Rejoignez-nous

Culture

Le Vaudois Jacques Dubochet co-lauréat du Nobel de chimie

Publié

,

le

Un Vaudois co-lauréat du Nobel de chimie ! Le résident de Morges, Jacques Dubochet, 75 ans, ancien chercheur à l’Université de Lausanne, reçoit ce prestigieux Prix aux côtés de l’américain Joachim Frank et du Britannique Richard Henderson.

Ensemble, ils sont récompensés pour leurs travaux en « cryo-microscopie électronique ». Une méthode développée depuis 30 ans et qui permet désormais aux chercheurs de produire « des structures tridimensionnelles de biomolécules ».

Jacques Dubochet a été prévenu peu avant 11 heures ce mercredi 4 octobre par l’Académie royale des sciences à Stockholm. Un coup de téléphone qui a, « un peu », surpris le vaudois :

Jacques Dubochet
Chercheur UNIL, co-lauréat Prix Nobel de chimie 2017
Jacques DubochetChercheur UNIL, co-lauréat Prix Nobel de chimie 2017

Devant la Presse, Jacques Dubochet a tenu à rendre hommage à ses deux collègues chercheurs avec qui il partage ce Nobel de chimie :

Jacques Dubochet
Chercheur UNIL, co-lauréat Prix Nobel de chimie 2017
Jacques DubochetChercheur UNIL, co-lauréat Prix Nobel de chimie 2017

De son côté, l’Université de Lausanne s’est dit évidemment très heureuse. Nouria Hernandez, la Rectrice de l’UNIL :

Nouria Hernandez
Rectrice, UNIL
Nouria HernandezRectrice, UNIL

Ce Prix Nobel va aussi permettre à l’UNIL de gagner encore plus en crédibilité dans le milieu scientifique international. Nouria Hernandez :

Nouria Hernandez
Rectrice, UNIL
Nouria HernandezRectrice, UNIL

Notez encore que comme si de rien n’était, Jacques Dubochet, doit se rendre ce mercredi soir à la séance du Conseil Communal de Morges dont il fait partie.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Le Festival Archipel sera entièrement accessible en streaming

Publié

le

Photo DR Archipel

Le Festival Archipel dédié aux musiques expérimentales et de recherche aura lieu du 16 au 25 avril prochain

La septantaine d'événements figurant au programme cette année sera entièrement diffusée en streaming et accessible gratuitement depuis le site de la manifestation.

Si les performances seront accessibles à distance, les artistes seront bien en chair et en os à Genève. Le cœur du festival battra à la maison communale de Plainpalais. Le public, averti ou novice, pourra se rendre dans ce seul et unique lieu pour y découvrir une programmation riche, relèvent dimanche les organisateurs.

Archipel permet d'explorer des territoires musicaux inconnus. Le festival se veut un lieu de rencontres et d'échanges, soulignent ses responsables. La maison communale de Plainpalais offre l'accès à plusieurs salles de spectacle, à une cantine, à un espace dédié aux enfants ou encore à un espace de documentation.

La programmation propose des œuvres de musique contemporaine, des improvisations guidées, des compositions non écrites, ainsi que des créations scéniques pour les grands événements. Des spectacles plus intimes sont aussi au menu, avec notamment une expérience sensorielle rendue possible grâce à un orchestre de haut-parleurs.

Des ateliers conduits par des étudiants du Centre de musique électroacoustique accueilleront aussi le public. Pour les plus petits, une salle de jeux sera destinée "aux crapahuteurs sonores". Des artistes entraîneront les enfants dans des aventures fantastiques au milieu de boutons à musique et de messages sonores.

Avec ATS Keystone

 

Continuer la lecture

Actualité

La pandémie oblige le festival Electron à se réinventer

Publié

le

Photo DR Electron

Le festival de musique électronique Electron revient sur le devant de la scène malgré la pandémie de Covid-19.

Au lieu d'un unique festival au printemps, les organisateurs de la manifestation ont mis sur pied quatre événements pluridisciplinaires, échelonnés tout au long de l'année. Une exposition de photographies ouvre le bal le 22 avril.

Les responsables d'Electron avaient proposé, l'été dernier, à cinq photographes de capturer l'ambiance du premier déconfinement qui a suivi la première vague épidémique. Il s'agissait de saisir la réouverture, puis de la rapide fermeture, des lieux "de culte" nocturnes.

Les cinq photographes - Esther Fayant, Laurent Giraud, Rebecca Bowring, Mehdi Benkler et Anna-Tia Buss - s'étaient donné pour mission "de retracer la vie sans concerts et sans soirées", de faire la tournée des lieux déserts. Ils ont aussi donné la parole aux acteurs les plus touchés par les conséquences de la crise sanitaire.

Une soixantaine d'images ont été sélectionnées, captées dans différentes villes de Suisse et dans différents lieux, avec des portraits de personnes "extirpées de l'invisibilité dans laquelle ils sombraient". Elles sont accompagnées par une musique composée par Franz Treichler, membre fondateur des Young Gods.

L'exposition est à voir du 22 avril au 2 mai au Commun, à Genève.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Actualité

Le Montreux Jazz aura lieu cet été en version réduite

Publié

le

Photo archives KEYSTONE/Laurent Gillieron

Le Montreux Jazz Festival (MJF) aura bien lieu cet été du 2 au 17 juillet, mais en version réduite et inédite.

Une scène sera construite sur le lac, à 25 mètres du rivage. Le Montreux Palace accueillera trois autres scènes de petite capacité.

Le festival mise sur la beauté du site et sur des salles intimistes. "Il nous est apparu plus raisonnable de partir sur de petites capacités quitte à les faire évoluer par la suite", a expliqué mercredi à Keystone-ATS Mathieu Jaton, le directeur du MJF.

Dans les circonstances actuelles, il est plus prudent de privilégier les concerts à l'extérieur ou dans de petites salles à l'intérieur. Sur la scène du lac, deux artistes par soir joueront face à une terrasse en gradins pouvant accueillir jusqu'à 600 spectateurs assis.

Une disposition qui permet au comité d’organisation d’adapter la jauge en fonction des réglementions, qui seront en vigueur en juillet.

Mathieu Jaton
Directeur du Montreux Jazz Festival
Mathieu JatonDirecteur du Montreux Jazz Festival
.

Une deuxième scène payante, de 300 places assises, sera située dans la salle des Fêtes - au décor Belle Epoque - du Montreux Palace. Le Grand Hall et les jardins de l'hôtel accueilleront de petites scènes dédiées à des jam sessions, des découvertes et des DJ sets. L'accès à ces deux derniers espaces sera gratuit.

Dix fois moins

Dans cette configuration, le MJF pourra accueillir "entre 1200 et 1500 personnes par jour, contre les 10'000 à 15'000 personnes par jour des années précédentes, soit environ dix fois moins", a calculé Mathieu Jaton. Le festival tenait à maintenir un projet pour les artistes, pour le public ainsi que pour Montreux et sa région.

Le format et les modalités de cette 55e édition s'adapteront aux contraintes sanitaires qui évoluent constamment. Si les concerts peuvent être suivis debout, il serait envisageable d'augmenter les capacités. D'autres lieux de Montreux pourraient être investis, comme le Stravinski. "C'est de la musique d'avenir", selon M. Jaton.

Vieux rêve

Installer une scène sur le Léman est un vieux rêve. "Cela fait des années qu'on se demande comment mieux exploiter le lac. En cette année difficile, nous avons essayé de créer quelque chose d'exceptionnel qui sublime la création artistique", a dit M. Jaton.

Les concerts seront filmés et diffusés sur des plateformes digitales, contre rémunération pour le festival. "Le public pourra les suivre gratuitement à distance", a expliqué M. Jaton. Le MJF entend développer ce modèle économique, afin que sa rentabilité soit moins dépendante des deux semaines de festival. Le budget 2021 tourne autour des 7-8 millions, contre 27 millions habituellement.

Reste que pour l’heure, la tenue d’un tel évènement est incertaine.

Mathieu Jaton
Directeur du Montreux Jazz Festival
Mathieu JatonDirecteur du Montreux Jazz Festival

Autre incertitude concernant l’accès à la manifestation: Les spectateurs devront-ils être vaccinés ou présenter un test PCR négatif ?

Mathieu Jaton
Directeur du Montreux Jazz Festival
Mathieu JatonDirecteur du Montreux Jazz Festival

Programmation en mai

La programmation sera annoncée au mois de mai. Mathieu Jaton promet des artistes internationaux, avec une part belle pour la scène helvétique. "Tous les festivals sont en train d'annuler. Des artistes nous appellent pour nous dire qu'ils ont envie de faire quelque chose avec nous, hors tournée", a ajouté le directeur.

Quelque 20'000 billets seront mis en ligne à une date qui sera précisée plus tard. Les prix seront plus bas. "De l'ordre de 40 à 50 francs sur la scène du lac. Cela dépendra des projets artistiques", a précisé Mathieu Jaton. Il n'y aura pas de stands de nourriture et de boissons sur les quais.

Avec Didier Morard (Radio Chablais) et ATS Keystone

Continuer la lecture

Festivals

Le Paléo Festival n’aura pas lieu cet été

Publié

le

Photo archives KEYSTONE/Anthony Anex

Les organisateurs du festival nyonnais renoncent...

L’espoir a été entretenu jusqu’au bout mais le couperet est finalement tombé ce mardi matin, via un long communiqué des organisateurs. Même le format réduit, le “45e Parallèle”, initialement imaginé, ne pourra pas avoir lieu. 

“Courageux mais pas téméraire”, c’est le mot d’ordre des organisateurs face aux trop nombreuses incertitudes qui entourent encore l’organisation des manifestations estivales. Quelle jauge de spectateurs autorisée? Quelles exigences sanitaires pour le public? Quelles garanties en cas d'annulation? Et quelle certitude quant à la disponibilité des artistes? 

Beaucoup d'incertitudes

Cela faisait visiblement trop de questions sans réponse à 100 jours du rendez-vous. Plusieurs conditions impératives n’étaient pas remplies nous a expliqué Daniel Rossellat, le patron du Paléo

Daniel Rossellat
Patron du Paléo
Daniel RossellatPatron du Paléo

Autre inconnue: est-ce que les spectateurs auraient répondu présents, en fonction des conditions sanitaires en vigueur cet été?

Daniel Rossellat
Patron du Paléo
Daniel RossellatPatron du Paléo

Daniel Rossellat insiste aussi sur le risque d’un déficit insupportable s’il lançait le chantier mais que l'événement était finalement interdit. “Les risques sont trop grands”, dit-il, car c’est l’existence même du Paléo qui est en jeu. 

Daniel Rossellat
Patron du Paléo
Daniel RossellatPatron du Paléo

Reste qu’après deux annulations consécutives, la priorité est déjà d’atténuer les lourdes conséquences financières pour le festival, dont 80% des recettes proviennent de la vente des billets, de nourriture et de boissons. Sans compter l’impact et la déception pour les 4800 bénévoles, associations et commerces qui gravitent autour de l'événement de la Plaine de l’Asse.

Le rendez-vous est déjà donné pour la prochaine édition prévue du 19 au 24 juillet 2022. Notez d’ailleurs que les billets et abonnements achetés restent tout de même valables. Enfin, les programmateurs annoncent être en discussion avec Céline Dion dans l’espoir de pouvoir proposer une nouvelle date prochainement. 

Continuer la lecture

Culture

Cinéma: Vision du Réel prépare 2 scénarii en fonction des annonces du Conseil Fédéral

Publié

le

Ouvrira, ouvrira pas? Quelque ce soit la teneur des annonces du Conseil Fédéral le 14 avril prochain, les organisateurs du festival cinématographique Vision du Réel sont parés aux deux options pour leur 52e édition qui doit avoir lieu du 15 au 25 avril prochain.

 

Comme bon nombre de secteur, la culture, et dans le cas présent le 7e Art, fait face à une crise inédite à cause de la pandémie de coronavirus qui interrompt ou retarde non seulement la plupart des tournages mais surtout, ferme les salles de cinéma. C'est d'ailleurs sur cette situation exceptionnelle que le Président de la Fondation Vision du Réel Raymond Loretan a introduit son propos avec la phrase désormais célèbre: "No culture, no future" lors de la conférence de presse annonçant le programme de la 52e édition du festival nyonnais. Mais pour contrer cette attente interminable, les organisateurs ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de concevoir deux scénarii en fonction des annonces du Conseil Fédéral, qui tomberont la veille de l'ouverture du rendez-vous de cinéma. Une version hybride qui permettrait de "switcher" d'une version en virtuelle à une version en présentielle en fonction de la teneur des annonces. Les explications de Raymond Loretan, le Président de la Fondation Vision du Réel:

Raymond Loretan
Président de la Fondation Vision du Réel
Raymond LoretanPrésident de la Fondation Vision du Réel

 

3000 films

Au milieu des mauvaises nouvelles, des attentes et des appréhensions surgit une annonce réconfortante pour les organisateurs. Pas moins de 3000 films ont été inscrits au festival, c'est autant que l'an dernier. "Un signal fort compte tenu des restrictions sanitaires et des difficultés que connait le cinéma aujourd'hui" se rassurait la directrice artistique du festival Emilie Bujès. Pourtant, la conjoncture actuelle ne pousse pas à l'optimisme. Depuis la création du festival cinématographique en 1969, seule l'édition 2020 fait tâche avec 10 jours de festival en virtuel. Cette année, pas question de revivre cela selon les organisateurs qui tiennent à garder une partie en présentiel. Raymond Loretan, le Président de la Fondation Vision du Réel explique les différences qu'il y aura avec l'édition précédente:

Raymond Loretan
Président de la Fondation Vision du Réel
Raymond LoretanPrésident de la Fondation Vision du Réel

 

5.- le film

Au total, seulement 143 films ont été présélectionnés parmi les 3000 inscrits. Dans ce lot figurent des longs, des moyens et des courts métrages, il en faut pour tous les gouts. Toutes ces œuvres en devenir seront disponibles via le site du festival sur la plateforme Shift dans le cas ou les salles de cinéma resteraient fermées le 14 avril prochain. Raymond Loretan, le Président de la Fondation Vision du Réel détaille la marche à suivre pour pouvoir tout regarder depuis chez soi:

Raymond Loretan
Président de la Fondation Vision du Réel
Raymond LoretanPrésident de la Fondation Vision du Réel

 

Plusieurs prix seront décernés durant cette dizaine, notamment le prix pour la compétition internationale du long métrage, le prix burning light ou encore le prix pour la compétition nationale avec un film sur le projet des Vernets à Genève. L’invité d’honneur de cette 52e édition est l’écrivain Emmanuel Carrère.

Continuer la lecture