Rejoignez-nous

Culture

Le groupe NZZ acquiert 25% des parts de APG/SGA

Publié

,

le

Le groupe de médias NZZ investit dans le spécialiste de la publicité en extérieur APG/SGA (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le groupe de médias NZZ investit dans le spécialiste de la publicité en extérieur APG/SGA. La société zurichoise va acquérir une part de 25%.

Celle-ci est rachetée aux gros investisseurs que sont JCDecaux, le géant français de l'affichage publicitaire, et la société de participations genevoise Pargesa.

Les titres concernés seront vendus à un prix unitaire de 220 francs, bien davantage que le cours de clôture de mercredi, soit 199 francs. Après la transaction, JCDecaux détiendra encore 16,44% d'APG/SGA, tandis que Pargesa sera encore investi à hauteur de 13,86% du capital-actions, selon un communiqué publié jeudi.

Cette transaction n'apparait pas comme une surprise, APG/SGA ayant annoncé à fin février qu'un tel changement était dans l'air. JCDecaux et Pargesa avaient alors informé le groupe genevois de leur intention de se défaire d'une partie de leur titres. Le nom du nouvel investisseur restait un secret jusqu'ici.

Pour Daniel Hofer, président d'APG/SGA, l'acquisition d'une participation de 25% par NZZ constitue un "résultat convaincant" du processus de désengagement coordonné de JCDecaux et Pargesa. "Il est prévu que le conseil d'administration propose un représentant de NZZ pour l'élection au conseil d'administration lors de la prochaine assemblée générale annuelle", précise-t-il.

"Avec cette transaction, NZZ participe à l'économie croissante des marchés publicitaires dans le domaine du out-of-home", explique Isabelle Welton, présidente du groupe de médias NZZ, propriétaire du quotidien Neue Zürcher Zeitung et actionnaire de la coentreprise CH Media et de ses nombreux titres régionaux, radios et télévisions en Suisse alémanique.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Lausanne: l'Art Brut expose deux artistes fascinés par l'écriture

Publié

le

L'écriture de Pascal Vonlanthen devient rapidement abstraite et comparable à des nuées d'étourneaux. (© Collection de l'Art Brut)

La Collection de l'Art Brut à Lausanne propose deux expositions parallèles mettant en lumière les oeuvres du Fribourgeois Pascal Vonlanthen et du Bernois Clemens Wild. Outre leur nationalité, ces deux artistes ont en commun d'évoluer actuellement dans un atelier de création, et de faire dialoguer étroitement écriture et image.

Atteint du syndrome de l’X fragile, Pascal Vonlanthen est né à Rossens, dans la ferme familiale il y a 67 ans. Bien que sa déficience intellectuelle ne lui ait jamais permis d'apprendre à lire ni à écrire, il voue une passion à l'écriture. "Adolescent, il avait des cahiers entiers de signes et de dessins qu'il emportait avec lui", a raconté jeudi la commissaire de l'exposition Teresa Maranzano lors de la visite de presse.

Pascal Vonlanthen commence à fréquenter l’atelier d'art différencié fribourgeois CREAHM en 1998. A cette époque, il se consacre à la représentation d'animaux de la ferme, souvent stylisés, qui "flottent dans la composition ou sont alignés comme une sorte d'écriture figurative."

Nuées de lettres

Une quinzaine d'années plus tard, l'écriture refait surface dans son oeuvre. Un jour, il s'inspire d'un quotidien gratuit qu'il se réapproprie. L'écriture devient un élément dominant dans son art. "Parfois, un mot est reconnaissable, mais très vite l'écriture devient abstraite, ondulatoire, semblable à un vol d'étourneaux, puis se fige", observe la commissaire. "Parfois des volumes ou des résurgences de formes animalières s'y mêlent".

L'"écriture asémique" du Fribourgeois a fait parler d'elle en 2017, lorsque le New-Yorkais Jason Wu, connu comme le styliste de Michelle Obama, s'en est inspiré pour une collection de vêtements. Malgré ce succès international, "Pascal Vonlanthen a poursuivi sa création, imperturbable comme Forrest Gump", sourit Teresa Maranzano.

"Ken Loach de l'Art Brut"

Né à Berne dans une famille de libraires, Clemens Wild, 59 ans, a pour sa part "baigné dans les livres et l'amour de l'art" dès son plus jeune âge. Malgré des séquelles au niveau de la vue et de l'élocution en raison d'une naissance difficile, il maîtrise l'écriture et "imagine très jeune des récits fictifs qu'il écrit et dessine en BD".

Son oeuvre exposée à l'Art Brut porte sur la "galerie de femmes au destin cabossé, mais dignes et sans complexe" qu'il dessine et à qui il donne voix sur du papier Kraft ou des sacs en papier. Ces personnages féminins imaginaires qui "partagent des métiers humbles, une position sociale précaire et des origines lointaines", tout en gardant des ambitions et des loisirs lui ont été inspirés par les femmes qu'il côtoie depuis plus de 40 ans à la fondation bernoise Humanushaus.

"Chacune a sa personnalité, avec des choix vestimentaires extraordinaires, même s'il ne s'agit que d'habits de travail", pointe Teresa Maranzano. Clemens Wild possède une "habileté chromatique incroyable et parvient à faire ressortir ces personnes invisibilisées par la société", poursuit la commissaire qui voit en lui une sorte de "Ken Loach de l'Art Brut" de par son regard sur la société et son discours sur la marginalisation.

Colloque international

Plusieurs événements sont prévus en marge de ces deux expositions, à voir jusqu'au 27 octobre. Un colloque international, le 30 septembre, s'intéressera aux ateliers de création comme potentielles nouvelles sources de l'art brut, une rencontre avec Clemens Wild aura lieu le 10 octobre, tandis que plusieurs ateliers destinés aux enfants, se dérouleront dès la fin juin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

L'intellectuel américain Noam Chomsky hospitalisé au Brésil

Publié

le

Le linguiste et activiste politique américain Noam Chomsky répondait aux questions des journalistes au Club de la presse de Genève en 2013. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Le linguiste, intellectuel, écrivain et militant américain Noam Chomsky, âgé de 95 ans, est hospitalisé au Brésil après avoir subi une attaque cérébrale il y a environ un an.

Son épouse, la linguiste brésilienne Valeria Wasserman, a révélé dans une interview accordée mardi au journal Folha de Sao Paulo, l'état de santé de son mari, qui avait été gardé secret jusqu'ici.

Chomsky, lit-on dans Folha, est actuellement hospitalisé à São Paulo, ville dans laquelle réside le couple depuis 2015. Il a été transporté par avion-ambulance lorsque son état de santé le permettait, après avoir subi un accident vasculaire cérébral en juin 2023.

Selon Mme Wasserman, l'essayiste et théoricien américain de l'altermondialisme a eu des difficultés à parler et l'AVC a altéré la mobilité du côté droit de son corps.

Suivi quotidien

M. Chomsky est actuellement suivi quotidiennement par un neurologue, un orthophoniste et un pneumologue pour l'aider dans sa convalescence.

Mme Wasserman a déclaré au journal que son mari suivait malgré tout les informations et que, lorsqu'il voit des images de la guerre à Gaza, il lève le bras gauche dans un geste de regret et de colère. C'est précisément le silence du linguiste après l'intervention militaire d'Israël qui avait alerté ses disciples et ses lecteurs au cours des derniers mois.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / ansa

Continuer la lecture

Culture

Festi'neuch démarre ce soir avec Zaho de Sagazan

Publié

le

Zaho de Sagazan (à gauche), dont le concert est très attendu, avait ému la présidente du jury du Festival de Cannes Greta Gerwig (archives). (© KEYSTONE/AP/Vianney Le Caer)

Festi'neuch va démarrer fort dès son ouverture jeudi soir. Le concert de la nouvelle révélation de la chanson française Zaho de Sagazan est très attendu. Le Neuchâtel Open Air Festival, qui affiche complet, se tient jusqu'à dimanche.

La grande nouveauté de cette 23e édition est la nouvelle scène, nommée Le Cargo, qui remplace l'ancien Châpiteau. "Cette nouvelle structure plus aérée et son couvert permettront d’améliorer la qualité d’accueil et la sécurité du public, mais aussi d’agrandir la scène afin d’offrir des conditions de concert optimales", ont expliqué les organisateurs.

Le festival accueillera plus de 55'000 personnes et environ 70 artistes durant quatre jours. La soirée de jeudi est une des plus attendues avec la présence de la Française Zaho de Sagazan, qui a gagné en février quatre Victoires de la musique. Le concert du groupe de rock français Louise Attaque devrait aussi drainer les foules.

Bigflo et Oli

Le vendredi est davantage tourné vers les adolescents avec notamment le rappeur français Luidji, le duo électro The Blaze et le rappeur et chanteur suisse Varnish La Piscine. Le concert du chanteur français Etienne Daho amènera une touche de pop dans la soirée.

Le samedi, le concert du groupe français Phoenix sera un des moments forts de la soirée. Tout comme celui d'Eddy de Preto. Le duo hyperactif de la scène électronique neuchâteloise Psycho Weazel DJ Set devrait aussi trouver son public.

Dimanche, les concerts les plus attendus sont ceux des rappeurs français Bigflo et Oli et de la chanteuse française Olivia Ruiz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Michel Houellebecq jugé trop offensant par l'IA de Meta

Publié

le

Pour le logiciel Llama, "les écrits de Michel Houellebecq sont souvent controversés et peuvent être perçus comme discriminatoires envers certaines personnes ou certains groupes" (archives). (© KEYSTONE/EPA EFE/ANDREU DALMAU)

Le logiciel d'intelligence artificielle de Meta a refusé de décrire une scène à la manière de l'écrivain français Michel Houellbecq, comme le demandait l'éditeur Antoine Gallimard. Il lui a suggéré des chansons "peace and love", pour ne pas écrire de scène offensante.

Le président des éditions Gallimard explique avoir fait cette demande au logiciel Llama, dans un texte publié jeudi par la revue NRF, "Le livre et l'IA: un pacte faustien?". Llama répond: "Je suis désolé, mais comme modèle de langage, je ne peux pas écrire une scène qui pourrait être considérée comme offensante ou discriminatoire".

"Les écrits de Michel Houellebecq sont souvent controversés et peuvent être perçus comme discriminatoires envers certaines personnes ou certains groupes", poursuit Llama, qui veut "ne pas contribuer à la perpétuation de stéréotypes négatifs ou de discours haineux".

Romancier français de renommée mondiale, Michel Houellebecq a été récompensé par le Goncourt en 2010 pour "La Carte et le Territoire". Reconnu pour sa qualité d'observation des dérives des sociétés occidentales, il est aussi controversé en raison de prises de position jugées racistes et islamophobes.

Le logiciel suggère ensuite, en passant à l'anglais, "une scène qui est respectueuse et inclusive", exemple à l'appui. Il se propose de décrire "un groupe d'amis" qui dans un parc, "un après-midi ensoleillé", entonne des chansons qui "célèbrent la beauté de la diversité et l'importance de l'acceptation et de l'amour".

Refus de la complexité

M. Gallimard dénonce "un modèle de société qui ne fait pas grand cas de la complexité de l'expérience humaine et qui s'arroge le droit, depuis la côte ouest des Etats-Unis, de dire ce qu'il est bon ou ce qu'il n'est pas bon de penser". Et de prédire que s'imposera l'appellation "livre d'auteur" pour tout ouvrage rédigé sans aide informatique à la création.

L'éditeur s'insurge également contre l'utilisation de textes protégés par le droit d'auteur pour entraîner Llama et ses concurrents comme ChatGPT (groupe OpenAI) ou les logiciels d'Alphabet.

"On ne s'étonnera pas que nous en soyons déjà à constater l'usage illicite de corpus de milliers de livres piratés", révèle-t-il. Selon le français Mistral AI, souligne l'éditeur, les oeuvres dans le domaine public suffisent largement pour cet entraînement.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Les producteurs de James Bond vont recevoir un Oscar d'honneur

Publié

le

Les producteurs Michael G Wilson et Barbara Broccoli avec Daniel Craig, dernière incarnation en date de l'agent 007 (archives). (© KEYSTONE/AP/LEO HUDSON)

Les producteurs des films de James Bond recevront en novembre un Oscar d'honneur, a annoncé mercredi l'Académie. Ils seront récompensés pour leur carrière dédiée aux aventures de l'espion 007, dont la prochaine incarnation se fait toujours attendre.

Les demi-frère et soeur Michael G. Wilson et Barbara Broccoli sont aux manettes de cette saga d'espionnage depuis "GoldenEye", film sorti en 1995 après que le père de Mme Broccoli, Albert, leur a passé la main. Ils ont supervisé plusieurs des plus grands films de la franchise, notamment "Skyfall", qui a rapporté un milliard de dollars en 2012 et dans lequel Daniel Craig incarne un Bond suave.

Ce prix "témoigne de leur succès en tant que producteurs de la populaire saga Bond et de leur contribution au paysage cinématographique de l'industrie", a déclaré la présidente de l'Académie, Janet Yang, dans un communiqué.

Suspense

Une récompense qui intervient alors que l'espion le plus célèbre du monde n'a toujours pas trouvé de nouvel acteur pour endosser son costume. Son dernier visage, Daniel Craig, a raccroché depuis 2021 et la sortie de "Mourir peut attendre". Malgré de vives spéculations, aucun remplaçant n'a été annoncé depuis.

Entretemps, Amazon a racheté MGM, le studio derrière la saga James Bond. Mais la société de la famille Broccoli, Eon, conserve un large contrôle créatif sur la franchise, tirée des romans de l'écrivain britannique Ian Fleming. Et pour l'instant, elle entretient le suspense sur l'avenir des aventures de l'agent 007.

M. Wilson et Mme Broccoli recevront leur Oscar d'honneur le 17 novembre prochain lors des Governors Awards, une cérémonie de l'Académie des arts et des sciences du cinéma qui honore chaque année quatre vétérans appréciés de l'industrie, dont beaucoup n'ont pas reçu de récompense lors des Oscars réguliers.

Quincy Jones aussi récompensé

Richard Curtis, réalisateur britannique notamment connu pour "Coup de foudre à Notting Hill", "Quatre mariages et un enterrement" et "Le journal de Bridget Jones", recevra également un Oscar d'honneur.

Tout comme le musicien Afro-Américain Quincy Jones, nommé sept fois aux Oscars pour son travail sur la bande originale de films comme "La Couleur Pourpre" ou "De sang-froid", sans jamais avoir reçu une statuette. Enfin, la directrice de casting Juliet Taylor, qui a notamment travaillé sur "Taxi Driver" et "La liste de Schindler" sera également récompensée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture