Rejoignez-nous

Suisse

Des scientifiques ont réussi à prévoir la prochaine super-éruption

Publié

,

le

Les scientifiques peuvent prédire la prochaine super-éruption d'un volcan grâce au zircon, un minéral présent dans les produits d'éruptions volcaniques (image symbolique). (© Keystone/AP/SALVATORE ALLEGRA)

Des géologues - dont un Suisse - ont pu estimer la taille et la date de la future super-éruption d'un volcan indonésien grâce à une nouvelle technologie. Cette méthode permettra de faire des pronostics à l'échelle mondiale.

Entre 5 et 10 volcans seraient capables de produire une super-éruption sur terre. Découvrir lequel est le plus proche d'une super-éruption fait désormais partie du possible. La nouvelle stratégie adoptée par les scientifiques peut en effet s'appliquer à n'importe quel volcan, précise lundi l'Université de Genève (UNIGE) dans un communiqué.

Parmi eux, le volcan Toba, caché sous les eaux d'un lac de l'île indonésienne Sumatra et au coeur de l'étude menée conjointement par l'UNIGE et l'Université de Pékin. Les géologues ont découvert que, loin des représentations cinématographiques, les super-éruptions ne se laissent pas précéder d'évènements extrêmes - comme une série de tremblements de terre par exemple.

"Au volcan Toba, tout se passe en silence sous terre, et l’analyse des zircons nous donne maintenant une idée de ce qui est à venir", résume Luca Caricchi, professeur à l'UNIGE et co-auteur de l'étude.

Prévoir la prochaine super-éruption

Cette nouvelle technique d'analyse de ce minéral volcanique a permis de préciser l'histoire du volcan Toba, responsable de deux des plus importantes super-éruptions survenues sur terre dans le dernier million d'années.

La première super-éruption s'est produite il y a 840'000 ans, et la seconde il y a 75'000 ans. Chacune a nécessité respectivement 1,4 million d'années et 600'000 ans d'apport de magma. Un temps réduit de moitié à cause de "l'augmentation progressive de la température de la croûte terrestre", explique Ping-Ping Liu, professeure de l'Université de Pékin et première auteure de l'article.

Les scientifiques ont également pu anticiper la taille de la prochaine super-éruption du volcan Toba, toujours actif. "Aujourd'hui, nous estimons qu'environ 320 km3 pourraient être prêts à entrer en éruption", analyse Luca Caricchi.

Conséquences désastreuses

Un tel rejet de lave serait catastrophique pour l'île très peuplée de Sumatra, mais aussi pour le climat mondial. Elle affecterait en outre l'approvisionnement alimentaire et le déplacement des populations, précise l'UNIGE.

En guise de comparaison, les deux premières super-éruptions du volcan mesuraient chacune 2'8000 km3, soit 70’000 fois la quantité de magma expulsée à ce jour par l’éruption actuelle de La Palma et assez pour recouvrir toute la Suisse de 7 cm de cendres.

La prochaine super-éruption du volcan? Elle devrait avoir lieu dans 600'000 ans, estiment les géologues, qui ont mesuré que 4 km3 de magma éruptible s'accumulent dans le réservoir de Toba tous les mille ans. De plus petites éruptions pourraient également avoir lieu entre-temps.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Pluie verglaçante dans le nord-ouest de la Suisse

Publié

le

Les premiers accidents de la soirée ont été annoncés dans le canton d'Argovie jeudi (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/DOROTHEA MUELLER)

La pluie verglaçante tombée par endroits jeudi soir a conduit à des conditions routières précaires. Selon MétéoSuisse, le nord-ouest de la Suisse a été particulièrement touché.

En cause: le faible front froid qui a traversé la Suisse. La pluie a gelé sur les surfaces encore très froides, a indiqué MétéoSuisse sur Twitter. Les premiers accidents causés par cette pluie verglaçante ont été annoncés dans le canton d'Argovie, a fait savoir la police argovienne elle aussi sur Twitter. Les automobilistes ont été invités à adapter leur vitesse aux conditions de la route.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Lausanne prend l'eau à Zurich

Publié

le

Le défenseur zurichois Patrick Geering tente de freiner le Lausannois Ken Jäger. (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Lausanne a pris une leçon d'efficacité au Hallenstadion (1-5) face aux Zurich Lions. Les Vaudois ont buté sur un gardien Ludovic Waeber impérial. Fribourg-Gottéron s'est imposé 4-1 face à Ajoie.

Pour Lausanne, les déplacements au Hallenstadion ne sont guère réjouissants. On se souvient du premier voyage perdu 0-1 et le vilain coup de Mark Barberio sur Garrett Roe, qui avait mis fin à la carrière helvétique du défenseur lausannois. Cette fois, les joueurs de John Fust ont pris une leçon de réalisme dès la première période. Quand Sven Andrighetto et Denis Malgin "tournent", cela fait mal à l'adversaire. Un Tobias Stephan un peu moins efficace que d'habitude et le LHC s'est retrouvé mené 3-0 après vingt minutes. De l'autre côté, Ludovic Waeber s'est montré intransigeant comme il l'a montré dans ses duels gagnés contre Damien Riat (10e) et Michael Frolik (32e). Stephan a laissé sa place à Luca Böltshauser après le 4-0. Tout de même le comportement désinvolte des Lausannois est étonnant après leur bonne série (5 victoires au cours des 6 derniers matches).

Un invraisemblable autogoal qui lobe le gardien Tim Wolf, un bon vieux slap de Julien Sprunger, les Fribourgeois se sont rapidement mis à l'abri face aux Jurassiens, volontaires mais inefficaces. Un démarrage de Bykov et le 16e but de la saison de Marchon ont mis fin aux derniers espoirs ajoulots, entretenus par le but du Canadien Devos. Les Fribourgeois ont assuré un troisième succès de rang tandis qu'Ajoie poursuit son chemin de croix avec une dix-septième défaite de suite.

Berne est parvenu à enchaîner un deuxième succès de suite. Les joueurs de la capitale ont épinglé Zoug (4-1) pour la première fois de la saison en quatre matches.

Un triplé pour Luca Hischier

Face à des Langnau Tigers diminués par les ravages du Covid-19, Bienne n'a pas laissé passer sa chance (7-3). Après trois revers sur le score de 2-3, les Seelandais se sont refait une petite santé. Luca Hischier a inscrit le premier triplé de sa carrière en National League. Avec douze revers de rang, les Emmentalois de l'entraîneur Yves Sarault se retrouvent dans une situation précaire.

Un doublé du Canadien Troy Josephs dont le premier but en infériorité numérique a permis à Lugano de battre 4-1 Ambri-Piotta et de fêter un cinquième succès en six matches face aux Léventins. La partie s'est terminée avec une bagarre quasi générale.

Après une série de quatre défaites, Davos s'est remis en selle avec un succès 3-0 sur la glace des Rapperswil-Jona Lakers. Simon Knak et le revenant de suspension Andres Ambühl ont marqué les deux premiers buts, qui ont placé les Grisons sur le chemin de la victoire.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 2,10/39/82 (129-92). 2. Zoug 2,00/40/80 (134-94). 3. Rapperswil-Jona Lakers 1,91/43/82 (139-107). 4. Zurich Lions 1,88/42/79 (141-107). 5. Bienne 1,83/41/75 (128-104). 6. Davos 1,66/41/68 (117-101). 7. Lausanne 1,51/39/59 (108-115). 8. Genève-Servette 1,49/41/61 (110-112). 9. Lugano 1,46/41/60 (121-120). 10. Berne 1,29/41/53 (114-117). 11. Ambri-Piotta 1,17/42/49 (103-117). 12. Langnau Tigers 0,76/42/32 (112-163). 13. Ajoie 0,45/40/18 (76-183).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Del Ponte blessée, Kambundji testée positive

Publié

le

Ajla Del Ponte est légèrement blessée. (© KEYSTONE/ULF SCHILLER)

Ajla Del Ponte et Mujinga Kambundji reportent toutes deux leur première apparition de la saison indoor. La Tessinoise est légèrement blessée, alors que la Bernoise a été testée positive au Covid-19.

Victime d’une petite déchirure au fessier, Ajla Del Ponte explique sur Twitter être gênée depuis une dizaine de jours à l’entraînement. La championne d’Europe 2021 du 60 m en salle, qui devait entamer sa saison ce week-end à Macolin, espère pouvoir s’aligner le 3 février à Ostrava.

Positive en début de semaine, Mujinga Kambundji doit, quant à elle, retarder de deux jours seulement son début de saison. La médaillée de bronze du 200 m des Mondiaux 2019 en plein air, qui était supposée courir vendredi soir à Karlsruhe, sera finalement en lice dimanche à Macolin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le photographe René Robert meurt de froid dans les rues de Paris

Publié

le

Le photographe suisse René Robert, 85 ans, a fait une chute sur un trottoir à Paris et personne ne l'a aidé, à l'exception d'un SDF: il est mort d'hypothermie. (© Twitter)

Le photographe suisse René Robert, connu pour ses portraits du monde du flamenco, est mort d'hypothermie à Paris à l'âge de 85 ans. Il a passé neuf heures sur un trottoir après une chute, sans personne pour l'aider.

L'accident s'est produit dans la nuit du 18 au 19 janvier : l'artiste se promenait près de la place de la République lorsqu'il a trébuché et fait une chute mortelle vers 21h30.

Son ami et journaliste français Michel Mompontet a raconté l'incident à France Info. Un sans-abri a appelé à l'aide le lendemain à 6 heures du matin. Robert a été transporté à l'hôpital, où il est mort peu après d'une grave hypothermie.

René Robert, né le 4 mars 1936 à Fribourg, a commencé sa carrière de photographe dans le domaine de la publicité et de la mode, avant de se faire connaître par ses clichés de danseurs de flamenco.

Ses images, toujours en noir et blanc, ont exalté l'art du flamenco pendant plus de 50 ans en photographiant des artistes comme Paco de Lucia, Fernanda de Utrera, ou Pastora Galván pour ne citer qu'eux.

Les portraits du photographe René Robert, réalisés de 1967 à 2009, ont fait l'objet de nombreuses expositions à travers l'Europe. L'une d'entre elles a été organisée à Rome à l'initiative de l'Institut Cervantes. Ses photos ont été rassemblées dans plusieurs ouvrages.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / akr

Continuer la lecture

Economie

Plus de 3 milliards de francs investis dans les start-ups en 2021

Publié

le

Les technologies de l'information et de la communication (TIC), en particulier la fintech, ont été le principal moteur de la hausse des investissements dans les start-ups l'année dernière. (archives) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Après un léger recul en 2020, les investissements dans les jeunes pousses se sont envolés l'année dernière, franchissant pour la première fois la barre symbolique des 3 milliards de francs, trois ans à peine après avoir franchi celle du milliard.

Le montant investi dans les start-ups helvétiques en 2021 a totalisé 3,06 milliards de francs, en hausse de 44% par rapport à 2020, seul exercice des dix dernières années qui avait connu une légère flexion suite à l'éclatement de la crise de Covid-19.

Le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC), en particulier la fintech, a été le principal moteur de cette performance, avec près de 800 millions de francs supplémentaires levés par rapport à 2020.

"Les secteurs des cleantech et de l'informatique de santé ont également établi des records, tant en ce qui concerne le nombre de tours de financement que les fonds investis", révèle le Swiss Venture Capital Report, publié jeudi par le portail d'information startupticker.ch et l'association d'investisseurs SECA, en collaboration avec startup.ch.

Au contraire, les sociétés biotechnologiques ont pour une fois généré moins de capitaux que l'année précédente, signalent les auteurs de l'étude.

Au total, 355 tours de financement ont été menés l'an dernier, contre 304 en 2020. Le nombre d'investissements d'amorçage en particulier a augmenté, avec une hausse de deux tiers à 131. Les tours de table ultérieurs ont représenté plus de trois quarts des volumes investis.

En comparaison géographique, Zurich et Vaud ont confirmé leur statut de poids lourds, avec des investissements de respectivement 1,3 milliard (+102,1%) et 605 millions (+47,8%). A noter que les cantons du Tessin, Lucerne et Schwytz ont également connu une évolution positive, récoltant chacun plus de 100 millions.

"L'activité croissante des fonds de capital-risque suisses explique en grande partie ces bons chiffres", expliquent les auteurs de l'étude, qui ont recensé 35 nouveaux véhicules d'investissement pendant la période sous revue.

Onze jeunes pousses ont en outre fait leurs premiers pas en Bourse et 55 ont été reprises par des grands groupes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture