Rejoignez-nous

Actualité

Tous les collaborateurs kaboulis de Berne et leurs familles sont en lieu sûr

Publié

,

le

Le charter de Swiss a évacué 141 employés kaboulis de Berne et membres de leurs proches familles (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les collaborateurs kaboulis de Berne et leurs proches familles ont réussi à échapper aux talibans. Une grande partie a déjà été évacuée d'Afghanistan. Les autres se trouvent dans la partie sécurisée de l'aéroport de la capitale.

"L'une des plus grandes opérations d'évacuation de la Suisse est presque terminée. Je suis soulagé", a soufflé mardi le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis devant les médias à Berne. Et de remercier l'Allemagne, les Etats-Unis et l'Ouzbékistan pour leur aide dans les rapatriements.

Pour le moment, 292 personnes ayant un lien avec la Suisse ont été évacuées d'Afghanistan. Soixante-six autres sont encore à l'aéroport de Kaboul, a précisé Hans-Peter Lenz, chef du centre de gestion des crises du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Le charter de Swiss, envoyé lundi dans la capitale ouzbek Tachkent, est lui revenu cette nuit avec 141 employés locaux et leurs familles proches ainsi que 78 ressortissants allemands, suédois et afghans, a expliqué le Tessinois. "La Suisse a ainsi apporté une contribution concrète aux efforts d'évacuation de la communauté internationale." Il n'est toutefois pas prévu d'envoyer un autre avion sur place.

Statut de réfugié

Les personnes rapatriées font partie du contingent de réfugiés habilités à participer au programme de réinstallation du Haut commissariat pour les réfugiés, a expliqué le secrétaire d'Etat aux migrations Mario Gattiker. "C'était la manière la plus simple et la moins bureaucratique de les faire venir en Suisse."

A leur arrivée, ils ont passé les contrôles habituels à l'aéroport et effectué un test Covid-19. Deux d'entre eux étaient positifs. Ils ont immédiatement été placés en isolement. Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a également procédé à un contrôle. Aucun élément problématique n'est apparu. Si nécessaire, un troisième contrôle pourra être effectué ultérieurement.

En tant que réfugiés, les personnes évacuées n'ont pas besoin de déposer une demande d'asile, a précisé Mario Gattiker. Elles ont été réparties par famille dans les centres d'enregistrement de la Confédération, où elles devraient rester plusieurs semaines avant de rejoindre les hébergements cantonaux. Après cinq ans, elles pourront transformer leur permis B en permis de résidence.

Quant aux ressortissants helvétiques, quinze d'entre eux sont encore en Afghanistan. Il s'agit de personnes qui n'ont pas pu ou pas voulu se rendre à l'aéroport, a expliqué Hans-Peter Lenz. L'ambassade suisse à Islamabad, compétente pour l’Afghanistan, est en contact régulier avec eux. "Nous faisons tout pour qu'elles puissent également quitter le pays", a souligné Ignazio Cassis.

"Bâtir des ponts"

"La situation humanitaire sur place reste précaire", a encore noté le conseiller fédéral. Dix-huit millions d'Afghans dépendent de l'aide. Un chiffre qui a doublé depuis le début de l'année. La Suisse a reçu plusieurs demandes de soutien de la part d'organisations internationales, sur lesquelles elle devrait prendre position dans les jours à venir.

Sur le plan diplomatique, Berne est toujours prête à offrir ses bons offices, a-t-il continué. Que ce soit en tant qu'Etat-hôte ou pour faciliter les discussions entre les parties. "La discussion avec les talibans est possible. Pour bâtir des ponts, c'est même nécessaire."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Genève

Un feu impressionnant dans un immeuble aux Pâquis

Publié

le

Un important feu d'appartement s'est déclaré ce vendredi après-midi aux Pâquis. 

Un feu d’appartement à Genève.

Les flammes sont parties au 4e étage d’un immeuble aux Pâquis, rue du Docteur Alfred Vincent, 21. L’alerte a été donnée vers 16h. Les pompiers ont été confrontés à un important dégagement de fumée à leur arrivée. Sept personnes ont été impliquées, trois qui se trouvaient sur le toit ont été évacuées par les soldats du feu. Il s’agit de deux adultes et d’un enfant. Ils ont été transportés aux HUG, aucun pronostic vital n’est engagé. 

Trois ambulances, 40 pompiers, 10 véhicules et deux lances incendies sont mobilisés. Le feu n’est toujours pas maîtrisé.

Développement suit.

Continuer la lecture

Genève

Le patinage artistique à roulettes à l'honneur à Genève

Publié

le

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

C’est un sport peu connu en Suisse: le patinage artistique à roulettes. Une compétition est organisée ce dimanche à Genève.  

Connaissez-vous le patinage artistique à roulettes?

Si ce n’est pas le cas, vous pourrez le découvrir ce dimanche lors de la deuxième édition du Trophée du Léman. Un événement qui va regrouper une centaine de jeunes de 5 à 20 ans venant de toute la suisse, et d’un club italien. 21 patineurs issus du Geneva Roller Skating, le club organisateur y participeront. Chaque danseur doit présenter une chorégraphie individuelle entre une et trois minutes suivant les catégories.

Reportage lors d'un entraînement:

Et dimanche 21 avril marquera un jour historique pour les sports à roulettes, car il y a 100 ans naissait à Montreux la Fédération Internationale de Patinage à Roulettes (FIPR).

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

Continuer la lecture

International

Otan prête à livrer plus de systèmes de défense antiaérienne à Kiev

Publié

le

Un soldat ukrainien durant sa formation à l'usage du système Patriot. (© KEYSTONE/dpa/Sebastian Gollnow)

Les pays de l'Otan sont d'accord pour envoyer à l'Ukraine davantage de systèmes de défense antiaérienne, dont des batteries de Patriot, a annoncé vendredi le secrétaire général de l'Organisation Jens Stoltenberg.

"L'Otan a vérifié les capacités existantes au sein de l'Alliance et il y a des systèmes qui peuvent être rendus disponibles pour l'Ukraine. Je m'attends donc bientôt à de nouvelles annonces sur des systèmes de défense antiaérienne", a déclaré M. Stoltenberg, à l'issue d'un conseil entre les ministres de la Défense de l'Otan et le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui s'est tenu en visioconférence.

"En plus des Patriot, il y a d'autres systèmes d'armes que les Alliés peuvent fournir, dont des SAMP-Ts", des missiles sol-air de fabrication franco-italienne, a encore affirmé M. Stoltenberg

"Je ne vais pas donner de chiffres précis (...) mais nous travaillons avec les alliés pour s'assurer qu'ils prennent les bonnes décisions pour fournir de nouvelles batteries de Patriot", a-t-il souligné.

Pas d'engagement formel

Aucun engagement formel n'a toutefois été donné lors de cette réunion, a affirmé de son côté un diplomate de l'Otan à l'AFP.

L'Ukraine "ne peut plus attendre" que l'aide occidentale arrive, a martelé vendredi le président Volodymyr Zelensky lors d'un discours en visioconférence devant les membres de l'Otan, à la veille d'un vote crucial du Congrès américain sur une enveloppe de 61 milliards de dollars.

"Cette année, nous ne pouvons plus attendre que des décisions soient prises. Je vous demande de prendre en considération nos demandes le plus rapidement possible", a déclaré M. Zelensky dans son discours publié par ses services. Le président a notamment réclamé sept systèmes antiaériens Patriot supplémentaires pour contrer les frappes russes.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé vendredi que les capacités terrestres de son armée, en manque de munitions et d'hommes, sont "limitées" et le resteraient tant que la Russie tient l'avantage dans le ciel.

"L'Otan face à un choix"

"Il est évident que maintenant, tant que la Russie a l'avantage dans les airs et peut s'appuyer sur la terreur menée par les drones et les roquettes, nos capacités au sol sont malheureusement limitées", a-t-il dit aux pays de l'Otan, la Russie accentuant depuis des mois sa pression dans l'est de l'Ukraine.

L'Otan fait face à un "choix" pour prouver que l'Ukraine est "vraiment" son alliée, a lancé le président Volodymyr Zelensky aux ministres des pays membres de l'alliance vendredi, leur demandant davantage d'aide militaire face à la Russie.

Le président russe Vladimir "Poutine doit être ramené sur terre et notre ciel doit redevenir sûr", a déclaré le chef de l'Etat ukrainien. "Et cela dépend entièrement de votre choix. (...) Le choix de déterminer si nous sommes vraiment alliés", a-t-il insisté.

Le président ukrainien a enfin précisé que l'Ukraine avait été la cible de "près de 1200 roquettes russes" et de "plus de 1500" drones explosifs de type Shahed depuis le début de l'année.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Remco Evenepoel "dans les temps" pour le Tour de France

Publié

le

Remco Evenepoel sera prêt pour son premier Tour de France (photo d'archives). (© KEYSTONE/EPA EFE/MANUEL BRUQUE)

Deux semaines après sa lourde chute sur le Tour du Pays basque, Remco Evenepoel va "mieux de jour en jour". Le Belge se dit "dans les temps" pour être performant lors de son premier Tour de France.

"J'ai pas mal souffert, surtout la première semaine, mais je sens que la douleur s'estompe. J'espère reprendre la préparation sur et hors vélo la semaine prochaine", a-t-il déclaré dans une interview sur le site de son équipe Soudal Quick-Step. Le Belge se remet de ses fractures à la clavicule et l'omoplate droites subies lors d'une chute à plus de 80 km/h en compagnie de plusieurs coureurs.

Evenepoel, 24 ans, estime qu'il n'a "pas à se plaindre" comparé notamment au Danois Jonas Vingegaard, le double vainqueur du Tour, victime d'une fracture à la clavicule mais aussi de plusieurs côtes et d'un pneumothorax.

"Ca a été moins grave que pour d'autres et ça aurait pu être bien pire", a commenté le Belge qui s'était retrouvé à côté du Slovène Primoz Roglic, lui aussi impliqué dans la chute, à l'hôpital de Vitoria où les coureurs arrivaient "un par un".

"J'ai hâte que le Tour de France commence. Chaque entraînement depuis cet hiver est en fonction de cet objectif et des Jeux Olympiques derrière. Je suis chanceux au final de m'être blessé et pas dans quelques semaines", a ajouté Evenepoel.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Adidas juge inexplicable l'argent promis par Nike pour l'Allemagne

Publié

le

Le groupe allemand va ainsi perdre un partenaire lié par plus de 70 années d'histoire commune.(KEYSTONE/EPA/DANIEL KARMANN) (© KEYSTONE/EPA/DANIEL KARMANN)

Le patron de l'équipementier sportif Adidas a jugé vendredi "inexplicable" la somme promise, selon les médias, par son grand rival Nike pour lui rafler son contrat historique avec la sélection d'Allemagne de football, dans une interview à l'AFP.

Bjørn Gulden a aussi indiqué que la marque aux trois bandes ferait une offre à "un prix approprié" pour tenter de redevenir l'équipementier de la France, sous contrat avec Nike jusqu'en 2026, prévenant qu'il n'irait pas au-delà d'une certaine limite lors de l'appel d'offres que doit prochainement lancer la Fédération française (FFF).

Selon le quotidien allemand Handelsblatt, le géant américain s'est engagé à verser au moins 100 millions d'euros (96,9 millions de francs) par an à la fédération allemande de football à partir de 2027 et pendant huit ans, soit le double de ce que verse actuellement Adidas chaque année.

Le groupe allemand va ainsi perdre un partenaire lié par plus de 70 années d'histoire commune.

"Impact publicitaire"

"Le rapport qualité-prix est toujours quelque chose que l'on analyse et si les chiffres qui circulent sont corrects, alors cela nous semble inexplicable", a réagi auprès de l'AFP Bjørn Gulden.

Alors que de nombreuses fédérations nationales s'apprêtent à lancer des appels d'offres, l'entreprise allemande fera "des offres là où cela a du sens, à un prix qui nous convient et, au-delà, nous ne participerons pas", a prévenu le dirigeant norvégien, notamment en vue de l'équipe de France.

Plus lucratif selon lui que les partenariats avec des sélections, M. Gulden a salué "l'impact publicitaire" découlant de prestigieux clubs européens sponsorisés comme le Real Madrid et le Bayern Munich.

Si la marque aux trois bandes compte sur l'Euro-2024 de football (14 juin-14 juillet)pour dynamiser ses ventes, les JO de Paris (26 juillet-11 août) lui fourniront une vitrine inégalable, face à ses rivaux Nike et Puma, a-t-il avancé.

Adidas sera représenté "dans les sports majeurs comme mineurs avec de très beaux designs et des modèles de chaussures très innovants", a affirmé Bjørn Gulden, interviewé en marge de la présentation à Paris de tenues pour les Jeux.

Les JO seront "un élément important pour l'avenir de la marque", a estimé le patron d'Adidas, en poste depuis janvier 2023.

"Sportif romantique"

Son prédécesseur Kasper Rorsted avait concentré les activités du groupe bavarois sur les nations et les sports majeurs.

M. Gulden se définit, lui, comme "un sportif romantique" qui aimerait voir l'équipementier "revenir à un éventail de sports plus large", même si l'athlétisme a vocation à rester la discipline reine.

En Chine, le breakdance - qui fait son entrée aux JO à Paris - "est énorme, alors bien sûr nous sommes là" sur un marché porteur, a-t-il notamment pris pour exemple.

"Je suis sûr que dans quatre ans, nous aurons des produits pour tous les sports olympiques, à quelques exceptions près", a encore dit le dirigeant suédois.

Alors que la fusée Usain Bolt illuminait les pistes en tenue Puma quand M. Gulden était aux commandes de ce rival, Adidas comptera cet été sur le sprinteur américain Noah Lyles pour remporter l'or sur 100 m.

Les JO ne vont pas forcément pousser les gens à acheter des produits. "On ne se promène pas avec un maillot d'haltérophilie ou d'athlétisme", sourit-il. Mais "ce qui arrive souvent, c'est que l'intérêt pour le sport augmente".

L'année 2024 est bien partie pour Adidas, après une perte financière l'an dernier sur fond de rupture brutale de sa collaboration avec le rappeur américain Kanye West, dit Ye, auteur de propos jugés antisémites, et des stocks surabondants à écouler au rabais.

Le groupe allemand a obtenu des résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre, portés notamment par la demande féminine en chaussures, selon M. Gulden.

Pour la suite, si les athlètes resteront au coeur des priorités, Adidas continuera "à travailler à 100% avec des personnalités des secteurs de la musique, de la mode et du divertissement", a-t-il indiqué, car il s'agit d'"une part importante de ce qui influence les consommateurs", selon lui.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture