Rejoignez-nous

Culture

L'illustratrice belge Dominique Goblet reçoit le Grand Prix Töpffer de la BD

Publié

,

le

Planche Dominique Goblet
Le Grand Prix Töpffer de la bande dessinée a été remis vendredi à la dessinatrice belge Dominique Goblet. L'illustratrice de 53 ans a été récompensée pour ses ouvrages qui ont, chacun à leur manière, "marqué la bande dessinée de notre temps", ont indiqué le canton et la Ville de Genève.

Le Prix Töpffer Genève, qui récompense le meilleur album de BD publié entre septembre 2019 et septembre 2020 par auteur genevois a été attribué à Pierre Schilling pour sa bande dessinée intitulée "Sur la road" (collectionrvb.com), dont la particularité a été d'avoir été publié exclusivement sur support numérique.

Le Prix Töpffer de la jeune bande dessinée, qui récompense un projet non publié par une personne âgée de 15 à 30 ans, est revenu cette année à Melchior Best pour Au creux de la paume. Cet ouvrage "plutôt avant-gardiste propose une narration accompagnée d'une association inspirante d'images et de techniques variées".

Les prix Töpffer sont distribués depuis plus de vingt ans à Genève dans l'optique de soutenir l'art de la bande dessinée. Ils ont été ainsi nommé pour rendre hommage au Genevois Rodolphe Töpffer, qui est considéré par beaucoup au monde comme l'inventeur de la bande dessinée.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Renens: la Ferme des Tilleuls fête ses cinq ans

Publié

le

La Ferme des Tilleuls a été inaugurée le 13 mai 2017 (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Ferme des Tilleuls, à Renens, a fêté mercredi ses cinq ans. Durant cette période, elle a présenté vingt expositions et organisé plus de 350 événements culturels. En novembre, elle annonce le vernissage d'ORGANuGAMME, l'oeuvre monumentale d'art brut de Danielle Jacqui constituée de 36 tonnes de céramique.

En cinq ans, l'espace a accueilli des expositions, des films, des conférences, des balades thématiques, des repas et des spectacles de toutes sortes. Dès 2019, l'offre a pu être complétée grâce à la rénovation de l'annexe, avec ses ateliers et sa résidence d'artistes.

Un an plus tard, le café-restaurant des Tilleuls a accueilli un nouveau partenaire, l'ORIF Renens. Ce dernier y a installé une cuisine professionnelle pour l'exploiter avec ses jeunes en formation, des jeunes gens atteints dans leur santé ou en difficulté.

Fréquentation en hausse

L'exposition actuelle, "Des Natures", interroge le lien entre la nature et l'homme, en regroupant le travail de quatre artistes. Malgré la pandémie, le lieu culturel a vu sa fréquentation augmenter ces dernières années, comptabilisant 15'000 visites en 2021, indique l'espace d'exposition et de création.

Dès 2020, la vaste oeuvre multicolore de Danielle Jacqui a commencé à s'ériger dans la cour de la ferme. A l'origine, les céramiques devaient orner la gare d'Aubagne en France. Le projet ne s'est finalement pas fait. Suite à divers contacts et visites, Danielle Jacqui, 88 ans aujourd'hui, en a fait don à Renens.

L'oeuvre est arrivée début 2016 sur les bords du Léman. Le vernissage est prévu le 5 novembre prochain. En parallèle, une exposition sera dédiée à la création céramique et textile.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Les autorités neuchâteloises félicitent Loris

Publié

le

La fan zone de Neuchâtel a vibré une dernière fois samedi soir pour Loris. (© Ville de Neuchâtel)

Le conseil communal de Neuchâtel tient dimanche à féliciter l'artiste du cru Loris pour son "magnifique parcours" dans l'émission de TF1 The Voice. Le jeune chanteur s'est hissé parmi les cinq finalistes, aux portes de la finale des deux meilleurs.

"En à peine trois mois, à 18 ans, Loris a touché des millions de téléspectateurs francophones et fait connaître loin à la ronde le nom de Neuchâtel", loue le conseil communal dimanche dans un communiqué. Même sans avoir décroché la victoire, revenue à la chanteuse Nour, il s'est montré "tout à fait remarquable".

"Sa voix et sa personnalité ont su séduire des artistes chevronnés comme Marc Lavoine ou Nolwenn Leroy", admire l'exécutif, qui souligne la "belle prestation" du jeune homme en finale. Loris est le premier Suisse à être allé aussi loin dans ce show très compétitif.

Le conseil communal remercie le jeune chanteur d'avoir gardé un lien fort avec Neuchâtel tout au long de son parcours et remercie son entourage ainsi que le Tennis-Club du Mail pour la mise en place de la "fan zone", qui a accueilli à Neuchâtel des centaines de personnes pour suivre l'émission.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

A Lausanne, le Festival de la Cité essaimera sur 19 lieux

Publié

le

Le festival dévoilera sa programmation début juin (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Festival de la Cité dévoile les contours géographiques et architecturaux de sa prochaine édition, qui se tiendra du 5 au 10 juillet. Il investira cette année 19 lieux de Lausanne, essentiellement à la Cité, mais aussi le site muséal de Plateforme 10, près de la gare. Le scénographe belge Jozef Wouters a conçu une nouvelle scène pour la place du Château, baptisée la Châtelaine.

Le festival gratuit, qui va fêter sa 50e édition, propose chaque année plus de 80 spectacles étalés sur six jours. Il dévoilera sa programmation le 2 juin prochain.

Cette année 19 lieux artistiques accueilleront le public, alors qu'ils étaient 13 il y a dix ans, rappelle mercredi un communiqué. Certains lieux appartiennent à l'histoire du festival, comme la place Saint-Maur, d'autres ont été investis ou réinvestis plus tardivement.

Pont et cour du gymnase

Cette année, les festivaliers pourront s'arrêter au Grand Canyon, sur la route Pierre Viret, ou sur les Marches, au pont Bessières. Adossée à la face nord de la Cathédrale, une nouvelle scène pluridisciplinaire s'installe. Une scène de bal prend place dans la cour du gymnase de la Mercerie et l'expérience clubbing de la placette Bonnard, plébiscitée par la jeunesse, se poursuit.

Au-delà de la Cité, la Friche du Vallon, les Magasins de la ville, l'usine Tridel, les bois de Sauvabelin, le verger de l'Hermitage et la Tour de Sauvabelin seront réinvestis le week-end. Le festival invite aussi à découvrir le restaurant Via Valentino pour un spectacle ainsi que l'esplanade de Plateforme 10.

Enfin, en plusieurs décennies d'occupation, la place du château a accueilli toutes sortes de scènes, sous différentes configurations. La nouvelle Châtelaine, conçue sur-mesure par le scénographe, réalisateur de théâtre et plasticien Jozef Wouters, s'orientera face aux escaliers qui mènent à l'esplanade.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le prix Premio récompense une compagnie genevoise

Publié

le

Foto: Compagnie Pluton / Ulysse Berdat & Alice Oechslin; ©Yoshiko Kusano

La Compagnie genevoise Pluton a remporté le Prix d’encouragement pour les arts de la scène Premio, remis pour la 21e fois samedi au Grütli à Genève.

Ce premier prix était doté de 15'000 francs. Le Collectif Foulles de Lausanne occupe la deuxième place et reçoit 5000 francs.

Lorena Stadelmann, de Courrendlin (JU), et Annakatharina Chiedza Spörri, de Berne, se partagent la troisième place. Elles reçoivent chacune 2500 francs, ont annoncé lundi les organisateurs. Huit demi-finalistes étaient en lice.

Tous les huit bénéficieront d'un soutien financier jusqu'à 100'000 francs pour leurs tournées. L'association Premio est soutenue par 53 institutions théâtrales de toute la Suisse et par les trois institutions de promotion Pro Helvetia, la Fondation Ernst Göhner et le Pourcent culturel Migros. La distinction Premio est considérée comme un tremplin important dans le passage de la formation à la pratique.

Continuer la lecture

Actualité

L'humoriste Dieudonné voit sa condamnation confirmée en appel

Publié

le

L'humoriste Dieudonné, défendu par l'avocat Pascal Junod, voit sa condamnation à une peine pécuniaire de 180 jours amende à 170 francs le jour pour discrimination raciale, injure et diffamation confirmée par la Chambre pénale d'appel et de révision de la Cour de justice de Genève (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'humoriste Dieudonné voit sa condamnation pour discrimination raciale, injure et diffamation confirmée en appel par la justice genevoise. Sa peine est maintenue à 180 jours-amende à 170 francs le jour.

Dans un arrêt daté du 28 avril, que Keystone-ATS a obtenu, la Chambre pénale d'appel et de révision de la Cour de justice de Genève rejette l'appel de Dieudonné contre le jugement du Tribunal de police, comme l'a révélé dimanche la Tribune de Genève. En seconde instance, la justice confirme l'intégralité du verdict de juillet 2021.

Dieudonné M'bala M'bala, 56 ans, était poursuivi pour avoir proféré des propos négationnistes lors de son spectacle "En vérité", qu'il avait présenté à Nyon (VD) et à Genève, en 2019. A la fin d'un sketch, un des personnages de l'humoriste franco-camerounais avait crié que "les chambres à gaz n'ont jamais existé".

La Chambre pénale d'appel et de révision est convaincue que "c'est avec conscience et volonté que l'appelant a tenu des propos négationnistes et discriminants envers les victimes de la Shoah de manière à porter atteinte à leur dignité humaine", écrit-elle. Dieudonné est donc reconnu coupable de discrimination raciale.

Griefs confirmés

L'humoriste était aussi jugé pour avoir injurié sur scène la Communauté intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD), lui disant "d'aller se faire enculer", ainsi que d'avoir porté atteinte à l'honneur de son secrétaire-général Johanne Gurfinkiel, le traitant notamment de raciste. Dans une interview à la radio, il l'avait comparé à un "négrier juif".

En seconde instance, la justice genevoise confirme que "ces propos, qui constituent assurément une injure, ont manifestement été proférés dans le dessein de dire du mal de l'association en question". De même, elle estime que "c'est sans fondement que l'appelant affirme être critiqué parce qu'il est noir". Les griefs de M. Gurfinkiel reposent "sur le contenu de ses spectacles".

"Propos minimisés"

Au vu de la mauvaise collaboration de Dieudonné à la procédure et de son absence de prise de conscience, la Chambre pénale d'appel et de révision confirme la peine du Tribunal de police. Elle relève qu'il "n'a cessé d'occulter le but recherché par ses attaques et de minimiser la portée de ses propos, dont il a d'abord attribué la responsabilité à son co-auteur, avant de se cacher derrière le personnage de son sketch".

La CICAD salue la décision en appel qui confirme l'intégralité du dispositif de jugement de première instance. "C'est une victoire", a déclaré son secrétaire-général, interrogé par Keystone-ATS. De son côté, l’avocat de Dieudonné, Pascal Junod, a indiqué envisager de faire recours devant le Tribunal fédéral.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture