Rejoignez-nous

Suisse

Les secrets de la robe du gecko léopard décryptés

Publié

,

le

La robe du gecko léopard change radicalement entre le stade juvénile et l'âge adulte, une transition orchestrée par différentes cellules pigmentaires. (© UNIGE/Athanasia Tzika)

Une équipe de l’Université de Genève (UNIGE) s’est intéressée au gecko léopard pour comprendre comment les bandes sur la peau des jeunes se transforment en taches à l’âge adulte. Une transition orchestrée par différentes cellules pigmentaires.

Les couleurs et les motifs à la surface de la peau des reptiles sont générés par les interactions entre trois types de cellules colorées, les chromatophores, a indiqué mercredi l'UNIGE dans un communiqué.

Les mélanophores sont responsables des couleurs noire et brune, les xanthophores de la coloration rouge/jaune et les iridophores, remplis de cristaux qui réfléchissent la lumière, renvoient des couleurs métallisées. Selon leur répartition dans la peau, différents motifs apparaissent.

Pour la plupart des espèces, le motif de coloration est défini au cours du développement embryonnaire et reste stable tout au long de la vie de l’animal. Il existe cependant des exceptions, comme le gecko léopard (Eublepharis macularius), bien connu des terrariophiles et originaire d’Inde ou du Pakistan.

Disparition des iridophores

Ce lézard d’une vingtaine de centimètres arbore pendant les premiers mois de sa vie une bande blanche au niveau de la nuque et plusieurs bandes transversales jaunes et noires sur son dos. A l’âge adulte, sa robe, au fond clair et uniforme, est recouverte de taches noires rappelant le pelage du léopard.

Le groupe d’Athanasia Tzika au Département de génétique et évolution de l’UNIGE a analysé la distribution des cellules colorées dans la peau de ces lézards. "Nous avons constaté que si les trois types de chromatophores sont bien présents chez les juvéniles, les iridophores disparaissent après quelques mois et cette période coïncide avec la transition des bandes vers les taches", explique Asier Ullate-Agote, premier auteur de l’étude.

Le gecko léopard présente par ailleurs la particularité de pouvoir régénérer sa queue si celle-ci est sectionnée. Quel que soit l’âge du lézard, la nouvelle queue repousse toujours couverte de taches, et jamais de bandes. Les scientifiques ont donc analysé la peau de ces repousses et ont constaté qu’elle est dépourvue d’iridophores.

Un mutant pour confirmer

Ces observations ont conduit les scientifiques à analyser la peau d’un mutant qui apparaît parfois dans les élevages: le gecko léopard 'Mack Super Snow'. Cet animal, porteur d’une mutation spontanée, naît avec une peau noire sans bandes, mais arbore une peau tachetée à l’âge adulte, comme les autres lézards sans mutation.

"Nous avons constaté que la peau des juvéniles montre la présence uniquement de mélanophores, mais pas d’iridophores ou de xanthophores", indique Athanasia Tzika, citée dans le communiqué. Les analyses génétiques de ces individus ont permis d'identifier la mutation dans le gène PAX7.

Ce gène est normalement exprimé dans les iridophores et les xanthophores, suggérant qu’il joue un rôle-clé dans la différenciation de ces deux types de cellules, dont la présence n’est pas nécessaire pour la formation des taches, selon ces travaux publiés dans la revue PNAS.

"Nous pensons donc que ce sont les interactions entre les mélanophores et les iridophores qui sont à l’origine du motif en bandes des juvéniles et que les mélanophores peuvent former les taches, sans l’aide d’autres chromatophores", conclut Athanasia Tzika.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Euro 2024

La Suisse s'impose aisément devant l'Azerbaïdjan

Publié

le

Viola Calligaris célèbre son but dans une rencontre sans histoire pour la Suisse. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse a conclu par une victoire le tour préliminaire de l'Euro 2025. A Lausanne, elle a battu l’Azerbaïdjan 3-0 sur des réussites de Meriame Terchoun, Viola Calligaris et Ana-Maria Crnogorcevic.

Déjà assurées de remporter leur groupe avant cette ultime rencontre à la Pontaise, les Suissesses ont parfaitement rempli leur mission dans ce tour préliminaire. Leur première place leur permet de retrouver la Ligue A de la Ligue des Nations. On rappellera que la Suisse était, bien sûr, qualifiée d’office pour l’Euro en tant que pays organisateur.

Devant 2222 spectateurs, Meriame Terchoun a exploité une erreur de la gardienne pour ouvrir le score à la 25e minute et pour retrouver les chemins du filet en sélection après une longue attente de huit ans. Les deux autres buts sont sans doute tombés un peu tardivement (77e et 88e) pour affirmer que cette performance de l'équipe de Suisse fut vraiment aboutie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Une élimination sans gloire pour Dominic Stricker

Publié

le

Dominic Stricker: encore beaucoup de travail devant lui avant de retrouver la lumière. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Dominic Stricker (ATP 175) reste encore loin du compte ! Après une reprise sur gazon bien laborieuse, le Bernois a déçu lors de son premier tour à Gstaad.

Dans un duel de gauchers, Dominic Stricker s’est incliné 6-3 6-3 devant le Néerlandais Botic van de Zandschulp (ATP 87). Même s’il a bénéficié de quatre balles de break dans la seconde mange avant de céder son engagement à 4-3, le Bernois ne méritait pas vraiment un autre sort. Trop imprécis en retour, il a manqué de constance et de coffre pour prendre la main dans cette rencontre.

Contraint à un repos forcé de près de six mois pour soigner son dos, le joueur de 21 ans a sans doute mesuré tout le chemin qui lui reste à parcourir pour retrouver la lumière. Il a encore un mois et demi devant lui pour monter en puissance avant d’aller défendre à New York les 205 points ATP qui avaient récompensé son accession l’an dernier en huitième de finale de l’US Open.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Santé

Roche: feu vert canadien pour le médicament Alecensaro

Publié

le

Le cancer du poumon est l'une des causes de décès par cancer les plus fréquentes au monde. Environ une femme sur 15 et un homme sur 14 au Canada développeront ce type de cancer au cours de leur vie, rappelle Roche. (KEYSTONE/Georgios Kefalas) (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Roche a obtenu l'autorisation de mise sur le marché de son médicament Alecensaro par l'agence canadienne de produits thérapeutiques Santé Canada. Il s'agit d'un traitement d'appoint pour les patients atteints de cancer du poumon ALK-positif au stade précoce (NSCLC).

L'autorisation a été accordée dès le 27 juin en raison d'un "besoin urgent non satisfait", indique un communiqué paru mardi.

Selon les données de l'étude de phase III Alina, Alecensaro (alectinib) a réduit de 76% le risque de récidive ou de décès par rapport à la chimiothérapie seule chez des patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules ALK-positif au stade précoce et dont la tumeur a été enlevée. En temps normal, environ la moitié des patients en phase précoce ont subi une rechute de la maladie après l'opération de la tumeur.

Le cancer du poumon est l'une des causes de décès par cancer les plus fréquentes au monde. Environ une femme sur 15 et un homme sur 14 au Canada développeront ce type de cancer au cours de leur vie, rappelle Roche.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Plus de 10 millions pour les victimes des intempéries en Suisse

Publié

le

Une maison détruite dans le village de Fontana, dans le Val Maggia (TI), qui a été particulièrement touché par les intempéries (archives). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

La Chaîne du Bonheur a récolté plus de 10 millions de francs de dons pour les victimes des intempéries en Suisse. Cette somme servira à aider les personnes affectées dans les cantons du Tessin, des Grisons et du Valais.

Plus de 30 communes ont été durement touchées par les intempéries ces dernières semaines, rappelle la Chaîne du Bonheur mardi dans un communiqué. Elle avait lancé au début du mois un appel à l'aide et a récolté jusqu'à présent 10'020'719 francs.

Cette somme est principalement destinée aux personnes privées impactées par la catastrophe. L'aide s'articule en deux phases. D'une part l'aide d'urgence, en cours, permet de répondre aux besoins les plus pressants tels que l'achat de biens de première nécessité, de vêtements ou la prise en charge des frais d'hébergement temporaire, explique l'organisation.

Dans un second temps, la Chaîne du Bonheur prendra en charge les coûts résiduels des personnes privées, des associations et des petites entreprises. Elle n'exclut pas non plus de prendre en charge les coûts résiduels des communes particulièrement touchées. L'organisation rappelle que son soutien est toujours complémentaire à celui des collectivités publiques et des assurances.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Moins de demandes d'asile et moins de statuts S en juin

Publié

le

En juin, 1180 personnes en provenance d'Ukraine ont déposé une demande de statut S (archives). (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Le nombre de demandes d'asile a diminué d'un cinquième en juin, tant par rapport au mois précédent que par rapport à l'année dernière. Quant au statut S, les nouveaux bénéficiaires ont été moins nombreux que les personnes qui sont rentrées chez elles.

En juin, 1180 personnes originaires d'Ukraine ont déposé une demande de statut S, a indiqué mardi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Durant la même période, ce statut a été accordé à 1033 personnes et a pris fin dans 1559 cas. A fin juin 66'189 personnes bénéficiaient du statut S.

Selon le SEM, 1881 demandes d'asile ont été enregistrées en Suisse en juin, soit 476 de moins que le mois précédent, ce qui correspond à une baisse de 20,2 %. Par rapport à juin 2023, le nombre de demandes d'asile a diminué de 514, soit 21,5 %.

Les principaux pays de provenance des demandeurs d'asile étaient l'Afghanistan (631 demandes), la Turquie (300), l'Erythrée (152), l'Algérie (102) et le Maroc (79).

En juin, 894 personnes ont quitté la Suisse sous contrôle ou ont été renvoyées dans leur pays d'origine ou dans un Etat tiers. La Suisse a demandé la prise en charge de 636 personnes à un autre Etat Dublin et 174 personnes ont pu être transférées dans l'Etat Dublin compétent durant la même période.

Parallèlement, la Suisse a été sollicitée par d'autres Etats Dublin pour la prise en charge de 415 personnes et 99 personnes ont été transférées en Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture