Rejoignez-nous

Suisse Romande

L'ECA indemnisera les caravanes et les habitations inondées

Publié

,

le

De nombreuses caravanes ont été inondées au camping VD8 (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

La montée des eaux du lac de Neuchâtel a submergé plusieurs campings vaudois le week-end dernier, causant d'importants dégâts à de nombreuses caravanes. L'Etablissement cantonal d'assurance (ECA) a décidé d'entrer exceptionnellement en matière pour une indemnisation.

En principe, les contrats d'assurance de l'ECA prévoient une prise en charge des dégâts si le niveau d'eau du lac atteint 431 mètres. Or la coté a grimpé jusqu'à 430,73 mètres lundi matin, un record, avant d'amorcer une lente décrue d'un ou deux centimètres par jour.

Geste exceptionnel

Vu les circonstances, la direction de l'ECA a décidé mardi d'accorder sa couverture d'assurance pour tous les dommages consécutifs à la montée des eaux du lac de Neuchâtel. L'établissement d'assurance tient ainsi compte "de la situation hydrique exceptionnelle régnant dans la région et de la bise de ces derniers jours", a-t-il indiqué mercredi à Keystone-ATS.

La décision est valable pour tous les dommages aux bâtiments. Elle s'applique aussi en principe aux caravanes des campings.

Mercredi, l'ECA a indiqué avoir reçu 178 déclarations de sinistres pour des caravanes et mobiles homes depuis le début des intempéries à la mi-juin. Elles proviennent notamment des campings d'Avenches, de Cudrefin, Cheseaux-Noréaz, Grandson, Yverdon-les-Bains et Yvonand.

Ce nombre augmente chaque jour. En ce qui concerne les caravanes, le dommage, respectivement l'indemnité, sera estimé par un "expert externe neutre", explique l'ECA.

Caravanes immergées

Sur la rive sud du lac de Neuchâtel, au camping VD8 de Cheseaux-Noréaz, environ 250 caravanes et quelques tentes se sont retrouvées immergées. Les barrages et les sacs de sable installés quelques jours auparavant n'ont rien pu face à l'inexorable montée du lac. Selon les endroits, l'eau atteint le haut des jambes.

Alertés qu'une évacuation d'urgence pourrait être prononcée, environ 600 touristes ont quitté leur emplacement la semaine dernière. Mais d'autres sont restés, pour l'essentiel des gens qui séjournent à l'année dans ce grand camping du bord de l'eau. Environ 75% des caravanes auraient subi un dommage total.

"Je n'ai pas pensé que la montée des eaux serait aussi importante", explique Marc Waldispuehl, président du Camping Club Yverdon qui gère notamment VD8. En 2015, date de la précédente crue centennale, la cote du lac de Neuchâtel avait grimpé beaucoup moins haut.

Câbles pour retenir les caravanes

La situation s'est particulièrement aggravée samedi et dimanche, surtout que la bise a compliqué la situation. "Dans la nuit, nous avons planté des pilotis dans le lac et tendu des câbles pour empêcher que des caravanes ne partent au large", se souvient-il.

Rien d'autre à faire désormais qu'attendre que l'eau baisse. Marc Waldispuehl évalue "entre 300'000 et 400'000 francs sa perte d'exploitation. Je devais accueillir 2300 personnes cette semaine". Il espère rouvrir pour le 1er août, ajoute-t-il, optimiste.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse Romande

Lausanne: manifestation de soutien aux femmes iraniennes

Publié

le

Beaucoup de manifestants brandissaient un portrait de la jeune femme décédée. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Plus de 200 personnes ont manifesté mercredi soir à Lausanne pour montrer leur solidarité avec les femmes iraniennes en lutte pour leur émancipation et avec toutes les personnes qui se mobilisent pour la liberté. Elles ont dit halte à la répression du régime iranien.

Le 16 septembre dernier, Mahsa Amini, Iranienne de 22 ans, est décédée à l'hôpital, trois jours après son arrestation à Téhéran pour non respect du code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d'Iran, qui doivent se couvrir les cheveux en public. Sa mort a provoqué un vaste mouvement de colère en Iran, avec plus de 1200 manifestants arrêtés et quelque 60 personnes tuées.

A Lausanne, les manifestants ont bravé la pluie battante pour défiler au centre-ville et dire leur colère. Beaucoup portaient une photographie de la jeune femme. Ils ont cheminé en scandant "Jin Jîyan Azadî", le slogan féministe kurde qui signifie "femme, vie, liberté" et ont appelé à la "solidarité avec les femmes du monde entier". La manifestation était organisée par la communauté kurde, des partis de gauche lausannois et le syndicat SUD.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Vaud prend plusieurs mesures pour éviter une pénurie cet hiver

Publié

le

Trois ministres sont venus présenter mercredi devant la presse à Lausanne la stratégie vaudoise pour la gestion du risque de pénurie d'énergie (de gauche à droite): Christelle Luisier (présidente du gouvernement), Vassilis Venizelos (environnement) et Isabelle Moret (économie). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vaud prend à son tour des mesures pour éviter une pénurie de gaz et d'électricité cet hiver. Sa stratégie est axée sur des réductions de chauffage, des comportements économes des entreprises et de la population ainsi que sur une limitation de l'éclairage commercial.

"La gestion du risque de pénurie d'énergie est une préoccupation de l'ensemble du gouvernement. Il y a un risque concret et sérieux. Le levier le plus crédible est la réduction de la consommation d'énergie et la lutte contre le gaspillage", a déclaré mercredi devant la presse la présidente du Conseil d'Etat Christelle Luisier.

"L'objectif est évidemment de garantir que les prestations essentielles puissent continuer à être fournies à la population, en cas de contingentement, de délestage ou de panne, notamment dans les domaines de la santé, de la sécurité, de la fourniture en eau potable ou en biens de première nécessité", a-t-elle ajouté.

Cette stratégie est développée conjointement par le Département de la jeunesse, de l'environnement et de la sécurité (DJES) de Vassilis Venizelos et par le Département de l'économie, de l'innovation, de l'emploi et du patrimoine (DEIEP) d'Isabelle Moret. Elle sera pilotée dès la mi-octobre par l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC) afin de permettre aux autorités "d'agir de manière rapide et efficiente en fonction de l'évolution de la situation".

Chauffage abaissé à 20 degrés

Montrant l'exemple, le Canton va faire des économies d'énergie au sein même de son administration ainsi que dans les bâtiments propriétés de l'Etat. Le chauffage sera abaissé à 20 degrés en moyenne. La population est encouragée à faire de même.

L'extinction de nuit dès 23h00 des monuments d'Etat, comme le château de Chillon, la cathédrale de Lausanne ou des musées, fait aussi partie des mesures immédiates. En cas d'aggravation de la situation, ils pourraient être éteints dès la tombée de la nuit. En cas de contingentement, la suppression de certaines activités énergivores (salles de gym, piscines, musées) est également prévue.

Deux décrets urgents

"Nous ne voulons pas mettre toute la responsabilité sur la population et demandons un gros effort aux entreprises et aux communes", a pour sa part affirmé M. Venizelos. C'est d'ailleurs l'une des autres priorités du plan: accompagner et encourager la population, les entreprises et les communes, afin qu'elles adoptent des comportements économes en énergie.

Le Conseil d'Etat met parallèlement en consultation puis proposera au Grand Conseil deux décrets urgents pour limiter l'éclairage publicitaire (enseignes) et commercial (surfaces de bureaux, magasins, etc) ainsi que pour permettre au Canton d'encourager les entreprises grandes consommatrices à prendre les dispositions nécessaires pour faire face à une pénurie, en réorganisant leur fonctionnement.

La consultation court jusqu'à lundi. Mme Moret a précisé qu'elle devait rencontrer les associations économiques encore ce mercredi puis jeudi. Le gouvernement table ensuite idéalement sur un débat au Parlement avant les vacances scolaires d'octobre.

Soutien aux propriétaires et locataires

Les autorités vaudoises renforcent par ailleurs leur soutien aux régies et propriétaires d'immeubles ainsi qu'aux locataires via des programmes favorisant la mise en place de mesures d'économie d'énergie dans les immeubles et les logements. Et ce notamment par le biais du programme "Ecologement" et des formations gratuites auprès de concierges, agents d'exploitation et chauffagistes.

Les communes seront étroitement impliquées. Des séances d’information à leur attention sont déjà programmées avec les préfectures et l'EMCC dans chaque district durant les mois d'octobre et de novembre.

Enfin, la création d'une page spéciale sur le site internet de l'Etat et une hotline feront également partie du dispositif cantonal.

www.vd.ch/penurie

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Une nouvelle date pour le faire-part de naissance de la radio

Publié

le

Le pionnier touche-à-tout Roland Pièce pose en 1922 devant l'émetteur du Champ de l'Air (archives). (© KEYSTONE/STR)

La radio fête ses 100 ans en Suisse. En 1922, à Lausanne, l'émetteur du Champ de l'Air diffusait sa première émission, un petit concert improvisé. Mais la date n'était pas celle qu'on croyait.

Ce centenaire a incité historiens et passionnés à se replonger dans les archives. Il est apparu que la date du 26 octobre 1922 communément admise pour marquer les débuts de radio était erronée. L'inauguration officielle a eu lieu le samedi 14 octobre, a expliqué à Keystone-ATS Pierre-Yves Pièce, petit-neveu de Roland Pièce, le bricoleur autodidacte qui avait monté l'émetteur et en était devenu le chef de poste.

Petit retour en arrière sur les circonstances de cette naissance assez rocambolesque: au début, les pionniers de la radio devaient partager leur temps d'antenne avec les avions. L'émetteur radio-téléphonique du Champ de l'Air, près du CHUV actuel, devait permettre de transmettre la météo aux pilotes de la ligne Paris-Lausanne, pour leur indiquer s'ils pouvaient se poser.

Roland Pièce, passionné de téléphonie sans fil, est chargé de monter l'émetteur municipal, sous la supervision du professeur Paul-Louis Mercanton. Le jeune homme réalise de premiers essais: "il établit une première communication avec le pilote du Goliath, puis il se dit qu'il va essayer de leur envoyer de la musique", raconte Pierre-Yves Pièce, généalogiste. Le test est probant.

Stupéfaction

L'inauguration officielle a lieu en grande pompe le 14 octobre, à l'hôtel Beau-Rivage. Au Champ de l'Air, Roland Pièce a fait venir une cantatrice et des amis musiciens. Ils jouent la Marseillaise et l'hymne suisse, diffusés en direct pour les invités du banquet. Stupéfaction et première retransmission radiophonique en Suisse.

"On n'a malheureusement pas de trace auditive de cette prestation", regrette Pierre-Yves Pièce. Mais dans les archives de la ville, différents courriers de passionnés de cette nouvelle technologie attestent des essais du pionnier. Un vicaire belge de Tongres, au nord de Liège, lui adresse une lettre de félicitations. Et une invitation adressée au professeur Mercanton donne le jour et l'heure de l'inauguration officielle.

Une plaque commémorative

Charline Dekens, adjointe aux Archives de la ville, confirme la nouvelle: "Nous étions partis sur le 26 octobre, puis sur octobre tout court. Ce sera finalement le 14 octobre, on peut le garantir. Plusieurs documents des archives communales et cantonales l'attestent". La date figurera sur une plaque commémorative qui sera inaugurée samedi sur le site de l'émetteur, rue du Bugnon 9.

L'archiviste souligne qu'il n'y a pour l'heure pas de document après événement qui relate le concert. "Il y a encore à creuser", dit-elle. "Il reste un fonds intéressant à prospecter", relève Pierre-Yves Pièce, qui va poursuivre ses recherches et espère en publier le résultat en 2023.

Confusion

Pourquoi y a-t-il eu une erreur de date ? Les spécialistes n'ont pas de certitude, que des hypothèses. Une cérémonie interne, pour remercier aux collaborateurs de l'émetteur municipal, a eu lieu le 26 octobre et aurait pu créer la confusion.

Concernant l'histoire de la radio, dès 1923, une société privée commence à diffuser des émissions régulières à Lausanne, mais les auditeurs restent encore peu nombreux. A cette date, les autorités n'avaient délivré que 980 autorisations de réception dans toute la Suisse. Mais c'est le début d'une longue histoire.

Roland Pièce, décédé en 1972, deviendra chef de l'émetteur romand de Sottens, inauguré en 1931. Le pionnier touche-à-tout était un "homme jovial et chaleureux, qui animait toujours les fêtes de famille avec des jeux de son invention", se souvient son petit-neveu. Après sa retraite, il avait conservé un petit atelier où il aimait bricoler.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Morges: budget impacté par la forte hausse des coûts de l'énergie

Publié

le

La Ville de Morges a présenté jeudi son budget 2023, déficitaire de 10,3 millions de francs (archives). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le budget 2023 de la Ville de Morges est particulièrement impacté par l'inflation et la forte hausse des coûts de l'énergie. La Municipailté table sur un déficit de 10,3 millions l'an prochain, en légère hausse par rapport à cette année (9,7 millions).

"Cette prévision s'inscrit dans un contexte économique incertain, troublé par le prix croissant de l'énergie. La Municipalité limite l'augmentation de ses charges maîtrisables, tout en assumant ses responsabilités en développant des prestations ciblées. La marge d’autofinancement est en légère augmentation", résume-t-elle mercredi dans un communiqué.

"Les courbes vertigineuses des prix de l'approvisionnement énergétique font peser une grande incertitude sur le budget 2023. Décidée à juguler autant que possible la hausse des coûts, la Municipalité prépare un programme d'économie d'énergie à l'interne", annonce-t-elle en parallèle.

Baisse de la facture péréquative

Les revenus ordinaires affichent une progression de 5,9%, à 150,8 millions de francs, notamment grâce à une hausse des revenus d'impôt sur les personnes morales. Les charges ordinaires sont aussi en augmentation de 5,9%, à 161,2 millions de francs.

Cette situation s'explique notamment par la forte hausse du coût de l'énergie, explique la Ville. L'augmentation est toutefois "tempérée" par les efforts de la Municipalité pour limiter les nouvelles charges maîtrisables effectives et "allégée" par la baisse de la facture péréquative grâce notamment à l'accord Canton-communes.

Les investissements s'élèvent, eux, à 29,6 millions de francs (contre 37,6 millions pour le budget 2022). Il s'agit essentiellement de la rénovation et la reconstruction de l'école de Chanel et l'aménagement du secteur Morges Gare-Sud. La Ville conserve une marge d'autofinancement "stable" de 2 millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

"Le catch suisse est très loin du show à l'américaine"

Publié

le

Cora Chopard

Un tournoi de catch suisse à ne pas rater ce mercredi à Lausanne, un Genevois y participe.

Connaissez-vous la Swiss Power Wrestling?

C’est la Fédération Suisse de Catch.

Elle organise son tournoi national sur plusieurs soirées et les hostilités débutent ce mercredi 28 septembre à Lausanne au Taco's Bar.

Les 8 participants sont tous romands. Parmi eux, le Genevois Patrick Oliveira, catcheur pro sur scène et spécialiste audiovisuel dans la vie de tous les jours. Il a 32 ans et a grandi aux Pâquis. Mais qu’on ne s'y méprenne pas, le catch suisse n’a rien à voir avec le show à l'américaine. Patrick Oliveira:

Patrick OliveiraCatcheur genevois

Le catch n'est pas le sport le plus populaire en Suisse, comment l'a t-il découvert?

Patrick OliveiraCatcheur genevois

A quel rythme s'entraîne t-il?

Patrick OliveiraCatcheur genevois

Le catch est un des sports roi de l'autre côté de l'Atlantique, Patrick Oliveira a t-il déjà eu le rêve américain?

Patrick OliveiraCatcheur genevois

Sachez que l'actuel champion Suisse est le fribourgeois Matteo Turelli.

Rdv donc ce mercredi soir dès 20h30 au Taco's Bar. 

Continuer la lecture