Rejoignez-nous

Emissions

Météo à Genève : retour du soleil vendredi

Publié

,

le

La plage du Vengeron

Des nuages, des éclaircies passagères et quelques averses aujourd’hui. Les températures atteindront les 20°.

Demain : sortez les parapluies car la matinée sera pluvieuse. L’après-midi sera couvert mais ensoleillé. Il fera 21° au plus fort de la journée.

Vendredi : du stratus oui, mais du soleil. Et des températures agréables : 23° pour les maximales.

Samedi : une matinée nuageuse, un après-midi ensoleillé et de la douceur. Le thermomètre affichera 22°.

Dimanche : pas un nuage à l’horizon et du soleil : la recette parfaite pour une fin de semaine réussie ! Les maximales seront de 22°.

Lundi : début de semaine nuageux et pluvieux. Les températures seront en hausse. Il fera 23°.

Comme un air de vacances cet automne

Les prix sont imbattables et les températures sont plus douces : autant de bonnes raisons pour troquer l’été au profit de l’automne pour partir en vacances.  En Suisse, cette période de l’année est d’ailleurs très appréciée selon les voyagistes helvétiques. Et si l’on en croit la Fédération suisse du voyage (FSV), les départs en vacances en automne prennent progressivement le pas sur la période estivale.

D’après les pronostics ce sont les séjours à la mer qui sont les plus prisés en cette saison. Chypre, la Grèce, l’Espagne ou encore l’Egypte ressortent favoris. Du côté des destinations balnéaires long-courriers, les Maldives, l’Ile Maurice, la Thaïlande ou encore le Mexique arrivent en tête.

Alors, vos valises sont prêtes ? 

Le meilleur des réveils

Avec "Kagami", le Paris Taiko Ensemble va faire résonner Genève

Publié

le

LJFB - La journée finit bien

 

Dans l'enceinte de l'Auditorium de l'École Internationale de Genève, un événement musical unique se prépare à captiver les amoureux de la culture japonaise et des percussions puissantes. Le Paris Taiko Ensemble présente "Kagami". À quelques jours de cette représentation, Toulga Yashilalteï, membre fondateur de l'ensemble, nous plonge dans l'univers du taïko, cet art traditionnel japonais qui transcende les simples percussions.

Le taïko, explique Toulga, n'est pas qu'un instrument de musique; "c'est une discipline complète qui intègre le corps et l'esprit, une forme d'expression où la présence scénique et la synchronisation jouent un rôle primordial." Contrairement à la batterie qui accompagne souvent d'autres instruments, le taïko est une entité à part entière, capable de variations sonores subtiles malgré son apparence de simplicité.

Cette pratique millénaire, issue des temples shintoïstes et bouddhistes, est ancrée dans la tradition japonaise mais a su évoluer pour embrasser des éléments contemporains. C'est dans les années 50 que le taïko a quitté l'enceinte sacrée des temples pour se réinventer en groupes musicaux, tout en conservant ses racines traditionnelles. Aujourd'hui, ces groupes, dont fait partie le Paris Taiko Ensemble, font vibrer les scènes du monde entier.

Toulga Yashilalteï a découvert sa passion pour le taïko à Paris lors d'un concert. Cette révélation a été le début d'un engagement total: achat d'un taïko personnel, pratique assidue de huit heures par jour et un apprentissage rigoureux auprès d'un maître à Tokyo. De cette dévotion est né le Paris Taiko Ensemble, qui est également devenu une école.

Le public genevois peut s'attendre à un spectacle où concentration et synchronisation se rencontrent pour créer une poésie en prose rythmique, défiant les mesures conventionnelles. "On joue comme on chante", affirme Toulga, suggérant que la performance du Paris Taiko Ensemble transcende la musique pour toucher quelque chose de plus profond chez l'auditeur.

Le rendez-vous est pris pour mardi prochain à 19h30. Ceux qui cherchent à s'immerger dans une expérience culturelle hors du commun sont invités à découvrir "Kagami" et à se laisser porter par la puissance et la beauté du taïko.

Continuer la lecture

L'avis de quartier

Votations 2024: votre avis nous intéresse !

Publié

le

Elles sont au nombre de quatre et planifiées des années à l'avance. Les journées de votations en Suisse rythment l'actualité politique et sociétale depuis des siècles. Mais quels impacts ont ces suffrages sur votre quotidien?

C'est ce qui nous intéresse dans L'avis de quartier, le nouveau rendez-vous de Radio Lac.

Subventionné par la Ville de Genève, ce programme a pour but de vous donner la parole à vous, habitantes et habitants de Genève, pour comprendre quels sont les enjeux des différents sujets soumis à la population.

Au programme de ce premier épisode:

  • Retraite: mieux vivre à la retraite avec une 13ème rente AVS
  • Mobilité: projet cantonal de réduction de l'impôt sur les véhicules
  • Constitution: doit-on inscrire l'hymne cantonal, le Cé qu'è lainô, dans la Constitution?

Nous vous donnons rendez-vous le mardi 20 février à 18h au Restaurant le VG (Rue de Carouge 92) pour débattre de ces sujets ensemble.

Vous avez un avis que vous souhaitez défendre sur l'un des sujets précités? N'hésitez pas à vous inscrire via le formulaire ci-dessous, nos équipes prendront contact avec vous très rapidement.

Inscrivez-vous pour participer à L'avis de quartier

Sur quel sujet souhaitez-vous prendre la parole?(Nécessaire)
Avez-vous déjà renvoyé votre bulletin de vote?(Nécessaire)

Continuer la lecture

Il suffit de demander

L'hypnose,une plongée dans l'inconscient

Publié

le

Cette pratique ancienne est de plus en plus reconnue pour ses nombreux bienfaits sur la santé mentale et physique.Rencontre avec celle qui explore les inconscients, VickCapt,Hypnotherapeute,Mentor Experte Mindset des Dirigeant.es.

Combien de formes d'hypnose existe t- il?

Il en existe beaucoup, voici les 5 principales:

L'hypnose analgésie est utilisée de plus en plus fréquemment dans le milieu hospitalier pour soulager les douleurs,

L'hypnose directe qui s'appuie sur des suggestions directives auprès du patient laisse peu de temps à la préparation de relaxation.

L'hypnose régressive, qui permet à la personne de revenir dans sa petite enfance voire sa naissance et de toucher à des émotions du passé

L'hypnose Ericksonienne, qui est la plus courante en thérapie et celle que j'utilise le plus souvent, contrairement à l'hypnose directe, les suggestions sont plus douces, et permettent de mettre des mots sur les maux.

L'auto-hypnose, qui est un état modifié de conscience, que nous pratiquons tout au long de la journée, lorsque nous sommes "perdus dans nos pensées".

Cette pratique s'apprend et permet de lâcher prise, de soulager, d'apaiser seul sans l'aide d'un thérapeute.

Tout le monde est-il réceptif à l'hypnose?

Comme je le disais plus haut, l'hypnose est un état modifié de conscience, où "on décroche de la réalité"  comparable à un rêve.

Nous sommes tous capables de cela, Mais certaines personnes imaginent que l'hypnose est un état de sommeil profond ou alors 

vont dire "j'ai tout entendu " et disent ne pas être réceptifs.

Les personnes sceptiques ou qui veulent "garder le contrôle " auront tendance à clamer cette fausse croyance.

L'hypnose pour quels maux? Et ses bienfaits

Cette pratique, sans danger, demande d'avoir confiance en son thérapeute qui va suggérer des phrases de soulagement à l'inconscient qu'il acceptera ou non.

Par exemple, une personne qui souffre d'insomnie, d'anxiété, d'angoisse, pourra grâce à l'hypnose lâcher prise sur les projections et ruminations mentales.

Elle permet aussi l'arrêt de l'auto sabotage et améliore la confiance et l'estime de soi.

Les phobies, peur de l'avion, les addictions, tabac, alcool, la prise de poids, les douleurs... les bienfaits sont presque infinis. 

Ce n'est pourtant pas miraculeux. Le patient doit savoir qu'une séance n'est pas toujours suffisante et exprimer une volonté de changement pour des résultats pérennes.

Retrouvez Vick Capt chaque Lundi à 11h20 dans L'émission il suffit de demander.

Continuer la lecture

Le meilleur des réveils

Trop vieux pour le festival millénaire des "hommes nus"

Publié

le

Une intense vapeur blanche s'élève alors que des centaines d'hommes vêtus d'un léger pagne se purifient dans l'eau froide et se disputent des talismans: ce rituel séculaire dans le nord du Japon avait lieu pour la toute dernière fois samedi.

Les chants passionnés de "jasso, joyasa" ("corrigez et enlevez le mal") ne résonneront plus comme ils ont résonné pendant des heures samedi soir dans cette forêt de cèdres de la région d'Iwate, dans l'est du Japon. Le temple isolé de Kokuseki a accueilli une ultime fois ce rite annuel populaire, vieux de plus de 1000 ans selon la légende.

L'organisation de l'événement, qui attirait chaque année des centaines de participants et des milliers de touristes, est devenue trop lourde pour les moines et les fidèles aux cheveux souvent grisonnants d'Oshu et de sa région.

Le festival "Sominsai", considéré comme l'un des plus étranges du Japon, est la dernière victime de la crise démographique qui frappe durement les communautés rurales. "Il est très difficile d'organiser un festival de cette ampleur", explique le moine Daigo Fujinami devant le temple qui a ouvert ses portes en 729.

"Il y a tellement de gens (samedi soir) et c'est motivant. Mais dans les coulisses, il y a tellement de travail à faire. Je ne peux pas être aveugle face à cette réalité", regrette l'homme de foi.

Transformation

Le Japon voit sa population vieillir plus rapidement que la plupart des autres pays, avec un tiers de ses habitants âgés de 65 ans et plus. Un grand nombre d'écoles, de magasins et de services de transport ont dû fermer, en particulier dans les petites villes et villages.

Fort heureusement pour ce pays de tradition, d'autres temples à travers le Japon accueillent encore des festivals similaires où par exemple des hommes en pagnes se baignent dans de l'eau glacée ou honorent leurs divinités en se disputant des talismans.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Le meilleur des réveils

La Médiathèque Valais-St-Maurice fête ses 50 ans

Publié

le

Photo d'illustration (KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

 

La Médiathèque Valais – St-Maurice fête cette année son jubilé sous le thème de "50 ans au coeur de la cité". Le programme des festivités débutera mardi avec une conférence autour de la thématique de l’intelligence artificielle. De quoi découvrir ce bel endroit durant les vacances

Dédiée à Chat GPT, cette conférence propose de démystifier l'outil aussi fascinant que révolutionnaire, en parcourant son fonctionnement, ses potentialités et ses implications. Elle se tiendra dans les locaux de l’institution, écrit la Médiathèque Valais – St-Maurice dans un communiqué.

Suivront une balade gourmande en mars durant le Biblioweekend, une exposition des écoles de St-Maurice autour de la lecture en mai, ou encore une action "hors les murs" au Potager agaunois en juin. L’été sera, quant à lui, marqué par la création d’un vitrail de Lucie Frachebourg sur la façade principale du bâtiment. Au deuxième semestre, ateliers, cafés littéraires et contes seront à l'affiche, avant une dernière soirée festive au mois de décembre.

Inaugurée le 18 janvier 1974 dans le bâtiment Lavigerie par Maurice Parvex, son premier directeur, la Médiathèque Valais - St-Maurice a depuis lors continué à se développer. Elle s'est agrandie en 1995, puis a pris possession dès 2005 des locaux situés dans le bâtiment St-Augustin, son site actuel, doublant ainsi sa surface.

L'institution est l’un des quatre sites (avec Sion, Brigue et Martigny) sur lesquels la Médiathèque Valais déploie ses activités, en plus de son offre en ligne. Elle est spécialisée dans la documentation pédagogique et joue le rôle de bibliothèque communale de la Ville de St-Maurice dès 1974. Depuis 2001, elle officie comme bibliothèque spécialisée de la Haute école pédagogique du Valais et depuis 2005 comme bibliothèque du Lycée-collège de l’Abbaye.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture