Rejoignez-nous

Suisse

Ressources: la Suisse vit désormais à crédit

Publié

,

le

Une pancarte lors d'une manifestation pour le climat à Lausanne. Si toute la population mondiale vivait comme la Suisse, il faudrait trois planètes (image d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Suisse a épuisé son budget de ressources naturelles telles que l'énergie, les terres arables, les forêts et pâturages. Depuis vendredi, elle vit donc à crédit jusqu'à la fin de l'année.

Si toute la population mondiale vivait comme la Suisse, il faudrait trois planètes, rappelle le WWF dans un communiqué diffusé vendredi à l'occasion du Jour du dépassement suisse ("Swiss overshoot day" en anglais).

Le Qatar, le Canada, les Emirats arabes unis ou l'Australie ont déjà épuisé leurs ressources en février ou en mars, indique l'association. A l'inverse, à Cuba, en Indonésie, en Equateur ou en Jamaïque le Jour du dépassement n'intervient qu'en novembre ou décembre.

Cela prouve qu'il est possible de faire autrement, souligne le WWF. Et de donner des conseils pour réduire son empreinte écologique: prendre l'avion moins souvent, réduire sa consommation de viande, remplacer les chauffages à mazout ou à gaz par des systèmes photovoltaïques, des pompes à chaleur ou des chauffages à bois, circuler en transports publics plutôt qu'en voiture.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

ABB: la division Motion profitera de la transition énergétique

Publié

le

ABB a indiqué que sa division Motion devrait croître plus vite que son marché de référence, et contribuer à la croissance et à la rentabilité du groupe. (archives) (© KEYSTONE/MELANIE DUCHENE)

Le groupe d'ingénierie ABB a indiqué que sa division Motion (systèmes d'entraînements) devrait croître plus vite que son marché de référence, et contribuer à la croissance et à la rentabilité du groupe,

La dite division, qui est spécialisée dans les moteurs électriques et les systèmes de transmission, compte dépasser de 1,5 fois le développement de son marché, soutenue par la transition énergétique en cours, a indiqué ABB dans un communiqué lors de sa journée des investisseurs qui se tient mardi à Helsinki en Finlande.

Par ailleurs, cette unité se concentrera sur divers marchés tels que l'énergie renouvelable, les véhicules électriques lourds, la transformation des produits alimentaires et des boissons, la gestion de l'eau. Des acquisitions sont également prévues.

ABB Motion peut soutenir notamment les entreprises et les collectivités à améliorer notamment l'efficience énergétique et de passer de l'électricité à base d'énergie fossile à des sources d'énergie plus propres.

Selon ABB, il existe encore un grand potentiel de développement au niveau de sa division car nombre d'installations électriques utilisées sont désuètes et ne permettent pas des gains d'efficacité énergétique, selon le président de l'unité Tarak Metha lors d'une conférence.

M. Metha a évalué à quelque 55 milliards de dollars le marché mondial pour des moteurs électriques et les systèmes de transmission en 2021. Le patron estime qu'avec un chiffre d'affaires de 6,4 milliards de francs en 2021, l'unité Motion est le numéro un de ce secteur. Elle représente un cinquième des recettes total du groupe qui a dégagé 29 milliards de dollars grâce à ses sept divisions.

Le secteur devra aussi contribuer à la rentabilité opérationnelle du groupe, qui devrait s'inscrire à au moins 15% à partir de 2023. Motion a engrangé une marge de 16,6% en 2021 et de 17,4% au premier trimestre.

Les investisseurs semblaient apprécier les nouvelles du jour. Le titre gagnait 1,8% à 28,83 francs dans un marché SMI en hausse de 0,81%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Sport

L'équipement et l'itinéraire sont décisifs pour du VTT en sécurité

Publié

le

En Suisse, 11'700 vététistes se blessent chaque année, dont près de 400 grièvement. Le BPA rappelle quelques conseils de sécurité. (photo symbolique) (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Avec la mode persistante du vélo tout terrain (VTT), le nombre d'accidents augmente en parallèle: chaque année, 11'700 vététistes se blessent en Suisse, dont 394 grièvement. En 2021, cinq personnes ont perdu la vie en pratiquant cette activité.

La sécurité en VTT dépend fortement d'une bonne préparation et de la manière de rouler, écrit mardi le Bureau de prévention des accidents (BPA).

Avant de faire tourner les jambes, il faut activer la tête: cela signifie évaluer ses capacités de façon réaliste. Sur les terrains accidentés, les forces en jeu sont considérables. Ce sport fait appel à l’endurance, la force et la coordination. L’itinéraire choisi doit toujours correspondre aux capacités personnelles.

Pour le VTT sur piste, le BPA conseille de choisir des randonnées offrant des tracés bien entretenus et dont le niveau de difficulté est signalé.

Un matériel adapté

Le matériel est également décisif pour la sécurité. Le vélo doit être régulièrement entretenu par un spécialiste et il est recommandé de contrôler soi-même son engin avant chaque sortie.

L'équipement de protection principal est le casque de vélo. Les lunettes de sport empêchent les projections dans les yeux, les gants recouvrant entièrement les doigts protègent toute la main en cas de chute. En fonction du type d'itinéraire, des protections pour les genoux, les coudes et le dos sont également utiles.

Des règles claires

De nombreuses personnes pratiquent des sports très variés en pleine nature, comme la randonnée ou le jogging. Il est donc important d'observer des règles de coexistence respectueuses. Le BPA a défini un code VTT à cette fin, qui est en cours de révision avec les organisations partenaires SuisseMobile, l'Association suisse du VTT (IMBA) et la Suva.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

On Holding en zone bénéficiaire au premier trimestre

Publié

le

On Holding a atteint la zone bénéficiaire en début d'année. Le fabricant de chaussures de sport compte franchir cette année la barre des 1 milliard de francs de recettes. (archives) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le fabricant de chaussures de sport On Holding a atteint la zone bénéficiaire en début d'année, après un exercice 2021 bouclé sur une lourde perte. Les dirigeants comptent franchir cette année la barre des 1 milliard de francs de recettes.

Au premier trimestre 2022, les ventes nettes de la société zurichoise, cotée à Wall Street, ont bondi de 67,9% sur un an à 235,7 millions de francs. La marque de chaussures de course à pied a vu son chiffre d'affaires bondir de 125,9% en Asie-Pacifique, de 86,5% en Amérique du Nord et de 31,3% en Europe, a détaillé l'entreprise mardi dans un communiqué.

La société, fondée il y a 12 ans, a dégagé un bénéfice opérationnel de 3,4 millions de francs, après une perte de 10,9 millions au premier trimestre 2021. Et cela, malgré des dépenses étoffées d'environ 30%.

On holding a bouclé les trois premiers mois sur un bénéfice net de 14,3 millions, à comparer à une perte de 10,5 millions un an plus tôt.

"Au premier trimestre 2022, nous avons continué à fortement accroître notre part de marché", a indiqué le co-fondateur et co-président exécutif Caspar Coppetti.

Développement en Amérique latine

Malgré les goulets d'étranglement dans la logistique internationale, On Holding a été en mesure de livrer plus d'un million de paires de chaussures en un seul mois, s'est félicité Martin Hoffmann, co-directeur général et responsable des finances de la société.

Face à cette solide performance, l'entreprise espère franchir au terme de l'exercice 2022 la barre des 1 milliard de francs de chiffre d'affaires, à précisément 1,04 milliard (+44%). On Holding compte notamment renforcer sa présence en Amérique latine en seconde partie d'année.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajusté doit pour sa part atteindre 137 millions de francs et la marge 13,2%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Actualité

Le Swiss Jazz Award 2022 au trompettiste tessinois Nolan Quinn

Publié

le

Le trompettiste tessinois Nolan Quinn remporte le Swiss Jazz Award 2022. (© Keystone/Anna-Lena Holm/JazzAscona)

Le trompettiste et compositeur tessinois Nolan Quinn est lauréat du Swiss Jazz Award 2022. Il s'est notamment imposé par sa polyvalence stylistique, ont annoncé mardi les organisateurs. Le prix lui sera remis le 25 juin lors de la 38e édition du festival JazzAscona.

Né en 1986 à Lugano, Nolan Quinn a débuté la trompette à neuf ans. Il a poursuivi des études classiques et a obtenu en 2014 son Master of Arts in Music Performance Jazz à Berne. Depuis, il a donné plus de cinq cents concerts, en direct ou pour la télévision et la radio, avec des tournées dans toute l'Europe et aux Etats-Unis.

Nolan Quinn a partagé la scène avec des artistes de renommée internationale, comme Paul Anka, DJ Bobo, Tony Momrelle, Roberto Blades, Frank Dellé, Rick Margitza, Lutz Häfner et Guillermo Klein. Il collabore en outre depuis de nombreuses années avec le Swiss Jazz Orchestra.

Institué en 2007, le prix est organisé par JazzAscona, avec le soutien du Pourcent Culturel Migros Ticino et de Radio Swiss Jazz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Nouvelle plateforme Web pour découvrir le patrimoine bâti en Suisse

Publié

le

La nouvelle application permet par exemple de découvrir le patrimoine bâti de Langenthal (BE), lauréate du Prix Wakker en 2019. (© Patrimoine suisse)

Patrimoine suisse étend son offre en ligne. L'amateur pourra à l'avenir découvrir notamment les communes lauréates du Prix Wakker, en marchant avec son smartphone à la main.

La série de dépliants "Découvrir le patrimoine" a été conçue par Patrimoine suisse et ses sections il y a 20 ans, rappelle mardi l'organisation. Depuis, ce format a permis de publier de nombreuses promenades consacrées à la culture du bâti dans toute la Suisse.

En ligne

Désormais, cette formule se trouve également en ligne, avec un premier choix de promenades à travers les neuf dernières communes lauréates du Prix Wakker – d’Aarau à Meyrin en passant par Prangins – ainsi que des itinéraires dans les cantons du Valais, Bâle-Ville, Schaffhouse et Zoug.

Sur le terrain, les promenades peuvent être consultées sur smartphone. Selon les paramétrages choisis, la carte indique directement la localisation. Cette offre, disponible en français et en allemand, s’étoffera peu à peu.

www.patrimoinesuisse.ch/promenades

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture