Rejoignez-nous

Suisse

La Suisse sanctionne Viktor Ianoukovitch et son fils

Publié

,

le

Suivant l'UE, la Suisse sanctionne l'ancien président ukrainien pro-russe Viktor Yanukovych (à droite), ici aux côtés de Valdimir Poutine (archives). (© KEYSTONE/AP PRESIDENTIAL PRESS SERVICE/ITAR-TASS)

La Suisse s'associe aux sanctions contre l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch. Lui et son fils figurent désormais sur la liste des personnes soumises à des interdictions de voyage et des sanctions financières dans le cadre de la guerre en Ukraine.

Le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a inscrit M. Ianoukovitch, aujourd'hui âgé de 72 ans, et son fils Oleksandr, 49 ans, sur la liste des personnes sanctionnées, a indiqué mercredi le Secrétarait d'Etat à l'économie (SECO). Les sanctions s'appliquent à partir de 18 heures mercredi.

Le père et le fils figuraient déjà sur la liste des personnes sanctionnées par l'UE depuis le 4 août. Ils sont responsables du soutien et de la mise en ½uvre d'actions qui menacent l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine, est-il écrit dans la décision du DEFR.

Selon différentes sources, M. Ianoukovitch a fait partie d'une opération spéciale russe qui visait à le voir remplacer le président ukrainien actuel lors de la première phase de la guerre d'agression russe contre l'Ukraine, poursuit le document.

Son fils Oleksandr continue notamment à mener des activités commerciales dans le Donbass contrôlé par les groupes séparatistes, en particulier dans les secteurs de l'énergie, du charbon, de la construction, de la banque et de l'immobilier.

Viktor Ianoukovitch a été le président de l'Ukraine de 2010 à 2014. Il s'est installé en Russie après avoir été destitué par le parlement ukrainien.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Genève s'impose en leader, Lausanne broie du noir

Publié

le

Deniss Smirnovs inscrit le 4-2 pour Genève face à Fribourg (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Genève est un leader légitime en National League. Les Aigles ont dominé Fribourg 5-2 aux Vernets, alors que Lausanne a subi un troisième revers de rang, 3-0 à Berne.

Très bon match proposé par les deux équipes dans ce premier derby de la saison. Les Fribourgeois sont certainement sortis de la glace avec le sentiment d'avoir été lésés par les arbitres, mais au final Genève a été un peu plus percutant que Fribourg.

L'ire de Christian Dubé et de ses hommes trouve son origine à la 42e minute lorsque Noah Rod a inscrit le 3-2 décisif. Ce qui a rendu fou le banc des Dragons, c'est la présumée position de hors-jeu d'un attaquant genevois sur l'action. Les arbitres ont passé du temps à analyser cette séquence et n'ont pas eu la certitude pour renverser leur idée de base. Sur les ralentis, on a l'impression de voir du blanc entre le patin et la ligne bleue, mais la qualité des images demeure toujours problématique dans ce genre de situation.

Les Dragons auraient toutefois pu revenir dans la partie puisqu'à la 45e, Josh Jooris a été renvoyé au vestiaire pour un coup de genou selon les directeurs de jeu. Fribourg n'a malheureusement rien fait de cette période de supériorité. Galvanisés d'avoir tenu le score, les Aigles ont pu battre à deux reprises Reto Berra par Smirnovs et Winnik. Une bonne préparation avant le derby lémanique.

Lausanne creuse encore

Lausanne continue pour sa part de proposer un spectacle difficile à regarder pour ses supporters. Après avoir subi la loi de Zurich et Rapperswil à la maison, les Lions ont été battus par Berne dans la capitale.

Les hommes de John Fust ont d'emblée senti que cette soirée ne serait pas favorable à leurs desseins. Après trois minutes, Sceviour a trouvé la faille pour ouvrir le score. Titularisé aux buts, Viktor Östlund n'a eu aucune chance sur le tir. A la 15e, c'est Scherwey qui a doublé la mise en contournant la cage. Les Ours se sont mis à l'abri d'un éventuel retour lausannois à la 29e grâce à Vermin, un ancien de la maison lausannoise.

Incapables de marquer pendant sept tiers, les Vaudois traversent une passe très compliquée. John Fust pourra compter sur le retour de suspension de Salomäki samedi soir contre Genève, mais il faudra davantage que la présence du Finlandais pour inverser la tendance actuelle. Si le LHC ne met pas d'émotions dans son jeu, cela risque bien de sentir le roussi pour l'entraîneur canado-suisse.

Bienne ou la presque remontada

Ajoie est cette fois tombé sur un adversaire plus coriace que lors des deux derniers matches à domicile. Face aux Zurich Lions, les Jurassiens ont dû s'avouer vaincus 4-0. Point de retour magnifique cette fois à Porrentruy, les Ajoulots se sont cassé les dents sur le gardien Hrubec et face à des Lions qui n'ont pas pris cette rencontre en dilettante. Les joueurs de Rikard Grönborg ont fait la différence lors du troisième tiers en marquant à trois reprises.

Bienne et Rapperswil ont offert un spectacle haletant au public saint-gallois. Les Lakers l'ont finalement emporté 6-5, mais les Seelandais ne sont pas passés loin d'une incroyable remontada. Menés 5-1 à la 37e, les Biennois ont changé de visage pour revenir sur les talons de Rappi (5-4 à la 47e) grâce à un power-play efficace. Mais les joueurs de Stefan Hedlund ont repris deux longueurs d'avance à la faveur du troisième but de l'intenable Nicklas Jensen. Le deuxième but de Yannick Rathgeb quelques secondes après ne suffisant pas.

Comme Lausanne, Lugano ne va pas bien. Et la victoire dans le derby tessinois mardi n'a rien changé. Menant pourtant rapidement 2-0 grâce à un doublé de Thürkauf, les Bianconeri se sont finalement inclinés 5-4 à domicile contre Kloten. Autant dire que là aussi, la place de Chris McSorley vacille.

Dans le dernier match de la soirée, Davos a fait le nécessaire pour dominer Langnau 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Le tirage de vendredi n'a pas fait de millionnaire. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 1, 2, 11, 16 et 26, ainsi que les étoiles 3 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 39 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La Suisse condamne l'annexion de territoires ukrainiens par Moscou

Publié

le

Le président de la Confédération Ignazio Cassis et le Conseil fédéral condamnent une grave violation de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de l'Ukraine (archives). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le Conseil fédéral a condamné vendredi l'annexion de territoires ukrainiens par la Russie. Il a dénoncé "une grave violation du droit international" qui porte notamment atteinte à l'intégrité territoriale et à la souveraineté nationale de l'Ukraine.

La Suisse ne reconnaît pas l'intégration des territoires ukrainiens dans la Fédération de Russie, souligne le gouvernement dans un communiqué. A ses yeux, ces régions font toujours partie du territoire ukrainien.

Le Conseil fédéral appelle Moscou à la désescalade ainsi qu'au retrait complet de ses forces des régions ukrainiennes concernées. Il souligne également qu'en tant que puissance occupante, la Russie est tenue de respecter le droit international humanitaire et les droits de l’homme ainsi que l’ordre juridique ukrainien.

La Suisse appelle à ce que l'accès rapide et sans entrave de l'aide humanitaire soit garanti sur l'ensemble du territoire ukrainien et dans les zones occupées par la Russie. A l'approche de l'hiver, il est en effet vital de pouvoir acheminer l'aide humanitaire à la population, affirme-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Les Verts songent à une candidature pour le Conseil fédéral

Publié

le

Le président des Verts Balthasar Glättli est ambitieux pour son parti. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Les Verts réfléchissent à l'éventualité de présenter une candidature pour le Conseil fédéral, après la démission d'Ueli Maurer (UDC). "Un renouveau est grandement nécessaire", estime le parti, qui décidera le 18 octobre s'il lance un candidat.

Dans un communiqué publié notamment sur Twitter vendredi en fin d'après-midi, les Verts - qui ne font pas partie de la "formule magique" du Conseil fédéral - jugent que le gouvernement n'a pas été capable de relever les défis les plus importants", tels que le changement climatique et les relations avec l'UE, selon les mots de la présidente du groupe et conseillère nationale Aline Trede (BE).

Les Verts ont dans leurs rangs "de nombreuses personnes compétentes (...) prêtes à prendre leurs responsabilités", précise le communiqué. Le groupe parlementaire du parti décidera le 18 octobre, en séance extraordinaire, s'il présente ou non une candidature au Conseil fédéral.

Aux élections fédérales de 2019, la formation est devenue la quatrième force du Conseil national avec 13,2% des suffrages, derrière l'UDC (25,6%), le PS (16,8%) et le PLR (15,1%). Et les Verts n'ont cessé de gagner des sièges dans les cantons et les communes depuis lors, relève le communiqué.

Aujourd'hui, le président du parti Balthasar Glättli veut faire des siens la troisième force politique du pays en 2023, comme il l'a confié à la NZZ am Sonntag du 11 septembre. Malgré une tentative infructueuse en 2019, il vise un siège au gouvernement pour sa formation, avait-il indiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

"II fera plus frais cet hiver dans les commerces" (faîtière)

Publié

le

Il faudra bien s'habiller pour faire ses courses cet hiver (image d'illustration). (© KEYSTONE/DPA/FEDERICO GAMBARINI)

L'association des commerces de détail Swiss Retail Federation recommande à ses membres d'abaisser la température des magasins à 18 ou19 degrés. "Dans les grands magasins, comme chez les bouchers et les drogueries, il fera plus frais cet hiver", prévient-elle.

Pour éviter la pénurie d'énergie, il faut se préparer à ce que les achats se fassent cet hiver "dans une autre ambiance", avertit Swiss Retail Federation vendredi dans un communiqué. L'organisation propose à ses membres d'appliquer pas moins de 37 mesures d'économie d'énergie, allant de la ventilation aux températures en passant par les vitrines.

La clientèle ne devrait guère s'en ressentir, mais le personnel, oui, écrit l'association: "Nous sommes certains que nos clientes et clients auront de la compréhension s'ils voient le personnel du magasin habillé un peu plus chaudement et si l'identité visuelle de l'enseigne peut éventuellement en souffrir", explique Dagmar Jenni, directrice de Swiss Retail.

Eteindre les vitrines

Dans le détail, parmi les différentes mesures, Swiss Retail demande l'extinction des vitrines en dehors des heures d'ouverture, le renoncement aux décorations de Noël à commande électrique ou encore la réduction de la luminosité à l'intérieur. Cela "dans le respect, bien sûr, des prescriptions sanitaires pour le personnel", prend-elle le soin de préciser.

Le commerce de détail veut également tirer parti "des potentiels en matière de réduction d'eau chaude (...) et d'économies d'énergie pour les infrastructures non critiques".

L'organisation précise ainsi vouloir "contribuer à ce qu'il n'y ait ni restrictions de consommation ni contingentement cet hiver, deux mesures qui toucheraient durement les entreprises, tout comme la population".

Swiss Retail Federation représente 6000 magasins employant 58'000 personnes, pour un chiffre d'affaires annuel total de plus de 23 milliards de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture