Rejoignez-nous

Suisse

L'introduction du consentement présumé se fait attendre

Publié

,

le

Le peuple suisse approuvait l'an dernier le principe du consentement présumé pour le don d'organes (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La révision de loi sur la transplantation acceptée par le peuple l'an dernier tarde à être mise en oeuvre, selon swisstransplant. La Fondation nationale suisse pour le don d’organes rappelle l'importance de consigner sa décision.

Actuellement, de nombreux partisans du don d’organes pensent qu’avec le référendum de l’an dernier, l’expression de la volonté n’est plus nécessaire. "Elle reste cependant centrale", a signalé mercredi Franz Immer, directeur de Swisstransplant.

Et même avec l’application du consentement présumé au sens large, "le fait de connaître le souhait de la personne décédée est un grand soulagement", a-t-il dit.

Le 15 mai 2022, le peuple suisse approuvait le principe du consentement présumé pour le don d’organes. Ainsi à l'avenir, toute personne sera en principe considérée comme donneuse, sauf si elle a précisé de son vivant qu'elle ne le voulait pas.

La mise en oeuvre de cette révision de la loi se fera au plus tôt en 2025, a signalé Swisstransplant. 1400 personnes attendent un don en Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Rösti s'oppose aux relocalisations des habitants des vallées

Publié

le

Pour Albert Rösti, les mesures de protection sont une meilleure solution que les évacuations des habitants des vallées alpines (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le ministre suisse de l'environnement Albert Rösti s'oppose à la relocalisation des habitants de vallées alpines à cause des intempéries. Cela reviendrait à les priver de leur environnement habituel sans savoir quand et où se produira la prochaine catastrophe, dit-il.

Dans un pays densément peuplé comme la Suisse, les mesures de protection sont une meilleure solution "que de pousser tous les gens vers les villes ou les agglomérations", déclare Albert Rösti dans un entretien diffusé dimanche par la NZZ am Sonntag. La stratégie de la Suisse ne peut pas être d'abandonner des vallées ou des villages entiers, lâche-t-il.

Le conseiller fédéral UDC remarque qu'il y aura à l'avenir plus de décès dus à la chaleur. "Malgré cela, on ne vous demande pas de quitter la ville maintenant", ajoute-t-il. Et le quartier de la Matte, à Berne, a déjà été inondé à plusieurs reprises sans que personne n'ait été renvoyé, constate-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

NIFFF: "Handling the undead" a gagné la compétition internationale

Publié

le

Le film "Cuckoo" de Tilman Singer a reçu une mention spéciale (archives). (© KEYSTONE/EPA/CLEMENS BILAN)

Plus de 55'000 personnes ont célébré le cinéma fantastique lors de la 23e édition du Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF). Le jury international a décerné le prix H.R. Giger "Narcisse" de 10'000 francs au film scandinave "Handling the undead".

Avec ce film, la réalisatrice Thea Hvistendahl a livré un premier long-métrage de fiction "au sein d’un palmarès de films engagés", a indiqué samedi le NIFFF lors de la clôture du festival. Cette oeuvre raconte les retrouvailles avec des proches récemment décédés et la difficulté de faire son deuil.

Un 2e long métrage réalisé par une femme, soit "Ennennum" de Shalini Ushadevi, a aussi été récompensé. "Ces deux ½uvres proposent des visions singulières du cinéma de genre et font écho à la diversité artistique, thématique et géographique de la sélection", a précisé le festival.

Une mention spéciale a été remise à "Cuckoo" de Tilman Singer, tandis que le prix Imaging The Future Award de 3000 francs est revenu à "I saw the tv glow" de Jane Schoenbrun. Le jury de la compétition internationale était composé de Saul Pandelakis (France), Ishan Shukla (Inde), Annick Mahnert (Suisse), João Pedro Rodrigues (Portugal) et Kourtney Roy (Canada).

Plus de 120 invités

Les 124 projections du NIFFF, en provenance de cinq continents, ont fait près de 35’000 entrées cinéma, un chiffre en légère hausse depuis l'an dernier. Au total, plus de 55'000 festivaliers ont été dénombrés, contre 63'000 l'an dernier. Les conférences "ont eu un franc succès auprès d’un public toujours plus nombreux, et la Villa a donné une place de choix aux installations immersives et aux jeux vidéo", ont expliqué les organisateurs.

Plus de 120 invités avaient fait le déplacement à Neuchâtel durant les dix jours du festival. L'actrice, réalisatrice, scénariste, productrice, chanteuse et DJ italienne, très engagée dans le mouvement #MeToo, Asia Argento était l'invitée d'honneur. La 24e édition du NIFFF se tiendra du 4 au 12 juillet 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage du Swiss Loto mercredi, 5 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 5, 6, 10, 15, 19 et 40. Le numéro chance était le 6, le rePLAY le 3 et le Joker le 439415.

Lors du prochain tirage mercredi, 5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un coup à jouer pour les Suisses à Gstaad

Publié

le

Stan Wawrinka: le bon air de Gsaad l'inspirera-t-il à nouveau ? (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Le Swiss Open de Gstaad 2024 sera bien le tournoi des Suisses ! Quatre d’entre eux sont admis directement dans le tableau principal du tournoi ATP 250 de l’Oberland qui débutera lundi.

Stan Wawrinka (ATP 95), Leandro Riedi (ATP 137). Dominic Stricker (ATP 149) et Marc-Andrea Hüsler (ATP 229) auront vraiment une carte à jouer dans un tableau dont les deux premières têtes de série sont Stefanos Tsitsipas (ATP 11) et Ugo Humbert (ATP 16). Le Grec et le Français seront les hommes à battre dans un tournoi qui a dû déplorer les forfaits de dernière minute de Hubert Hurkacz (ATP 7), Alex de Minaur (ATP 9), Tommy Paul (ATP 13) et Nicolas Jarry (ATP 20).

Tête de série no 8 d’un tournoi dont il fut le finaliste il y a... dix-neuf ans, Stan Wawrinka affrontera le Slovaque Lukas Klein (ATP 128). Leandro Riedi sera opposé au Français Grégoire Barrère (ATP 130), Dominic Stricker au Néerlandais Botic van de Zandschulp (ATP 97) et Marc-Andreas Hüsler au Serbe Hamad Medjedovic (ATP 126).

Comme les têtes de série no3 Félix Auger-Aliassime (ATP 17) et no 4 Tomas Etcheverry (ATP 31), Stefanos Tsitsipas et Ugo Humbert sont exemptés du premier tour. Tsitsipas pourrait entamer son tournoi face à Hüsler si ce dernier s’impose contre Medjedovic. A noter enfin que le tenant du titre Pedro Cachin (ATP 117) affrontera au premier tour Matteo Berrettini (ATP 59) , vainqueur du tournoi en 2018.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La Suisse enquête sur un agent russe présumé

Publié

le

Les trois hommes sont soupçonnés d'avoir enfreint la loi sur le matériel de guerre, la loi sur les embargos et la loi sur le contrôle des biens (Image symbolique) (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le Ministère public de la Confédération enquête sur un agent russe présumé et deux co-accusés. Ils auraient enfreint plusieurs lois. Un mandat d'arrêt national a été émis pour l'agent, un diplomate.

Le Département fédéral de justice et police (DFJP) a donné au Ministère public de la Confédération (MPC) l'autorisation d'engager des poursuites dans cette affaire délicate, a indiqué samedi le MPC à l'agence de presse Keystone-ATS, confirmant des informations du Tages-Anzeiger.

Le MPC, en collaboration avec l'Office fédéral de la police (Fedpol) et la police, avait déjà effectué des perquisitions dans plusieurs cantons avant cette décision. Les hommes sont soupçonnés d'avoir enfreint la loi sur le matériel de guerre, la loi sur les embargos et la loi sur le contrôle des biens.

Pour l'une des trois personnes incriminées, le MPC a demandé au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de lever son immunité. L'immunité diplomatique a pris fin avec le départ définitif de la personne, explique le MPC. Cette personne a donc été signalée en vue de son arrestation et risque d'être arrêtée si elle revient en Suisse.

Selon le Tages-Anzeiger, le service de renseignement de la Confédération avait surveillé un représentant de la Russie en poste à Berne. Le diplomate accrédité aurait été un agent qui voulait se procurer des armes et d'autres matériels potentiellement dangereux. Il aurait quitté la Suisse après que celle-ci a exigé son départ auprès de la Russie.

Toujours selon le journal, l'affaire a été traitée discrètement. L'ambassadeur russe à Berne n'a pas été convoqué au Département fédéral des affaires étrangères. L'affaire a été traitée par d'autres canaux, a indiqué le DFAE au journal, sans donner plus de précisions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture