Rejoignez-nous

Suisse

Les jeunes designers suisses à Milan pendant une semaine

Publié

,

le

Le studio Niederhauser, basé à Lausanne, est l'un des sept studios que Pro Helvetia a sélectionnés pour la Semaine du design de Milan. C'est à Noémie Niederhauser que l'on doit ces prototypes de tables basses, faites à partir de déchets de céréales, liés à la fabrication de bières. (© Pro Helvetia)

Neuf studios vont représenter le design suisse à Milan, du 6 au 12 juin. Les visiteurs pourront découvrir des objets comme un automate de torréfaction intelligent ou des meubles fabriqués à partir de déchets de brasserie.

Le studio Niederhauser, basé à Lausanne, est l'un des sept studios que Pro Helvetia a sélectionnés pour la Semaine du design de Milan. C'est à Noémie Niederhauser que l'on doit ces tables basses, faites à partir de restes de céréales issus de la fabrication de bières.

Ces déchets, produits en très grandes quantités, sont donnés aux animaux à la campagne, mais pas en ville. Il est aussi possible d'en faire du bioéthanol, "mais pour l'instant, il y a trop de déchets par rapport à la demande". Et les brasseurs doivent payer pour s'en débarrasser.

Circuit court

De fil en aiguille, la jeune femme de 37 ans, formée en design céramique à Vevey et en arts visuels à Londres, a considéré ce matériau comme intéressant. Et s'est demandé comment réinjecter ce produit dans le circuit.

Noémie Niederhauser le sèche, le broie et utilise des liants organiques. Un point important car elle tient à ce que tous les éléments utilisés soient écologiques, a-t-elle dit à Keystone-ATS. Et par pressage, elle arrive ensuite à fabriquer des planches ou des formes avec plus de relief.

Cette préoccupation écologique n'est pas nouvelle pour la designer. Elle développe notamment un packaging (emballage), fait à base de résidus céréaliers et de champignons, en lien avec une coopérative de femmes au Sénégal, qui cultivent des champignons.

Des prototypes à Milan

Tous les projets, présentés à Milan, sont des prototypes. "Une très belle tribune" pour Noémie Niederhauser, qui enseigne en parallèle à l'Ecole d'arts de Berne et au CEPV de Vevey après un passage à l'EPFL auprès des étudiants en architecture.

Avec les tables basses, la designer, qui a aussi monté un espace d'arts à Athènes, aimerait montrer le potentiel de ce matériau. Si Milan tient ses promesses, elle aura peut-être des commandes pour produire des objets en série limitée.

Car l'un des enjeux de ce rendez-vous milanais est bien de mettre en relation les designers suisses émergents avec les marchés internationaux.

Les projets que Pro Helvetia a sélectionnés cette année s'articulent autour de la question "comment les espaces de vie évoluent-ils pour s'adapter à notre société en constante mutation ? " Outre les tables basses de Noémie Niederhauser, les visiteurs pourront découvrir un tabouret à rallonge qui peut être transformé en banc ou encore un paravent en fibre de carbone tissée à la main.

"House of Switzerland"

C'est la quatrième fois que Pro Helvetia organise la participation de jeunes designers à Milan. Et pour la première fois, les institutions qui incarnent le design suisse seront réunies sous un même toit, la "Maison de la Suisse" ("House of Switzerland") à la Casa Degli Artisti (Brera). Le conseiller fédéral Alain Berset sera sur place le 6 juin.

L'ensemble des studios sélectionnés sont: Alexandra Gerber Studio (Londres), Marc Gerber Design (Berne), Renaud Defrancesco Studio (Lausanne), Salienti (Zurich), Shizuka Saito (Genève), Sébastien El Idrissi et Mikafi (Zurich), Studio Eidola (Zurich), Studio Niederhauser (Lausanne) et Vevig (Genève).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Le SLO quitte la Super League sur une victoire

Publié

le

La joie des joueurs du SLO, qui quittent la Super League sur une victoire (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Stade Lausanne-Ouchy quitte la Super League sur une note positive. La troupe de Ricardio Dionisio est allée s'imposer 2-1 mardi à Lucerne dans la dernière journée de la poule contre la relégation.

Le SLO, qui couchait sur deux défaites, a fait la différence en moins de deux minutes face à de pâles Lucernois. Un doublé d'Elies Mahmoud aux 14e et 15e minutes lui a permis de décrocher au final son septième succès de la saison, en 38 parties disputées. Lucerne n'a réduit la marque qu'à la 88e, sur un penalty.

Les deux autres équipes vaudoises ont conclu leur saison en obtenant un point. Yverdon, qui se déplaçait à Bâle (0-0), devance donc de deux points Lausanne-Sport, qui accueillait Grasshopper (0-0), au terme de ce championnat. A noter que le portier d'YS Paul Bernardoni a stoppé un penalty de Thierno Barry dès la 8e minute.

Tout était dit avant cette ultime journée du "Relegation Group", le SLO étant condamné depuis une semaine à retrouver la Challenge League une année après l'avoir quittée. Le barragiste GC devra pour sa part sauver sa peau face à Thoune, 2e de Challenge League derrière Sion, les 26 et 31 mai.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage vendredi, 38 millions de francs seront en jeu. (photo prétexte) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions mardi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 11, 13, 14, 34 et 48 et les étoiles 7 et 9.

Lors du prochain tirage vendredi, 38 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Une commission parlementaire critique la CEDH

Publié

le

Une commission parlementaire a critiqué mardi l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme sur le climat (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Conseil fédéral doit expliquer aux autres Etats que la Suisse en fait déjà assez en matière climatique, estime une commission du Conseil des Etats. Elle se dit "préoccupée" par le récent arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

La commission des affaires juridiques du Conseil des Etats proposera à son plénum d'adopter une déclaration en ce sens durant la session d'été. Elle a pris sa décision par 10 voix contre 3, a précisé mardi devant les médias son président, Daniel Jositsch (PS/ZH).

Ce n'est pas le rôle d'un tribunal de développer des nouveaux droits humains. La commission se range toutefois toujours derrière les objectifs climatiques, a dit M. Jositsch. Le Conseil fédéral doit expliquer à ses partenaires étrangers que la Suisse s'engage déjà pour ces objectifs.

Dans une affaire portée par l'association des Aînées pour le climat, l'arrêt de la CEDH du 9 avril dernier condamnant la Suisse pour inaction climatique est définitif et fait jurisprudence. Berne a l'obligation de le respecter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Droit de préemption: victoire de la droite au Parlement vaudois

Publié

le

Le Conseil d'Etat vaudois doit bénéficier d'un fonds pour exercer son droit de préemption sur les biens immobiliers, lorsque celui-ci est cédé par une commune (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les députés vaudois se sont penchés mardi sur le droit de préemption du canton pour des biens immobiliers, lorsque celui-ci est cédé par une commune. La droite l'a emporté sur le fil en permettant à l'Etat de créer un fonds de 20 millions de francs, alors que la gauche réclamait le double.

Depuis 2020, les communes vaudoises ont le droit d'acquérir en priorité un bien-fonds (bâti ou non bâti) afin de créer des logements d'utilité publique (LUP). Elles ont aussi la possibilité de transmettre ce droit au canton si, par exemple, elles ne disposent pas de l'argent nécessaire.

Le canton a alors 20 jours pour agir. Mais pour cela, il doit disposer d'un fonds pour payer le vendeur et indemniser l'acquéreur évincé. Quel montant attribuer à ce fonds cantonal ? A quelles conditions doit-il être activé ? C'est à ces questions que les députés ont commencé à répondre mardi. Et comme attendu, les discussions se sont avérées animées, le sujet étant politiquement très clivant.

Plusieurs élus de droite ont défendu le "droit à la propriété", soulignant que ce droit de préemption cantonal devait rester "exceptionnel et proportionné". Le rôle de l'Etat ne doit, par ailleurs, être que "subsidiaire": il ne doit agir que si une commune lui cède "explicitement" son droit de préemption.

A gauche, les députés ont insisté sur la pénurie de logements, en particulier d'utilité publique. Ils ont affirmé que le droit de préemption était l'un des instruments permettant de lutter contre cette pénurie. Ils ont aussi rappelé que le peuple vaudois avait voulu cet outil, en acceptant en 2017 la loi sur la préservation et la promotion du parc locatif (LPPPL).

Pour une voix

Mardi après-midi, le Grand Conseil a eu juste le temps de voter, en premier débat, le montant qui serait attribué au fonds cantonal. La version du Conseil d'Etat à 20 millions de francs, soutenue par le PLR et l'UDC, l'a emporté d'une voix (69 à 68) contre la proposition de la gauche de doubler ce fonds à 40 millions. Une autre proposition de la gauche radicale, à 65 millions, avait précédemment été écartée.

A noter que ce fonds, s'il est utilisé, sera reconstitué par la vente ultérieure des biens-fonds acquis dans le cadre de l'exercice du droit de préemption cantonal.

Les discussions se poursuivront lors d'une prochaine séance. Les députés devront notamment se prononcer sur l'institution d'une commission, chargée d'examiner la pertinence de l'achat d'un bien immobilier. Il s'agira aussi de définir un seuil de LUP au-dessous duquel l'Etat ne devrait pas préempter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

La BCJ ferme des bancomats et des agences

Publié

le

Plusieurs bancomats et agences de la BCJ ont été fermés jusqu'à nouvel avis. (archive) (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

La Banque cantonale du Jura (BCJ) prend des mesures après les récents braquages dont ses points de vente ont été la cible: plusieurs bancomats et agences ont été fermés jusqu'à nouvel avis, indique mardi la BCJ dans un communiqué.

Les bancomats des agences de Courgenay et Courrendlin ainsi que celui de la Confiserie Jubin à Delémont ont été fermés dès ce mardi et jusqu'à nouvel avis. Les agences du Noirmont et d'Alle, attaquées à l'explosif les 3 et 20 mai et partiellement détruites, ont également été fermées. En revanche, aucune fermeture n'est envisagée pour l'agence de Bassecourt, braquée le 24 octobre 2023, mais les mesures de sécurité y ont été renforcées, selon la responsable de la communication de la BCJ.

De même, un nouveau dispositif de sécurité a été mis en place mardi dans les différents points de vente de la BCJ et cela avec effet immédiat. Ils feront également l'objet d'une surveillance rapprochée en dehors des heures d'ouverture, peut-on encore lire dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture