Rejoignez-nous

Actualité

"Un niveau d'incertitude sans précédent" en matière d'énergie

Publié

,

le

Le directeur de la Commission fédérale de l'électricité (ElCom) Urs Meister a mis en garde contre une hausse de 20% en moyenne des frais d'électricité pour les ménages en 2023. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

"Il y a un niveau d'incertitude sans précédent en Europe" sur l'approvisionnement en énergie, a déclaré mercredi Benoît Revaz, directeur de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). Des restrictions pourraient intervenir cet hiver, pour l'électricité comme pour le gaz.

"Nous vivons actuellement la première crise énergétique mondiale, avec l'Europe comme épicentre", a dit Benoît Revaz lors d'une conférence de presse à Berne. Les prix sont fortement impactés par la guerre en Ukraine et la Suisse n'est pas épargnée.

Le responsable a détaillé les différents chantiers sur lesquels la Confédération travaille afin d'assurer l'approvisionnement l'hiver prochain. Outre le parachute de secours pour les entreprises énergétiques, qui doit encore être adopté par le Parlement, Benoît Revaz a cité une campagne de sensibilisation de la population aux économies d'énergie. Une plateforme sera disponible à la fin août.

Interrogé sur la hausse possible du prix du courant pour les ménages, Urs Meister, directeur de la Commission fédérale de l’électricité (ElCom), a expliqué qu'il était difficile de donner des chiffres pour cette année. "Une hausse de 20% en moyenne est néanmoins attendue pour 2023", a-t-il lâché.

Ne pas tomber dans l'alarmisme

Si les experts présents mercredi ont reconnu que le "risque de pénurie d'électricité est réel et important", Michael Frank, directeur de l'Association des entreprises électriques suisses (AES), a tenu à relativiser. "Il serait faux de tomber maintenant dans l'alarmisme", a-t-il dit. Le secteur de l'énergie prend toutefois la situation au sérieux.

Face au risque de pénurie, quatre mesures dites de contingentement et de rationnement sont prévues. La première consiste en un appel de la Confédération aux entreprises et à la population à réduire volontairement leur consommation. Dans un deuxième temps, de premières limitations ou interdictions de certains usages pourraient être prononcées pour les appareils et installations non indispensables.

Si la pénurie venait à perdurer, un contingentement de l'électricité pour les gros clients serait mis en place. Enfin, la quatrième mesure, plus drastique, prévoit des délestages sur l'entier du territoire national. Ainsi, les exploitants du réseau de distribution couperaient – pour quelques heures – l’alimentation des consommateurs dans leur région, en alternant les secteurs touchés.

Situation similaire pour le gaz

Bastian Schwark, chef du domaine Énergie à l'Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays, a présenté le dispositif prévu en cas de pénurie de gaz.

Là aussi, la première étape consiste en un appel à la réduction volontaire de la consommation. Ensuite, on passerait à la commutation des installations biocombustibles du gaz au mazout dans les entreprises équipées de ce type d'installations. La troisième phase prévoit des restrictions, par exemple l'obligation de limiter la température de chauffage dans les bâtiments publics.

Enfin, la quatrième étape consiste en des contingentements. Ceux-ci s’appliqueraient dans un premier temps à toutes les installations qui ne sont pas considérées comme protégées. Parmi les clients protégés, on trouve les ménages, les installations de chauffage à distance fournissant les ménages et les services sociaux essentiels. Les hôpitaux, l’alimentation en énergie et en eau et les organisations d’urgence comptent également parmi les services essentiels.

Barrages dans la norme

Le taux de remplissage des barrages hydro-électriques est actuellement dans la norme en Suisse et les centrales nucléaires - à l'exception de Beznau (AG) pour des raisons de température de l'Aar - tournent à plein régime.

C'est ce qu'a indiqué Urs Meister, tout en précisant que la centrale argovienne a dû réduire sa puissance à la fin de la semaine dernière en raison des hautes températures de l'Aar. L'installation pourrait même être complètement arrêtée si les 25 degrés sont atteints pendant trois jours consécutifs, selon le directeur de l'EIcom

Un tel arrêt aurait cependant pour conséquence l'importation d'électricité de l'étranger produite au gaz, a-t-il ajouté. Or les prix s'envolent, avec des hausses comprises entre 50% et 75% par rapport à début juin. Sur le marché international, la situation est très incertaine, a souligné M. Meister.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

Plus de 50 personnes évacuées d'un immeuble en feu à Yverdon

Publié

le

Plus de 50 personnes ont dû être évacuées d'un immeuble en feu à Yverdon à l'aube dimanche matin. (© SDIS régional Nord vaudois)

Un incendie s’est déclaré dans un petit immeuble à Yverdon-les-Bains à l'aube dimanche matin. Pas moins de 52 habitants et plusieurs animaux de compagnie ont été mis à l’abri dans une salle de la fondation. Personne n'a été blessé. La piste criminelle est privilégiée.

Les pompiers ont pu circonscrire le sinistre avant qu’il ne se propage aux étages par la façade et aux autres bâtiments adjacents, a indiqué la police dans un communiqué dimanche. L’intervention s'est révélée sensible du fait que la plupart des logements sont des habitats protégés de la fondation voisine, avec des résidents à mobilité réduite.

La majorité d’entre eux ont pu regagner leur domicile dans la matinée. Neuf personnes incommodées par la fumée ont été examinées sur place par le personnel sanitaire.

Le Ministère public a ouvert une enquête.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Mort d'une femme dans une cellule: manif devant l'Hôtel de police

Publié

le

Le vieil Hôtel de police genevois au boulevard Carl-Vogt a été le théâtre de deux décès à la suite de garde à vue depuis le début de l'année (photo symbolique). (© Keystone/MARTIAL TREZZINI)

Quelque 100 personnes ont manifesté samedi en fin d'après-midi en face du commissariat de police du boulevard Carl-Vogt à Genève, où une femme de 21 ans est décédée jeudi dernier dans une cellule après avoir été arrêtée la veille. Le rassemblement s'est terminé par quelques jets d'oeufs et de farine sur la police déployée sur les lieux.

"La police n'a pas répliqué et il n'y a ni blessé ni interpellation", a indiqué dimanche matin à Keystone-ATS une porte-parole de la police genevoise. Les forces de l'ordre s'étaient positionnées devant le vieil Hôtel de police alors que les manifestants se situaient sur le trottoir d'en face.

Ce rassemblement a été organisé par Action antifasciste Genève et le collectif Le Silure, sous le slogan "Plus aucun mort en détention! Justice et vérité!". Il a duré une grosse heure à partir de 17h00 environ.

Dans un communiqué publié samedi soir, les organisateurs s'interrogent: "Comment se fait-il que de simples gardes à vue débouchent sur la mort des personnes arrêtées?". "Les autorités taisent les détails auxquels elles ont accès", dénoncent-ils.

La jeune femme est décédée dans une cellule du commissariat après une nuit de garde à vue. Elle a été trouvée inanimée jeudi matin après avoir été arrêtée pour vol mercredi soir. Le Ministère public a ouvert une enquête pour déterminer les causes de sa mort. Début janvier, un autre détenu avait été découvert sans vie dans sa cellule dans ce même Hôtel de police.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une Cité Bleue toute neuve ouvre bientôt ses portes au public

Publié

le

Leonardo Garcia Alarcon, le directeur général et artistique de La Cité Bleue, veut toucher de nombreux publics grâce à une programmation éclectique (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, la salle de spectacle de la Cité Bleue va rouvrir ses portes, après plus de deux ans de travaux de rénovation. La saison inaugurale, sous la direction artistique de Leonardo Garcia Alarcon, proposera concerts divers, théâtre musical, opéras, projets pédagogiques et créations mêlant musique et danse.

La journée du 10 mars permettra au public de découvrir la salle de 300 places flambant neuf. Tout l'intérieur a été réaménagé, de la scène au parterre, du balcon aux loges, sans oublier les installations techniques. Un studio de répétition a été prévu pour les artistes au sous-sol, ainsi qu'un espace de détente.

Un système électroacoustique américain permet d'adapter l'acoustique aux besoins particuliers de chaque artiste et de chaque performance. La Cité Bleue est la première salle en Suisse à en être équipée. Par ailleurs, la fosse d'orchestre est mobile et motorisée. Il est possible de la monter jusqu'au niveau de la scène.

La rénovation de la Cité Bleue a débuté en janvier 2022. La Fondation de la Cité Bleue, une entité créée par la Cité Universitaire, a été chargée de trouver les fonds nécessaires pour les travaux. La salle de la Cité Bleue s'appelait à l'origine la salle Patino. Elle a pris son nouveau nom en 1996.

Le directeur de la Cité Bleue, Leonardo Garcia Alarcon, a été nommé à ce poste en 2020. Le chef d'orchestre, claveciniste et compositeur argentin est établi de longue date à Genève, une ville qu'il considère comme sa "deuxième maison". Il veut faire de la Cité Bleue un endroit pour tous les publics, où la créativité peut s'épanouir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Le défi ultime pour le Servette FC

Publié

le

Buteur à Razgrad, Timothé Cognat récidivera-t-il dimanche au Wankdorf ? (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Choc au sommet ce dimanche à 16.30 au Wankdorf ! Les Young Boys reçoivent le Servette FC dans un match capital pour la lutte pour le titre.

Premiers avec 7 points d’avance sur le Servette FC, les Young Boys peuvent prendre définitivement le large en cas de succès. On voit mal, en effet, comment ils pourraient ne pas conserver leur titre s’ils possèdent une avance de 10 points au soir de cette 25e journée...

Mais sur la lancer de leur succès à Razgrad qui leur a ouvert les portes des huitièmes de finale de la Conference League, les Grenat veulent croire en leur étoile. En leur capacité d’infliger aux Bernois une première défaite à domicile en championnat depuis le... 19 mars 2022.

A la Tuilière, Lausanne tentera de remporter pour la première fois cette saison une deuxième victoire de rang. La formation de Ludovic Magnin reçoit Winterthour à 16.30 huit jours après son succès 3-1 devant Yverdon. L’entraîneur espère que la série vertueuse de Donat Rrudhani se poursuit. Le joueur prêté par les Young Boys a tout simplement marqué lors de ses quatre derniers matches, deux fois pour les Young Boys et deux fois pour Lausanne !

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Ardon Jashari a fait parler sa classe

Publié

le

Ardon Jashari, le match-winner lucernois. (© KEYSTONE)

Après deux défaites de rang à Winterthour et contre le FC Zurich, le FC Lucerne a conclu victorieusement son triptyque zurichois. Il s’est imposé 1-0 devant les Grasshoppers au Letzigrund.

Ardon Jashari a donné la victoire au Lucernois à la 63e sur un enchaînement parfait après une passe en retrait de Severin Ottiger. Ce but récompensait justement la supériorité parfois écrasante de la formation de Mario Frick face à un adversaire d’une insigne faiblesse.

Ce succès permet aux Lucernois de rester du bon côté de la barre. Ils pourraient même se retrouver à la cinquième place du classement si Lugano ne bat pas Zurich dimanche. Quant aux Grasshoppers, ils pourraient être rejoints au classement par le Lausanne-Sport s’il bat Winterthour à la Tuilière. Les deux formations sont en lutte pour échapper à la place de barragiste.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture