Rejoignez-nous

Radio Lac Matin

La semaine pour la paix débute à Genève

Publié

,

le

Mieux connue en anglais sous le nom de la Geneva Peace Week… C’est une semaine durant laquelle va se dérouler une multitudes d’événements et de conférences autour de la paix. Cette année les organisateurs ont décidé de mettre l’accent sur la recherche de solutions pacifiques face au risque élevé de conflits violents. L’idée est de se baser sur les leçons de l’histoire aussi bien positives que négatives pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Le focus sera aussi mis sur les 100 ans du multilatéralisme. Pour la communauté internationale, le multilatéralisme est né il y a presque un siècle avec la naissance de la Société des Nations en 1919 à Genève. Et toute une série d’événements cette semaine marqueront cet anniversaire.

Genève est naturellement destinée à accueillir cette semaine pour la paix ?

Oui la plupart des acteurs de la paix sont réunis ici à Genève. Il y a un grand nombre d’organisations internationales… plus de 40 entités des Nations Unies mais aussi des ONG, des institutions universitaires et des centres de recherche très connus. On peut dire qu’il y a une Genève internationale pour la paix. Tous ces acteurs travaillent pour donc pour la paix, les droits de l’homme et le bien-être. Et ce qui est le plus important, c’est qu’ils ont un impact positif sur la vie des gens dans le monde entier. La Semaine pour la Paix permet d’établir des contacts, de connaître et de mettre en valeur le travail de ces acteurs. Elle tente aussi d’éviter que ce travail se fasse en vase close. L’idée est de favoriser une recherche collective de réponses plus créatives dans le domaine de la paix.

Concrètement, que va-t-il se passer cette semaine ?

Vous pourrez assister à des débats ou des événements organisés notamment par l’UNESCO, l’UNICEF, certaines missions diplomatiques, le Graduate institute ou encore de nombreuses ONG.

Impossible de citer dans cette chronique tous les événements qui vont se produire à Genève. Il y en a plus de 70 dont la plupart se dérouleront à la Maison de la paix et au Palais des Nations. 

On peut citer par exemple, un débat qui aura lieu demain sur le rôle des médias comme acteur de la paix. Cet événement est organisé par la Fondation hirondelle et regroupera des journalistes qui sont engagés dans la résolution de crises majeures sur le terrain, par l’intermédiaire de leurs médias. Ce sera très intéressant car ils expliqueront comment un travail journalistique de qualité peut permettre d’apaiser des situations grâce à une meilleure compréhension des enjeux par les auditeurs.

On peut encore citer comme autre événement la projection en avant-première du film « A rose in Winter » au palais des Nations demain à 18h. Un film inspiré de la vie d’Edith stein, une femme juive allemande reconvertie au catholicisme et qui est décédée à Auschwitz avant d’être canonisée par l’Eglise catholique. Edith Stein a travaillé toute sa vie pour la paix et les droits des femmes. Elle est d’ailleurs considérée comme une championne du féminisme. A la fin de la projection, les organisateurs ont prévu un débat avec l’équipe du film et des représentants de l’ONU sur le thème, on y revient, des leçons du passé pour un avenir meilleur.

Deux exemple parmi tant d’autres… il y a aussi des expositions, des performances, des débats d’experts et des animations spéciales prévues pour les enfants. Vous pouvez retrouver l’ensemble de la programmation sur le site internet: www.genevapeaceweek.ch. A noter que tous les événements sont gratuits mais pour certains il est obligatoire de réserver en avance notamment pour avoir accès au palais des nations.  

L'invité

Maria Perez, candidate du Parti du Travail au conseil administratif de Genève

Publié

le

Gratuité des transports publics ou encore l’augmentation du subventionnement des crèches. Voilà quelques unes des propositions de Maria Perez, la candidate du Parti du Travail, au conseil administratif de la Ville de Genève. Elle était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Brexit: quelles conséquences pour la Suisse ?

Publié

le

Ce vendredi 31 janvier, à minuit, le Royaume-Uni quittera officiellement l’Union Européenne. Un départ après trois ans et demi de tractations pour arriver à un accord. Gilbert Casasus, le directeur du centre d’études européennes était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, pour analyser les conséquences de cette sortie du Royaume-Uni, pour l’Union Européenne, mais aussi pour la Suisse.

 

Continuer la lecture

L'invité

Le WEF s’ouvre sous le signe du climat

Publié

le

Le Forum Économique Mondial ouvre ses portes, ce mardi, à Davos. Parmi les invités de prestige de la station grisonne, le président américain, Donald Trump ou encore la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. L’activiste suédoise, Greta Thunberg, fera, également, le déplacement. L’environnement qui sera d’ailleurs au cœur du WEF, cette année, comme l’a expliqué son directeur Olivier Schwab. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin. 

 

Continuer la lecture

Environnement

Quatre fois plus d’antennes actives 5G, en un mois, à Genève

Publié

le

Le député Boris Calame a déposé une question écrite sur la 5G. Malgré le moratoire, le nombre d’antennes actives, émettant de la 5G, a été multiplié par quatre en un mois.

28 antennes émettaient de la 5G,  en décembre dernier… elles sont passées à 120, mi-janvier. Une augmentation qui interroge alors même que le Conseil d’Etat genevois a renouvelé son moratoire sur la 5G, en décembre. Rien d’illégal, néanmoins, car il s’agît  d’antennes actives : en clair, ce sont des antennes, déjà existantes, qui émettaient de la 4G et qui produisent, à présent, de la 5G. Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Des antennes 5G qui ont fleuri dans tout le canton, y compris sur des bâtiments publics ou parapublics :  l’EMS du Bout du Monde, le Service des autos, le Bâtiment de l’Etat de Sainte-Clotilde, l’Hôtel de Police du Chemin de la Gravière, les Ports-Francs de Genève, l’Hôpital des Trois-Chênes, ou encore le Terminal de l’Aéroport International de Genève en sont équipés. Une disposition qui a surpris Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Il est néanmoins possible de limiter ces ondes, en faisant émettre uniquement de la 4G par ces antennes.  Cette mesure pose aussi la question de la pertinence de ce moratoire…

Boris Calame Député Vert

Boris Calame attend une position claire de la part du Conseil d’Etat.

Boris Calame Député Vert

La question écrite de Boris Calame sera traitée, lors de la prochaine séance du Grand Conseil.

Interview à retrouver en intégralité :

 

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Rémy Pagani, Conseiller administratif en Ville de Genève

Publié

le

La Ville de Genève a décidé de mandater des avocats français pour s’opposer à l’autoroute qui doit désenclaver le Chablais français. Rémy Pagani. conseiller administratif en charge du dossier, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture