Rejoignez-nous

Suisse

Davantage de mineurs jugés pour violence, moins à cause de drogues

Publié

,

le

Au cours de l'année 2020, 1060 jeunes au total ont été placés hors de leur famille (image symbolique). (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Les jugements de mineurs mentionnant une infraction au code pénal ont augmenté de 10% sur un an en 2020. Les infractions pour violence sont également à la hausse. En revanche, les jugements pour consommation de stupéfiants ont diminué de 18%.

Au total, 20'611 jugements ont été prononcés en 2020 en application du droit pénal des mineurs, indique lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué. La plupart (7944) mentionnent une infraction au code pénal, suivi des jugements pour consommation de stupéfiants (4285), à la loi sur la circulation routière (3829) et à la loi sur les transports (3418).

Davantage de jugements pour violence

Une hausse de 23% a été enregistrée pour les infractions au code pénal relevant de la violence. L'augmentation est particulièrement forte en ce qui concerne les rixes, où le nombre de jugements a presque doublé l'an dernier (+93%), ainsi que parmi les lésions graves (+35%), les agressions (+36%) et les brigandages (+58%).

Le nombre d’infractions à l'intégrité sexuelle a lui aussi augmenté (+20%). Parmi les infractions contre le patrimoine, l'accroissement est légèrement moins marqué (+12%). En revanche, la tendance est à la baisse pour la consommation de stupéfiants (-18%).

La nouvelle statistique enregistre tous les jugements pour mineurs prononcés en raison d’une infraction à n'importe quelle loi fédérale contenant des dispositions pénales. Comme les chiffres des années précédentes sont limités aux lois les plus importantes, les résultats de 2020 ne sont que partiellement comparables aux résultats de l'année précédente, prévient toutefois l'OFS.

1060 placements extrafamiliaux

S'agissant des peines, pour les moins de quinze ans, les juges ont prononcé une réprimande dans 56% des cas et une prestation personnelle dans 45% des cas. Parmi les quinze ans et plus, une amende a été prononcée dans 36% des cas, alors que les privations de liberté n'ont concerné que 6% de ces jeunes.

Tous les séjours dans une institution ou dans une prison de mineurs sont désormais enregistrés dans la statistique s’ils ont été ordonnés en application du droit pénal des mineurs, note l'OFS. Au cours de l'année 2020, 1060 personnes au total ont été placées hors de leur famille, en application du droit pénal des mineurs.

Précisément, 379 personnes ont été placées en détention provisoire, 409 ont été placées à titre provisionnel en observation stationnaire ou dans un établissement fermé ou ouvert et 271 ont été placées pour exécuter une mesure de protection prononcée à l’issue d’un jugement. Enfin, 209 délinquants juvéniles jugés en vertu du droit pénal des mineurs ont accompli une peine privative de liberté.

La durée moyenne d'un placement externe pendant l’année 2020 est de 159 jours. Comparées aux autres placements, les mesures de protection ordonnée à l’issue d'un jugement sont les plus longues: 235 jours en moyenne. L'écrasante majorité des délinquants juvéniles (95%) ont été sanctionnés par une peine ou une mesure en 2020, relève l'OFS.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

L'ex-patron de Hugo Boss à la tête de Mammut

Publié

le

Mammut va être dirigé à partir du 1er septembre par Heiko Schäfer, ex-patron du groupe d'habillement allemand Hugo Boss. (archives) (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

L'équipementier sportif de montagne Mammut va être dirigé à partir du 1er septembre par Heiko Schäfer, ex-patron du groupe d'habillement allemand Hugo Boss.

Avec la nomination de M. Schäfer, "Mammut va accélérer la croissance profitable et le renforcement de ses marques", a indiqué l'entreprise vendredi dans un communiqué. Le nouveau patron de la marque au mammouth a précédemment travaillé pour l'équipementier sportif allemand Adidas et a dirigé Hugo Boss.

Greg Nieuwenhuys, qui avait dirigé l'entreprise à titre intérimaire depuis septembre 2021 en tant que président exécutif, abandonne sa double casquette pour reprendre les seules commandes du conseil d'administration.

En avril 2021, l'usineur de tôle spécialisée Bystronic (ex-Conzzeta) avait cédé Mammut à la société d'investissement britannique Telemos Capital. La valeur d'entreprise avait été évaluée à 230 millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Achetée plus chère, l'électricité sera aussi facturée plus chère

Publié

le

Les prix définitifs seront connus fin août. Ils seront publiés par la Commission fédérale de l’électricité (archives). (© KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

La moitié des entreprises d’approvisionnement en énergie vont augmenter d'au moins 20% leurs tarifs l'an prochain, selon un sondage de l'Association des entreprises électriques suisses (AES). Un ménage de cinq pièces devra donc payer 180 francs de plus.

Pour les entreprises commerciales, par exemple une grande boulangerie ou un restaurant, avec une consommation annuelle de 150'000 kWh, il faut s'attendre à des coûts supplémentaires d'environ 6000 francs, estime l'AES vendredi dans un communiqué.

L'association a mené son enquête auprès de ses membres en mai. Le sondage doit être considéré comme une première estimation, car l'approvisionnement n'est pas encore terminé. Les prix définitifs pour les clients finaux à l'approvisionnement de base seront disponibles fin août. Ils seront publiés par la Commission fédérale de l'électricité.

Les prix du marché ont fortement augmenté en 2021, notamment en raison de la hausse des prix des combustibles et du CO2 ainsi que des pannes et des arrêts de centrales. Fin 2021, les prix de l'électricité sur les marchés de gros ont atteint des valeurs les plus élevées, et de loin, depuis 13 ans. Le conflit en Ukraine renforce encore la hausse des prix.

Pour mémoire, le gestionnaire du réseau Swissgrid a annoncé en mars qu'il allait également augmenter ses tarifs. Un ménage, dont la consommation annuelle s'élève à 4500 kWh, paiera en 2023 en moyenne 20 francs de plus pour ses prestations. En cause: des exigences réglementaires et la reprise désormais achevée de l'infrastructure du réseau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Richemont: forte hausse des résultats annuels

Publié

le

Richemont a enregistré au cours de son exercice décalé 2021/22 des résultats en forte hausse, portés notamment par les Etats-Unis. (archives) (© KEYSTONE/EPA/RICHEMONT / YVES-ANDRE.CH / HANDOUT)

Le groupe de luxe Richemont a enregistré au cours de son exercice décalé 2021/22 des résultats en forte hausse, portés notamment par les Etats-Unis.

Le chiffre d'affaires de l'exercice clos fin mars s'est inscrit à 19,2 milliards d'euros (un peu plus de 19,7 milliards de francs au cours du jour), un bond de 46% sur un an et de 44% hors d'effets de change, un résultat qualifié de "record", indique vendredi un communiqué du propriétaire de Cartier.

Le bénéfice net s'est amélioré de 61% à 2,01 milliards d'euros. Le résultat opérationnel (Ebit) s'est envolé de 129,4% à 3,39 milliards et la marge afférente a progressé à 17,7%, contre 11,2% un an plus tôt.

Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende ordinaire relevé de 12,5% à 2,25 francs par action au titre de l'exercice écoulé, auquel s'ajoute un dividende spécial de 1,00 franc.

Les résultats sont supérieurs aux attentes des analystes interrogés par AWP.

La division joaillerie, la plus importante qui inclut la marque Cartier, a vu ses recettes progresser de 49% et ses marges ont atteint 34,3%. Au niveau de l'horlogerie qui comprend Vacheron Constantin, le chiffre d'affaires a décollé de 53% et la marge opérationnelle s'est inscrite à 17,3%.

lk/buc

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Nestlé livre 22 tonnes de lait en poudre aux Etats-Unis

Publié

le

En raison de la pénurie de lait en poudre qui frappe les Etats-Unis, Nestlé va livrer 1,5 million de flacons de lait en poudre pour bébés qui seront livrés par avion militaire de Zurich à la ville de Plainfield, dans l'Etat de l'Indiana. (archives) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

En raison de la pénurie de lait en poudre qui frappe les Etats-Unis, le gouvernement américain fait appel à Nestlé.

A l'initiative du président Joe Biden et dans le cadre de l'opération "Fly Formula", 1,5 million de flacons de lait en poudre pour bébés du groupe de Vevey vont être transportés par avion de Zurich à la ville de Plainfield, dans l'Etat de l'Indiana.

Il s'agit de la première livraison intervenant dans le cadre de l'opération, a indiqué à AWP un porte-parole de l'ambassade américaine à Berne. Nestlé fournit trois produits d'alimentation pour nourrissons: Alfamino Infant, Alfamino Junior et Gerber Good Start Extensive HA. Ceux-ci ont été conçus pour les bébés qui ne supportent pas le lait de vache. "Ces produits ont été traités en priorité car ils répondent à un objectif médical important et sont disponibles en quantités limitées aux États-Unis", a déclaré le porte-parole.

La cargaison de 1,5 million de flacons de 8 onces, ou 240 millilitres, correspond à un poids de quelque 22 tonnes. Elle sera acheminée par un avion militaire, a précisé le porte-parole.

Initialement causée par des problèmes de chaînes d'approvisionnement et un manque de main-d'oeuvre en raison de la pandémie, la pénurie de lait pour nouveau-nés a été aggravée par la fermeture, en février, d'une usine du fabricant Abbott dans le Michigan, après un rappel de produits soupçonnés d'avoir provoqué la mort de deux nourrissons.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Straumann s'offre un spécialiste allemand de télédentisterie

Publié

le

Straumann a annoncé vendredi l'acquisition de PlusDental, un spécialiste de télédentisterie orthodontique basé à Berlin. (archives) (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

L'équipementier de l'industrie chirurgico-dentaire Straumann a annoncé vendredi l'acquisition de PlusDental, un spécialiste de télédentisterie orthodontique basé à Berlin.

Le volume de la transaction avoisine les 135 millions de francs, et sa finalisation, sujette aux feux verts réglementaires d'usage, est prévue "dans les semaines à venir", selon le communiqué.

L'opération devrait permettre au groupe bâlois de renforcer sa présence dans les activités stratégiques directement liées au consommateur final et libérer un potentiel de croissance supplémentaire. PlusDental a développé un large réseau de cabinets à travers l'Europe, ce qui permettra d'accélérer l'expansion de Straumann notamment aux Pays-Bas, en Suède et au Royaume-Uni.

PlusDental propose des glissières transparentes - une alternative aux appareils dentaires - pour le traitement des malpositions dentaires légères et moyennes dans la zone des dents de devant.

"La solution de l'entreprise complète parfaitement notre offre actuelle aux consommateurs de traitements orthodontiques sous surveillance médicale et nous aidera à nous développer plus rapidement", s'est réjoui Guillaume Daniellot, directeur général (CEO) de Straumann, cité dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture