Rejoignez-nous

Musique

Ecoutez "Now and then", quand les Beatles utilisent l'IA pour leur dernier titre

Publié

,

le

Ringo Starr, John Lennon, Paul McCartney et George Harrison, alias les Beatles. (KEYSTONE/STR)
Écouter la version audio de cet article
: :

 

"Claire comme du cristal", la voix de John Lennon résonne dans une nouvelle et "dernière" chanson des Beatles sortie jeudi grâce à un coup de pouce de l'intelligence artificielle, 53 ans après la séparation du groupe mythique de Liverpool.

"C'est probablement la dernière chanson des Beatles, et on joue tous dessus, c'est un véritable enregistrement de Beatles", a déclaré Paul McCartney, 81 ans, dans une courte vidéo mise en ligne mercredi soir, qui retrace la genèse de "Now and Then", morceau plein de mélancolie, mêlant piano, cordes et solo de guitare. Quant aux cordes, lors de l'enregistrement dans les studios d'EMI l'an dernier, même les musiciens pensaient travailler sur un titre de Paul McCartney tellement le secret était grand.

Sur le magasin en ligne du groupe, où le titre se décline à l'envi, certains supports proposés en pré-commande, vinyle ou cassette, étaient déjà en rupture de stock avant même sa sortie.

Le titre est né d'une maquette enregistrée dans les années 1970 par John Lennon dans son appartement new-yorkais. Après son assassinat en 1980, sa veuve Yoko Ono avait remis en 1994 la bande, avec voix et piano, aux autres membres du groupe. Les techniques alors disponibles ne permettant pas d'extraire la voix de John Lennon avec une qualité suffisante, le morceau était resté dans les cartons.

"La voix de John"

Tout a basculé avec la série documentaire "Get Back", réalisée en 2021 par Peter Jackson. Le réalisateur de la trilogie du "Seigneur des Anneaux" avait alors extrait la voix de Lennon d'une cassette en la séparant du piano, aidé par les nouvelles technologies utilisant l'intelligence artificielle.

"On s'est retrouvé avec la voix de John, claire comme du cristal", a expliqué Paul McCartney, cité dans un communiqué annonçant la sortie de ce titre. A la maquette originale ont été ajoutés des enregistrements de guitare électrique et acoustique par George Harrison datant de 1995, avant son décès en 2001. La chanson a été terminée l'année dernière dans des studios de Los Angeles, mêlant les batteries de Ringo Starr, le piano et la basse de Paul McCartney, et les voix des deux Beatles vivants.

"C'était très émouvant pour nous tous. C'est comme si John était parmi nous", a raconté Ringo Starr, 83 ans. En avril 1970, six mois après la sortie de l'album "Abbey Road" et un mois avant celle de "Let it be", les Beatles avaient annoncé leur séparation. Les dix ans de collaboration de Paul McCartney, John Lennon, George Harrison et Ringo Starr ont produit 14 albums bestsellers, près d'un milliard de disques vendus et donné lieu au tournage de plusieurs films.

"Tout est vrai"

Malgré la mort de Lennon en 1980 et celle d'Harrison en 2001, la "Beatlemania" reste vivace à travers le monde et les possibilités offertes par l'intelligence artificielle (IA) ont déjà inspiré des tentatives de fans de les réunir, ou de revisiter les dernières oeuvres de Paul McCartney avec sa voix de jeunesse.

A l'occasion d'une interview à la BBC en juin dernier, McCartney avait révélé la préparation de cette chanson inédite. "Nous en sommes venus à faire ce qui sera le dernier enregistrement des Beatles, c'était une maquette de John à partir de laquelle nous avons travaillé", avait-il expliqué. "Rien n'a été créé artificiellement ou de manière synthétique, tout est vrai. (...). Nous avons nettoyé certains enregistrements", avait-il par la suite insisté.

L'existence de la maquette était connue et Paul McCartney n'avait pas caché vouloir donner au morceau une nouvelle vie. Mais il avait toujours expliqué que le projet n'avait pas abouti en raison de l'opposition de George Harrison qui ne l'aimait pas. Après "Now and Then", les deux compilations rouge 1962-1966 et bleue 1967-1970 vont être rééditées dans une version augmentée le 10 novembre.

Pour les anglophones, un documentaire retrace l'histoire de la création du titre des années 70 à nos jours.

Avec Keystone-ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le meilleur des réveils

Taylor Swift a conquis Zurich avec plus de 3 heures de show

Publié

le

La superstar américaine Taylor Swift était à Zurich avec son 'Eras Tour' au Letzigrund le 9 juillet 2024 (KEYSTONE/Ennio Leanza)

La vedette américaine de la chanson Taylor Swift a fait mardi soir au stade Letzigrund de Zurich sa première apparition sur une scène suisse. Elle a ravi pendant plus de trois heures les 50'000 spectateurs, soit la capacité maximale du stade. Parmi eux notre spécialiste hockey, converti en Swifty, Sébastien Telley

 

Le spectacle a commencé à 19h06, avec l'apparition de danseurs portant d'immenses pétales sur les épaules. Ils se sont avancés vers le centre de la scène et là, telle une fleur, Taylor Swift est apparue sur l'air de "Miss America & The Heartbreak Prince", suivi par le tube "Cruel Summer".

La chanteuse américaine a salué le public par un "Grüezi" suivi d'un rugissement. Changeant régulièrement de vêtement, elle a ensuite enchaîné les titres retraçant les 18 ans de sa carrière, allant des ballades aux tubes en passant par les chansons pop influencées par l'électronique.

Lorsque Taylor Swift, vêtue d'une longue robe rouge, a chanté "Cardigan", une petite maison est apparue sur la scène. "Nous avons amené la ferme de 'Folklore' à Zurich. Avant, c'était juste une maison imaginaire où je me réfugiais pendant la pandémie" de Covid-19, a-t-elle lancé.

Session acoustique

La traditionnelle session acoustique s'est quant à elle déroulée au centre du stade. Un retour à la pureté, sans fioritures ni effets spéciaux, pour l'artiste de 34 ans, qui a décrit cette partie comme "une tradition et un défi".

Pour cette session, elle a choisi de jouer quelques-unes de ses chansons préférées, d'abord à la guitare "Right where you left me", puis au piano "The story of us".

Les écrans de la scène se sont ensuite transformés en eau, dans laquelle Taylor Swift a littéralement plongé, avant de remonter à la surface pour l'ère "Midnights" (2022) avec "Lavender Haze". Le concert s'est terminé peu après 22h20, après trois heures et quinze minutes de spectacle, avec "Karma" et des feux d'artifice.

Zurich est l'une des étapes européennes de la tournée "The Eras". Les "Swifties" ont fait la queue devant le stade dès 10h00 mardi matin.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Le meilleur des réveils

Retour sur le concert d'AC/DC à Zurich (VIDEO)

Publié

le

Patrica était au concert d'AC/DC au Leitzigrund à Zurich grâce à Radio Lac

Le légendaire groupe de rock australien AC/DC a mis le feu aux poudres samedi soir devant 47'000 fans au stade du Letzigrund de Zurich. Le guitariste Angus Young et le chanteur Brian Johnson ont interprété 21 chansons en un peu plus de deux heures. L'occasion de revenir sur cet événement dans "Le meilleur réveil de l'été".

 

Le concert, qui s'est déroulé à guichets fermés, a débuté avec les classiques "If You Want Blood (You've Got It)" et "Back in Black". De nombreux spectateurs arboraient des cornes de diable clignotantes, véritable emblème d'AC/DC.

Le groupe de rock formé en 1973 a certes pris quelques cheveux gris, mais il enthousiasme toujours autant son public. Le guitariste Angus Young, 69 ans, est monté sur scène avec son emblématique uniforme d'écolier aux pantalons courts, aux côtés du chanteur Brian Johnson, 76 ans. Patricia était de celles qui a remporté ses billet grâce à Radio Lac. Sur place, elle a immortalisé le tube "Highway To Hell".

Le groupe a clos la fête avec deux morceaux faisant partie intégrante de son répertoire - "TNT" et "For Those About To Rock" - et un feu d'artifice.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Culture

Judith Baubérot, nouvelle cheffe d'orchestre de l’UNIGE

Publié

le

Judith Baubérot, nouvelle cheffe orchestre de l’UNIGE. Photo: Balint Hrotko

A l’occasion de la fête de la musique, rencontre avec la nouvelle cheffe d’orchestre de l’UNIGE.

L’orchestre de l’UNIGE a une nouvelle cheffe.

Judith Baubérot entrera en fonction officiellement en septembre prochain. A l’instar de sa collègue, Léonie Cachelin qui prend, elle, la tête du chœur de l’UNIGE, la Genevoise devient ainsi la première femme nommée à ce poste. 

Violoniste depuis l’enfance, elle est devenue musicienne professionnelle. Judith Baubérot a découvert le métier de chef d'orchestre à l’école. Son emploi du temps est chargé, Judith Baubérot travaille à la Haute Ecole de Musique de Genève comme assistante et elle est engagée en parallèle dans d’autres projets musicaux. 

Quoiqu’il en soit, il aura fallu attendre 2024 pour voir une femme occuper le poste de cheffe d’orchestre à l’Unige. Judith Baubérot:

Judith BaubérotCheffe d’orchestre à l’Unige

Quel sera son futur emploi du temps?

Judith BaubérotCheffe d’orchestre à l’Unige

Après l’UNIGE quelles sont ses ambitions pour la suite? Judith Baubérot:

Judith BaubérotCheffe d’orchestre à l’Unige

Sachez que pour la Fête de la musique, Judith Baubérot se produira avec “l'étrange ensemble” le 23 juin à 19h20 à l’église Saint-Germain.

Continuer la lecture

Genève

Quatorze concerts gratuits en 3 jours durant Mai au Parc à Lancy

Publié

le

Parmi les quatorze concerts de Mai au Parc, celui des Amazones d'Afrique. (© Mai au parc)

Du 31 mai au 2 juin, le Festival Mai au Parc ouvrira la saison des open air au parc Bernasconi à Lancy. Quatorze concerts sont à l'affiche de la manifestation dont l'entrée est gratuite.

 

La programmation privilégie toujours les groupes suisses et locaux, avec neuf concerts sur quatorze. Deux soirées musicales sont prévues les vendredi et samedi. Le dimanche après-midi est réservé aux familles avec des animations pour les enfants et deux concerts tout public, annoncent les organisateurs.

Le vendredi s’annonce latino, avec une touche électro et multiculturelle (Madjo, Da Cruz, Rodri-Go, Isaac Delgado, DJ Dr. Doca). Le samedi, la soirée sera 100% féminine avec des influences tribales et africaines (Caroline Alves, Elvett, la Nefera, les Amazone d'Afrique, Gali).

Le dimanche après-midi proposera deux spectacles enfants ainsi que deux concerts tout public avant le concert de clôture des Genevois Los Gatillos. Le festival joue également en coulisses un rôle social, en proposant des petits jobs à des jeunes sans emploi et en intégrant des élèves en art visuel, musique et communication à la manifestation.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

International

Grâce à Nemo, la Suisse remporte l'Eurovision!

Publié

le

Nemo, avec sa chanson The Code, remporte l'Eurovision Song Contest à Malmo, en Suède le 11 mai 2024 (AP Photo/Martin Meissner)

L'artiste biennois Nemo a remporté la finale de l'Eurovision samedi soir à Malmö en Suède. Il s'agit de la troisième victoire de la Suisse dans l'histoire du concours musical, après celles de l'Argovienne Lys Assia en 1956 et de la Québécoise Céline Dion en 1988.

La Suisse a obtenu 591 points, passant devant la Croatie arrivée seconde avec 547 points. L'Ukraine figure en troisième place, tandis qu'Israël est arrivé cinquième.

"J'espère que le concours pourra continuer à se positionner pour la paix et l'égalité", a déclaré Nemo, très ému, au moment de recevoir sa récompense. Il a ensuite interprété une seconde fois sur scène son titre "The Code", qui figurait, avec celui de la Croatie, en tête des noms évoqués par les parieurs ces dernières semaines.

Avec cette chanson, l'artiste non binaire de 24 ans évoque le fait de ne se sentir ni homme ni femme et le chemin parcouru pour trouver son identité. Musicalement, le titre écrit en anglais est aussi très varié avec des éléments de rap, de drum and bass et d'opéra.

Pour un pays comme la Suisse, avoir un titre qui intègre la non-binarité, ce n'est pas anodin, a indiqué Nemo lors de la conférence de presse qui a suivi le concours. Iel a rappelé qu'en Suisse, il n'y a actuellement pas de troisième pronom officiel, et a appelé à une meilleure représentation de la communauté non-binaire en politique.

Troisième titre

En l'emportant cette année, Nemo a offert un troisième titre à la Suisse, qui n'avait pas gagné depuis plus de trente ans. L'Argovienne Lys Assia l'avait emporté en 1956, puis la Québecoise Céline Dion en 1988. "Ce trophée est très spécial pour la Suisse, a déclaré Nemo. Car il n'est pas toujours facile pour les artistes de ce pays de se faire un nom en dehors des frontières".

L'artiste a reçu les félicitations de plusieurs figures politiques, parmi lesquelles la conseillère fédérale Elisabeth Baume-Schneider. Cette victoire est une reconnaissance des multiples talents et de la personnalité de ce talent musical, a-t-elle réagi sur X.

Avant de partir pour la Suède, Nemo était venu bien finir la journée sur Radio Lac.

Zurich, Berne, Genève ou Bâle

La Suisse doit être l'hôte de l'Eurovision l'année prochaine, comme le veut l'usage. Les villes de Zurich, Berne, Genève et Bâle ont été évoquées pour accueillir l'événement. Yves Schifferle, responsable de la délégation suisse à l'Eurovision, a mentionné ces lieux dotés de grandes salles et d'une bonne infrastructure sur la RTS début avril.

Les coûts seraient à la charge de la RTS, mais aussi de la ville organisatrice. Les pays participants devraient également y contribuer. M. Schifferle n'a pas précisé à combien s'élèveraient ces dépenses, mais a indiqué que des discussions avaient été menées avec d'autres pays.

Climat tendu

L'édition 2024 de l'Eurovision a été marquée par les controverses, notamment sur la participation d'Israël, en pleine guerre dans la bande de Gaza.

Au début de la compétition, à l'extérieur, les policiers, présents en nombre, ont dispersé une centaine de manifestants propalestiniens dont Greta Thunberg, plus connue pour ses prises de positions sur le climat mais qui a récemment multiplié les messages sur la question.

Pour assurer la sécurité de l'événement - et des 100'000 fans de 90 pays - la police de Malmö a mobilisé des renforts de tout le pays scandinave mais aussi du Danemark et de Norvège. Dans les rues de la troisième ville de Suède où vit la majorité de la population suédoise d'origine palestinienne, plus de 5000 personnes, selon la police, ont défilé dans le calme pour protester contre la participation d'Israël.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture