Rejoignez-nous

Suisse

Davantage d'hospitalisations en Suisse en 2022 qu'avant la pandémie

Publié

,

le

Le nombre d'hospitalisations en 2022 confirme la tendance à la hausse (image d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le nombre d'hospitalisations a atteint 1,49 million en 2022, un niveau plus élevé qu'avant la pandémie (1,47 million). Les coûts d'exploitation totaux des hôpitaux ont quant à eux dépassé les 33,9 milliards de francs, soit un milliard de plus que l'année précédente.

La hausse des hospitalisations confirme la tendance déjà observée en 2021, indique lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Le nombre de personnes hospitalisées, soit un peu plus de 1,04 million est aussi en hausse par rapport à l'année précédente (+ 0,97%).

L'an passé, 68'632 personnes ont été hospitalisées avec un diagnostic de Covid-19, soit une hausse de plus de 80% par rapport aux valeurs de 2021 et de 2020 (respectivement 37'770 et 34'834). Mais seuls 8,8% des patients ont eu besoin de soins intensifs, contre 14,3% en 2021.

Les coûts d'exploitation (traitements stationnaires, soins ambulatoires, autres coûts) ont augmenté de 3% par rapport à l'année précédente. Près de 2 hôpitaux sur 5 affichaient un déficit de plus d'un million de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Elu à Berne, l'UDC Yvan Pahud renonce à son mandat cantonal

Publié

le

L'UDC Yvan Pahud (à gauche) a été élu le 22 octobre dernier au Conseil national (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le député UDC Yvan Pahud quittera le Grand Conseil vaudois à la fin de l'année pour mieux se consacrer à son mandat fédéral. Le siège du vice-syndic de Sainte-Croix sera repris par l'UDC Olivier Agassis.

"Je quitterai le Grand Conseil avec un pincement au coeur", a déclaré Yvan Pahud jeudi dans les colonnes du journal "La Région". L'entrepreneur forestier, élu au Conseil national le 22 octobre, siègera pour la dernière fois le 19 décembre au Parlement vaudois.

L'UDC-Vaud n'interdisant pas le cumul des mandats, M. Pahud avait dans un premier temps indiqué vouloir assumer ces deux charges.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pénurie de personnel qualifié dans les crèches en Suisse

Publié

le

Les crèches en Suisse manquent souvent de personnel (illustration). (© KEYSTONE/DPA/CHRISTOPH SOEDER)

Une crèche sur trois est déficitaire en Suisse, et l'importante rotation du personnel entraîne des sous-effectifs en maints endroits, révèle une enquête nationale. Les acteurs concernés réclament de nouveaux modèles de financement.

A l'échelle du pays, le taux de rotation annuel (départs) du personnel est extrêmement élevé: il atteint 30% par an, soit trois fois plus que la norme et un tiers de plus que dans les soins infirmiers, par exemple, indique jeudi une étude de l'institut de recherche Infras, mandaté par la Fédération suisse pour l'accueil de jour de l'enfant (kibesuisse), première du genre en Suisse. Pas moins de 621 crèches accueillant plus de 31'000 enfants y ont participé.

"Le point faible du secteur réside dans son sous-financement", notent les spécialistes. Ils demandent de la part des collectivités publiques des mesures permettant de fidéliser le personnel d'accueil et de couvrir les frais de fonctionnement. Un moyen efficace serait que les autorités compétentes subventionnent la formation et le perfectionnement du personnel d'accueil, soutient kibesuisse.

Formation imparfaite

Pas moins de 248,8 postes sont vacants dans les 621 crèches considérées, soit en moyenne 0,4 poste par structure d'accueil. La pénurie de personnel est particulièrement marquée à Zurich et en Suisse alémanique. En moyenne, il faut entre un et six mois pour repourvoir un poste.

Le personnel dans les crèches est très jeune (29 ans en moyenne) et, dans près de la moitié des cas, n'a pas (encore) achevé sa formation pédagogique. En Suisse alémanique, pour survivre, faute de moyens, "les structures sont contraintes d'employer du personnel non formé", constate kibesuisse.

En revanche, en Suisse romande et au Tessin, les modèles de subventionnement permettent d'engager du personnel titulaire d'un diplôme tertiaire. Les milieux concernés souhaitent que les Alémaniques s'inspirent de la Suisse latine. A noter que le taux d'occupation des crèches en Suisse s'élève à 82%.

Un tiers des crèches ont bouclé l'année 2022 sur une perte, et 39% ont dégagé un bénéfice. Même si le salaire moyen n'est pas très élevé (salaire brut moyen de 56'200 en début de carrière pour un assistant socio-éducatif doté d'un CFC), les charges de personnel constituent un souci récurrent.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les comptes d'épargne en Suisse sont rémunérés à 0,8% en moyenne

Publié

le

Les banques suisses profitent de marges d'intérêt élevées et augmentent la rémunération des comptes d'épargne que lorsqu'elles craignent de perdre des clients, affirme Moneyland. (KEYSTONE/Christian Beutler) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Le secteur bancaire en Suisse rechigne toujours à relever nettement la rémunération des comptes d'épargne. Selon un calcul de Moneyland, le taux moyen est à 0,8%, ce qui ne permet même pas de compenser l'inflation.

Le taux d'intérêt moyen pour les comptes d'épargne a certes augmenté au cours de cette année, mais il reste à un niveau modeste, précise un communiqué. Parmi les offres passées en revue par le comparateur en ligne, les établissements les plus généreux présentent un taux de 2,0%, les plus pingres ne rémunèrent pas les comptes d'épargne (0%). Les petites banques sont souvent les plus avantageuses.

Les disparités se sont accentuées en 2023. Au début de l'année, le taux moyen de rémunération des comptes d'épargne adultes était de 0,19%, les offres comprises dans une fourchette entre 0 et 0,8%.

Traditionnellement mieux rémunérés, les comptes d'épargne jeunesse bénéficient d'un taux moyen de 1,16%. A ce niveau, l'inflation n'est toujours pas compensée. En octobre, le renchérissement en Suisse a atteint 1,7% en rythme annuel. Moneyland a recensé des taux pour les comptes jeunesse compris entre 0,65% et 2%.

Les comptes courants restent au niveau du plancher (taux moyen de 0%). Certaines banques continuent de percevoir des taux négatifs, la pire offre prise en considération présentant une ponction de 0,125%. Pour la prévoyance 3a, la fourchette est comprise entre 0 et 1%, pour un taux moyen de 0,1%.

Les banques suisses profitent de marges d'intérêt élevées et augmentent la rémunération des comptes d'épargne que lorsqu'elles craignent de perdre des clients, affirme Moneyland.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Politique

Pas d'obligation stricte d'assainir les places de jeux

Publié

le

Les places de jeux contaminées ne devront pas obligatoirement être assainies, a décidé le Conseil des Etats (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

L'assainissement des sites contaminés doit aller de l'avant. Le Conseil des Etats a adopté jeudi ce projet du Conseil fédéral. Pas question toutefois d'obliger les cantons ou les privés à financer l'assainissement des places de jeux.

Le projet porte sur de nombreux domaines comme les sols contaminés et les nuisances sonores. Il y a un risque que des places de jeux pour enfants, notamment, soient polluées en raison de la fertilisation des sols et de la pollution industrielle d'autrefois.

Le Conseil fédéral prévoit notamment une obligation d'assainir les places de jeux et les espaces verts publics. Il veut aussi permettre aux cantons de soutenir cet assainissement, ainsi que la possibilité, pour la Confédération, de prévoir un financement à cet effet.

Mais la Chambre préfère laisser la main aux cantons. Ces derniers pourront protéger les enfants en bas âge en limitant l'accès à ces espaces. De plus, les détenteurs des sites concernés ne devraient pas être tenus de prendre à leur charge les frais d'assainissement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les prix des logements ont augmenté en novembre

Publié

le

La tendance haussière n'a pas épargné les logements en propriété, dont les prix proposés ont augmenté en moyenne de 0,3% en Suisse, selon les calculs d'ImmoScout et Cifi. (KEYSTONE/Peter Schneider) (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les loyers ont augmenté de 1,2% au mois de novembre. La hausse a affecté toutes les régions, selon le Swiss Real Estate Offer Index publié jeudi. Les prix affichés des logements en propriété n'ont connu qu'une légère progression.

Les locataires à la recherche d'un appartement doivent s'attendre à une hausse des prix d'ici la fin de l'année, affirme dans un communiqué ImmoScout24 dans son relevé périodique du marché immobilier suisse, réalisé en collaboration avec la société de conseil Cifi.

Aucune région n'est épargnée par la tendance haussière. La plus forte augmentation est enregistrée à Zurich, où la progression atteint 2,4%. La Suisse centrale a vu les loyers croître à un rythme plus élevé que la moyenne suisse, soit +1,3%. La région lémanique (+0,9%), la Suisse orientale (+0,8%), le Tessin (+0,7%), la partie nord-ouest du pays (+0,4%) ainsi que le Mittelland se situent sous la barre de 1,2%.

Le relèvement du taux hypothécaire de référence, passé à 1,75% de 1,50% début décembre, promet de nouvelles hausses de loyers. La situation est difficile non seulement pour les nouveaux locataires, mais aussi pour les personnes qui ne prévoient pas de déménager. Des augmentations de loyer allant jusqu'à 3% dans les locations existantes sont possibles à partir d'avril 2024, précise le communiqué.

La tendance haussière n'a pas épargné les logements en propriété, dont les prix proposés ont augmenté en moyenne de 0,3% en Suisse, selon les calculs d'ImmoScout et Cifi. Les deux catégories de biens sont concernées, les maisons individuelles (+1,1%) et les appartements en copropriété (+2,1%) affichant des augmentations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture