Rejoignez-nous

Sport

Trop friable, Genève-Servette doit mieux assurer ses gardes

Publié

,

le

23 buts encaissés sur les quatre derniers matchs. C’est le bilan peu glorieux affiché par Genève-Servette depuis quinze jours. Une friabilité défensive qui inquiète.

Qu’il s’agisse de Robert Mayer ou de Remo Giovannini, les gardiens genevois ont été mis à rude épreuve lors des quatre derniers matchs. Par deux fois (à Bienne le 6 janvier et samedi passé à Lugano), les filets des cages de Genève-Servette ont tremblé à sept reprises. Ajoutez-y le 4-1 lors de la réception de Bienne mardi dernier et les cinq pions subis à l’occasion de la victoire 6-5 après prolongations contre Davos vendredi. 23, le compte est bon. Et terriblement inquiétant.

Comment expliquer de tels errements ? Les blessures, qui contraignent l’entraîneur Craig Woodcroft à aligner l’attaquant Jeremy Wick en défense ? « Je ne crois pas, répond Louis Matte, l’entraîneur-assistant des Aigles. Wick n’est que rarement sur la glace lorsque nous prenons des buts. » L’analyse du coach québécois, interrogé lundi après l’entraînement, pointe surtout un déficit d’implication.

Louis Matte Entraîneur-assistant de Genève-Servette

Le box-play en question

A l’issue de la séance de travail sur la glace de lundi, une bonne douzaine de joueurs genevois ont eu droit à une réunion de vingt minutes dans le bureau de Craig Woodcroft. Au programme, des précisions sur les situations spéciales en infériorité numérique. Des phases de box-play qui ont coûté de nombreux buts (et par extension beaucoup de points) au GSHC ces dernières semaines. C’est un des points-clé sur lesquels le staff servettien a voulu insister avant la réception du HC Berne mardi soir (19h45) à la patinoire des Vernets. La meilleure attaque du pays, qui a inscrit 130 buts en National League, ne se fera pas prier pour faire fructifier les situations spéciales en sa faveur.

Genève-Servette devra donc être solide. De façon à protéger son gardien. Ce sera en l’occurrence Robert Mayer, qui a été préservé samedi soir à Lugano, laissant sa place à Remo Giovannini. Mais comment un portier doit-il se comporter lorsque son équipe est en infériorité numérique ? Tout dépend de l’approche tactique, détaille l’entraîneur des gardiens Sébastien Beaulieu.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens de Genève-Servette

A vérifier si ce travail portera ses fruits face au leader du championnat.

 

Valentin Schnorhk

Photo: © Romain Gimblett (archives).

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Club Sport

Natation: une traversée de 75 km pour entrer dans l’Histoire

Publié

le

Flavie Capozzi (au centre) veut aussi nager pour la bonne cause (DR).

Flavie Capozzi veut être la première femme à traverser le Lac Léman dans le sens de la longueur.

Le 23 août, Flavie Capozzi (21 ans) tentera de devenir la première nageuse à parcourir les 75 km séparant Le Bouveret de Genève à la nage. Deux nageurs ont réussi cette traversée dans le sens longueur : le Nyonnais Alain Charmey – c’était il y a 33 ans – et un Espagnol Jaime Caballero, mais jusqu’ici aucune nageuse. Professeur de natation, ancienne triathlète aussi, la jeune Glandoise nagera aussi pour la bonne cause en soutenant deux associations: Handi-Capable (aide aux enfants handicapés) et ARFEC (aide aux enfants atteints d’un cancer).

Flavie Capozzi Nageuse

 

Continuer la lecture

Sport

Football: une Fan Zone à Genève pour la Coupe du Monde féminine!

Publié

le

Pour la première fois à Genève et en Suisse, une Fan Zone dedié à des rencontres de la Coupe du Monde féminine sera mise sur pied. Les demi-finales et les finales seront projetées sur un écran géant situé à la Rotonde du Mont-Blanc au cœur d’un espace pouvant accueillir 1000 personnes. 

C’est une grande première à Genève et en Suisse: une Fan Zone sera ouverte début juillet lors des demi-finales et des finales de la Coupe du Monde féminine qui se joue en France. Lancé par la Ville de Genève et l’association cantonale genevoise de football, ce projet-pilote a pour but de déconstruire les stéréotypes. Les quatre dernières rencontres de la compétition seront projetées sur un écran géant situé à la Rotonde du Monde. Cette Fan Zone pourra accueillir mille personnes et elle sera ouverte : il n’y aura ni grille, ni contrôle. Une initiative très favorablement accueillie du côté de l’Association Suisse de Football. Notamment par Caroline Abbé. Ancienne capitaine de l’équipe nationale, elle est aujourd’hui chargée de la promotion du football féminin dans notre pays. Elle revient sur l’évolution de sa discipline depuis ses débuts il y a 25 ans.

Caroline Abbé Ex-capitaine de l'Equipe de Suisse

 

Par ailleurs, des stands d’information mis sur pied par l’association cantonale genevoise de football afin d’accueillir les joueuses désirant se lancer dans la pratique du ballon rond.

 

Un très beau match d’ouverture

Quant à la Coupe du Monde elle-même, elle connaît déjà un franc succès. Un million de billets a été vendu et les rencontres ont été suivies par plus de 10 millions de téléspectateurs jusqu’ici. L’ancien joueuse du FC Zurich a apprécié le niveau de jeu développé lors des premières journées de compétition, notamment lors de la partie inaugurale France – Corée du Sud (4-0) vendredi dernier 7 juin. L’occasion aussi pour la Genevoise de revenir sur les performances et l’avenir de l’Equipe de Suisse, absente lors de cette phase finale.

Caroline Abbé Ex-capitaine de l'Equipe de Suisse

Continuer la lecture

Actualité

Roland-Garros: Nadal trop fort pour Federer

Publié

le

Novak Djokovic est le favori pour se dresser face à Nadal en finale, mais Dominic Thiem ne va pas se laisser faire (©KEYSTONE/EPA/JULIEN DE ROSA)

L’impensable ne s’est pas produit vendredi à Roland-Garros. Roger Federer (no 3) a logiquement subi la loi de Rafael Nadal (no 2) en demi-finale.

Il s’est incliné 6-3 6-4 6-2 devant l’homme aux 11 titres parisiens.

Cette défaite ne saurait ternir le bilan de Roger Federer durant cette quinzaine. Forfait pour les trois précédentes éditions du tournoi parisien, le Bâlois n’avait en effet pas joué le moindre match sur cette surface pendant près de trois ans, entre le 12 mai 2016 et le 7 mai 2019.

Le Maître, dont l’objectif minimum était de se retrouver en deuxième semaine, a dépassé ses attentes avec une huitième apparition dans le dernier carré à la Porte d’Auteuil. Et il a dominé en quart de finale un Stan Wawrinka proche de son meilleur niveau, après avoir remporté ses quatre premiers matches sans lâcher le moindre set.

Mais la marche était trop haute vendredi pour Roger Federer, qui visait une 31e finale majeure. Vainqueur désormais de 117 des 119 matches qu’il a disputés sur terre battue au meilleur des cinq sets, Rafael Nadal a témoigné d’une plus grande solidité dans des conditions parfois dantesques en raison d’un vent très capricieux.

Roger Federer aurait pourtant pu faire douter Rafael Nadal dans les deux premières manches. Mais sa gestion des points importants fut catastrophique. Le Bâlois aurait ainsi pu égaliser à 3-3 dans le premier set, mais il a fini par concéder le break dans le sixième jeu. Et il aurait dû mener 5-4 dans le deuxième, lui qui a mené 40/0 sur son service à 4-4.

Trois points, quasiment identiques dans leur déroulement, symbolisent parfaitement les difficultés rencontrées par Roger Federer. Sur les trois, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem a attiré son adversaire au filet grâce à une amortie bien sentie. Et sur les trois, il a fait le mauvais choix alors qu’il avait l’occasion de mettre véritablement son adversaire sous pression.

Le premier, ce fut cette balle de 3-3 dans un premier set où Roger Federer fut rapidement mené 3-0. Le deuxième aurait pu lui permettre de mener 15/40 sur le service adverse à 4-3 en sa faveur dans la deuxième manche. Et sur le troisième, il a offert le break à Rafael Nadal à 4-4 dans le deuxième set. Un deuxième set dans lequel le Bâlois avait mené 2-0 avec un jeu de service à suivre du côté où le vent gênait le moins le serveur (à la gauche de l’arbitre)…

Rafael Nadal, qui a remporté les neuf derniers points de la deuxième manche, a fait plus facilement la différence dans l’ultime set. Il s’est emparé une première fois du service adverse dans le troisième jeu, et a enfoncé le clou en signant son sixième break de l’après-midi pour mener 4-1. En quête d’un 18e trophée majeur, le gaucher majorquin a conclu cette partie, qui n’a pas tenu ses promesses en raison du vent, après 2h25′ de jeu. Il se mesurera à Novak Djokovic (no 1) ou à Dominic Thiem (no 4) en finale.

Source: ATS

Continuer la lecture

Le Club Sport

Aviron: Sofia Meakin ravie de sa médaille en chocolat

Publié

le

Pour sa première participation à une compétition Elite, Sofia Meakin (21 ans) a fait forte impression à Lucerne en terminant quatrième aux championnats d’Europe. Elle vise un podium aux Mondiaux M23 fin juillet avec une autre Genevoise Eline Rol en deux de couple. 

La quatrième place est souvent synonyme de déception lors des grandes compétitions continentales ou planétaires. Pas pour Sofia Meakin! Elle-même surprise de ses excellentes performances sur le Rotsee lors des championnats d’Europe en skiff poids léger, elle est au contraire heureuse de sa qualification inattendue pour la finale. Elle est revenue sur sa première expérience chez les élites dans le Club Sports peu après son retour à Genève.

Sofia Meakin Quatrième aux championnats d'Europe

 

Sofia Meakin participera aux championnats du Monde des moins de 23 ans du 24 au 28 juillet à Sarasota aux Etats-Unis en compagnie d’Eline Rol. Les rameuses genevoises ambitionnent de terminer parmi les trois premières  en deux de couple poids léger.

Sofia Meakin Quatrième aux championnats d'Europe

 

 

@sebtelley

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Le foot féminin genevois espère un coup de pouce de la Coupe du monde

Publié

le

Jean-Luc Auboeuf

Coup d’envoi de la Coupe du monde féminine de football en France. Le premier match aura lieu ce vendredi au Parc des Princes à Paris. Avec les bleues qui affrontent la Corée du sud.

Jusqu’au 7 juillet la France accueille les 24 meilleures équipes de foot féminin de la planète pour cette 8ème édition. Parmi les favorites, les Américaines, les Allemandes mais aussi les Néerlandaises, championnes d’Europe en titre, qui ont  éliminé les Suissesses. Des matches qui vont être suivis à Genève par l’équipe féminine de Servette FC-Chênois, qui vient de terminer sa première saison dans l’élite du foot helvétique féminin. Une saison encourageante selon Laura Felber. Elle joue en défense-centrale.

Laura Felber

Leur entraîneur Eric Severac compte sur cette Coupe du monde française pour booster la discipline. Eric Severac.

Eric Severac Entraîneur de l'équipe féminine - Servette FC-Chênois

Le budget alloué pour gratifier les fédérations féminines a doublé par rapport à la précédente édition en 2015 au Canada. Les 24 équipes qualifiées se partageront plus de 26 millions d’euros, un montant tout de même bien moins élevé que dans le foot masculin. Le foot féminin, le parent pauvre du football ? Écoutez la réponse d’Éric Severac:

Eric Severac Entraîneur de l'équipe féminine - Servette FC-Chênois

Pour faire du foot à Genève en tant que fille, il faut une grande motivation selon l’entraîneur. Il attend une aide du Canton.

Eric Severac Entraîneur de l'équipe féminine - Servette FC-Chênois

 

 

Continuer la lecture