Rejoignez-nous

Suisse

Les Suisses boivent plus d'alcool que la moyenne de l'OCDE

Publié

,

le

En Suisse, 4,3% des adultes sont dépendants à l'alcool (image symbolique). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

La consommation excessive d'alcool fait perdre en moyenne près d'un an d'espérance de vie aux populations de 52 pays, selon un rapport de l'OCDE. La consommation des Suisses est supérieure à la moyenne de l'OCDE.

Dans son rapport publié mercredi, l'organisation internationale encourage donc les pays à "redoubler d'efforts pour lutter contre" ce phénomène, notamment en limitant la promotion de l'alcool auprès des enfants et en favorisant des prix plus élevés.

"L'espérance de vie sera inférieure de près d'un an (0,9) au cours des 30 prochaines années en raison des maladies et des blessures" causées par la "consommation nocive d'alcool", calcule l'Organisation de coopération et de développement économiques dans ce rapport, qui porte sur 52 pays de l'OCDE, de l'Union européenne et du Groupe des 20 (G20).

Les Suisses boivent plus que la moyenne

Les huit pays les plus affectés se situent tous en Europe centrale et orientale, avec 1,4 à 1,8 année d'espérance de vie en moins, Lituanie, Russie et Pologne figurant en tête du classement. La France se situe juste au-dessus de la moyenne, tandis que la Turquie et Israël apparaissent comme les moins concernés.

En termes de consommation, la République tchèque arrive en tête de liste. Avec 11,5 litres d'alcool pur bus par habitant et par an, la Suisse a une consommation d'alcool élevée, supérieure à la moyenne des pays de l'OCDE, note le rapport. Cela correspond à environ 2,4 bouteilles de vin ou 4,4 litres de bière par semaine par personne de 15 ans et plus.

En outre, 35,6% des adultes ont une consommation épisodique excessive d'alcool au moins une fois par mois. Cela correspond à boire plus de 80% d'une bouteille de vin ou 1,5 litre de bière par occasion.

En Suisse, 4,3% des adultes sont dépendants à l'alcool. Chez les jeunes de 15 ans, 10% des filles et 17% des garçons ont été ivres au moins deux fois dans leur vie, indique encore l'OCDE.

Pas de niveau reconnu scientifiquement

Il n'y a pas de niveau de consommation d'alcool reconnu scientifiquement comme sans risque pour la santé. Dans le cadre de ce rapport, l'OCDE définit la "consommation nocive d'alcool" comme excédent "un seuil à moindre risque" fixé à "plus d'un verre d'alcool par jour chez les femmes et 1,5 verre chez les hommes".

Les résultats sont obtenus en comparant l'espérance de vie en 2050 si les habitudes de consommation actuelles persistent avec un scénario où la consommation ne dépasserait pas ce "seuil à moindre risque".

L'OCDE chiffre aussi le fardeau à 2,4% du total des dépenses de santé et estime que le PIB sera inférieur de 1,6% en moyenne chaque année dans les pays de l'OCDE au cours des 30 prochaines années si les choses ne changent pas. Les données de ce rapport datent d'avant la pandémie de Covid-19.

Impact de la pandémie

Selon une enquête menée en mai et juin 2020 dans 11 pays, si 42% des personnes interrogées déclarent n'avoir pas modifié leur consommation d'alcool, 36% estiment l'avoir augmentée quand seulement 22% disent l'avoir diminuée.

"Les femmes, les parents de jeunes enfants, les personnes à revenu élevé et celles présentant des symptômes de dépression et d'anxiété" sont ceux qui "ont fait état des plus fortes hausses de consommation d'alcool".

Selon l'organisation, "la stratégie la plus efficace" pour lutter contre la consommation nocive d'alcool passe par "limiter la promotion de l'alcool auprès des enfants", "renforcer les contrôles de police pour prévenir les accidents de la route dus à l'alcool", "développer l'offre de consultations pour les patients à risque" et "fixer des politiques de prix pour limiter l'accessibilité financière de l'alcool".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Une quinzaine de groupes pour le Festival de blues de Crissier

Publié

le

Le festival veut explorer deux siècles de Blues (image symbolique). (© KEYSTONE/AP/Jeff Roberson)

La quatorzième édition du Blues Rules Crissier Festival se tient les 7 et 8 juin prochain à Crissier, près de Lausanne (VD). Seize groupes seront à l'affiche, pour l'essentiel des Etats-Unis et de Suisse.

Sous le mot d'ordre "retour aux racines", le festival veut explorer deux siècles de Blues et les multiples influences qui le définissent. Huit groupes américains seront à l'affiche, quatre groupes suisses et quatre groupes venant du reste du monde (Colombie, France, Canada), indiquent les organisateurs mercredi soir dans un communiqué.

Le Blues est sans conteste lié aux esclaves africains envoyés aux Etats-Unis, mais on y trouve aussi beaucoup d'influences caribéennes, hispaniques et amérindiennes, rappellent les organisateurs. Depuis, cette musique n’a pas cessé d’évoluer, collant à son époque et inspirant toutes les musiques actuelles.

Le Blues Rules Crissier Festival proposera donc différents styles à son public, des rythmes amérindiens jusqu'au punk blues, en passant par le Fife and Drum, le Blues rural, le cajun, le zydéco, le Jug Band, le R'n'B ou le rap.

Parmi les artistes présents, figureront notamment le duo père-fils Twice as Good, récompensé par des prix prestigieux, les "gardiens de la tradition" Rising Star Fife and Drum Band, ou le "passeur de connaissances" John Primer. La lauréate du Swiss Blues Award 2024, Justina Lee Brown, sera également de la partie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Le dernier acte d'une saison magnifique pour le NUC

Publié

le

Une saison 2023/2024 exceptionnelle pour le NUC. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Un titre de plus pour le NUC ! Victorieuse 3-1 de Guin lors de l’Acte III de la finale des play-off, les Neuchâteloises remportent pour la cinquième année de suite le Championnat de Suisse.

Malgré la perte du premier set, le NUC a transformé sa première balle de match pour s’imposer sur le score de 22-25 25-17 25-11 25-22 et couronner une saison magnifique. On rappellera que le NUC a disputé la finale de la CEV Cup. La formation dirigée par Lauren Bertolacci a exercé une domination presque écrasante sur le plan national.

La coach australienne ne va toutefois pas savourer très longtemps ce nouveau sacre dans la mesure où le prochain départ de ses étrangères vers d’autres cieux plus lucratifs l’oblige à reconstruire une équipe. Les Américaines Tessa Grubbs, Maddie Haynes et Jasmine Gross ne seront plus là la saison prochaine. Au même titre d'ailleurs que Chiara Petitat, Sarah Trösch et Tabea Dalliard.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

L'Euroairport de Bâle-Mulhouse à nouveau opérationnel

Publié

le

En mars déjà, l'aéroport de Bâle-Mulhouse avait dû être évacué à plusieurs reprises, en raison de fausses alertes à la bombe (archives). (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le terminal des passagers de l'Euroairport de Bâle-Mulhouse a de nouveau été temporairement évacué mercredi soir. Les exploitants ont, comme dans les cas précédents, fait valoir des raisons de sécurité. Il s'agit de la cinquième évacuation de ce type cette année.

L'ordre d'évacuation du terminal a été donné vers 19h15, a déclaré une porte-parole de l'aéroport, interrogée par Keystone-ATS, sans donner d'informations sur les circonstances de l'évacuation.

Des centaines de passagers se sont ensuite précipités à l'extérieur, comme le montrent des photos publiées par différents médias. Les passagers auraient été informés d'une alerte à la bombe.

Vers 22 heures, la fermeture du terminal a été levée et le trafic aérien a repris progressivement, indique l'aéroport. Plusieurs avions ont décollé avec du retard dans la soirée.

Plusieurs fausses alertes à la bombe

C'est déjà la cinquième fois depuis le début de l'année que l'aéroport a été fermé pour des raisons de sécurité, à chaque fois pour de fausses alertes à la bombe.

En octobre 2023, quatre fausses menaces avaient été émises contre l'Euroairport en l'espace de sept jours. En France, pays dans lequel se trouve l'aéroport, des centaines de menaces de ce type ont été proférées l'an dernier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Le Swiss Loto est un jeu de loterie classique proposé en Suisse depuis 1970. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 5, 29, 32, 36, 37 et 38. Le numéro chance était le 2, le rePLAY le 11 et le Joker le 684789.

Lors du prochain tirage samedi, 14,3 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Le coup double de Dorian Godon

Publié

le

Dorian Godon (à gauche), célèbre sa victoire à Fribourg, son coéquipier Andrea Vendrame également. l (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Coup double pour Dorian Godon à Fribourg ! Le Français de l’équipe Decathlon a remporté la 1ère étape du Tour de Romandie qui était partie de Château d’Oex pour endosser le maillot jaune de leader.

Sur la ligne, Dorian Godon a devancé son coéquipier, l’Italien Andrea Vendrame. Sur le boulevard de Perolles, la formation Decathlon a réussi le sprint parfait pour offrir à Dorian Godon l’une des plus belles victoires de sa carrière. Le coureur de Vitry -sur-Seine, âgé de 27 ans, avait enlevé l’an dernier la Flèche brabançonne.

Malgré son final accidenté, cette étape a donc souri aux sprinters. Avec une longue échappée de six coureurs – aucun Suisse n’y figurait -, une attaque de Jan Christen dans la Lorette et une longue accélération de Julian Alaphilippe, elle aurait peut-être pu proposer un autre scénario. Le vainqueur du prologue et porteur du maillot jaune Maikel Zijlaard a été la grande victime de la journée. Le Néerlandais de l’équipe Tudor a été parmi les premiers lâchés.

Jeudi, l’étape qui conduira le peloton sur les hauteurs des Marécottes offrira aux favoris un terrain propice pour prendre toutes leurs responsabilités.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture