Rejoignez-nous

Hockey

Ajoie s'incline pour la neuvième fois de suite, Bienne en profite

Publié

,

le

Ballet sur glace entre l'Ajoulot Guillaume Asselin et le Biennois Yannick Rathgeb. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le Championnat de National League est implacable pour le HC Ajoie. Les Jurassiens ont concédé leur neuvième défaite de suite. Cette fois-ci, c'est Bienne qui est reparti en vainqueur (4-1).

Une nouvelle fois, les Ajoulots ont livré un match généreux, mais leur inefficacité devant le but adverse leur coûte une désillusion. Elvis Schläpfer a ouvert la marque (9e) pour les Seelandais, qui évoluaient pour la première fois de la saison avec cinq renforts étrangers, résultante du départ de Janis Moser en NHL et du retour de blessure du Finlandais Lauri Korpikoski.

Les Biennois, battus par Fribourg-Gottéron avant la pause internationale, ont doublé la mise par un missile de Tony Rajala dans un angle pourtant très fermé. La classe du Finlandais a placé les Seelandais sur la voie du succès. Dario Rohrbach a bien réduit la marque après s'être montré très opportuniste pour saisir le palet à Hofer (48e). Mais moins de trois minutes plus tard, Michael Hügli redonnait deux buts d'avance à Bienne.

Davos échoue contre les Zurich Lions

Davos avait une bonne occasion de reprendre la deuxième place avec un succès face aux Zurich Lions. Mais les Grisons se sont loupés contre une équipe bien lunée pour une fois. Kyen Sopa, qui cherche à assurer une place de titulaire, a ouvert la marque (7e) pour les Lions. L'habile Sven Andrighetto a doublé la mise à 4 contre 5 (17e). C'est la cinquième fois en Suisse que l'ancien joueur de Colorado Avalanche se montre buteur en infériorité numérique. Un doublé de John Quenneville en 57'' au début de la dernière période a scellé la victoire probante (5-1) des joueurs de Rikard Grönborg.

Lors des deux premiers derbies des grosses pattes de la saison, le CP Berne avait facilement battu les Langnau Tigers. Cette fois-ci, les débats furent bien plus équilibrés. Les joueurs de la capitale se sont finalement imposés 3-2 après 25'' de prolongation grâce à une réussite de Ramon Untersander.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 31/66 (105-77). 2. Rapperswil-Jona Lakers 33/62 (107-87). 3. Zoug 30/60 (99-71). 4. Davos 31/59 (96-75). 5. Bienne 33/58 (98-82). 6. Zurich Lions 31/50 (97-87). 7. Lugano 31/44 (86-90). 8. Berne 31/44 (89-84). 9. Lausanne 29/43 (83-79). 10. Ambri-Piotta 33/39 (81-90). 11. Genève-Servette 30/38 (74-92). 12. Langnau Tigers 33/31 (98-119). 13. Ajoie 32/18 (58-138).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Le carton de Fribourg, Genève leader et Lausanne s'enfonce

Publié

le

Têtes basses pour les Lausannois (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La soirée de National League a vu Fribourg écraser Kloten 9-1 et un Genève chanceux battre Langnau 4-2 pour devenir leader. Lausanne a lui sombré 4-0 à domicile contre Rapperswil.

Du côté de Fribourg, il fallait écarter les quelques ondes négatives qui n'ont pas manqué de graviter autour de la patinoire après un début de saison en deçà des grandes attentes du public.

Mission réussie pour les Dragons avec la réception de Kloten. Ils ont parfaitement répondu au message de leur coach pour mener 3-0 à la fin du tiers initial. Et même lorsque les Aviateurs ont réduit la marque en infériorité numérique par Ang (21e), les Fribourgeois ont tranquillement attendu la 33e pour inscrire le 4-1 par Mottet. Les banlieusards zurichois ont complètement craqué dans le troisième tiers et Gottéron a pu entraîner son power-play. Trois des quatre derniers buts sont tombés alors que Fribourg évoluait en supériorité numérique.

Genève chanceux

Aux Vernets, Genève n'a pas livré une grande prestation face à un Langnau limité. Mais les Aigles peuvent compter sur des individualités pour se sortir de situations compliquées. Là, c'est Sami Vatanen qui a fait un numéro pour servir Hartikainen et égaliser (42e). En avance grâce au 2-1 signé Filppula (46e), les Grenat ont tout de même subi l'égalisation des Tigres alors qu'ils étaient à 5 contre 4 par Saarela (55e)! Heureusement, trois minutes plus tard c'est Le Coultre qui a pu inscrire le but de la victoire, là aussi alors que les Genevois étaient un de moins sur la glace.

Ce quatrième succès de rang permet aux hommes de Jan Cadieux d'occuper le fauteuil de leader avec 14 points.

Les Lausannois avaient eux l'occasion d'effacer le dernier tiers épouvantable de dimanche soir face à Zurich. Mais les conséquences de cette fessée sont apparues bien prégnantes dans la capitale olympique. Cette fois c'est au cours de la période médiane que les hommes de John Fust ont sombré. Et qui a allumé la mèche du côté saint-gallois? L'inévitable Roman Cervenka bien entendu! Auteur de la passe décisive sur le 1-0, le Tchèque a pris ses responsabilités pour inscrire le 2-0. Et histoire de bien mettre en lumière les carences vaudoises, Rowe a planté le 3-0 en infériorité numérique...

Au sein des Lions, on notera aussi les performances peu encourageantes de Tobias Stephan. Sans que l'on puisse lui attribuer la ou les défaites, force est de constater que le portier de 38 ans ne fait pas la différence en ce moment. Les Vaudois glissent au 11e rang.

Tout sourit à Ajoie

De son côté, Ajoie a une fois de plus montré une grande force de caractère. Menés 2-0 par Berne, les Jurassiens ont utilisé leur power-play pour égaliser dans le tiers médian grâce à Devos. Ce même Devos a servi Asselin pour le but décisif en prolongation et une victoire 3-2 ap). Et dire que Berne a tiré 58 (!) fois au but...

Bienne en revanche a subi sa première défaite. A domicile, les Seelandais ont été dominés 4-1 par Zurich. Les vedettes biennoises n'ont pas réussi à percer la carapace de Simon Hrubec.

Dans les Grisons, Davos a maté le champion Zoug 5-3. Les Suédois de Christian Wohlwend ont fait la différence.

Pas forcément en odeur de sainteté à Lugano, Chris McSorley s'est sans doute accordé quelques semaines de répit puisque son équipe a remporté le derby tessinois 4-1 en Léventine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette, non sans peine, s'adjuge la victoire 4-2 face à Langnau

Publié

le

A l'image de Linus Omark, les Grenat ont eu toutes les peines du monde à se défaire de Langnau (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Genève-Servette devait confirmer mardi face à Langnau. Malgré deux tiers très poussifs, les Genevois ont réussi à inscrire 4 buts dans l'ultime période. Comme face à Ambri-Piotta, ce sont surtout les 3 points plus que la manière qui comptent au terme de la rencontre.

Les premières minutes du tiers initial furent à la hauteur des espérances. Conquérants, les Genevois avaient déjà adressé deux tirs dangereux sur la cage emmentaloise dans les 45 premières secondes. Un élan disparu au fil des minutes écoulées jusqu'à cette supériorité numérique genevoise. Omniprésents en zone bernoise, Genève finira par...encaisser un goal, heureusement annulé pour hors-jeu. Une alerte qui n'eut pas le mérite de réveiller des Grenat incapables d'ouvrir le score.

Rebelote dans le tiers médian: domination genevoise stérile pour finalement un but emmentalois, venu d'un maître tir du poignet de Vili Saarijärvi (35e minute). Un goal qui n'eut comme effet que d'enfoncer Genève-Servette dans sa torpeur, pas de quoi enflammer les 4'547 spectateurs présents.

 

Deux buts à 4 contre 5

Des spectateurs qui n'eurent qu'une minute et 18 secondes en début de troisième tiers pour rejoindre leur place et assister à l'égalisation de Teemu Hartikainen, servie sur un plateau (en argent, avec deux cafés et une crème) par Sami Vatanen, auteur d'une deuxième passe décisive en deux matchs. Et comme un Finlandais peut en cacher un autre, c'est Valtteri Filppula qui inscrit le deuxième but grenat une poignée de minutes après l'égalisation.

Vous aimez la Finlande ? N'en dites pas plus! Si le GSHC compte 3 Finlandais dans ses rangs, Langnau en alignait 4 aux Vernets. Parmi ceux-ci: Aleksi Saarela, qui profita d'une échappée pour permettre à Langnau de revenir au score, alors que le GSHC évoluait avec un homme de plus. Et dans cette soirée étrange, c'est un autre but marqué à 4 contre 5 qui scella l'issue de la rencontre, Simon Le Coultre d'un tir frappé donna une longueur d'avance aux Genevois, imité quelques secondes plus tard par Noah Rod dans la cage vide.

Au final, Genève-Servette s'empare de la tête de la National League grâce à 3 points acquis dans la douleur et, comme face à Ambri-Piotta samedi soir, l'essentiel est là.

Simon Le Coultre à l'interview après la rencontre:

Simon Le Coultre, Défenseur du GSHC

--- Télégramme ---

Genève-Servette HC - SC Langnau Tigers 4-2 (0-0 ; 0-1 ; 4-1)

Genève-Servette: Mayer, Tömmernes, Karrer, Maurer, Vatanen, Le Coultre, Völlmin, Chanton, Winnik, Filppula, Praplan, Rod, Pouliot, Miranda, Omark, Richard, Hartikainen, Bertaggia, Jooris, Antonietti, Smirnovs.

Notes: Genève-Servette sans Cavalleri et Jacquemet (blessés), Derungs et Berthon (surnuméraire)

Continuer la lecture

Hockey

A Lausanne, la liste des blessés s'allonge

Publié

le

L'entraîneur du Lausanne HC, John Fust a des soucis pour composer son équipe. (© KEYSTONE/Alessandro Crinari)

Lors de chaque saison, les clubs doivent composer avec des joueurs blessés. En ce début de saison, c'est à Lausanne que l'infirmerie se remplit après chaque match.

Ouverture de la saison contre Bienne, Emilijus Krakauskas doit quitter rapidement ses coéquipiers. Quelques jours plus tard, il explique sur Instagram que sa saison est terminée. Le soir d'après à Davos, c'est Michael Raffl qui ne termine pas le match en raison d'une blessure à un pied qui va le tenir éloigné de la glace quelques semaines.

A Lugano samedi soir, Andrea Glauser s'est fracturé la cheville et en a pour six semaines. Très bon devant la cage, Ivars Punnenovs est lui aussi annoncé blessé lors de la défaite de dimanche soir contre Zurich. Pièce maîtresse du LHC, Jiri Sekac n'a de son côté pas pu finir la rencontre et sa disponibilité pour le match de mardi face à Rapperswil n'est pas encore connue.

A cette liste s'ajoute l'absence depuis le début de la saison de Tim Bozon, ainsi que la suspension de Miika Salomäki et la maladie de Ronalds Kenins!

Comme un parasite

Il y a dix jours, le contingent pléthorique du LHC suscitait quelques moqueries. De nombreuses personnes se demandaient s'il était possible d'aligner six lignes en attaque. Aujourd'hui la situation a bien changé et John Fust ne serait pas contre un rapatriement de Guillaume Maillard, prêté à Bienne jusqu'au début du mois de novembre. Sauf que l'attaquant vaudois, auteur de deux buts en deux matches, ne peut pas revenir avant, même en cas de situation exceptionnelle.

Cette situation exceptionnelle, justement, va de pair avec le sport professionnel. Et comme bien souvent, ce sont les Américains qui savent trouver la meilleure formule. Aux Etats-Unis, on parle "d'injury bug", soit un insecte qui viendrait parasiter le vestiaire en faisant tomber les athlètes...comme des mouches.

Du côté des joueurs lausannois, point de fatalisme ni d'excuses. "Oui, ça peut expliquer cette baisse de niveau durant le match de dimanche, ce sont des joueurs importants qui manquent, a relevé Jason Fuchs. Mais au final on a une assez bonne équipe pour battre n'importe quel adversaire avec notre contingent, donc ce n'est pas une excuse. Mais c'est sûr que ça fait un petit quelque chose et tu veux aussi te battre pour eux."

La faute à pas de chance#?

Habituel partenaire d'Andrea Glauser, Joël Genazzi va devoir se trouver un nouveau "copain de cortège" pour les six semaines à venir: "C'est clair que Glauser, tu ne le remplaces pas. C'est un bon joueur. Mais tous les clubs perdent des joueurs, il ne faut pas chercher des excuses mais trouver des solutions. On n'a pas eu d'entraînement entre les deux matches de samedi et dimanche, donc on n'a pas pu s'adapter. Mais on a fait la préparation et on a changé les paires. Ce n'est donc pas aussi grave que certains pourraient le penser. On est des professionnels, on sait comment les autres jouent donc ça devrait aller."

Si par définition on impute ces problèmes de blessures à la malchance, on peut aussi y regarder de plus près et voir que les blessures de Glauser et Sekac sont intervenues sur des tirs bloqués. Quintessence du don de soi et de la solidarité, le "block shot" implique un bon timing pour ne pas finir avec le corps violenté par le caoutchouc. Or en regardant les deux actions des joueurs lausannois, on s'aperçoit qu'ils sont arrivés avec un peu de retard et une technique déficiente. Peut-être en raison d'une certaine fatigue.

Ce qui est certain, c'est que John Fust ne peut pas se permettre de perdre deux joueurs par rencontre. Espérons que Lausanne déniche un puissant insecticide pour chasser ce très ennuyeux parasite...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne coulé par Zurich au 3e tiers-temps

Publié

le

Le Zurichois Dominik Diem protège son puck de l'attaque de Cory Emmerton. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

A Malley, Zurich a remporté le duel des Lions de National League. Les joueurs de Rikard Grönborg ont battu Lausanne 5-1 grâce à un troisième tiers de feu enlevé 5-0.

Pour son 900e match en National League, Tobias Stephan espérait certainement une issue favorable. Mais alors qu'ils étaient plutôt bien dans leur match, les Lausannois ont sombré au début du troisième tiers.

Contraints de commencer cette troisième période en infériorité numérique, les Vaudois ont en plus vu Martin Gernat rejoindre le banc des pénalités. A 5 contre 3, Lucas Wallmark a trouvé le patin de Jelovac pour égaliser avec un peu de chance.

Mais derrière, le "Z" a continué à avancer et en 56 secondes Willy Riedi puis Christian Marti ont plongé la patinoire dans une ambiance bien morose. Paresseux et peu impliqués, les Zurichois ont été payés au tarif maximal.

Mais les Lausannois ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes pour ne pas avoir été capables de faire la différence avant. Et notamment au cours d'une période médiane dominée par les hommes de John Fust.

La fatigue, oui, mais...

Si les Vaudois ont d'ailleurs assez logiquement ouvert le score à la 32e par l'entremise de Jason Fuchs à la suite d'un puck de Gernat parti en chandelle et récupéré "à la volée" par l'ancien Biennois, ils auraient dû enfoncer le clou et profiter de ces moments. Et même avant cette réussite, les Lausannois avaient eu deux grosses chances de marquer par Pedretti en contre à la 23e et par Audette une minute plus tard.

Alors oui, les Vaudois sont rentrés de Lugano à 3h30 du matin dimanche et la fatigue a dû se faire sentir au cours du match. C'est pour cette raison qu'ils auraient dû profiter de leur domination durant les quarante premières minutes. Car une fois Zurich dans le match, les Lausannois ont paru bien timides.

Privé d'Andrea Glauser pour six semaines en raison d'une cheville fracturée, John Fust pourrait aussi devoir composer sans Jiri Sekac dès mardi pour la réception de Rapperswil. L'attaquant tchèque n'est pas réapparu au deuxième tiers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Le Léman bat le Tessin, Ajoie courageux

Publié

le

Robin Kovacs a inscrit son 4e but de la saison à Lugano (© KEYSTONE/POSTFINANCE/Alessandro Crinari)

La soirée de National League a souri à Genève et Lausanne. Les Aigles se sont imposés 3-2 à Ambri et remontent à la 2e place, tandis que le LHC a battu Lugano 3-2.

Week-end parfait pour le GSHC. Un week-end 100% tessinois et six points pour les hommes de Jan Cadieux. Après avoir pris le meilleur sur Lugano à domicile, les Aigles ont dominé Ambri 3-2.

Cette victoire ne fuit pas simple à se dessiner pour les Genevois. Bien qu'ils aient ouvert le score par Jooris, les Grenat ont laissé les Léventins revenir dans la partie pour inscrire deux buts lors du tiers médian. A ce moment-là, les augures penchaient plutôt dans le camp biancoblu. Seulement les Genevois ont dans leurs rangs quelques artistes dont Henrik Tömmernes. A la 49e, le patron suédois a égalisé tout seul d'un maître tir. Mieux, Marco Maurer a imité son illustre coéquipier 71 secondes plus tard pour ce qui sera le but décisif.

Les Grenat ont pu défendre ce but d'avance jusqu'au bout pour un succès important.

Lausanne bat Lugano

Et une troisième victoire consécutive pour le LHC. A Lugano, les Lions ont gagné 3-2. Et sur l'ensemble de la partie, ce succès ne souffre pas de discussions. Les Vaudois étaient plus frais que leurs adversaires et ils ont su en profiter.

La partie a bien commencé pour les Lausannois avec l'ouverture du score en infériorité numérique signée Jäger sur un excellent travail de Salomäki. Le Finlandais a présenté deux visages. Le premier, séduisant, sur cette action. Le deuxième, bête et méchant, l'a vu appliquer son coude au visage de son compatriote Oliwer Kaski. Ce geste imbécile a contraint les arbitres à le renvoyer au vestiaire.

Heureusement, Lausanne a joué de manière inspirée à 5 contre 5. Fuchs puis Kovacs ont pu donner de l'air aux hommes de John Fust. Audette aurait dû inscrire le 4-1 mais le Canadien a trouvé le poteau sur une cage presque vide. Les Vaudois ont quand même sué en fin de match, parce que leur power-play n'a rien de construit. Il faudra en faire davantage dimanche soir pour la réception d'un Zurich complètement frais. Mais un succès outre-Gothard est toujours bon à prendre.

Ajoie pas loin de l'exploit

Ajoie a fait trembler Zoug. Rien que cette phrase rend hommage au travail des Jurassiens. Zoug l'a emporté 4-3, mais Zoug a dû s'employer pour venir à bout des Ajoulots.

Et c'est tout à l'honneur des joueurs de Filip Pesan. On s'imaginait volontiers voir des Jurassiens fatigués par leur défaite de la veille contre Ambri, eh bien ces derniers ont tout donné. Ce sont même eux qui ont enlevé le premier tiers grâce à une réussite de Schmutz. Et quand Zoug a pris les devants 2-1, Leduc a su égaliser. Kovar et Hofmann ont ensuite fait passer le score à 4-2 et le HCA n'a pu marquer qu'un goal par Birbaum, décidément très en verve ce week-end.

Déjà en difficulté en ce début de saison, Langnau a subi la loi de Rapperswil 4-0. Les Saint-Gallois avaient bouclé l'affaire après 23 minutes en menant 3-0.

Dans le dernier match de la soirée, car le Bienne-Fribourg a été renvoyé en raison d'un problème de refroidissement dans le Seeland, Berne est allé chercher la victoire à Kloten 3-2 ap. C'est Tristan Scherwey qui a marqué le but gagnant dans le temps supplémentaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture