Rejoignez-nous

Suisse

Dominic Stricker perd au bout de la nuit

Publié

,

le

Dominic Stricker: une défaite au bout de la nuit. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Déjà victime des horaires improbables du Circuit, Domimic Sticker a perdu au bout de la nuit son 2e tour des Swiss Indoors. Comme Marc-Andrea Hüsler, le Bernois n'est pas passé loin de l'exploit.

129e joueur mondial, Dominic Stricker s'est incliné 7-5 6-7 (3/7) 6-4 devant Pablo Carreno Busta (ATP 15), vainqueur cette année du Masters 1000 de Montréal. Dans la dernière manche, le gaucher a cédé son engagement au cinquième jeu après avoir bénéficié de trois balles de break pour mener 2-0.

Malgré l'amertume de cette défate consommée bien au-delà de minuit, Dominic Stricker gardera un très bon souvenir de sa grande première aux Swiss Indoor. Les 45 points qui ont récompensé sa victoire au premier tour devant l'Américain Maxime Crassy le qualifieront très certainement pour le prochain Masters Next Gen de Milan. Et, par ailleurs, le niveau de jeu qu'il a présenté avec notamment un coup droit très percutant est riche de promesses. Très bientôt, Dominic Stricker sera im joueur qui pourra briller lors des pus grands tournois de l'année.

Après les éliminations de Marc-Andrea Hüsler et de Dominic Strricker, Stan Wawrinka demeure le seul joueur suisse encore en lice dans le tableau. Il affrontera ce jeudi à 19.00 l'Américain Brendon Nakashima.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Fribourg fait la bonne affaire au Tessin, Lausanne revit

Publié

le

Le Canadien d'Ajoie Guillaume Asselin inscrit le 2-0 contre Kloten. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Fribourg-Gottéron consolide sa sixième place grâce à son large succès (6-1) à Lugano en National League. De son côté, Genève-Servette s'est imposé 3-2 contre les Rapperswil-Jona Lakers.

Les Fribourgeois retrouvaient leur portier titulaire Reto Berra, absent depuis le 7 octobre et opéré d'une hernie discale. Il a d'entrée repoussé une attaque de Brett Connolly puis tout fut plus facile pour lui grâce à ses coéquipiers d'une efficacité détonnante. Christoph Bertschy avait ouvert le score dès la 2e minute avec un palet glissé entre les jambières du gardien Mikko Koskinen. Le Finlandais qui avait été écarté pendant cinq matches commençait mal. La suite du premier tiers-temps ne fut qu'un calvaire pour lui. Fribourg a inscrit encore quatre buts en 3'08'' avec un doublé de David Desharnais et le 2e but de la saison d'Andreï Bykov, déjà buteur à Berne. Abandonné par ses coéquipiers, Koskinen laissait sa place à Niklas Schlegel après le 0-5. L'exploit des Fribourgeois est à souligner puisque depuis l'introduction des play-off en Suisse - 1986 - jamais Lugano n'avait perdu 5-0 un premier tiers-temps chez lui. Les défaites de Zoug et de Berne donnent encore plus de valeur au triomphe fribourgeois.

Genève-Servette discipliné

Dans le choc entre les équipes en forme, Genève-Servette (5 victoires de rang) et Rapperswil-Jona (6), les Genevois ont fini par l'emporter sans avoir dû trembler... 56 secondes. Le temps qu'Arnaud Jacquemet ne redonne l'avantage 3-2 aux Servettiens juste après l'égalisation de David Aebischer. Les Genevois ont su, cette fois-ci, faire preuve d'un maximum de discipline et éviter les pénalités létales contre les Lakers de Roman Cervenka dont le rendement a été bien limité par les hommes de Cadieux. Mais il y a quand même eu quelques frissons dans la troisième période. Les Saint-Gallois ont pu remonter les deux buts d'écart, mais les Genevois n'ont pas usurpé leur succès, qui peut leur laisser entrevoir la première place de la qualification.

Un doublé du Tchèque Jiri Sekac a placé le Lausanne HC sur la voie de la victoire 4-1 à Berne. Les Vaudois ont joué comme une équipe du haut du tableau et non comme l'avant-dernier de National League. Ils ont connu des périodes où ils ont complètement étouffé les Bernois, qui ont longtemps tenu par la classe de leur portier Philipp Wütrich. Cette défaite de l'équipe de la capitale pourrait lui coûter chez dans la course au top 6. Pour Lausanne, le chemin est encore long pour se sortir d'un éventuel play-out.

Ajoie se fait peur

Bienne continue de cimenter sa place dans le top 6. Les Seelandais ont battu 3-2 Davos un adversaire direct. Menés 2-1, les coéquipiers de Gaëtan Haas ont retourné le score au course de l'ultime tiers-temps par Jere Sallinen et Toni Rajala.

Ajoie, qui avait perdu ses trois premiers matches contre Kloten, a bien terminé sa série contre les Zurichois. Les Ajoulots se sont imposés 5-3 grâce à des doublés de Guillaume Asselin et de Keanu Derungs. les Jurassiens ont connu quelques frayeurs après avoir mené 4-0 à la 48e minute, ils ont vu les Zurichois revenir à 4-3. Romanenghi a marqué le but de la victoire dans la cage vide à la 60e. Kloten a pratiquement enterré ses chances de se qualifier directement pour les play-off.

Un but en prolongation du Suédois Tim Heed a permis à Ambri-Piotta de s'imposer 3-2 sur la glace de Zoug. Une bonne affaire pour les Léventins en vue d'une participation aux pré-play-off.

Les Zurich Lions ont perdu un point contre les Langnau Tigers (3-2 tab). Le Finlandais Juho Lammiko fut le seul à transformer son tir au but.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un joueur décroche le jackpot de l'Euro Millions

Publié

le

Le propriétaire du ticket gagnant remporte près de 66 millions de francs. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un joueur a trouvé la combinaison gagnante du tirage de l'Euro Millions de mardi et empoche 65,91 millions de francs. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 7, 12, 19, 33 et 43, ainsi que les étoiles 3 et 7.

Lors du prochain tirage vendredi, 17 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Pully VD : Jim Jarmusch à la guitare sur des films de Man Ray

Publié

le

Le réalisateur américain Jim Jarmusch (G) et le chanteur américain Iggy Pop (D) font un doigt d'honneur aux photographes à Cannes en 2016 quand ils présentaient "Gimme Danger", un documentaire, consacré au groupe de rock, les Stooges. (© KEYSTONE/EPA/JULIEN WARNAND)

Jim Jarmusch, le réalisateur américain de films alternatifs, branche sa guitare jeudi soir à l'Octogone de Pully. Il jouera sur des courts-métrages de l'artiste surréaliste Man Ray, tournés dans les années 1920.

Jim Jarmusch a alimenté l'imaginaire des jeunes dans les années 80 avec les images, souvent en noir et blanc, d'un New York alternatif. Il jouera jeudi soir dans un duo, appelé SQÜRL, avec son acolyte, le compositeur Carter Logan.

Le réalisateur de 70 ans a créé ce groupe en 2009 pour composer la musique de ses films, à l'époque "The limits of Control", dit-il dans une interview à 24 Heures. Le procédé lui a plu et il l'a appliqué à des courts-métrages muets des années 20 de Man Ray, cet artiste surréaliste américain (1890-1976), naturalisé français, membre du mouvement dadaïste et connu pour ses photographies, ses films et ses peintures.

La musique a toujours fait partie intégrante des films de Jim Jarmusch. On entend et on voit à l'écran John Luriee, le premier batteur de Sonic Youth, dans "Stanger than Paradise" (1984), Tom Wait dans "Down by Law" (1986) et Joe Strummer dans "Mystery Train" (1989).

Le cinéaste a raflé de nombreux prix à Cannes notamment, mais aussi à Locarno, le Léopard d'Or pour "Stanger than Paradise" en 1984.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Des retards dans les travaux de maintenance des F/A-18

Publié

le

Un programme pour prolonger l'exploitation des avions de combat F/A-18 (ici lors d'un exercice des forces aériennes suisses en novembre dernier en Grande-Bretagne) est en cours, dans l'attente de la livraison des nouveaux F-35A. (© KEYSTONE/JULIEN GRINDAT)

Une partie des travaux pour prolonger l'exploitation des F/A-18 dans l'attente de la livraison des nouveaux F-35A a été achevée. Des tâches supplémentaires concernant la structure des avions de combat, âgés de 25 ans, prendront en revanche plus de temps que prévu.

L'annonce a été faite mardi par l'Office fédéral de l'armement (armasuisse), qui a été informé par l'entreprise Ruag. L'objectif de ce programme, devisé à 450 millions de francs, est d'assurer le fonctionnement des F/A-18C/D Hornet, en service depuis 1995, jusque dans les années 2030.

En l'état actuel de la planification, les 36 avions de combat de type F-35A, achetés par la Suisse pour un peu plus de 6 milliards de francs, devraient être livrés de manière échelonnée entre 2027 et 2030. Ces appareils de conception américaine remplaceront la flotte actuelle de F/A-18 Hornet et de F-5 Tiger.

Les premiers travaux pour prolonger la vie des F/A-18, réalisés l'année dernière, ont notamment consisté en l'introduction d'un logiciel d'avion actualisé et d'un système radio doté d'une nouvelle technologie de chiffrement.

Autres améliorations, le simulateur de vol a été remplacé et un nouvel équipement de vision nocturne a été intégré au casque des pilotes. Les systèmes au sol requis pour l'exploitation de l'avion ont également été modernisés, précise armasuisse.

"Au plus tôt fin 2026"

La partie du programme concernant la vérification et l'assainissement de la structure des avions prendra en revanche plus de temps que prévu contractuellement. Ce retard est imputé à la complexité des travaux et au vieillissement des avions, selon armasuisse. Autre raison invoquée, la pénurie de personnel qualifié chez Ruag.

La suite de la procédure est actuellement en cours de clarification, en étroite collaboration entre armasuisse et l'entreprise. "Selon des informations de Ruag, les travaux à la structure des avions seront achevés au plus tôt fin 2026", a précisé à Keystone-ATS Kaj-Gunnar Sievert, le responsable de la communication d'armasuisse. Un éventuel impact sur le budget du programme sera également analysé dans ce cadre, a-t-il encore noté.

"Les travaux restants s'effectueront de sorte que la disponibilité de la flotte aérienne ne soit pas réduite si possible et que le service et l'entraînement des Forces aériennes suisses soient assurés", a encore relevé armasuisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les mises en circulation sont reparties en marche arrière en 2022

Publié

le

Les immatriculations de deux-roues ont subi en 2022 le contre-coup de l'explosion des mises en circulation un an plus tôt. (archive) (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le nombre de nouvelles immatriculations s'est contracté l'an dernier de près de 8%, annihilant le timide rétablissement de 2021, pour représenter 322'387 véhicules. Les voitures de tourisme constituaient les trois quarts de ce total.

Les difficultés d'approvisionnement des constructeurs liées à la guerre en Ukraine, grand pourvoyeur notamment de faisceaux de câbles, ont contribué à élargir à nouveau le fossé entre le niveau actuel et celui d'avant la pandémie. Le recul par rapport à 2019 dépassant désormais les 20%, selon le décompte publié mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Au niveau des tendances, les motorisations purement électriques ont poursuivi leur essor en 2022, gagnant 4,4 points de pourcentage pour représenter désormais une part de marché de 17,7%. Les hybrides rechargeables en revanche ont égaré un gros point de pourcentage à 7,8%. Le total cumulé de 25,4% représente ainsi à peine plus de la moitié de la feuille de route dressée sous la houlette de la Confédération pour la promotion des véhicules rechargeables à l'horizon 2025.

Nonobstant un nouveau recul à 37,6%, les voitures à essence représentent toujours la plus grande catégorie de motorisation, devant les hybrides non rechargeables (25,3%). Les combustions diesel ont fondu de près de deux points de pourcentage à 11,6%.

Si les utilitaires de plus de 3,5 tonnes n'ont reculé que de 2,4%, leurs homologues plus légers ont dévissé de près de 15%.

Le constat est identique pour les deux-roues motorisés, en recul de 13,6% à 48'799 motocycles. Les statisticiens fédéraux rappellent toutefois que l'exercice 2021 avait pour cette catégorie particulière représenté une exception.

Fin décembre, près de 6,4 millions de véhicules routiers motorisés étaient immatriculés en Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture