Rejoignez-nous

Suisse

Hausse du nombre de blessés graves sur les routes suisses en 2021

Publié

,

le

Le nombre d'accidents graves impliquant des vélos électrique a continué à augmenter en 2021 (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le nombre de blessés graves a augmenté l'an dernier sur les routes suisses, déplore le Bureau de prévention des accidents (BPA) dans son baromètre annuel de la sécurité routière. Les personnes âgées sont particulièrement menacées.

Le nombre de blessés graves a grimpé à 3933 en 2021, indique mardi le BPA dans un communiqué. En outre, 200 personnes ont perdu la vie. La hausse du nombre de blessés graves observée l’année dernière a touché les piétons, en particulier ceux de 75 ans et plus, ainsi que les utilisateurs de trottinettes électriques et de vélos électriques lents.

Ce chiffre a aussi crû chez les motocyclistes âgés de 15 à 17 ans. Ce constat est toutefois lié à une décision politique: depuis 2021, les motocycles et les scooters atteignant une vitesse maximale de 45 km/h peuvent en effet être conduits dès 15 ans et les motocycles de 125 cm3 dès l'âge de 16 ans.

Gare à l'inattention

Les principales causes des accidents restent l'inattention et la distraction (1348 cas). Suivent les refus de priorités (1030 cas), la vitesse (852 cas) et l'alcool (462 cas). Les accidents mortels sont majoritairement dus à une vitesse inadaptée. Lors des cinq dernières années, les accidents dus à la vitesse ont fait en moyenne 700 blessés graves et 60 tués, relève le BPA.

Les accidents de moto (1114 cas en 2021) forment toujours la majorité des accidents graves. Suivent les accidents impliquant les vélos classiques (841 cas) et les voitures de tourisme (803 cas). Le nombre d'accidents graves de vélos électrique a continué à augmenter (548 cas).

Le nombre d'accidents graves a augmenté en Suisse romande, mais est resté stable dans le reste du pays. Il reste proportionnellement plus élevé au Tessin que dans les autres régions linguistiques.

Les accidents faisant des blessés graves ont le plus souvent lieu en localité et les accidents mortels hors localité. Les pertes de maîtrise du véhicule sont à peu près aussi fréquentes que les collisions, mais ont des conséquences bien plus graves.

Bilan contrasté

En comparaison européenne, le BPA constate que les automobilistes et leurs passagers bénéficient d'une sécurité particulièrement élevée en Suisse. En revanche, les piétons, motocyclistes et cyclistes y subissent davantage d'accidents que dans d'autres pays.

Dans la moitié des pays européens considérés, le nombre de cyclistes tués, rapporté au nombre d'habitants est inférieur à celui de la Suisse. "Si l’on ajoute à cela l'augmentation du nombre d’accidents graves de vélo électrique, il apparaît que la sécurité du trafic des deux-roues constitue un défi", note le BPA. Il en va de même pour la sécurité des piétons et des personnes de 75 ans et plus.

Encore trop peu de casques

Les usagers de la route pourraient contribuer davantage à leur propre sécurité et à celle d'autrui, selon le BPA. En effet, un passager arrière sur dix n'attache pas sa ceinture de sécurité en voiture. En outre, 30 % des utilisateurs de vélos électriques lents et même 43 % des conducteurs de vélos classiques ne portent pas de casque.

Par ailleurs, un usager de la route sur trois et un piéton sur deux se laissent distraire dans le trafic routier. Enfin, seulement 46% des automobilistes respectent la limitation de vitesse sur les tronçons limités à 30 km/h.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Servette bat Lugano, à une semaine de la finale de la Coupe

Publié

le

Jérémy Guillemenot a inscrit un doublé samedi à Lugano. (© KEYSTONE/TI-PRESS/Alessandro Crinari)

Le Servette FC a fait le plein de confiance à huit jours de la finale de la Coupe de Suisse. Les Genevois ont battu leur futur adversaire Lugano (2-0) lors de l'ultime journée de Super League samedi.

Dans cette rencontre sans enjeu pour le classement final du Championship Group, les Servettiens ont pu compter sur un Jérémy Guillemenot en grande forme pour s'imposer au Cornaredo. L'attaquant a inscrit un doublé (4e, 52e), marquant du pied droit comme du pied gauche. Suffisant pour convaincre René Weiler de le titulariser dimanche prochain à Berne?

Zurich termine 4e

Dans le duel pour la quatrième place, Zurich s'est imposé 2-1 à Saint-Gall pour dépasser les Brodeurs au classement. Cela n'a pas de conséquence pour l'Europe, les deux équipes étant assurées de disputer le tour préliminaire de la Conference League en raison de l'affiche de la finale de la Coupe.

Enfin, le champion Young Boys a pu fêter son titre devant son public en battant Winterthour 3-0. Lustenberger (sur penalty), Hadjam et Ganvoula ont été les buteurs bernois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage mercredi, 22 millions de francs seront en jeu. (image symbolique) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 7, 25, 27, 37, 38 et 40. Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 1 et le Joker le 263449.

Lors du prochain tirage mercredi, 22 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Près d'un millier d'étudiants pro-palestiniens défilent à Lausanne

Publié

le

Près d'un millier d'étudiants et sympathisants de la cause palestinienne ont défilé samedi dans les rues de Lausanne dans le cadre d'une manifestation nationale. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Après avoir occupé les universités et hautes écoles du pays, pas loin d'un millier d'étudiants et sympathisants pro-palestiniens ont pris la rue samedi après-midi à Lausanne. Leur revendication est toujours la même: un boycott académique des universités israéliennes.

La manifestation a débuté vers 15h00 sur la place de la Riponne au son d'un "Viva, viva Palestina", scandé par une militante et repris par quelque 800 participants, selon un décompte de Keystone-ATS. Des étudiants de l'Université de Lausanne, de l'EPFL et des autres universités romandes ont pris tour à tour la parole.

Entre les halls occupés des universités et les rues lausannoises, leurs revendications n'ont pas changé. Ils exigent toujours un "arrêt immédiat de toutes les collaborations académiques en cours" entre les institutions suisses et israéliennes. Les étudiants ont également dénoncé les pressions et intimidations de leurs rectorats respectifs, soulignant que "c'est la lutte, la solution".

Munis de drapeaux palestiniens, drapés de keffieh, les militants - 1500 selon les organisateurs, 700 selon la police - ont ensuite défilé au centre-ville. "Palestinians lives matter", "En Palestine, c'est l'humanité qu'on assassine","Israël criminel, les unis complices", pouvait-on lire sur des pancartes.

Lausanne plutôt que Berne

Les militants ont ponctué leur trajet de slogans tels que "Free free Palestine", "From the river to the sea Palestine will be free". Ils ont également invité les passants à les "rejoindre" plutôt que de les "regarder".

La manifestation s'est déroulée "dans le calme et dans une atmosphère bon enfant", selon un porte-parole de la police de Lausanne. Nationale, elle aurait dû se dérouler à Berne, mais la coordination estudiantine pour la Palestine a indiqué ne pas avoir reçu d'autorisation dans la capitale. Elle s'est alors tournée vers Lausanne, où le rassemblement a été autorisé.

Mouvement international

Parti mi-avril des campus américains, le mouvement estudiantin contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza est arrivé en Suisse le 2 mai avec une première occupation à l'Université de Lausanne. Il s'est ensuite propagé dans le pays, dans les universités de Genève, Fribourg, Neuchâtel, Berne et Bâle, ainsi que dans plusieurs autres hautes écoles.

Ces occupations, désormais presque toutes achevées, ont suscité des tensions et, par endroits, la police a dû intervenir pour déloger les étudiants.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Le Parc naturel du Jorat (VD) a été officiellement inauguré

Publié

le

Le conseiller fédéral Albert Roesti pose avec le conseiller d'Etat vaudois Vassilis Venizelos et la conseillère municipale de la ville de Lausanne Natacha Litzistorf, entourés des Brigands du Jorat. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Parc naturel du Jorat, sur les hauts de Lausanne, a été officiellement inauguré samedi en présence du conseiller fédéral Albert Rösti, du conseiller d'Etat vaudois Vassilis Venizelos et du syndic de Lausanne Grégoire Junod. Il avait obtenu son label en mai 2021.

C'est l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) qui l'a estampillé "Parc d'importance nationale" et ce pour une durée de dix ans. Le Parc naturel du Jorat (PNJ) est le deuxième parc périurbain de Suisse après celui du Sihlwald à Zurich. Il offre près de 40 km de sentier au public.

Le ministre de l'environnement et de l'énergie a dit son "grand plaisir de pouvoir célébrer cette inauguration". Ce parc est "un excellent exemple de la manière dont la protection du territoire et la promotion des énergies renouvelables peuvent aller de pair", a déclaré M. Rösti, en faisant allusion au parc éolien EolJorat.

Ce PNJ est "un moyen de nous reconnecter à la nature, alors que deux tiers de la population vaudoise vit dans une agglomération urbaine", a pour sa part affirmé M. Venizelos.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Des centaines de manifestants contre la police à Schaffhouse

Publié

le

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi contre la police à Schaffhouse. (© KEYSTONE/PHILIPP LENHERR)

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à Schaffhouse contre la police, le ministère public et le gouvernement cantonal. La manifestation, autorisée, a eu lieu en réaction à un reportage récent de l'émission "Rundschau" de la télévision alémanique SRF.

Celui-ci traitait d'une femme présumée violée en 2021 et qui avait ensuite été brutalement battue dans l'appartement d'un avocat. Le reportage reprochait à la police de ne pas avoir réagi de manière adéquate. Le gouvernement de Schaffhouse a rejeté ces critiques.

Suite à cela, un appel à la manifestation a été lancé dans les médias sociaux. Une pétition munie de 7000 signatures demande une clarification complète et transparente des faits.

Dans un communiqué, la police parle de près de 500 personnes qui se sont rassemblées samedi matin, d'abord devant le poste de police de Schaffhouse, puis devant le bâtiment du gouvernement. A midi, une centaine de personnes ont défilé en cortège dans la vieille ville. La manifestation s'est déroulée dans le calme.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture