Rejoignez-nous

Suisse Romande

Vaud veut améliorer sa notoriété et son attractivité

Publié

,

le

La canton de Vaud, avec notamment sa région de Lavaux, veut attirer davantage de visiteurs (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vaud veut crier "haut et fort" ses atouts. Le canton, via Vaud Promotion, a dévoilé sa nouvelle stratégie pour améliorer sa notoriété et son attractivité, notamment en Suisse alémanique.

"L'auto-flagellation et la retenue, c'est fini!", a lancé le président de Vaud Promotion, Michel Rochat, jeudi devant la presse à l'IMD à Lausanne. Il a affirmé qu'un nouvel "état d'esprit" allait désormais accompagner la promotion du canton de Vaud, celle-ci devant devenir "plus lisible, plus ambitieuse et plus spectaculaire."

L'objectif consiste à ne plus travailler "en silo" mais à "embarquer toutes les forces vives du canton", issues du secteur touristique mais aussi des mondes agricole et viticole, culturel, sportif, académique ou encore gastronomique, a expliqué Florence Renggli, directrice de Vaud Promotion.

En "fédérant" tous ces acteurs, notamment autour de la marque Vaud+, elle a dit espérer de nouvelles retombées économiques pour le canton. Vaud Promotion n'a pas dévoilé d'objectifs chiffrés, hormis pour la durée de séjour des visiteurs. Celle-ci devrait dépasser les deux nuits, contre 1,8 nuit en moyenne actuellement, a indiqué Mme Renggli.

Séduire la Suisse alémanique

Avec son budget global de 8,5 millions de francs - financé aux trois quarts par l'Etat de Vaud mais aussi par la Loterie romande et les cotisations de ses membres -, Vaud Promotion va lancer plusieurs campagnes, via notamment des clips sur les médias sociaux. Avec comme cible principale la Suisse alémanique, que Vaud Promotion estime avoir délaissée ces dernières années.

La conseillère d'Etat Valérie Dittli, elle-même d'origine zougoise, a pris l'exemple du vin vaudois qui, au contraire des anciennes générations, est "peu connu des jeunes Alémaniques". Selon elle, il faut "retrouver ce marché" pour le vin, mais aussi pour l'ensemble des produits du terroir vaudois. Cela passera, entre autres, par le développement du label "Vaud certifié d'ici", a relevé la ministre de l'agriculture.

La durabilité fait d'ailleurs office de fil rouge à cette nouvelle stratégie de promotion. Pour Isabelle Moret, conseillère d'Etat en charge de l'économie, Vaud doit devenir "une destination de référence en matière de tourisme durable."

Ambassadeurs

Pour "booster" sa notoriété, selon les termes de Mme Moret, le canton va aussi s'appuyer sur une communauté d'ambassadeurs, composée d'entreprises et institutions, du Montreux Jazz Festival à Athletissima en passant par Glacier 3000, le domaine viticole Henri Cruchon, Romande Energie, ou encore l'Hôtel de Ville de Crissier.

Ces ambassadeurs doivent répondre à 23 critères, garants de leur implication géographique, commerciale et éthique. Une cinquantaine d'ambassadeurs sont attendus d'ici la fin de l'année. "Et nous en espérons encore davantage ces prochaines années", a ajouté Florence Renggli.

Comme point de départ à sa nouvelle stratégie, Vaud Promotion lance vendredi une campagne intitulée "Ca commence ici", destinée aux habitants de canton. "Ce sont nos premiers ambassadeurs. Nous voulons les encourager à être fiers de leur région et à la promouvoir autour d'eux", a continué Mme Renggli.

Les campagnes se déclineront ensuite du côté alémanique, mais aussi sur d'autres marchés clés comme la France, l'Italie, l'Allemagne, le Bénélux, le Royaume-Uni, l'Amérique du Nord et le Moyen-Orient.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Un piéton renversé par un camion à Bussigny (VD)

Publié

le

La police a été alertée en fin de matinée qu'un accident grave s'était produit à Bussigny (image d'illustration). (© KEYSTONE/GABRIEL MONNET)

Un accident mortel de la circulation s'est produit mardi vers 11h00 à Bussigny (VD). Alors qu'il effectuait une marche arrière, le conducteur d'un camion, âgé de 49 ans, a renversé une personne âgée qui cheminait dans le même sens.

Les secours n'ont pu que constater le décès du piéton, a indiqué mardi la police cantonale vaudoise. La victime était domiciliée dans la commune. Le Ministère public a ouvert une enquête et confié les investigations aux spécialistes de l'unité circulation de la gendarmerie. Cet accident a nécessité l'engagement de plusieurs patrouilles de police, d'une ambulance, du SMUR et des pompiers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Passage souterrain de Saint-François fermé pour travaux

Publié

le

Le passage souterrain débouche sur la place Saint-François (image prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le passage souterrain ouest de la place Saint-François à Lausanne va subir une cure de jouvence à partir du 29 juillet. Il sera entièrement fermé à partir du 12 août et jusqu'à la fin des travaux, prévue en octobre.

Le revêtement actuel du sol sera remplacé par du carrelage et des installations lumineuses seront installées. La peinture du plafond sera refaite en nuance claire pour rendre le passage plus agréable et lumineux, annonce la ville mardi dans un communiqué.

Du côté de Saint-François, les escaliers seront équipés d'une main courante. L'escalator sera conservé dans le sens de la montée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Prilly (VD): opérations de sécurisation achevées mardi soir

Publié

le

Le déblaiement des décombres de l'échafaudage effondré à Prilly Malley devrait s'achever mardi soir (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

A Prilly-Malley, les opérations pour sécuriser le chantier et dégager les décombres suite à l'effondrement d'un échafaudage qui a fait trois morts et onze blessés s'achèveront mardi soir. Le Centre Malley Lumières et ses commerces rouvriront en partie mercredi.

Tandis que le centre sportif Vaudoise Arena a réouvert lundi, le Centre commercial Malley Lumières, le parking souterrain et les commerces seront partiellement ouverts dès mercredi matin à 07h30. Les accès routiers, la circulation des trains et des transports publics de la région lausannoise (tl) seront également rétablis mercredi matin, écrit la police cantonale mardi dans un communiqué.

Le bilan définitif fait état de trois personnes décédées, cinq blessés graves et six blessés légers, a déclaré Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale à Keystone-ATS. Lundi après-midi, seuls trois patients étaient encore hospitalisés.

Pour rappel, une ligne téléphonique pour les urgences psychiatriques est à disposition des victimes, de leurs proches et des personnes qui en ressentent le besoin (021 314 52 53).

Les investigations se poursuivent sous la responsabilité du procureur de la division des affaires spéciales du Ministère public qui a mandaté un expert. Il est encore trop tôt pour se prononcer sur les causes de l'accident, souligne le communiqué.

Autres échafaudages

Le drame s'est produit vendredi matin dans le quartier de Malley, dans l'Ouest lausannois, lorsqu'un échafaudage dressé sur la façade de la tour "Malley Phare", une structure en construction de 60 mètres de haut, s'est effondré.

L’engagement de tous les services de secours et de la protection civile s’est terminé dans la journée de lundi. Les pompiers avec les entreprises spécialisées ont travaillé à la stabilisation et à la sécurisation des échafaudages encore en place sur les trois autres façades de l’immeuble.

Des sapeurs-pompiers du Service de protection et sauvetage Lausanne devaient encore collaborer à la préservation des éléments utiles à l’enquête jusqu’à mardi soir, en appui de l'expert. Dès 21h00, le bâtiment sera placé sous la responsabilité du propriétaire et des entreprises spécialisées qu’il a mandatées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le TF confirme la protection des abords d'un monument à Mex (VD)

Publié

le

Le Tribunal fédéral confirme la protection des abords du château d'En-Haut à Mex (VD). (archives) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Tribunal fédéral rejette les recours de la Municipalité de Mex (VD) et du propriétaire du château d'En-Haut contre l'annulation d'un permis de construire. La commune n'a pas suffisamment pris en compte les objectifs de protection de ce monument et de ses abords.

Propriétaire de la parcelle de quatre hectares accueillant le château et ses dépendances, le recourant a obtenu en 2022 l'autorisation de démolir la ferme du Prieuré et d'un bâtiment voisin afin de construire un immeuble de quatre étages.

La Direction générale des immeubles et du patrimoine du canton de Vaud avait pourtant émis un avis négatif. Quant à Patrimoine suisse et à sa section cantonale qui s'étaient opposées au projet, elles ont fait recours devant le Tribunal cantonal qui a annulé le permis de construire.

Dans un arrêt publié mardi, le Tribunal fédéral confirme que l'instance précédente n'a pas violé l'autonomie communale. La justice vaudoise a constaté en effet que la Municipalité n'avait pas pris en compte le classement du village à l'Inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale à protéger en Suisse (ISOS) et le classement de plusieurs bâtiments de la parcelle.

De même, l'exécutif a ignoré le recensement du jardin du château par la section suisse du Conseil international des monuments et sites (ICOMOS Suisse). Dans ces conditions, la commune a failli à son obligation de tenir compte des objectifs de protection attachés à l'ISOS. L'annulation du permis de construire ne viole donc pas son autonomie. (arrêt du 24 mai 2024 dans les causes 1C_400 et 408/2023)

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Population record chez les martins-pêcheurs de la Grande-Cariçaie

Publié

le

Peu amateurs de froid, les martins-pêcheurs ont tendance à profiter du réchauffement climatique (archives). (© KEYSTONE/DPA/JULIAN STRATENSCHULTE)

Quelque 20 couples nicheurs de martins-pêcheurs ont été recensés en 2023 dans la Grande Cariçaie, sur la rive sud du lac de Neuchâtel. Il s'agit d'un record de population pour cette espèce, indique le rapport annuel de l'association.

"Cela s'explique probablement par le fait que les martins-pêcheurs sont assez sensibles au froid. L'espèce doit sa meilleure survie hivernale au réchauffement climatique qui a permis à plus d'individus de se reproduire", a expliqué à Keystone-ATS Christophe Sahli, auteur du rapport et collaborateur scientifique à l'association Grande Cariçaie.

L'oiseau fait donc partie des espèces qui profitent des températures en hausse. "En dix ans, on est passé d'une dizaine à une vingtaine de couples", poursuit le scientifique.

Nidification délicate

Bien que la tendance soit réjouissante pour cette espèce, celle-ci reste néanmoins limitée par les sites de nidification à disposition. "Le martin-pêcheur niche dans des buttes en terre où il creuse des terriers. Il lui faut donc des berges naturelles. Or, en Suisse, la plupart des rives de rivières sont canalisées", pointe Christophe Sahli.

Ce dernier souligne encore que ces effectifs record restent de "faibles effectifs" qui peuvent rapidement varier. Cela dit, le martin-pêcheur a la capacité de donner naissance à beaucoup de jeunes en une année et peut donc compenser assez vite les mauvaises années, précise-t-il.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture