Rejoignez-nous

International

Astérix en proie à un gourou de la pensée positive

Publié

,

le

Le dessinateur Didier Conrad et le scénariste Fabrice Caro, alias Fabcaro en compagnie d'Asterix et Obelix durant la conférence de presse de l'album "L'iris Blanc", le 16 octobre 2023 (© EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON)
Écouter la version audio de cet article
: :

 

L'ennemi d'Astérix dans le 40e album du Gaulois, à paraître le 26 octobre, est un personnage de gourou philosophe adepte de la "pensée positive" appelé Vicévertus, a révélé l'éditeur lundi.

"L'Iris blanc" paraît simultanément en 20 langues, avec plus de cinq millions d'exemplaires. COmme les autres albums, il comportera 48 pages.

C'est le sixième album dessiné par Didier Conrad, qui a repris la série en 2013 après la retraite d'un deux créateurs d'Astérix, Uderzo. Et le premier avec Fabcaro au scénario.

Lors d'une conférence de presse au siège d'Hachette Livre à Vanves, près de Paris, les auteurs ont expliqué que l'intrigue tournerait autour de Tulius Vicévertus, médecin de Jules César, par ailleurs philosophe, venu motiver les troupes démoralisées autour du village des "irréductibles Gaulois".

L'Iris blanc, "c'est une école. Il s'est inspiré d'un philosophe grec pour créer sa méthode", a expliqué Fabcaro.

Bienveillance et méditation

Vicévertus va non seulement remonter le moral des soldats romains mais aussi instiller la division au sein du village gaulois. Cette nouvelle philosophie, qui prône bienveillance, régime végétarien et méditation, va trouver ses partisans, comme la femme du chef du village, Bonnemine, et ses détracteurs, comme le sceptique Astérix.

Pour le dessiner, Didier Conrad avait d'abord imaginé un homme assez jeune. Mais avec le scénariste et l'éditeur, le choix s'est tourné vers un homme mûr aux cheveux blancs, mi-longs. "On était parti de gens un peu flamboyants: Dominique de Villepin, Bernard-Henri Lévy...", a révélé le dessinateur.

Immense événement

Chaque nouvel album d'Astérix, malgré la disparition de ses deux créateurs (le scénariste René Goscinny en 1977 et le dessinateur Albert Uderzo en 2020), est un immense événement en librairie, tous les deux ans.

"Astérix va on ne peut mieux", a souligné la directrice générale d'Hachette Livre Illustré, Isabelle Magnac. Elle a relevé le record de fréquentation du parc Astérix, à Plailly, au nord de Paris, avec plus de 2,8 millions de visiteurs en 2022.

Les éditions Albert René, qui détiennent les droits, sont l'une des maisons les plus rentables d'Hachette Livre, groupe en passe d'être racheté, avec le reste de Lagardère, par Vivendi, contrôlé par le milliardaire Vincent Bolloré.

Avec Keystone-ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

La vaccination des enfants dans le monde stagne, alerte l'ONU

Publié

le

2,7 millions d'enfants de plus n'ont toujours pas été vaccinés ou de façon incomplète en 2023 (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les taux de vaccination des enfants dans le monde stagnent, alerte l'ONU lundi. Ils n'ont toujours pas retrouvé leur niveau d'avant la pandémie de Covid-19.

Comparé au niveau de 2019, 2,7 millions d'enfants de plus n'avaient toujours pas été vaccinés ou de façon incomplète en 2023, ont affirmé le fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué conjoint.

"Les dernières tendances démontrent que de nombreux pays continuent de négliger trop d'enfants", a déploré la directrice générale de l'UNICEF, Catherine Russell.

En 2023, seuls 84% des enfants de la classe d'âge qui auraient dû recevoir ce vaccin, soit 108 millions, ont effectivement reçu trois doses du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTP), la troisième dose servant de marqueur clé de la couverture vaccinale mondiale, selon les données publiées par les agences de la santé et de l'enfance de l'ONU.

Ce pourcentage n'a pas évolué depuis 2022, ce qui signifie que les modestes progrès observés cette année-là, après la forte baisse due à la crise du Covid-19, ont "marqué le pas", soulignent les agences de l'ONU. Ce taux était de 86% en 2019, avant la pandémie.

"En retard"

"Nous sommes en retard", a admis Kate O'Brien, responsable de la vaccination à l'OMS. "La couverture vaccinale mondiale n'a pas encore complètement récupéré du recul historique observé au cours de la pandémie", a-t-elle expliqué.

En 2023, 14,5 millions d'enfants dans le monde étaient dits "zéro dose", un nombre en hausse puisqu'ils étaient 13,9 millions en 2022 et 12,8 millions en 2019, selon les données publiées lundi. "Cela met en danger la vie des enfants les plus vulnérables", a averti Kate O'Brien.

La moitié des enfants non vaccinés dans le monde vivent dans 31 pays touchés par des conflits, où ils sont particulièrement exposés à certaines maladies évitables, en raison de l'insécurité et d'un accès insuffisant à l'alimentation et aux services de santé.

Dans ces pays, les enfants ont également beaucoup plus de chances d'être privés des doses de rappel nécessaires.

Ces disparités de couverture vaccinale favorisent le développement de certaines maladies comme la rougeole, l'une des maladies les plus infectieuses.

"Les épidémies de rougeole sont un signe avant-coureur des lacunes existantes en matière de vaccination, qui frappent en premier les plus vulnérables", déclare le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans le communiqué.

Plus de 300'000 cas de rougeole ont été recensés en 2023, soit près de trois fois plus que l'année précédente, a fait valoir Ephrem Lemango, responsable de la vaccination à l'UNICEF.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Euro 2024

L'élégance de Gareth Southgate

Publié

le

Une deuxième finale perdue pour Gareth Southgate.,, (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

"Comme toujours dans ce genre de match, les marges sont minces, mais l'Espagne était la meilleure équipe du tournoi." Gareth Southgate a témoigné d'une certaine élégance dans la défaite.

"Dans l'ensemble, les Espagnols méritent leur succès, admet le sélectionneur anglais. Nous nous sommes battus jusqu'à la fin de la finale, mais aujourd'hui nous n'avons pas eu assez la possession du ballon. Cela signifie qu'ils ont eu plus de contrôle sur le jeu, et cela peut finir par vous épuiser."

Déjà défait en finale de l'Euro en 2021 à Londres, Gareth Southgate s'est dit "effondré pour tout le monde. Les joueurs ont été incroyables, je suis très fier de ce qu'ils ont fait, mais nous avons été un peu court".

"Nous avions un peu d'élan au moment de l'égalisation, et une grosse occasion à la fin d'égaliser aussi, mais je ne suis pas sûr que nous ayons fait assez sur l'ensemble des 90 minutes", poursuit-il. Il a, enfin, entretenu le flou quant à son avenir. Son contrat court jusqu'à la fin de l'année. "Je ne pense pas que ce soit le bon moment pour prendre une décision, précise-t-il.. Je dois parler aux bonnes personnes. Ce n'est pas pour tout de suite."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Une convention républicaine sous haute tension pour sacrer Trump

Publié

le

Donald Trump a promis de s'en tenir à son programme prévu pour la convention à Milwaukee. (© KEYSTONE/AP/Jae C. Hong)

Au lendemain de la tentative d'assassinat le visant, l'ex-président américain Donald Trump est arrivé dimanche à Milwaukee, dans le nord-est des Etats-Unis, pour la convention des républicains. Il doit y être intronisé jeudi soir comme candidat à la présidentielle.

Des dizaines de milliers de républicains sont attendus lundi à ce grand raout sous haute tension, bouleversé par la tentative d'assassinat de l'ancien président samedi en Pennsylvanie.

Déjà arrivé dans l'ancienne ville industrielle donnant sur le lac Michigan, l'ex-homme d'affaires de 78 ans sera très probablement accueilli avec une ferveur renouvelée par ses partisans. Il a promis dimanche de s'en tenir à son programme prévu pour la convention. "Je ne peux pas permettre à un 'tireur' ou à un assassin potentiel d'imposer un changement de programme ou quoi que ce soit".

Le lieu choisi pour la convention est un immense complexe sportif très moderne, dont les murs sont tapissés de grandes photographies à la gloire du 45e président des Etats-Unis.

Vice-président

Mais l'image que tout le monde a en tête, et qui a fait le tour du monde, c'est celle d'un Donald Trump à l'oreille ensanglantée, le poing brandi, évacué de façon précipitée samedi par ses gardes du corps de la réunion de campagne à Butler.

L'attaque a choqué une société américaine de plus en plus polarisée, voire ulcéré les plus radicaux des militants trumpistes, qui accusent ouvertement les démocrates d'en porter la responsabilité.

Le premier temps fort de la convention républicaine à Milwaukee viendra sûrement dès lundi, avec l'annonce de la personne choisie par Donald Trump pour être son futur vice-président, s'il remporte l'élection le 5 novembre.

Trois noms reviennent en boucle: celui de l'auteur à succès devenu élu du congrès, J.D. Vance, celui du gouverneur du Dakota du Nord, Doug Burgum et celui de l'influent sénateur de Floride Marco Rubio.

Le colistier du milliardaire républicain prononcera un discours mercredi soir dans la salle principale de la convention, recouverte pour l'occasion de tapis rouges et de motifs d'éléphants, le symbole du parti.

Point culminant jeudi

Les thèmes majeurs de ce rendez-vous incontournable seront le pouvoir d'achat, l'immigration, la criminalité et la sécurité garantie par une Amérique forte. Mais le point culminant de ce grand événement institutionnel et festif interviendra jeudi, quand Donald Trump sera désigné candidat officiel des républicains à la présidentielle de novembre.

Son sacre ne fait plus le moindre doute, formalisé lors d'une soirée spectaculaire, ponctuée par le lâcher de 100'000 ballons rouges, blancs et bleus.

L'emploi du temps du septuagénaire milliardaire est extrêmement discret, sécurité oblige. Avec ses plus de 50'000 participants, la grand-messe du parti républicain sera très sécurisée. Des périmètres entiers du centre-ville sont clôturés par de grandes grilles métalliques et quadrillés par des agents du Secret Service.

Secret Service "totalement prêt"

Cette police d'élite chargée de la protection des hautes personnalités a assuré dimanche être "totalement prête" à garantir la sécurité de la convention républicaine. Mais elle fait l'objet de vives critiques, accusée de ne pas avoir bien protégé Donald Trump lors de sa réunion électorale en plein air samedi.

L'attentat perpétré contre Donald Trump pourrait lui être bénéfique sur le plan électoral, estiment des experts en sciences politiques, en citant le précédent de Ronald Reagan, grièvement blessé par balle en 1981.

Ils relèvent en contraste combien l'actuel président américain Joe Biden est actuellement fragilisé par les questions taraudantes sur son âge avancé et son acuité mentale, avec des élus de son propre parti démocrate l'appellant à se retirer de la course à la Maison-Blanche.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Au moins 5 morts dans l'explosion dans un café bondé à Mogadiscio

Publié

le

Les shebabs, formation djihadiste liée à Al-Qaïda, ont perpétré par le passé de nombreux attentats et autres attaques à Mogadiscio et dans d'autres régions de ce pays en proie aux troubles (archives). (© KEYSTONE/EPA/SAID YUSUF WARSAME)

Cinq personnes au moins ont été tuées dimanche dans l'explosion d'une voiture piégée devant un café de Mogadiscio, la capitale de la Somalie. L'établissement était bondé en raison de la transmission de la finale de l'Euro 2024 de football.

"Les rapports préliminaires de la police font état de cinq morts et d'une vingtaine de blessés", a déclaré le porte-parole de la police aux médias d'Etat, selon l'agence de presse nationale somalienne. La télévision nationale somalienne a donné la même information.

Des médias locaux ont montré une énorme boule de feu et des panaches de fumée s'élevant dans le ciel. Selon plusieurs médias locaux, l'explosion a été déclenchée par un kamikaze ou une voiture piégée, mais ces informations n'ont pas pu être vérifiées dans l'immédiat.

Les shebabs, formation djihadiste liée à Al-Qaïda, ont perpétré par le passé de nombreux attentats et autres attaques à Mogadiscio et dans d'autres régions de ce pays en proie aux troubles.

Samedi, cinq détenus considérés comme des combattants du groupe islamique radical ont été tués dans des échanges de tirs lors d'une tentative d'évasion de la prison principale de Mogadiscio.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Euro 2024

Euro 2024: l'Espagne a fait plier les Anglais

Publié

le

Oyarzabal jubile après le but du 2-1 (© KEYSTONE/EPA/HANNIBAL HANSCHKE)

La meilleure équipe a bien été récompensée. A Berlin, l’Espagne a battu l’Angleterre 2-1 en finale de l’Euro 2024 pour cueillir une quatrième couronne continentale.

Titrée en 1964, en 2008 et en 2012, la Roja a forcé la décision sur une réussite de Mikel Oyarzabal à la 86e. Le joueur de la Real Sociedad a dessiné un mouvement magnifique avec Marc Cucurella pour inscrire le but du sacre. Mais les Espagnols ne furent pas au bout de leur peine contre cette Angleterre qui n’aura jamais lâché. Sur un corner de Cole Palmer, Declan Rice et Marc Guéhi, tous les deux de la tête, ont bien failli égaliser.

Cette scène de la 90e minute a rappelé combien le football pouvait être cruel. Les Anglais sont vraiment maudits. Leur quête pour regagner un deuxième titre après leur succès lors de la Coupe du monde 1966 semble infinie. Celle des Espagnols n'aura duré que 12 ans. Après bien des errances depuis 2012, la Roja a retrouvé son lustre son panache pour figurer à nouveau sur le toit de l'Europe.

Un interminable round d'observation

La première période ne fut qu’un interminable round d’observation. Au bénéfice de la possession, la Roja n’a jamais provoqué le déséquilibre qui aurait pu lui permettre de dessiner une action vraiment dangereuse. Sur les ailes, Nico Williams et Lamine Yamal n’ont pas pu exploiter leur vitesse devant des Anglais qui, il est vrai, ont su fermer admirablement les espaces.

A défaut d’être celle des artistes, cette première mi-temps a rappelé l’importance d’un Declan Rice dans le onze des Three Lions. A la peine lors de la phase de poules, notamment contre le Danemark, le joueur d’Arsenal donne sa pleine mesure dans le 3-4-2-1 de Gareth Southgate.

Récupérateur et régulateur, il a permis à l’Angleterre de ne rien céder aux Espagnols lors de cette première période. Dans le camp de la Roja, Robin Le Normand, qui était suspendu en demi-finale, a témoigné d’une autorité qui explique pourquoi sa fédération a fait le choix d’activer sa naturalisation. Le duo... français qu’il forme avec Ayremic Laporte en défense centrale explique aussi le renouveau de la Roja.

Une véritable "furia"

Si les Espagnols avaient sans doute pris tout leur temps pour installer leur jeu avant la pause, leur début de seconde période fut une véritable "furia". Servi par Yamal, Wiliams ouvrait le score à la 47e avant que Dani Olmo, deux minutes plus tard, ne galvaude une balle de 2-0. Comme si la sortie sur blessure à la mi-temps de Rodri avait incité les Espagnols à chercher le K.O., à jouer très vite, presque à contre-nature.

Menée au score comme en huitième de finale face à la Slovaquie, en quart de finale face à la Suisse et en demi-finale face aux Pays-Bas, l’Angleterre voulait croire à une nouvelle remontée même si la supériorité adverse devenait de plus en plus oppressante.

Pour redonner du c½ur à son équipe, Gareth Southgate n’hésitait pas, peu après l’heure de jeu, à remplacer son capitaine Harry Kane par Ollie Watkins, le héros de la demi-finale. A la 70e, il lançait cette fois Cole Palmer dans la bataille pour un coaching à nouveau gagnant. Trois minutes après son introduction, le joueur de Chelsea signait le 1-1 d'une frappe clinique à la conclusion d'une action conduite par Bukayo Saka et Jude Bellingham.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture