des I-Threes (trois chanteuses de Bob Marley & The Wailers) illuminera le parc de sa voix chaleureuse. Egalement au programme, celle de Johnny Clarke, suave et frêle, caractéristique du vieux reggae, reconnue et adulée en Jamaïque.

Le festival qui attire plus de 20'000 personnes chaque année retrouvera ses fondamentaux, avec trois scènes, cinq bars, une vingtaine de foodtrucks et stands de nourriture du monde, un village artisanal et de nombreuses animations pour tous les âges. Parmi les nouveautés, il mettra notamment en place pour la première fois un concept de WC non genré.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Festivals

Le festival de la cité et ses 140 projets à Lausanne cette semaine

Publié

le

Le Festival de la Cite en 2022 (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le Festival de la Cité défrichera de nouveaux territoires artistiques dès mardi et jusqu'à dimanche à Lausanne. La 52e édition de la manifestation gratuite propose au public de jongler entre 136 projets dans 32 lieux de la capitale vaudoise. L'équipe du meilleur réveil des vacances traverse la Versoix pour en parler.

 

Le Festival de la Cité se déploiera dans son fief historique, au bord du lac ainsi que dans le parc et les vergers de l'Hermitage, sans oublier les after à l'usine Tridel. Au total, le grand rendez-vous culturel gratuit promet près de 180 représentations pour un budget de 2,4 millions de francs.

La programmation prend le pouls de la création contemporaine avec 61 représentations d'arts vivants, 66 concerts et 35 DJ sets. Part belle est faite au théâtre, à la danse, aux performances, à la musique ainsi qu'au cirque - qui bénéficie toujours d'une place importante - sans oublier acrobaties, cascades et cinéma.

Parmi les têtes d'affiche figurent Alice Ripoll, Laurène Marx, Vincent Fontannaz, Ilyas Mettioui, Kabeaushé, MC Carol, Billie Bird, Irreversible Entanglements ou encore Raül Refree. Au niveau musical, c'est un véritable tour du monde qui fera voyager le public, du Brésil au Maroc en passant par la Sardaigne.

Les artistes suisses et locaux seront aussi au rendez-vous. A noter entre autres, le concert de yodel, blues et orgue à la cathédrale de Lausanne d'Erika Stucky et Johannes Keller.

Parcours thématiques

Les cinq parcours thématiques se déclinent cette année en "Catharsis" (libération des passions), "Transmission" (de mémoires et de récits), "Forces collectives" (projets collectifs engagés), "Familles curieuses" (spectacles pour familles et jeune public) et "Nouvelles sensations" (projets inclassables et talents inventifs).

Question mobilité, la circulation et le stationnement seront difficiles et réglementés durant les soirées de spectacles. Il est interdit de parquer sur la place du Château jusqu’au 12 juillet, ainsi que dans les environs. Le pont Bessières et la rue Pierre-Viret seront fermés eux à la circulation jusqu'au 8 juillet.

L'an dernier, la manifestation avait attiré plus de 100'000 visiteurs.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Culture

Un air de piano flotte à Genève

Publié

le

Une personne joue sur un piano en libre service- KEYSTONE-MARTIAL TREZZINI

La musique va envoûter Genève ces prochains jours. Le festival les «Pianos Égarés» est de retour jusqu’au 23 juin.

Si vous entendez des airs de piano ces prochains jours à Genève, c'est normal!

Le festival les «Pianos Égarés» est de retour dès ce jeudi et jusqu’au 23 juin. L’association Tako, à l’origine du projet, met en libre-service 25 pianos un peu partout dans le canton, des lieux choisis en fonction de leur fréquentation ou de leur beauté. Comme au Parc des Bastions.

Reportage:

Reportage Les «Pianos Égarés»

Pour mettre en place cet événement musicale, il faut une organisation minutieuse. Jean-Daniel Conus, le coordinateur du projet:

Jean-Daniel ConusCoordinateur pour les «Pianos Égarés»

Le festival propose aussi des concerts gratuits et en plein air.

Un lieu de rendez-vous secret est donné au public. La programmation est 100% locale et variée avec du classique, du jazz, du rap ou de la soul.  

Continuer la lecture

Festivals

Plus de 500 concerts et activités gratuits au Montreux Jazz Festival

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le Montreux Jazz Festival (MJF) a de nouveau concocté un très large programme gratuit à découvrir du 5 au 20 juillet prochain. Plus de 500 concerts et activités seront proposés sur quinze scènes. Avec comme principal lieu de rendez-vous: la Lake House.

 

Concerts, DJ sets, jam sessions, workshops, projections, silent discos, pool parties, rencontres littéraires ou encore cours de danse: le MJF ne lésine pas sur le "foisonnement pléthorique" de sa programmation gratuite. Elle représente d'ailleurs plus de 80% de l'offre totale de cette 58e édition, indique mercredi le MJF dans un communiqué.

"En raison des travaux au Centre des Congrès, plusieurs scènes seront relocalisées au gré d'un parcours repensé sur les quais. La programmation des concerts et DJ sets, largement dévolue aux artistes émergents, est composée de 45% de talents suisses et d'une cinquantaine de nationalités différentes", écrivent les responsables.

La Super Bock Stage quitte la pelouse du Parc Vernex pour s'installer dans un autre espace vert, le Parc Suisse, où résonnera comme chaque été "une musique fédératrice et variée". Le Lisztomania, exploratoire des tendances les plus actuelles, préserve, lui, son identité de club indoor, en trouvant refuge au Mona (nouveau nom de l'Eurotel).

Du jazz au funk en passant par la house

Presque un festival à elle seule, la Lake House investira pour sa part à nouveau les trois étages du Petit Palais montreusien. Une multitude d'expériences attend les mélomanes au gré de ses différentes salles.

The Memphis est le club dédié aux nouvelles tendances du jazz, aux workshops et aux jam sessions. La Coupole est, elle, le lieu de nuit aux couleurs house, funk, disco et urbaines. Le Cinéma est la salle de projection de concerts, films et documentaires, alors que La Bibliothèque regroupe toujours des collections de vinyles et de livres, présentés chaque jour par des invités spéciaux.

Quelques noms à retenir pour les 150 concerts et 260 DJ sets gratuits: Black Coffee, Kenya Grace, Good Neighbours, Maëlle, Joseph Kamel, Dylan Gossett, ELOI, Endea Owens, Darwin, Curses, The Woodgies, Ron Trent ou encore Marcel Dettmann.

Le MJF avait dévoilé mi-avril le programme de sa 58e édition. Parmi les têtes d'affiche attendues sur la Scène du lac et au Casino du 5 au 20 juillet, Deep Purple, Massive Attack, Duran Duran, Sting, Dionne Warwick ou encore Raye.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Festivals

Le 21e Festival Electron plonge dans les origines de l'électro

Publié

le

Image pretexte (archives © Keystone/VALENTIN FLAURAUD)

A Genève, le premier volet de la 21e édition du Festival Electron plongera, jusqu'au 12 mai, dans les origines de la musique électronique à Détroit, au début des années 1980. Au programme, des soirées clubbing, une exposition de photos et des conférences.

Le festival des cultures électroniques se décline désormais en deux temps, au printemps et à l'automne. La première partie de la manifestation a été lancée le 18 avril avec le vernissage de l'exposition d'une quarantaine de photographies tirées du livre "Electronic Landscapes: Music, Space and Resistance in Detroit".

Les photographes new-yorkais Isaac Diggs et Edward Hillel ont cherché à mettre en lumière des figures cruciales de Détroit, comme Mad "Mike" Banks, Theo Parrish, Stacey Hotwaxx Hale, Rick Wilhite ou Amp Fiddler. Ils se sont autant intéressés à ceux qui font la musique qu'au contexte politique, social et urbain dans lequel la musique jaillit, explique le festival.

Le lendemain, les deux photographes donne une conférence sur le projet de leur livre en compagnie de John Collins, une légende de la scène techno de Détroit. Ils évoqueront la naissance de ce qui deviendra un des plus grands bouleversements musicaux du 20e siècle.

Des pionniers

John Collins, un des premiers DJ à intégrer la house, la techno et le proto-hip-hop dans ses sets, sera aux platines pour une soirée clubbing underground le 20 avril. La Genevoise Puma et le Lausannois Matthieu Benjamin complèteront le line-up.

Et le 10 mai, le Festival Electron investira pour la troisième fois le Grand Théâtre de Genève pour une Late Night, faisant résonner les beats à tous les étages de l'institution. Là aussi, des pionniers de la Motor City seront de la partie: Jeff Mills et Stacey Hotwaxx Hale, première femme à passer de la house à la radio à la fin des années 1980. Ils seront accompagnés par des artistes locaux.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture