Rejoignez-nous

Culture

Ce qu’il ne faut pas rater au salon de l’auto de Genève

Publié

,

le

Le Gims ouvre ses portes au public ce jeudi à Palexpo. Voitures volantes ou sportives, les visiteurs auront de quoi s’occuper cette année.

 

Course automobile:

La Formule E Gen2, la nouvelle version de la monoplace, a été officiellement présentée au Salon de l’auto de Genève mardi matin.

Cette nouvelle version de la voiture de course électrique ressemble à une voiture de formule E classique. La principale différence avec la première génération se passe sous la carrosserie. Les précisions de Jean Todt, président de la FIA, la Fédération internationale de l’automobile :

Jean Todt Président de la FIA

Notez que le poids total de la voiture, pilote et la batterie compris est de 900kg. Elle passe de 0km/h à 100km/kh en 2,8sec.

 

Voiture volante:

La PAL-V Liberty, retenez bien ce nom car il s’agit de l’une des attractions phares de cette édition 2018 du salon de l’auto de Genève. Ce véhicule a été imaginé par une entreprise hollandaise du même nom. Il ressemble à un petit hélicoptère sur trois roues et dispose de pales. Il peut transporter deux personnes et 20 kg de bagages. Concrètement, l’engin possède 2 moteurs (un pour les airs et l’autre pour la route) et peut atteindre la vitesse de pointe de 180 km/h en volant et 160 km/h en roulant.

George Tielen est le concepteur de la  PAL-V Liberty, il nous explique la genèse de ce concept un peu fou :

George Tielen  Concepteur de la PAL-V Liberty

Et est-ce que tout le monde peut la conduire ?

George Tielen  Concepteur de la PAL-V Liberty

Propos traduits par Blaise Bugyil.

Si vous êtes intéressés, sachez que la PAL-V Liberty est limitée à 90 exemplaires, et il vous en coûtera entre 250 et 600 000 francs.

Mais une autre voiture volante est aussi présentée, il s’agit de la « PopUp Next » développée par Audi et Airbus. Ce véhicule est autonome donc pas besoin de licence de pilote ou de permis de conduire, tout se passe sur une application sur son smartphone. La partie basse de la voiture, qui est roulante, et la partie haute, qui est volante, sont détachables et peuvent se déplacer de manière autonome.

L’ensemble ressemble beaucoup à un drone. Description avec Jacques Rocca, le porte-parole d’Airbus :

Jacques Rocca Porte-parole d’Airbus

Et la voiture qui vole c’est pour bientôt dans les airs et sur les routes, Jacques Rocca :

Jacques Rocca Porte-parole d’Airbus

Les hôtesses:

Elles sont aussi importantes pour certains que les voitures au Salon de l’auto de Genève : il s’agit des hôtesses !

Mais les talons hauts et les robes moulantes ne sont plus systématiques sur les stands des marques automobiles. Du côté de Toyota, pantalons, chemisiers et chaussures plates sont de rigueur et ce depuis de nombreux années.

Alain Treier, responsable de la formation chez Toyota en Suisse :

Alain Treier Responsable de la formation chez Toyota en Suisse

Chez Nissan, on va encore plus loin car 50% des hôtesses sont en fait…des hôtes.

Une parité qui s’explique pour une bonne raison selon Madeleine Baumann, directrice communication chez Nissan :

Madeleine Baumann Directrice communication chez Nissan

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Didier Pittet: “Je lance un appel pour une Europe de la santé!”

Publié

le

Faut-il une Europe de la Santé? Oui, selon Didier Pittet.
Le Professeur, chef du Service de prévention et contrôle de l’infection aux Hôpitaux universitaires de Genève, vient de publier “Vaincre les épidémies” avec Thierry Crouzet. Un journal de bord qui retrace les six premiers mois de l’année vécus par l’épidémiologiste. Selon lui, cette pandémie doit pousser les autorités mais aussi les patients à s’interroger sur le monde d’après. C’est l’une des réflexions dont il a fait part à Benjamin Smadja et Laurie Selli dans un long entretien.

 

Continuer la lecture

Culture

Genève en mode « street art »

Publié

le

Marko 93, Double vision, 2020 © Marko 93

L’art urbain s’affiche à Genève…

Jusqu’à mi-mars, le Pont de la Machine, à Genève, accueille l’exposition “One, Two… Street art!”, à l’initiative des SIG. Dans une scénographie urbaine, les visiteurs pourront parcourir 5 espaces différents et plus de 70 œuvres, empruntées à des galeries, à des collectionneurs ou aux artistes eux-mêmes. C’est Benoît Rouchaleau qui nous sert de guide, aux côtés des 2 commissaires d’exposition.

Benoît Rouchaleau

Continuer la lecture

Culture

Décès d’Eddie Van Halen, fondateur du groupe du même nom

Publié

le

Eddie Van Halen est mort mardi après « un long combat » contre le cancer à l’âge de 65 ans, a annoncé son fils Wolf. Il était un guitariste et fondateur du légendaire groupe de hard rock des années 1980 Van Halen.

« Mon père, Edward Lodewijk Van Halen, a perdu son long et difficile combat contre le cancer ce matin », écrit Wolf Van Halen sur Twitter.

Figure du hard rock des années 1980, le groupe Van Halen avait été fondé à Pasadena, près de Los Angeles par Eddie et son frère aîné Alex (batterie), avec le chanteur David Lee Roth. Le groupe a été rendu populaire par son tube « Jump » vendu à des millions d’exemplaires dans le monde.

Eddie Van Halen était né aux Pays-Bas mais avait grandi à Pasadena. Il était considéré comme un guitariste virtuose et s’était notamment illustré par un solo de guitare mythique sur le « Beat It » de Michael Jackson, en 1983.

« Il était le meilleur père dont on pouvait rêver. Chaque moment que j’ai partagé avec lui sur scène et en dehors était un cadeau », a ajouté Wolfgang « Wolf » Van Halen. Ce dernier avait remplacé le bassiste original du groupe (Michael Anthony) en 2007, lorsque David Lee Roth avait retrouvé Van Halen pour une tournée, après une séparation de plus de vingt ans.

Après le départ de David Lee Roth, Van Halen avait continué à sortir des albums et à se produire avec les chanteurs Sammy Hagar puis Gary Cherone. Il n’avait toutefois jamais retrouvé la popularité de la première période.

Continuer la lecture

Culture

Le cortège historique de l’escalade annulé!

Publié

le

Photo illustration KEYSTONE Salvatore Di Nolfi

Décidément, la fin d’année sera morne à Genève…

Après le marché de noël et les festivités du Nouvel An, c’est le grand cortège historique de l’Escalade qui vient d’être annulé à son tour, pour cause de Covid-19. Le comité de la Compagnie de 1602 l’a officialisé « le cœur lourd » ce jeudi matin auprès de ses membres.

En cause: « les conditions imposées par l’OFSP qui ne permettent pas d’organiser la fête prévue les 11,12 et 13 décembre ». Ainsi, les traditionnels cortèges historiques, les animations et marchés en vieille-ville sont reportés à l’année prochaine. Et la Compagnie de préciser que « toutes les petits détachements costumés avant et après les festivités, auprès des EMS, des écoles et des communes sont également annulés ».

RDV est déjà pris pour le week-end des 10, 11 et 12 décembre 2021.

 

Continuer la lecture

Culture

Le Grand Théâtre de Genève obtient le titre d’opéra de l’année

Publié

le

Photo KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

Le Grand Théâtre de Genève s’est vu décerner le titre de meilleur opéra de l’année par le magazine allemand d’art lyrique Opernwelt.

Il partage cette distinction avec l’opéra de Francfort. Le Suisse Titus Engel, quant à lui, a été désigné chef d’orchestre de l’année aux côtés de Kirill Petrenko.

Le choix a été effectué cette année par 43 critiques du monde entier, a fait savoir mardi le magazine allemand. Le jury a particulièrement apprécié la manière dont le Grand Théâtre de Genève est dirigé. Cette récompense intervient un an seulement après qu’Aviel Cahn a pris les commandes de l’institution genevoise.

Le directeur du Grand Théâtre a déclaré que le titre reçu était une énorme reconnaissance et un grand honneur. Rares sont les maisons d’art lyrique non germanophones à avoir reçu le prestigieux prix, qui a été créé en 1993. Le Grand Théâtre de Genève se trouve désormais dans la même catégorie que les opéras de Lyon et de Bruxelles.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture