Rejoignez-nous

Emissions

Journée historique pour les femmes en Suisse

Publié

,

le

Poing levé, des femmes manifestent sur la place Saint-François à Lausanne. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les Suissesses ont donné de la voix vendredi à l'occasion de la grève des femmes. Les cortèges dans les principales villes du pays ont sans doute rassemblé des centaines de milliers de manifestantes, selon un chiffre avancé par les organisatrices.

La journée a été marquée par de nombreuses actions à travers toute la Suisse suivies par des dizaines de milliers de femmes: elles étaient 50'000 à descendre dans la rue à Berne, au moins 40'000 aussi à Lausanne, 12'000 à Genève, Sion et Fribourg, 5000 à Neuchâtel, 4000 à Delémont, selon les chiffres de la police ou des organisatrices.

La mobilisation était aussi importante à Zurich, avec 70'000 participants, selon l'USS, à Bâle (40'000) ou au Tessin. Des hommes étaient présents aussi par solidarité dans toutes les régions du pays.

Le chiffre global de la grève n'était pas encore connu vendredi en soirée, mais l'objectif était de faire au moins aussi bien que lors de la précédente manifestation, en 1991, qui avait rassemblé 500'000 personnes.

"Le début d'un mouvement plus fort"

Pour l'USS, le 14 juin 2019 entre dans l’histoire récente de la Suisse comme la plus grande manifestation politique. "L’économie et la politique doivent faire davantage pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes. Ce n’est pas la fin d’une mobilisation préparée depuis des mois, mais bien le début d’un mouvement pour l’égalité encore plus large, mieux interconnecté et donc plus fort", écrit le syndicat dans un communiqué.

Vendredi, certaines militantes ont pris possession de l'espace public avant même le lever du jour, comme à Lausanne où plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées en pleine nuit autour d'un feu de joie sur la place de la Riponne.

Le chef-lieu vaudois a aussi vu défiler quatre femmes au sommet de sa cathédrale où, pour la première fois en 600 ans d'histoire, la fonction de guet est passée en main féminine. Autre bâtiment emblématique de Suisse, la tour Roche à Bâle, la plus haute du pays, a projeté le logo de la grève sur sa façade aux premières heures du jour.

Parmi les autres actions symboliques, de nombreuses rues et places ont été rebaptisées dans plusieurs villes. Souvent avec les noms de personnages historiques féminins, parfois de façon fantaisiste, comme à Fribourg où la place Georges-Python a été transformée en Georgette-Pythonne.

Clitoris en balade

A Neuchâtel, c'est une autre figure masculine de la ville, David de Pury, qui a fait les frais des féministes. Sa statue a été habillée de violet, la couleur du mouvement. A Sion, la place de la Planta s'est notamment égayée aux chants d'un "choeur de doléances", créé pour l'occasion par le collectif Les Indociles.

De leur côté, les militantes zurichoises ont fait parler d'elles en se baladant en ville avec la reproduction géante d'un clitoris, tiré sur un chariot. Elles ont aussi bloqué en début d'après-midi, et durant près de deux heures, le trafic des trams aux abords de la gare en se plaçant sur les voies avec des banderoles et des caddies à commission.

Décentralisée et multiforme, la grève a connu deux moments unitaires à travers tout le pays. Le premier à 11h00 avec la lecture de l'appel à la grève, comme à UniMail à Genève où les étudiantes ont conclu cette déclaration solennelle en lançant des confetti violets et en scandant le slogan "Emancipation!".

L'autre heure marquante de la journée a été 15h24, instant à partir de laquelle les femmes ne sont plus payées, selon les statistiques de la différence salariale entre les sexes. A Delémont par exemple, sur la place de la Gare, une énorme clameur s'est élevée à cette heure symbolique, à coups de sifflet, de louches et d'autres ustensiles de cuisine.

Bain de foule à Berne

Du côté du monde politique, plusieurs conseillères nationales, en session à Berne, se sont octroyé une pause à 11h00 devant le Palais fédéral. Accompagnées par la conseillère fédérale Viola Amherd et majoritairement vêtues en violet, elles ont été acclamées par les milliers de personnes présentes sur la place. Les parlementaires ne se sont toutefois pas attardées pour ne pas laisser leurs homologues masculins voter sans elles.

Une autre conseillère fédérale, Simonetta Sommaruga, s'est déplacée vendredi matin à Lausanne. Entourée des cinq conseillères d'Etat du gouvernement vaudois, la ministre socialiste est allée débattre des inégalités de genre avec les étudiants du gymnase du Bugnon.

Revendications en tout genre

Le secteur hospitalier s'est aussi mobilisé. Cela a été le cas aux HUG à Genève, où le personnel de l'établissement est constitué aux trois quarts de femmes. Plusieurs intervenantes ont pris la parole pour déplorer la détérioration des conditions de travail. Une action a aussi été menée au CHUV à Lausanne.

Plus généralement, cette journée a donné lieu à des revendications tous azimuts. Les collectifs "Droit de rester pour tou-te-s" et "Appel d'elles" ont plaidé la cause des femmes migrantes. L'Union syndicale suisse (USS) a mis l'accent sur l'égalité dans le monde du travail, tandis que Caritas a déploré que le fait que la pauvreté touche davantage les femmes que les hommes en Suisse.

Amnesty International a souhaité attirer l'attention sur l'ampleur des violences sexuelles à l'égard des femmes. De son côté, Pro Infirmis a demandé que cessent les discriminations touchant les femmes en situation de handicap.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il suffit de demander

Les restos d’Edouard:Nagomi

Publié

le

Direction la rue de Zurich aux Pâquis dans ce restaurant qui fait figure d’institution en matière de sushis et de gastronomie japonaise,Nagomi.

Prenons place au comptoir devant le maître des lieux,le chef Masa (Masahiko Numabukuro).Ici, le chuchotement est de mise dans ce lieu qui aspire à l’humilité et à la quiétude. Nous sommes en pèlerinage culinaire et il s’impose de faire confiance, de se laisser guider par le maître des lieux ,il faut profiter de l’instant avec un mélange de classiques de la maison et de quelques nouveautés en fonction de la saison. Il y a du chaud, il y a du froid... Mais quoiqu'il arrive,c’est le chef qui décide.

Qu’est-ce qu’on mange?

L’Agedashi dofu électrise les sens ! Servi encore chaud, ce plat est composé d’un morceau de tofu frit poché dans un sublimissime bouillon de soja et bonite, le tout accompagné de radis et gingembre râpés.Poursuivons, par quelques makis et nigiris (saumon, thon, thon gras, sériole et crabe),laissez vous tenter par l'huître panée(kaki furai) ou quelques sushis et sashimis.Coté desserts ,les gourmands dégusteront le pudding au sésame noir ou le sorbet au vin de prunes. Le bonheur nippon est sans nul doute chez Nagomi.

Retrouvez les restos d’Edouard chaque Jeudi 11h20 dans l'émission il suffit de demander et recevez la newsletter d’Edouard Amoiel https://amoiel.ch/

Continuer la lecture

Cyclisme

La campagne genevoise reçoit le Championnat Suisse de cyclisme

Publié

le

De

Championnat Suisse de cyclisme 2024
© Championnat Suisse de cyclisme

Nous avons une grande nouvelle pour toutes les passionnées et tous les passionnés de cyclisme, le Championnat Suisse de cyclisme est de retour en Suisse romande. De plus, pas dans n’importe quel cadre, puisque les cyclistes auront la chance de parcourir la campagne genevoise !

En effet, cela fait 8 ans que nous n’avions pas eu l’opportunité d’assister au Championnat Suisse de cyclisme, alors c’est un retour à ne pas manquer et, pour l’occasion, Radio Lac est partenaire de l’événement.

. L'occasion pour Benjamin Smadja d'en parler avec Yan Zanus-Fortes, membre du comité d'organisation.

Championnat Suisse de cyclisme à Aire-la-Ville

Le jeudi 20 juin, le samedi 22 juin et le dimanche 23 juin, vous êtes chaleureusement convié à venir soutenir les cyclistes qui se lanceront sur la boucle de 15.4km qui compose le parcours. Le départ et l’arrivée auront lieu à Aire-la-Ville, où vous pourrez également suivre toute la durée des courses sur les écrans géants ou, si vous préférez, il sera également possible de vous rendre en bordure du parcours.

Championnat Suisse de cyclisme

© Championnat Suisse de cyclisme

Vous l’aurez compris, le Championnat Suisse de cyclisme, organisé par le Sprinter Club Lignon et Swiss Cycling, se déroulera sur 3 jours, puisque ce ne sont pas moins de 22 courses qui auront lieu et donneront la possibilité aux cyclistes de donner le meilleur d’eux-mêmes sur le parcours.

Les différentes catégories de course

Vous en aurez pour tous les goûts :

  • Jeudi 20 juin : Contre-la-montre avec les meilleurs spécialistes suisses.
  • Samedi 22 juin : Défi Boscardin pour les enfants, Femmes élites et La Classique genevoise.
  • Dimanche 23 juin : Courses paracycling, Hommes élites et Juniors.

Du cyclisme mais pas que !

En plus d’avoir la chance de voir concourir les têtes d’affiche et les espoirs du cyclisme, vous pourrez également profiter d’une soirée unique, le samedi 22 juin, qui sera marquée par la convivialité.

Au programme, de la musique pour vous faire danser jusqu’à minuit et de quoi vous régaler les papilles avec un risotto géant, des Malakoff, des saucisses-frites, des planchettes apéritives et des hot-dogs. Alors aucune excuse pour ne pas aller faire un tour à Aire-la-Ville entre le 20 et le 23 juin !

Continuer la lecture

Environnement

Un "jumeau numérique" de la Terre pour améliorer le climat

Publié

le

Porapak Apichodilok, via Pexels

L'Union européenne a dévoilé lundi une copie numérique de notre planète, afin de simuler et surveiller les risques environnementaux tout en trouvant des moyens d'atténuer le changement climatique.

 

 

"Destination Earth", projet émanant de la Commission européenne, est un modèle numérique de la Terre, qui va permettre de surveiller, simuler et prédire le climat et d'autres phénomènes naturels en utilisant une "quantité de données sans précédent", selon le site de l'initiative.

Cet outil peut être comparé à "un chat-GPT pour le système terrestre" et constitue un "des exemples les plus avancés de la manière dont la technologie peut nous aider à lutter contre le changement climatique", a souligné Margrethe Vestager, commissaire à la Concurrence présente lors de la cérémonie d'inauguration du modèle, à Kajaani (centre) en Finlande.

S'adapter au changement climatique

L'objectif de cette réplique est d'informer les responsables politiques et le public sur la meilleure manière de s'adapter au changement climatique et d'en atténuer les conséquences, en fournissant des scénarios précis et interactifs. Les données et "les outils de prévision" seront "à la portée d'un très grand nombre de personnes", s'est réjoui Mme Vestager. Les maires pourront par exemple prendre des mesures adéquates pour que leurs villes puissent faire face à des événements climatiques extrêmes, a-t-elle exemplifié.

Ce modèle associe technologie numérique et science du climat à une connexion internet haut débit et à l'intelligence artificielle, alimentées par des superordinateurs.

C'est un "tournant", a dit Florence Rabier, directrice générale du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, car ce système permettra à n'importe qui de poser des questions concernant le changement climatique. "Vous posez une question et 'Destination Earth' peut alors exécuter des scénarios sur mesure (...) pour répondre à la question que vous posez (...) avec une précision sans précédent", a-t-elle salué.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

Les Vieux Grenadiers ouvrent leurs portes pour leur 275 ans

Publié

le

Les troupes des Vieux-Grenadiers défilent dans les rues à l'occasion des 275 ans de la société. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Samedi, les Genevoises et Genevois auront l'opportunité unique de découvrir les coulisses de la Société des Vieux Grenadiers à l'occasion de leur 275e anniversaire. Une journée portes ouvertes est organisée au siège de la société, situé au 92 rue de Carouge, de 10h à 18h. Thierry Aeschbacher, président du comité d'organisation, était mon invité.

 

Les visiteurs auront l'occasion de visiter l'arsenal de la compagnie, un lieu emblématique souvent associé aux défilés dans les rues de Genève. « Vous verrez tout l'équipement que possède la compagnie », précise Thierry Aeschbacher. En outre, les divers étages du bâtiment seront accessibles, y compris la salle du comité central où se prennent les décisions importantes concernant la société.

Des stands de démonstration et de dégustation seront également présents, représentant les différentes sections amicales des Vieux Grenadiers. « Il y aura un stand de dégustation des poissons du lac avec la section des pêcheurs, et la possibilité de découvrir la plus petite ville du canton de Genève avec la section du Clos VG ». En plus de ce programme, des jeux pour enfants, et une petite restauration assurée par diverses sections viendront agrémenter une journée promet d’être festive et conviviale. « Il y aura de la petite restauration, un stand tenu par les skieurs où on pourra boire un shot imprononçable, dégustation de poissons, un risotto géant, des grillades » énumère Thierry Aeschbacher.

Une société ancrée dans la vie genevoise

Malgré une réputation parfois associée à une certaine confidentialité, les Vieux Grenadiers sont loin d'être une société secrète. « Si vous venez dans notre restaurant, on a le tableau des membres qui est affiché dans la salle et qui est donc accessible à tout un chacun », souligne Thierry Aeschbacher. En effet, le restaurant des Vieux Grenadiers est ouvert au public, sauf le jeudi soir, réservé aux membres.

Diriger l'organisation de cet anniversaire est une grande responsabilité pour Thierry Aeschbacher, qui préfère insister sur le travail d'équipe. « C’est surtout un grand honneur d’avoir été choisi par le président de la société pour être président du comité. On est une équipe au sein du comité, et encore en dessous de ce comité, il y a des équipes qui ont réfléchi à tout ça depuis bientôt une année. »

Ne manquez pas cette opportunité unique de découvrir les secrets des Vieux Grenadiers et de partager un moment de convivialité en famille et entre amis ce samedi. En novembre, c'est un banquet, symbolisant l’amitié, qui clôturera cette année de jubilé.

Avec IA

Continuer la lecture

la journée finit bien

5 invités pour découvrir le Bol d'or Mirabaud 2024

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Chaque année, les eaux scintillantes du Lac Léman deviennent le théâtre d'une compétition nautique d'exception: le Bol d'Or Mirabaud. Cette régate, qui attire des marins du monde entier, est un véritable événement qui combine tradition, passion et technologie de pointe. Un événement à vivre en direct sur Radio Lac, notamment grâce à 5 invités qui font le Bol d'Or Mirabaud, à commencer par Yann Petremand, président du comité d'organisation.

Créé en 1939, le Bol d'Or Mirabaud est une régate ouverte à tous les types de voiliers, des monocoques aux multicoques. Le parcours, d'environ 123 kilomètres, s'étend de Genève à la pointe du Bouveret et retour. Véritable laboratoire de technologie depuis sa création, le Bol d'Or Mirabaud est la plus importante régate du monde en bassin fermé. Un poids historique qui repose entre autres sur les épaules de Vincent Boiron de la Société Nautique de Genève.

Le Bol d'Or Mirabaud est réputé pour ses conditions de navigation variées et parfois imprévisibles. Les équipages doivent être prêts à adapter constamment leurs voiles et leur cap pour tirer le meilleur parti des conditions météorologiques changeantes. La régate attire une diversité impressionnante de participants, des amateurs passionnés aux professionnels aguerris. Les catégories de bateaux sont variées, incluant les monocoques, les multicoques, et même des voiliers de la classe Décision 35 et des catamarans de classe TF35. Cette diversité permet à chacun de trouver sa place dans la compétition et d'y participer selon ses compétences et ses ambitions. Plus de 500 bateaux et 3500 équipiers prennent part à cette grande fête du Lac, y compris Marie Barbey-Chappuis, Conseillère administrative en charge du Département de la sécurité et des sports.

Pour l'édition 2024, qui se tiendra les 14, 15 et 16 juin, le Bol d'Or Mirabaud a décidé de se rapprocher encore plus de son public en créant un espace de fête à l'extérieur de la Société Nautique de Genève. Le village d'animations sera déplacé sur les quais de la ville, à l’esplanade du Port-Noir, offrant une expérience immersive aux spectateurs des vendredi matin, 10h. Un beau programme est prévu, détaillé par Olivier Peulvast, directeur d'Egg Sport.

Chaque année, cet événement emblématique continue de captiver et d'inspirer, rappelant à tous les participants et spectateurs le défi unique de la navigation à voile. Que vous soyez un marin chevronné ou un amateur de belles aventures, le Bol d'Or Mirabaud est une expérience à ne pas manquer, ce que la banque du même nom ne manquera pas de faire.

 

 

Plus qu'une régate; c'est une célébration de la passion pour la voile, de l'esprit de compétition et de la beauté du Lac Léman. A vivre au port noir ou chez vous sur Carac.

Continuer la lecture