Rejoignez-nous

Culture

Paléo change son terrain

Publié

,

le

Pour sa 45e édition, le Paléo Festival Nyon devra repenser son terrain. Des changements d'envergure et un nouvel objectif en matière de durabilité

L'information était connue, voici finalement le début du changement pour le terrain du Paléo. La cause ? L'installation d'un nouveau dépôt de trains de la ligne Nyon-St-Cergue sur le terrain proche de l'entrée du festival. Une nouvelle donne qui oblige le rendez-vous vaudois à se réinventer. Il s'agit, selon le festival, du plus grand changement d'aménagement depuis l'année 1990.

Jusqu'en 2019, le terrain ressemblait à ceci :

Suite à la création de la scène des Arches, le terrain du festival ressemblait encore à cela cet été. © Paléo Festival

Désormais, le terrain va évoluer. La perte d'une parcelle au nord-est, où se trouvait jusqu'à présent une zone logistique, changera la donne : les scènes des Arches et du Détour ne pourront pas être maintenues à leur emplacement actuel. La partie actuellement au dessus de la scène du Détour sera agrandie et l'aménagement repensé, avec l'ajout de deux nouveaux espaces scéniques. Les Arches laisseront la place à une nouvelle scène installée au nord du terrain, avec une capacité et une programmation similaire. Les festivaliers seront d'ailleurs appelés à participer au choix du nom de cette nouvelle installation. Le second espace musical sera proche de l'entrée et se voudra thématique.

Les changements vont impacter la position des scènes dès l'année 2020. Mais les changements semblent moins importants que prévus. © Paléo Festival

La partie sud cependant ne connaîtra pas vraiment d'évolution. Le Festival profitera de ces changements pour continuer dans sa voie du développement durable avec de nouvelles ambitions : viser une diminution de 25% de l'émission carbone d'ici au 50e anniversaire en 2025. Cela va notamment passer par la mise en place dès l'an prochain d'un système de vaisselle consignée. D'autres axes ont été ciblés, comme la nourriture ou les transports.

 

Dès l'an prochain, le terrain du Paléo changera. De nouvelles scènes et de nouveaux espaces sont prévus. © Paléo Festival

Annoncés comme une vraie transformation du Festival, ces changements seront-ils très impactants ? Il est trop tôt pour le dire, notamment avec des questions en suspens, concernant par exemple ce nouvel espace thématique à l'entrée du terrain. Toujours est-il que le Paléo indique que la capacité du lieu ne sera pas augmentée. Vraie révolution ou simple changement ? Réponse lors de la 45e édition du 21 au 26 juillet 2020.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Chantal Prod'Hom, cheffe du mudac, décorée par la Ville de Lausanne

Publié

le

Chantal Prod'Hom dans le nouveau bâtiment du mudac sur le site de Plateforme 10, le 14 juin dernier. Les autorités lausannoises saluent la contribution "majeure" de la directrice du musée au rayonnement culturel de la capitale vaudoise. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'actuelle directrice du Musée cantonal de design et d'arts appliqués contemporains (mudac), Chantal Prod'Hom, a été décorée par les autorités lausannoises. La Ville lui a décerné la Médaille d'or 2022 pour son engagement "remarquable" en faveur du développement du mudac et du nouveau quartier des arts Plateforme 10, ainsi que pour sa contribution "majeure" au rayonnement culturel de la capitale vaudoise.

Une cérémonie de remise du prix est prévue lundi à 18h30 dans le nouveau bâtiment du musée sur le site de Plateforme 10, en présence de la Municipalité in corpore, a communiqué celle-ci. Alors que Chantal Prod'Hom sera remplacée à la tête du mudac le 1er janvier 2023 par Beatrice Leanza, la Ville écrit que l'occasion était "immanquable d'honorer son riche parcours au c½ur de la culture muséale lausannoise et vaudoise et de l'en remercier."

Née à Lausanne en 1957, Chantal Prod'Hom est historienne de l'art. Elle a été formée à l'Université de Lausanne, où elle a également étudié l'archéologie, ainsi qu'à l'Université de New York, aux Etats-Unis.

Curatrice au Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA), elle devient dans les années 90 directrice du Musée d'art contemporain de Pully (VD), avant de prendre les rênes du mudac, alors institution communale installée dans la Maison Gaudard, en 2000. "Durant 20 ans, Chantal Prod'Hom a développé une véritable identité pour ce musée, plaçant Lausanne sur la carte internationale du design, avec des expositions sillonnant le monde entier", souligne la Municipalité.

Ambassadrice de Plateforme 10

Chantal Prod'Hom a aussi été présidente du conseil de direction de Plateforme 10 de 2015 à 2020. Dans le cadre de cette fonction, "elle s'est engagée sans relâche, portant publiquement, à l'international comme en Suisse, le projet culturel au nom des trois musées (mudac, MCBA et Photo Elysée, ndlr) et de leurs ambitions", poursuit le communiqué.

Regroupant depuis l'année dernière les deux principales distinctions décernées jusqu'alors, à savoir le Prix de Lausanne et la Médaille d'or de la Ville, la nouvelle version de la Médaille d'or a pour objectif d'honorer les personnalités "exceptionnelles" ayant contribué au rayonnement de la capitale vaudoise "dans une juste représentation entre les femmes et les hommes et dans des domaines reflétant plus largement l'ensemble de la population lausannoise".

La remise de la récompense est accompagnée de 10'000 francs. La lauréate pourra offrir cette somme à une association à but non lucratif lausannoise de son choix.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Cinq films en lice pour recevoir le "Marcus d'or" à Aventiclap

Publié

le

Le cinéma suisse et d'ailleurs est à l'honneur cette fin de semaine à Avenches et Payerne (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le festival Aventiclap revient jeudi pour une cinquième édition au théâtre du Château à Avenches, mais aussi pour la première fois au cinéma Apollo de Payerne. Cinq films sont en lice jusqu'à dimanche pour recevoir le "Marcus d'or", la statuette décernée au meilleur long-métrage de cette compétition nationale.

Présidé cette année par la chanteuse, danseuse et actrice La Castou, le jury devra trancher entre "Nos otages" de Michael Steiner, "Last Dance" de Delphine Lehericey, "Wet Sand" de Elene Naveriani, "Drii Winter" de Michael Koch et "Bang!" de Richard Szotyori. Une compétition de courts-métrages, dont l'inscription est ouverte à tout le monde, est également programmée samedi.

Plusieurs autres films sont à l'affiche du festival, qui propose en parallèle une exposition de photos du chanteur et acteur Carlos Leal, une rencontre/projection avec le réalisateur Michel Rodde ou encore une soirée dédiée à Elvis Presley avec film et concert.

En quatre ans d'existence, dont les deux dernières ont été perturbées par le Covid-19, Aventiclap a réuni jusqu'ici près de 10'000 spectateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Plus de 15'000 visiteurs aux portes ouvertes des transports publics

Publié

le

Lors des festivités du week-end autour des 175 ans du rail en Suisse romande, un train ICN des CFF a été baptisé du nom de "Auguste et Jacques Piccard". (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les portes ouvertes des transports publics ont attiré plus de 15'000 visiteurs dans toute la Suisse romande, à l’occasion des 175 ans du chemin de fer. Quatorze entreprises et associations ont ouvert leurs portes au public durant le week-end.

Les nombreuses attractions autour du jubilé s’adressaient aussi bien aux simples curieux qu’aux passionnés du rail et des transports publics. Point fort du week-end, un train ICN des CFF a été baptisé du nom de "Auguste et Jacques Piccard", en l’honneur de la famille de pionniers, indiquent dimanche les CFF dans un communiqué.

De la Chaux-de-Fonds à Martigny, les entreprises de transports publics ont captivé et diverti petits et grands. Du côté du rail, les visites du chantier de la gare de Fribourg ont été prises d’assaut, de même que la toute nouvelle gare de Renens.

Dans les ateliers industriels d’Yverdon, simulateurs, ateliers métiers, démonstrations techniques et visites de trains en cours de modernisation ont attiré la foule. L’eau - qui fait tourner les turbines fournissant au total 20% du courant de traction des trains - était aussi à l’honneur à la centrale hydroélectrique CFF de Vernayaz (VS), .

Les 175 ans des transports publics seront encore présents en tant qu’hôte d’honneur à la Foire du Valais jusqu’au 9 octobre 2022, précise le communiqué. Plusieurs entreprises romandes s'y succéderont pour se présenter au public.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Genève va vivre au rythme du cinéma queer

Publié

le

Le public genevois pourra découvrir plusieurs productions cinématographiques queers du 7 au 16 octobre dans le cadre de la neuvième édition du festival Everyody's Perfect. (Image d'illustration) (© KEYSTONE/EPA/ALI HAIDER)

Genève va vivre au rythme du cinéma queer. Pour sa neuvième édition, le festival Everybody's Perfect propose du 7 au 16 octobre un programme contenant des projections, des rencontres, des expositions ou encore des fêtes dans la cité de Calvin.

Unique manifestation de cinéma queer en Suisse romande, l'événement souhaite proposer au public un cinéma qui se distingue par sa qualité artistique et qui s'affiche lesbien, gay, bisexuel, trans*, intersexe, queer et +.

Les amateurs de salles obscures pourront notamment visionner le film "Finlandia", en compagnie de son réalisateur mexicain Horacio Alcalá. Une oeuvre mettant en avant une communauté de personnes dites de troisième genre, issue de la culture zapotèque précolombienne.

Ils pourront aussi assister à une masterclass de Sébastien Lisfishitz, auréolé d'un Queer Lion d'honneur à la dernière Mostra de Venise.

Cette année, Everybody's Perfect a décidé d'étoffer le festival à l'aide de deux thématiques l'intersexuation et le cinéma brésilien queer. Ces thématiques seront présentées au public à travers différentes oeuvres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Plongée en pleine Réalité Virtuelle au GIFF

Publié

le

giff

Le GIFF ouvre les portes de son musée de réalité virtuelle l'espace d'une journée à l'occasion des Swiss Digital Days, ce jeudi 29 septembre.

A travers quatre œuvres originales présentées et visualisées par le grand public, le Geneva International Film Festival met l'accent sur une expérimentation artistique qui a désormais toute sa place dans la culture.

Extrait de Caravaggio in Tenebris, de Matthieu Van Eeckhout.

 

Elsa Duperray et Benjamin Smadja ont chaussé pour vous casque audio et vidéo pour vous faire vivre cette expérience fantastique.

 

Les Noces de Cana de Paul Véronèse

Joséphine Derobe and Carlos Franklin / FR / 2018 / 8' / animation / French

Saturnism
Mihai Grecu / FR / 2020 / 4' / horreur / French

Les Rêves du Douanier Rousseau
Nicolas Autheman / FR / 2019 / 7' / animation / French

Caravaggio in Tenebris
Matthieu Van Eeckhout / FR / 2018 / 8' / animation / no dialog

 

Ces œuvres pourront être à nouveau visionnées lors du GIFF, du 4 au 13 novembre.

Continuer la lecture