Rejoignez-nous

Suisse

La Suisse compte 1546 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

,

le

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 31'085 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 4,97% (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Suisse compte vendredi 1546 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore quatre décès supplémentaires et 49 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 31'085 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 4,97%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 23'068, soit 266,84 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,85. Les patients Covid-19 occupent 23,40% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,00%.

Au total 3'014'858 doses de vaccin ont été administrées et 1'007'496 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 3'837'075 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 42'962 cas ont été détectés en Suisse jusqu'à ce jour, dont 17'303 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 246 au variant sud-africain (B.1.351) et 14 au variant brésilien (P.1). Dans 25'399 cas, une mutation était présente, mais la lignée n'était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 670'613 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'088'449 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'114 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 27'831.

Le pays dénombre par ailleurs 14'714 personnes en isolement et 23'274 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 4228 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mobilité

CGN: les portes ouvertes attirent plus de 7000 personnes

Publié

le

Des visiteurs ont découvert ce week-end le nouveau bateau Naviexpress lors des portes ouvertes de la CGN. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Plus de 7000 personnes ont profité ce week-end des portes ouvertes à la CGN, annonce dimanche soir la compagnie. L'événement a eu un goût particulier cette année après l'accident du "Simplon".

Le bateau Belle Epoque a été fortement endommagé fin mars, pris dans une tempête alors qu'il était amarré à Cully. Ce week-end au chantier naval d'Ouchy, les visiteurs ont pu se rendre compte de l'étendue des dégâts, notamment la coque, touchée sur toute sa longueur.

La CGN avait posé un panneau devant le vapeur centenaire pour expliquer le déroulement de l'accident. Son directeur, Pierre Imhof, était aussi présent pour répondre aux questions du public.

Pour mémoire, la CGN vient de mandater une enquête externe pour déterminer les circonstances exactes de l'accident et établir les responsabilités.

Premier Naviexpress

Ce week-end à Ouchy, le "Simplon" n'était toutefois pas la seule "vedette" des portes ouvertes de la Compagnie générale de navigation sur le lac Léman (CGN). Les personnes présentes ont pu admirer les autres bateaux de la flotte, les Belle Epoque comme les plus modernes.

Il a notamment été possible de découvrir, en avant-première, les espaces clients du premier Naviexpress "Evian-les-Bains" qui devrait être mis en service fin 2024. Un nouveau type de bateau qui va renforcer les liaisons avec la France avec un impact environnemental réduit.

Durant tout le week-end, la CGN a aussi présenté les ateliers en charge des travaux de maintenance et de rénovation de la flotte. Au programme figurait également des visites de la "Suisse" et des mini-croisières à bord du "Général-Guisan".

Le prochain événement phare de la CGN sera la parade navale du dimanche 26 mai. Elle se déroulera pour la première fois dans deux villes: Vevey et La Tour-de-Peilz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Une voiture tombe dans le lac de Zurich, pas de blessé

Publié

le

La voiture s'est mise à rouler toute seule avant de tomber dans le lac. (© Police cantonale de Zurich)

Une voiture s'est mise à rouler toute seule sur un parking de Stäfa (ZH) dimanche matin, a parcouru une vingtaine de mètres à travers un champ avant de finir dans le lac de Zurich. Aucun passager ne se trouvait à bord du véhicule et personne n'a été blessé.

L'accident s'est produit peu avant 10h30, indique la police cantonale zurichoise. Les travaux de sauvetage se sont avérés difficiles et la voiture n'a pu être sortie de l'eau qu'après plus de deux heures. Le véhicule a subi d'importants dommages.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Moscou pourrait quitter Genève pour les discussions sur le Karabakh

Publié

le

Un chargé de la sécurité à Genève entre les drapeaux azerbaïdjanais (gauche) et arménien (droite en 2017 (archives). (© Keystone/KEYSTONE REUTERS POOL/DENIS BALIBOUSE)

La Russie veut apparemment punir la Suisse pour sa position dans la guerre en Ukraine. Moscou envisage de transférer les discussions sur le Haut-Karabakh de Genève vers un autre pays, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

"La Russie se voit contrainte d'aborder la question du transfert des discussions sur la région du Haut-Karabakh dans le Caucase du Sud de la Suisse vers un autre pays", a déclaré dimanche une porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a l'agence d'Etat Tass.

"Nous avons averti à plusieurs reprises la partie suisse sur le fait que sa posture irresponsable et ouvertement hostile à la Russie allait à l'encontre de la neutralité", a déclaré la porte-parole. Elle a cité la participation de la Suisse aux sanctions contre la Russie et sa "solidarité illimitée avec le régime de Kiev".

La Russie se voit donc contrainte d'envisager le transfert des discussions internationales dans le Caucase du Sud vers un autre pays.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

PS et UDC conservent leurs sièges au gouvernement saint-gallois

Publié

le

Bettina Surber (à gauche), a obtenu 47'674 voix. (© KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)

Lors du deuxième tour de l'élection au gouvernement saint-gallois, le PS a repoussé l'attaque de l'UDC et a défendu son deuxième siège. La composition actuelle reste donc inchangée. Les nouveaux élus sont Christof Hartmann (UDC) et Bettina Surber (PS).

Bettina Surber a obtenu 47'674 voix et Christof Hartmann 45'117 voix, suivi d'environ 4000 voix par Dana Zemp, la deuxième candidate de l'UDC, qui repart donc bredouille.

Sarah Bösch, sans parti, a obtenu 24'009 voix et Alfred Tobler, également sans parti, 9136 voix. Le taux de participation a été de 30,5%.

La composition actuelle du gouvernement saint-gallois reste donc inchangée, avec deux membres du PLR, du Centre et du PS, ainsi qu'un représentant de l'UDC.

Le 3 mars dernier, les cinq membres actuels du gouvernement, à savoir Marc Mächler et Beat Tinner (PLR), Bruno Damann et Susanne Hartmann (Centre) et Laura Bucher (PS), avaient été réélus sans problème. Les élections de ce dimanche devaient décider des deux sièges restant lors du deuxième tour du scrutin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Credit Suisse: les ex-cadres ne doivent pas rembourser leurs bonus

Publié

le

La situation juridique actuelle rend difficilement envisageable un remboursement des bonus des anciens cadres de Credit Suisse (archives). (© Keystone/MICHAEL BUHOLZER)

Les anciens cadres de la défunte grande banque Credit Suisse (CS) peuvent conserver leurs bonus. Dans la situation juridique actuelle, une demande de remboursement n'aurait guère de chances d'aboutir.

Le Département fédéral des finances (DFF) a confirmé dimanche à Keystone-ATS cette information de la Sonntagszeitung. Le Conseil fédéral est arrivé à cette conclusion dans son rapport sur la stabilité bancaire.

Dans ce rapport, le gouvernement a dressé un état des lieux des moyens juridiques à disposition pour sanctionner rétroactivement les responsables d'une banque ayant mal géré leurs affaires, explique le DFF.

Le Conseil fédéral estime nécessaire d'agir au niveau des bases légales. "Il convient notamment de créer des instruments qui permettront, à l'avenir, dans des cas similaires, de retirer rétroactivement aux dirigeants des banques les bonus déjà versés. Avec l'introduction d'un régime pour les cadres supérieurs, ceux-ci doivent en outre être clairement identifiables", écrit le DFF.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture