Rejoignez-nous

Hockey

Bienne revenu de nulle part terrasse Berne

Publié

,

le

Opération "portes ouvertes" à Bienne. Ici le Seelandais Fabio Hofer jubile après le 2-3 contre Berne. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Au terme du match le plus prolifique de la saison, Bienne s'est imposé 8-7 après prolongation contre Berne. Gaëtan Haas a inscrit le but décisif alors que les Seelandais n'ont jamais mené du match...

Ce derby bernois fleurait bon les rencontres des années 80 où les scores-fleuves étaient foisons. Cette fois-ci, l'absence de rigueur défensive a permis aux spectateurs de vivre un spectacle complètement fou avec une issue la plus incertaine. Les Seelandais n'étaient-ils pas menés 3-0 après 12 minutes de jeu ?

Ainsi, jusqu'à la 57e, Berne virait en tête. Mike Künzle a inscrit le 7-7 pour sa deuxième réussite de la soirée. Ce match fou ne pouvait que se jouer en prolongation. Las, Simon Moser a perdu ses nerfs et boxé un Biennois alors que le jeu était arrêté devant le but de Philipp Wütrich. Sur la même action, le banc bernois écopait d'une deuxième pénalité pour comportement incorretc. Les Seelandais ne laissaient pas passer leur chance à 5 contre 3. Haas, en difficulté jusque-là, ne manquait pas la cible à la 64e.

Dans cette soirée "portes ouvertes", Kahun et Daugavins ont brillé avec quatre points côté du CP Berne. Chez les Seelandais, Luca Cunti est crédité de trois assists.

Trois sur trois pour les Zurich Lions. Les Zurichois ont battu Lugano 3-2 à la Resega pour fêter un troisième succès cette saison face aux joueurs de Chris McSorley. Ils ont surtout fait une bonne affaire en repoussant leur plus sérieux adversaire pour la sixième place qualificative directement pour les play-off. Avec un but et deux assists, le capitaine Patrick Geering a été le guide des Lions, qui ont fêté leur sixième succès de rang.

Complètement à côté de ses patins contre Genève-Servette - premier match après une pause de 19 jours - Davos s'est repris contre Langnau (4-1). Les Grisons, qui avaient déjà perdu deux fois cette saison à domicile contre les Tigers, ont assuré leur succès en 37'' à la 48e minute grâce à des buts de Julian Schmutz et Simon Knak marqués pendant les 5 minutes de pénalité infligée à Yannick Blaser.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 34/71. 2. Rapperswil-Jona Lakers 35/67. 3. Bienne 36/66. 4. Zoug 33/65. 5. Davos 36/65. 6. Zurich Lions 36/64. 7. Lugano 35/51. 8. Genève-Servette 34/47. 9. Lausanne 33/46. 10. Berne 34/46. 11. Ambri-Piotta 36/40. 12. Langnau Tigers 36/32. 13. Ajoie 34/18.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey sur glace

"Chaque soir aux Vernets on perd entre 32'000 et 35'000 francs"

Publié

le

Le 3 décembre, ils étaient 4'173 spectateurs (en réalité 4'173 billets vendus) pour la rencontre face à Rapperswil. Pour la venue d'Ambri du 7 janvier, 3'592 billets vendus ont été annoncés. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Un coup d'oeil au classement de National League permet de voir que Genève-Servette se porte mieux. A quelques points d'une place qualificative directe pour les quarts de finale des séries éliminatoires, les Grenat reviennent des limbes du classement. A tel point que le principal point noir n'est plus sur la glace mais autour: l'affluence aux Vernets.

Il faut dire que l'interdiction de vendre boissons et nourriture à l'intérieur de l'enceinte amène un ebaisse de l'affluence mais surtout une perte financière conséquente pour le Genève-Servette. Entre 32'000 et 35'000 francs par match. Une perte qui n'est pas compensée par des aides venant du Canton. Le point avec le président du Conseil d'administration du GSHC, Philippe Baechler.

Philippe BaechlerPrésident du Conseil d'administration du GSHC

Avant le premier match joué à huis clos le 28 février 2020, la moyenne de spectateurs par match la plus basse enregistrée durant une saison régulière aux Vernets était de 5'928 spectateurs, lors de la saison 2017/2018. En début de cette saison 2021/2022, dans une patinoire sans aucune restriction sanitaires, la moyenne se situait à 4'826 spectateurs. Une baisse s'expliquant en partie par l'obligation de présenter un certificat Covid.

Tout a changé en 2022. Depuis l'interdiction formelle de consommer dans la patinoire (même assis à sa place) entrée en vigueur pour le premier match aux Vernets de 2022, à laquelle s'ajoutent l'obligation de porter le masque et de présenter un certificat-covid 2G (vaccinés ou guéris), la moyenne a drastiquement chuté. Après les 6 premiers matchs de l'année disputés dans l'antre du Genève-Servette, la moyenne se monte à 4'234 spectateurs et chute même à 3'592 spectateurs par match si le "match des peluches", traditionnellement attractif et populaire, est retiré du compte.

Ce chiffre représente en réalité le nombre de billets vendus pour la rencontre, abonnement compris. Il n'est donc pas impossible que pour certaines rencontres, la réalité soit en dessous de l'affluence annoncée.

Continuer la lecture

Hockey

Le LHC inflige une 15e défaite de suite à Ajoie

Publié

le

Jiri Sekac (92) a signé un doublé dimanche pour le LHC (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Lausanne HC a souffert dimanche lors du match marquant le 100e anniversaire du club.

Mais les hommes du coach John Fust ont évité l'humiliation face à Ajoie, s'imposant 5-4 devant la lanterne rouge de National League grâce à un doublé de Damien Riat.

Formé à Genève-Servette, Damien Riat a notamment inscrit le but de la victoire - la cinquième pour Lausanne dans ses six dernières sorties - à 35 secondes de la fin d'un match au scenario complètement fou. L'attaquant de 24 ans s'est également fait l'auteur du 3-3, à la 52e minute.

Incapable de gagner la moindre partie depuis le 19 novembre, Ajoie a pourtant vendu chèrement sa peau dimanche. Le promu, qui a trouvé à deux reprises la faille en supériorité numérique, a mené trois fois au score. Mathias Joggi a même permis aux Jurassiens de prendre une dernière fois l'avantage (4-3) à 3'01'' de la fin.

Mais Lausanne n'a rien lâché, inscrivant le 4-4 à peine 20 secondes plus tard sur une réussite de Jiri Sekac (2 buts et 1 assist dimanche). Ajoie n'a donc pas pu éviter sa 15e défaite consécutive et égale donc le triste record en la matière, propriété du... LHC version 1995/96 et de La Chaux-de-Fonds (2000/2001).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Julien Sprunger encore décisif, Genève s'en sort

Publié

le

Julien Sprunger donne la victoire à Fribourg en prolongation (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Fribourg-Gottéron a remporté le match au sommet de National League en écartant Rapperswil 3-2 ap. Julien Sprunger a signé un doublé dont le but en prolongation.

Il a beau avoir 36 ans, Julien Sprunger demeure un joueur d'exception. Quand les Dragons ont besoin d'un sauveur, ils savent qu'ils peuvent allumer le "bat-signal". Sauf que ce n'est pas une chauve-souris qui apparaît dans le ciel, mais bien le numéro 86.

Mené au score dès la 13e sur une réussite d'Eggenberger, Fribourg avait renversé la vapeur en un peu plus de 30 secondes entre la 26 et la 27e grâce à Rossi et Sprunger. Mais les Lakers ont égalisé en tout début de troisième tiers par Mitchell et on a senti que les jambes étaient lourdes des deux côtés.

Si Gottéron a finalement pu faire la différence et conserver sa place de leader, c'est en négociant bien le power-play en prolongation. Il restait une seconde à Marco Lehmann sur le banc des pénalités quand Gunderson a armé un tir de la bleue que Sprunger a habilement dévié. Selon les statisticiens, il s'agit du 17e goal en prolongation pour le capitaine fribourgeois.

Genève par les poils

Genève-Servette connaît un tout petit peu plus de mal pour gagner ses matches dernièrement, mais les Aigles trouvent souvent la voie. Menés 2-1, les Grenat ont nivelé la marque à la der. Daniel Winnik aurait pu devenir le vilain petit canard en écopant d'une pénalité stupide à la 57e. Il a été célébré en héros en égalisant à la 60e.

Puis dans le temps supplémentaire, Jooris et Vatanen ont uni leurs forces pour donner un point de plus à leurs couleurs

Genève s'était manifesté en premier avec l'ouverture du score d'Arnaud Riat dans un angle très fermé. Le petit frère de Damien a expédié le puck au-dessus de l'épaule droite de Joren van Pottelberghe.

L'égalisation seelandaise est tombée durant la deuxième période (29e) sur un power-play très bien négocié. C'est Toni Rajala qui a envoyé un missile pour battre Dominic Nyffeler. Les Biennois ont ensuite pris les devants en toute fin de tiers médian à l'issue d'une action somptueuse conclue par Damien Brunner après une succession de passes précises qui ont su mettre l'arrière-garde servettienne sur les talons. Mais cela n'a pas suffi.

Au classement Genève repasse devant Lausanne et n'est plus qu'à quatre points de Davos, défait 3-2 à Ambri, ou à 0,1 point si l'on prend les tabelles au point par match.

Quadruplé de Hofmann

Revenu des Columbus Blue Jackets, Grégory Hofmann a marqué de son empreinte la rencontre de Zoug face à Langnau. Le Jurassien bernois s'est fait l'auteur d'un quadruplé dans la victoire 8-2 du champion face à l'avant-dernier.

Dans le dernier match de la soirée, Lugano a eu besoin des tirs au but pour dominer Berne 3-2. Cette défaite bernoise couplée à la victoire d'Ambri fait que les Léventins sont désormais 10es et donc qualifiés pour les pré-playoff.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette perd de justesse à Rapperswil

Publié

le

Les deux frères Nyffeler élus meilleur joueur de leur équipe (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Fin de série pour Genève-Servette qui s'incline d'extrême justesse à Rapperswil (1-2) après les tirs aux buts.

Le premier duel des frangins Nyffeler en National League a souri à Melvin. Au terme d'une partie qui s'est décidée aux tirs au but, Rapperswil a écarté Genève à l'issue de la séance des tirs aux buts (1-2).

Dans une interview accordée à "Blick", Melvin Nyffeler espérait une victoire serrée de son club et que son frère fasse un bon match. Il a été entendu. Les deux équipes ont inscrit leur but en première période, puis plus rien. A la 60e, Marco Lehmann a bien failli offrir la victoire à ses couleurs, mais Dominic Nyffeler s'est interposé avec brio.

Après une prolongation dominée par les Aigles, tout s'est donc joué aux penalties pour une belle histoire. Rapperswil l'a emporté et Genève glisse derrière Lausanne au classement à la 8e place pour 0,001 point...

Gottéron gagne à Berne

En National League, Fribourg s'est remis dans le bon sens en battant Berne (3-0) dans la capitale fédérale. Parfois une défaite peut amorcer une série négative. Pas pour ce Gottéron version 21/22. Battus par Genève mercredi soir, les hommes de Christian Dubé ont digéré leur revers au bout du Léman pour prendre une cinquième fois le meilleur sur les Ours lors du cinquième derby des Zähringen de la saison.

On l'a souvent souligné au cours de cet exercice, mais Fribourg possède une panoplie d'artificiers intéressante. Lorsqu'une ligne est moins en verve, c'est un autre trio qui prend les choses en mains. A Berne, c'est Nathan Marchon qui s'est mué en dompteur d'ours. Auteur d'un doublé, le Fribourgeois a donné le "la" à ses coéquipiers. Le 3-0 de Brodin à la 55e a eu raison des dernières velléités bernoises.

Lausanne chanceux

Même histoire pour Lausanne en somme. La défaite subie mardi aux Vernets, la première de 2022, a été vite effacée. Mais ce ne fut pas de tout repos pour les Vaudois face à des Grisons dans une passe compliquée et qui devait composer sans Andres Ambühl, suspendu ce week-end.

Les Davosiens ont pourtant bien réagi à l'ouverture du score de Jiri Sekac (4e) en inscrivant deux buts en supériorité numérique grâce à Stransky et Prassl. Malmené, le LHC a trouvé les ressources pour égaliser juste avant la première pause par Riat.

Le 4-2 refusé à Heinen dans le tiers médian après un coach's challenge et un hors-jeu des Grisons a permis aux Vaudois de rester dans la partie. Les hommes de John Fust ont profité pour virer en tête en moins d'une minute entre la 43e et la 44e. C'est tout d'abord Sekac, encore lui, qui a battu Aeschlimann. Puis c'est Lukas Frick, d'un joli lancer, qui a donné pour la première fois l'avantage aux Lions. Ce succès voit le LHC revenir virtuellement à trois longueurs du HCD, puisque les Lausannois comptent neuf points de retard mais deux matches en moins.

Zurich d'un souffle

Ajoie s'est lui logiquement incliné face au champion Zoug. Une défaite 6-3 qui a presque un côté encourageant dans la mesure où les Jurassiens ont réussi à inscrire trois goals à l'une des meilleures équipes du pays. Insuffisant toutefois pour envisager un septième succès cette saison.

Bienne et Zurich se sont livré un beau duel dans la cité seelandaise. C'est finalement Zurich qui s'est imposé 3-2 tab. Le "Z" est désormais 4e au classement, juste devant les Biennois. La machine de Rikard Grönborg semble définitivement lancée, mais celle d'Antti Törmänen a de solides arguments à faire valoir. Les duels au printemps risquent d'être somptueux.

Dans le dernier match de la soirée, Ambri continue de s'accrocher à l'espoir d'une 10e place après avoir dominé Langnau 4-0 à l'Ilfis. Le nouveau coach Yves Sarault connaît une mise en train délicate.

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Genève se paie le leader

Publié

le

Joël Vermin est en feu en ce moment (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Et une dixième victoire en onze matches pour Genève-Servette. Aux Vernets, les Aigles ont épinglé Fribourg, leader de National League, sur le score de 4-1.

En basket, on dirait que Genève a la main chaude. Faudrait-il donc parler de canne ou de patin chaud? Ce qui est sûr, c'est que Jan Cadieux a réussi à redonner une âme au club lémanique. Les Grenat se présentent chaque soir avec la ferme intention de gagner et cela se ressent.

Face à une équipe sortie de quarantaine il y a peu, Genève a pourtant eu de la peine à se mettre dans le bon sens. Dominés lors du tiers initial, les Genevois ont encaissé l'ouverture du score à la 24e via l'inévitable Julien Sprunger. Le capitaine des Dragons, auteur de son 11e but cette saison, a profité d'une mauvaise maîtrise du puck du portier Dominic Nyffeler.

Mais le GSHC a répondu à la 30e sur un power-play conclu par Marc-Antoine Pouliot. Et les Genevois ont piégé les Fribourgeois en début de troisième tiers par Joël Vermin qui a habilement dévié un lancer de Vatanen. Le futur Bernois, sélectionné pour les JO par Patrick Fischer, a inscrit le 2-1 et le 4-1 dans la cage vide. L'ancien joueur du LHC en est à sept buts sur ses quatre derniers matches.

Entre ces deux réussites de Vermin, c'est Winnik qui a donné ce petit matelas d'avance aux Aigles à la 53e.

Genève conforte sa septième place au classement et revient sur le 6e, Davos.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture