Rejoignez-nous

Suisse

L'acier et la Chine plombent les exportations horlogères en juillet

Publié

,

le

Si les Etats-Unis ont encore renforcé leur position de premier débouché hors frontières pour les montres helvétiques - moyennant une croissance de 5,2% - la Chine accuse un repli de 16,6% . (archives) (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les exportations horlogères ont marqué le pas en juillet, à l'issue d'un premier semestre de croissance ininterrompue. Le phénomène est attribué aux montres en acier, en retrait de 6,1% à 793,5 millions de francs, ainsi qu'à un net repli des ventes vers la Chine.

Tous segments confondus, les exportations de montres-bracelet ont décliné de 3,3% à 1,41 million de pièces vendues, pour une valeur de 2,1 milliards (-1,0%) de francs. Les exportations horlogères dans leur ensemble se sont érodées de 0,9% à 2,2 milliards.

Les garde-temps en métaux précieux ont accusé un repli de plus de 10% en nombre de pièces, mais la valeur cumulée de celles-ci a grappillé 0,1% à 740,5 millions. Le contraste est plus marqué encore pour les produits bimétalliques, avec un tassement de 13,1% du nombre d'unités écoulées, mais un bond de près de 5% du chiffre d'affaires, indique le rapport mensuel de la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) publié mardi.

Le nombre de pièces dans la catégorie "autres matières" à l'inverse affiche un bond de plus d'un cinquième à 410,3 millions d'unités, alors que la valeur n'a progressé que de 10% à 82,5 millions.

Le débouché chinois obstrué

Si les Etats-Unis ont encore renforcé leur position de premier débouché hors frontières pour les montres helvétiques - moyennant une croissance de 5,2% à 340,0 millions - l'Empire du Milieu accuse un repli de 16,6% à 262,9 millions. La faîtière du secteur pointe du doigt un effet de base, les exportations vers la Chine s'étant envolée de plus de 18% en juillet 2022.

Sur les sept premiers mois de l'année, la valeur des exportations horlogères affiche par contre une progression d'environ 10% à 15,5 milliards.

L'essoufflement constaté en juillet pénalisait les valeurs des représentants du luxe à la Bourse suisse. A 09h30, le gestionnaire genevois de marques de luxe Richemont (+0,1%) s'inscrivait tout juste du bon côté de l'équilibre, quand la porteur de l'horloger biennois Swatch (-1,2%) héritait de la lanterne rouge d'un SLI en hausse de 0,32%.

Enjoignant à n'accorder pas trop d'importance à l'évolution des exportations sur un seul mois, Patrick Schwendimann rappelle que les envois à l'étranger n'avaient cessé de progresser depuis juillet 2022. L'expert de la Banque cantonale de Zurich suppute une tendance de fond bien plus robuste que ne laisse augurer l'aperçu du mois de juillet, anticipant des nets rebonds en août et en septembre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Tarifs médicaux: le Tardoc et les premiers forfaits remplacent le Tarmed en 2026

Publié

le

Le TARMED a été introduit en 2004 et est jugé obsolète (illustration). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La structure tarifaire Tarmed, obsolète, sera remplacée en 2026. Le Conseil fédéral a approuvé mercredi le Tardoc et les premiers forfaits ambulatoires. Des adaptations seront encore nécessaires afin de coordonner les deux structures.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Tarifs médicaux: le Tardoc et les premiers forfaits remplacent le Tarmed en 2026

Publié

le

Le TARMED a été introduit en 2004 et est jugé obsolète (illustration). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La structure tarifaire Tarmed, obsolète, sera remplacée en 2026. Le Conseil fédéral a approuvé mercredi le Tardoc et les premiers forfaits ambulatoires. Des adaptations seront encore nécessaires afin de coordonner les deux structures.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un automobiliste très alcoolisé heurte une camionnette à Sulgen

Publié

le

L'automobiliste affichait une alcoolémie de 3,4 pour mille. (© Kantonspolizei Thurgau)

Un automobiliste de 38 ans affichant une alcoolémie de 3,4 pour mille est entré en collision mardi soir à Sulgen (TG) avec une camionnette arrivant correctement en sens inverse. Il a été hospitalisé avec des blessures de moyenne gravité.

Les deux occupants de la camionnette s'en sortent indemnes, a indiqué mercredi la police cantonale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Kunsthaus: accord avec les héritiers d'un collectionneur juif

Publié

le

Le tableau "L'Homme à l'ombrelle" avait été vendu au Kunsthaus de Zurich en 1939. (© Kunsthaus Zürich)

Le Kunsthaus de Zurich va vendre un tableau de Claude Monet. Il a trouvé un accord en ce sens avec les héritiers d'un collectionneur juif, qui avait dû monnayer l'oeuvre en fuyant le régime nazi.

L'industriel et collectionneur d'art juif Carl Sachs s'était réfugié en Suisse avec sa femme en 1939. Quelques semaines plus tard, il vendait "L'homme à l'ombrelle" de Monet au Kunsthaus, de manière contrainte, en raison des persécutions subies. "Une vente à court terme était nécessaire pour assurer l'existence du couple Sachs", relève le rapport accompagnant la recherche de provenance du tableau.

Sur la base de ces faits et de la situation historique, la Société zurichoise des beaux-arts, responsable et propriétaire du Kunsthaus, a cherché le dialogue avec la famille de Carl Sachs, décédé en 1943. Le 5 juin, une solution "juste et équitable" a pu être trouvée, peut-on lire dans le communiqué publié mercredi.

Le Kunsthaus va désormais vendre le tableau réalisé entre 1865 et 1867. Conformément à cet accord à l'amiable, le Kunsthaus recevra une part du produit de la vente, qui sera versée au fonds de la collection.

Le président de la Société zurichoise des beaux-arts Philipp Hildebrand dit regretter que ce "magnifique tableau" quitte le Kunsthaus après la vente. Cette décision montre toutefois que la stratégie de provenance, présentée en 2023, est mise en oeuvre avec sérieux. Selon lui, le Kunsthaus traite de manière transparente les oeuvres pour lesquelles il existe des indications d'une situation de contrainte liée aux persécutions nazies.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Prix Suisse décerné à Büne Huber de Patent Ochsner

Publié

le

Le chanteur bernois Büne Huber va recevoir le Prix Suisse 2024. Avec son groupe Patent Ochsner, il interprète des titres comme "W. Nuss vo Bümpliz" ou "Bälpmoos" (archives). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Prix Suisse, lancé il y a quatre ans, va être décerné pour la première fois à un artiste. Le conseiller fédéral Beat Jans le remettra le 9 novembre à Büne Huber, le leader du groupe de rock bernois Patent Ochsner.

Le chanteur bernois de 62 ans, originaire de Bümpliz, a marqué la scène musicale suisse, écrit Initiative Suisse, à l'origine de ce prix, dans un communiqué publié mercredi. Même s'il chante en dialecte bernois, Patent Ochsner est l'un des rares groupes qui a franchi le Roestigraben.

"W. Nuss vo Bümpliz" ou "Bälpmoos" sont des hits en Suisse alémanique. Patent Ochsner propose du rock comme du folk en passant par des sons expérimentaux et recourt à divers instruments comme des mandolines, un accordéon ou une fanfare.

Patent Ochsner a été le premier groupe de Suisse à participer à un MTV-Unplugged il y a quatre ans. Des musiciens les rejoignent régulièrement sur scène comme Sophie Hunger ou Andreas Schaerer. Le groupe bernois a également été récompensé sept fois par un Swiss Music Award dans différentes catégories.

Le Prix suisse a été remis pour la première fois à l'entrepreneur Peter Spuhler. La médecin et scientifique Martine Clozel lui a succédé l'année suivante, suivi du skieur Marco Odermatt.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture