Rejoignez-nous

Festivals

Record de fréquentation pour Antigel

Publié

,

le

En dix ans, le festival Antigel est devenu un événement majeur de la scène culturelle genevoise. Samedi, les organisateurs de la dixième édition de la manifestation affichaient un grand sourire. Le public n'a jamais été aussi nombreux.

Aux quatre coins du canton, sur l'ensemble du festival, 99% des billets ont été vendus à 55'000 spectateurs. La fréquentation a augmenté de 10% par rapport à 2019. Tous les "pass festivaliers" ont trouvé preneur, ce qui montre, selon les organisateurs, la volonté du public de s'intéresser à d'autres types de spectacles.

Les gens se sont rués sur les 7 événements maison "Made in Antigel" qui ont tous affiché complet très rapidement après la mise sur le marché des billets. L'un de ces spectacles se déroulait à Balexert. L'immense centre commercial a été envahi de zombies, avides de trouver d'éventuels survivants dans un décor de fin du monde.

Accordéoniste virtuose

Dans le domaine de la musique, le festival a voulu toucher un vaste public. A l'Alhambra, centre névralgique de la programmation, plusieurs concerts ont rencontré un énorme succès. La pionnière de la musique électronique Suzanne Ciani a enchanté les spectateurs. L'accordéoniste Mario Batkovic a conquis le public par sa virtuosité.

Antigel se caractérise par l'occupation d'endroits insolites. Cette année, c'est la vieille caserne des Vernets qui a été transformée en espace de clubbing et de fête. Les événements proposés sur le site ont fait le plein. Plus de 20'000 personnes ont visité le bâtiment, appelé à disparaître, que la troupe a déjà abandonné.

Pour la prochaine décennie, le festival s'est fixé comme but de fidéliser et de diversifier encore plus son public, en offrant une programmation de qualité, avec des propositions artistiques sortant des sentiers battus. Un dernier spectacle est programmé le 19 mai. Un concert de Kraftwerk-3D dans l'amortisseur de bruit de l'aéroport

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Une Genevoise va vivre son premier Electron derrière les platines

Publié

le

Manon Philippin

Ce week-end, le festival Electron présente sa dernière étape, l’occasion de découvrir une jeune DJette genevoise.

A partir de vendredi, c’est l’Electron Club qui commence !

Il s’agit du troisième volet de cette édition 2022. Au programme des stars de la scène électronique mondiale mais aussi des artistes locaux.

Parmi eux, Valérie, 23 ans, son nom d’artiste: Owelle. La Genevoise aura le privilège de faire la première partie de Ben Klock, un DJ de techno allemand. 

Owelle s’est lancée professionnellement il y a 2 ans, arrive t-elle à vivre de son métier ?:

OwelleJeune DJette genevoise

La profession de DJ suscite beaucoup de fantasmes: la fête, les voyages, etc., Owelle nous explique comment elle vit sa profession :

OwelleDJette genevoise

Précision, les “gig” ce sont les concerts.

Pour découvrir Owelle et les autres artistes, rdv ce vendredi au Palladium.

Infos et réservations ici.

L’interview d’Owelle en intégralité est à retrouver ci-dessous :

OwelleDJette genevoise

Continuer la lecture

Culture

Des films et des débats au menu du festival des glaciers à Genève

Publié

le

KEYSTONE Byline LAURENT GILLIERON

Les glaciers vont mal. A Genève, un festival veut sensibiliser le grand public aux effets du réchauffement climatique.

C’est le Festival International du Film sur les Glaciers.

Une 6e édition organisée par l’association genevoise Mission Planète Terre à la Maison des Arts du Grütli. Au programme, une dizaine de films projetés, une table ronde et une rencontre avec des spécialistes. 

Il faut dire que l'actualité sur les glaciers n’a jamais été aussi alarmante. On apprenait la semaine dernière que les glaciers suisses n'avaient jamais autant fondu, 6% du volume de glace en moins en 2022.  

Cette année le festival veut mettre l’accent sur l’adaptabilité des villes face au réchauffement climatique. Olivier Prêtre-Bosson, fondateur du festival:

Olivier Prêtre-BossonFondateur du Festival International du Film sur les Glaciers

La fonte des glaces est d’autant plus réelle que même pour faire la programmation du festival, Olivier Prêtre-Bosson se retrouve aussi en difficulté:

Olivier Prêtre-BossonFondateur du Festival International du Film sur les Glaciers

La table ronde est organisée samedi soir au Grütli.

Rdv dès vendredi à la Maison des Arts du Grütli, l’entrée est gratuite.

Vendredi, des classes scolaires vont venir au festival, les enfants vont réaliser des micro-clips sur leur bonne pratique pour lutter contre le changement climatique.

Les infos sont à retrouver ici.

Continuer la lecture

Culture

La Bâtie fait mieux qu'en 2021 avec 26'000 spectateurs

Publié

le

CREDIT: Mehdi Benkler/La Bâtie-Festival de Genève
La 46e édition de La Bâtie-Festival de Genève s'est refermée sur une affluence en augmentation, à 26'000 personnes. Même si la participation n'atteint pas celle d'avant la pandémie, les organisateurs parlent d'une situation "au beau fixe".

Sur 18 jours, le taux de remplissage moyen s’élève à trois quarts de la capacité, ont-ils dit dimanche. Au total, 60 propositions étaient prévues sur 45 sites, dans 24 villes communes du canton de Genève, de France voisine et du canton de Vaud. Cette édition marque "un retour prévu à la normale", selon les organisations.

Parmi les animations, l'actrice Vimala Pons a rempli en première suisse à trois reprises son spectacle. Le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui a fait ses débuts à la tête du Ballet du Grand Théâtre de Genève devant un millier de personnes.

Les projets de territoire ont prolongé les collaborations avec de nombreuses communes du Grand Genève. La musique a une nouvelle fois rassemblé un public nombreux, notamment avec le collectif féminin Berceuses.

Au total, plus de cent programmateurs et professionnels venus de Suisse et d'autres pays se sont déplacés. Le festival a contribué à la production et à la co-production de dix nouvelles animations.

Parmi celles-ci figuraient un spectacle alternant scène et cinéma et un mapping avec sonorités électroniques. La prochaine édition aura lieu du 24 août au 10 septembre 2023.

 

Continuer la lecture

Culture

Le Caribana Festival revient avec Fatboy Slim et The Offspring

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/PATRICK HUERLIMANN

Fatboy Slim, The Offspring ou encore Mika sont annoncés au Caribana l'an prochain. De retour après deux ans d'absence, le festival de musique de Crans (VD) a dévoilé sa programmation.

Le "plus petit des grands festivals" accueillera 26 artistes suisses et internationaux au bord du Léman du 15 au 19 juin, ont communiqué mardi ses organisateurs. La première journée sera dédiée au rock avec, outre The Offspring, Powerwolf ou les Genevois de Promethee. Le jeudi sera placé sous le signe de la pop avec Mika, Louane ou Klischée.

Vendredi, la tête d'affiche Fatboy Slim, qui tourne rarement en Suisse, livrera un spectacle visuel et sonore que le festival promet "de légende". Meduza ou Riton seront aussi de la partie lors de cette soirée électro. Le lendemain, ce sont les amateurs de rap qui seront servis, avec au programme Maes, PLK ou encore Soso Maness.

Tournoi de jeu vidéo

Pour la dernière journée, dimanche, le festival a mis sur pied un grand tournoi de Super Smash Bros. Ultimate, destiné autant aux professionnels qu'aux amateurs. Il sera suivi d'un concert de clôture.

Le festival ne cache pas sa joie de revoir "des milliers de festivaliers sur ce terrain qui l'a vu naître il y a 30 ans". Malgré les efforts entrepris pour faire vivre la manifestation en ligne durant ces deux dernières années marquées par la pandémie, "rien ne pourra remplacer les émotions de se retrouver tous ensemble à Crans", écrit l'équipe du Caribana.

Billets toujours valables

La billetterie ouvrira ce mercredi à 11h00. Les tickets achetés pour 2020 et qui n'ont pas été remboursés sont toujours valables, pour les mêmes jours. Au total, 1700 billets n'ont pas été retournés, a indiqué à l'agence Keystone-ATS la responsable communication Laura Briand. La capacité du festival est de 8000 personnes par jour.

Les festivaliers sont invités à compenser leur empreinte carbone lors de l'achat de leur billet, à hauteur de cinq francs. Une collaboration a été établie avec la fondation myclimate, qui finance des projets écologiques. Chaque contribution, volontaire, sera doublée par le festival.

 

Continuer la lecture

Arts

La Genevoise Léonie Bischoff a reçu le prix de la meilleure BD suisse de l'année

Publié

le

Photo © Bénédicte Maindiaux

L'autrice et dessinatrice genevoise Léonie Bischoff a été récompensée du prix de la meilleure BD Suisse de l’année pour son roman graphique "Anaïs Nin, sur la mer des mensonges", aux éditions Casterman. Le jury de Delémont BD a souligné "sa délicatesse graphique, la fertilité de ses images, sa finesse narrative" ainsi que son récit, particulièrement "enlevé et ouvert", sur la vie de l’écrivaine américaine Anaïs Nin. Léonie Bischoff était l'invitée de Benoît Rouchaleau à 7H35 dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture