Rejoignez-nous

Culture

Nicole Minder prend l'intérim suite au départ de Tatyana Franck

Publié

,

le

Nicole Minder, cheffe du Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, assumera la fonction de directrice ad intérim de Photo Elysee, suite au départ de Tatyana Franck. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Suite à la démission de Tatyana Franck, Nicole Minder, cheffe du SERAC, assurera la direction par intérim de Photo Elysée. Sa grande expérience du monde muséal et de Plateforme 10 lui permettront d'accompagner le musée jusqu'à son ouverture en juin 2022 à Lausanne.

Nicole Minder a une excellente connaissance et expérience muséale, note le canton mercredi dans un communiqué. Elle a notamment été conservatrice du Cabinet cantonal des estampes à Vevey, directrice du Château de Prangins et membre de la direction du Musée national suisse.

La Fondation et le Conseil d'Etat ont considéré que la cheffe du Service vaudois des affaires culturelles (SERAC) connaît parfaitement les défis de ce projet, le musée de la photographie, les équipes. "Elle a le profil idéal pour assurer cette mission temporaire dans ces mois cruciaux", a déclaré la conseillère d'Etat Cesla Amarelle en charge de la culture à Keystone-ATS.

Nicole Minder connaît par ailleurs parfaitement le projet Plateforme 10: elle l’accompagne depuis cinq ans et siège dans son Conseil de fondation où elle représente l'Etat de Vaud.

Pour assurer une transition et accompagner Photo Élysée dans le moment très important qu’est son ouverture sur son nouveau site, Nicole Minder sera détachée à un taux de 60% au comité de direction de Plateforme 10 et à la direction ad intérim de Photo Elysée. Nicolas Gyger, chef de service adjoint, la remplacera à un taux de 60% durant la période transitoire.

Démission surprise

En poste depuis 2014, Tatyana Franck a fait part de sa démission au Conseil de la Fondation Plateforme 10 pour prendre de nouvelles responsabilités aux États-Unis à la tête du French Institute Alliance française (FIAF), une grande organisation pluridisciplinaire à but non lucratif. L'annonce a été faite publiquement mardi soir.

Interrogée sur ce départ qui aura lieu six mois avant l'ouverture du musée de la photographie à Plateforme 10, Cesla Amarelle a relevé que "le timing n'est jamais idéal pour quitter une telle fonction. Cela fait cinq ans que Plateforme 10 vit des moments mouvementés pour réunir ces trois musées sur un seul site. Cette proposition new-yorkaise est tombée quand elle devait tomber", a-t-elle déclaré.

Le passage de témoin entre Mme Franck et la cheffe du SERAC aura lieu fin janvier, a précisé la ministre.

Trois postes à repourvoir

Le Conseil de fondation de Plateforme 10 doit également faire face aux départs des directeurs des deux autres musées, Bernard Fibicher, pour le Musée cantonal des Beaux-Arts et celui de Chantal Prod’hom, directrice du Mudac (design).

Il s'agit d'"un vrai défi", a noté Mme Amarelle. Toute l'année 2022 sera occupée par des procédures de recrutement. L'une est déjà en cours pour le remplacement de Bernard Fibicher qui partira au début de l'été.

La deuxième étape sera la mise au concours du poste de Tatyana Franck ces prochaines semaines. Une nouvelle directrice ou directeur est attendue à l'été 2022. Enfin, Chantal Prodhom qui partira à la retraite à fin 2022 devra également être remplacée.

Nouveau visage

Début novembre, le quartier des arts lausannois avait révélé son nouveau visage. Après le Musée cantonal des Beaux-Arts en 2019, le deuxième bâtiment, qui abritera le mudac et Photo Elysée a été présenté au public. Le bâtiment qui ne contient pas encore d'oeuvres accueillera ses premières expositions en juin 2022. Un directeur général Patrick Gyger est à la tête de Plateforme 10.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Un livre de recettes qui mêle petits et grands chefs

Publié

le

Photo Juste du Goût

Une idée de cadeau pour Noël et pour les amateurs de cuisine, petits ou grands: le livre de recette "interdit aux plus de 12 ans", aux éditions genevoises Juste du Goût.

C'est un ouvrage réalisé, comme son nom l'indique, par des enfants et pour des enfants mais il s'adresse finalement à tous ceux qui aiment cuisiner et qui veulent s'essayer à des recettes accessibles. Un vrai jeu d'enfants...

La naissance de l'idée? C'est l'éditrice Valérie Blanc qui nous la raconte...

Valérie BlancEditrice Juste du Goût

Au total 28 enfants et 23 chefs genevois, dont quelques noms célèbres de la place, ont collaboré pour réaliser 48 recettes simples et originales, sucrées ou salées. Mais ce sont bien les jeunes pousses qui sont les chefs.

Valérie BlancEditrice Juste du Goût

Et parmi la trentaine de jeunes chefs en culottes courtes, certains se voient déjà derrière les fourneaux plus tard.

Valérie BlancEditrice Juste du Goût

Une séance de dédicace sera organisée avec la marraine du livre, Mercotte, le 11 décembre à Payot Rive Gauche.

 

 

 

 

Continuer la lecture

Culture

Les lauréats des trois prix Töpffer 2021 honorés à Genève

Publié

le

KEYSTONE/Laurent Gillieron

L'autrice française Catherine Meurisse a reçu vendredi soir le Grand Prix Töpffer doté de 10'000 francs pour l'ensemble de son oeuvre en présence des autorités cantonales et municipales genevoises. Les autres lauréats des prix Töpffer sont Isabelle Pralong et Fabrice Melquiot pour "Polly" et Cassandre Tornay pour "Boa".

Catherine Meurisse est une dessinatrice qui a travaillé pendant une quinzaine d'années pour des titres de presse comme Le Monde, Libération, Les Echos, l'Obs. Ses oeuvres sont notamment à découvrir au Cartoon Museum de Bâle dans l'exposition "L'humour au sérieux" à voir jusqu'au 13 mars prochain.

Le Prix Töpffer Genève, également doté de 10'000 francs, récompense le meilleur album publié entre septembre 2020 et septembre 2021 par une Genevoise ou un Genevois. C'est le duo Isabelle Pralong et Fabrice Melquiot qui a décroché cette distinction pour un roman graphique qui raconte l'histoire de Polly qui ne se sent ni vraiment fille ni vraiment garçon.

Le Prix Töpffer de la jeune bande dessinée (5'000 francs) soutient la relève locale en récompensant le projet d'une oeuvre non publiée d'un auteur âgé de 15 à 30 ans. Cette année, ce prix revient à Cassandre Tornay pour "Boa", un format hybride entre la bande dessinée et la chronique. Les prix ont été remis conjointement par le canton et la Bibliothèque de Genève.

Continuer la lecture

Culture

Spectacle de flammes aux Bains de Lavey (VD)

Publié

le

Un spectacle sur le thème du feu est proposé jusqu'au 23 décembre aux Bains de Lavey. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un nouveau spectacle sur le thème du feu est proposé jusqu'au 23 décembre aux Bains de Lavey (VD). Du lundi au jeudi à 20h00, trois artistes s'adonnent au bord des bassins à des chorégraphies, dans lesquelles ils jouent avec des flammes.

Le spectacle, qui dure une demi-heure, vise à créer "une ambiance magique et propre à la période des Fêtes de fin d'année", indiquent les Bains de Lavey dans leur communiqué. Il n'y a pas de ticket spécifique à l'événement, le spectacle étant inclus avec l'accès aux bains. Les réservations sont toutefois conseillées.

Pour accompagner ces "baignades féériques", les arbres qui bordent les bassins sont illuminés dès la tombée de la nuit sous forme de fresques en trois dimensions.

L'an dernier déjà, les Bains de Lavey avaient proposé un spectacle son et lumières, notamment avec des LED.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Grand-Saconnex: la Villa Sarasin pressentie pour le musée de la BD

Publié

le

Archives Keystone

Un musée de la bande dessinée pourrait voir le jour sur le territoire genevois. Le canton de Genève, l’Association pour un Musée de la bande dessinée (AMBDI) et le Grand-Saconnex travaillent à sa création. La Villa Sarasin est pressentie pour l'accueillir.

Sous l'impulsion du canton, un groupe de travail a été formé afin de mener une réflexion sur la création d'un lieu dédié au 9e art. L'AMBDI, créée début 2019, a entériné le choix de la Villa Sarasin comme le lieu privilégié pour accueillir le futur musée, après avoir évalué différents sites et réalisé une étude de faisabilité, indiquent le canton et la commune du Grand-Saconnex lundi dans un communiqué.

Située au cœur d’axes de mobilité forts et directement reliée au centre de Genève, la Villa Sarasin permettra de faire rayonner cette institution bien au-delà des frontières cantonales. La place de la culture sera renforcée sur la rive droite, créant une nouvelle circulation des publics.

Née à Genève

"Je suis convaincu par l'extraordinaire potentiel de ce musée en matière d'accès à la culture pour le plus grand nombre et de renforcement du lien social, notamment entre générations", complète Thierry Apothéloz, conseiller d'Etat chargé du DCS.

"La bande dessinée est née à Genève au 19e siècle. Deux cents ans plus tard, elle a séduit le monde entier. Il est temps de lui donner un toit dans son lieu d’origine", précise le dessinateur genevois Zep, président de l’AMBDI.

Ce projet est une occasion sans précédent de mettre en valeur le patrimoine genevois de Rodolphe Töpffer. Mais aussi de soutenir le terrain artistique local émergeant et confirmé, ainsi que de développer des activités autour de ce médium artistique.

Patrimoine immatériel

S'inscrivant dans la politique cantonale du livre, la proposition ajoute une pierre au dispositif déjà existant: distinctions telles que les Prix Töpffer et le Prix BD Zoom, ainsi que filières de formation dédiées à la Haute école d’art et de design et à l’Ecole supérieure de bande dessinée.

Et le canton de rappeler que le 9e art, associé à l’illustration et à l’affiche genevoise, est inscrit en tant que tradition vivante dans la liste du patrimoine culturel immatériel suisse selon la Convention de l’UNESCO.

Une soirée, dédiée à la future infrastructure culturelle, se déroulera jeudi à la Villa Sarasin à l'intention des professionnels et des partenaires du projet.

Continuer la lecture

Culture

Genève est la ville suisse qui dépense le plus pour la culture

Publié

le

Photo illustration KEYSTONE/Martial Trezzini

Genève, Zurich et Bâle forme le trio de tête des villes suisses qui dépensent le plus pour la culture. Au total, les villes ont injecté près d'un milliard dans la culture en 2019.

Les plus grandes villes de Suisse jouent un rôle central pour la culture. Ce que l'on pouvait supposer depuis longtemps, les dépenses des dix plus grandes villes pour la culture le prouvent désormais. L'Office fédéral de la statistique (OFS) a présenté ces chiffres pour la première fois lundi.

Selon les données de 2019, les villes suisses ont dépensé nettement plus par habitant pour la culture que les cantons ou les communes. Parmi les dix plus grandes villes, Genève occupe la première place, tant pour les dépenses totales (près de 312 millions de francs) que par habitant (1537 francs).

En deuxième position, on trouve Zurich avec 219 millions de francs, suivie de Bâle (193 millions). Suivent Lausanne avec 79 millions et Lugano, 32 millions, a précisé un collaborateur de l'OFS à Keystone-ATS.

Dépense par habitant: Lausanne 3e

Pour les dépenses par habitant, l'ordre est inversé: Bâle arrive en deuxième position avec 1115 francs, devant Lausanne (566 francs) et Zurich (525 francs).

Les cantons viennent encore compléter ces investissements. Zurich a versé 202 millions de francs à la culture en 2019, Vaud 151 millions, Genève 72 mios et le Tessin 46 mios, selon le collaborateur de l'OFS. La ville de Bâle ne reçoit pas de versement cantonal, à l'exception de certains flux venant de Bâle-Campagne.

Le milliard de francs dépensé par les villes pour la culture correspond à environ un tiers de toutes les dépenses culturelles des pouvoirs publics. La Confédération, les cantons et les communes ont engagé un peu plus de trois milliards de francs en 2019, en hausse de 75 millions de francs par rapport à 2018.

Les dépenses culturelles par habitant ont également augmenté: 352 francs en 2019 contre 346 francs l'année précédente.

Continuer la lecture