Rejoignez-nous

Tennis

Australie: une pluie bienfaisante

Publié

,

le

La pluie qui a fait son apparition à Melbourne est la bienvenue pour spectateurs et joueurs (© KEYSTONE Source EPA Byline ROMAN PILIPEY)

Espérée depuis de nombreux jours, la pluie a perturbé le bon déroulement de la première journée de l’Open d’Australie. Mais avec le répit qu’elle offre à ceux qui luttent contre les incendies et avec cet air à nouveau respirable dans le ciel de Melbourne qu’elle a contribué à purifier, son apparition fut presque une bénédiction.

Elle a toutefois conduit les organisateurs à bâtir, pour rattraper le temps perdu lors de cette journée initiale, un programme XXL pour mardi avec 96 rencontres au programme, dont celles de Belinda Bencic à 11h (01h en Suisse) qui sera opposée à la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova et de Stan Wawrinka qui affrontera le Bosniaque Damir Džumhur à partir de 15h locales (04h en Suisse).

Deux Suissesses éliminées

Lundi, Roger Federer s’est facilement qualifié pour le deuxième tour. Le Bâlois s’est imposé en trois sets (6-3 6-2 6-2) face à l’Américain Steve Johnson.

Journée beaucoup plus difficile en revanche pour les Suissesses avec l’élimination de Jill Teichmann face à la Russe Ekaterina Alexandrova qui l’a emporté en trois manches  (6-4 4-6 6-2). La Biennoise a dû se contenter pour la première rencontre de sa carrière à l’Open d’Australie. Notre envoyée spéciale Helen Scott Smith l’a rencontré juste après la partie.

Jil Teichmann 68e joueuse mondiale

 

Viktoria Golubic a connu un sort identique face à Lin Zhu. La Chinoise est venue à bout de la Zurichoise s’inclinant 4-6 6-1 7-6.

Viktorija Golubic en pleine action lors de la rencontre face à la China Zhu Lin (© Keystone/EPA/Francis MALASIG). 

Djokovic lâche un set

Grâce aux trois courts qui bénéficient d’un toit amovible, on a tout de même joué au tennis lundi. Ainsi, Novak Djokovic n’a pas traversé cette journée de manière aussi sereine que Roger Federer. Le n°1 mondial a vraiment dû s’employer pour battre 7-6 (7/5) 6-2 2-6 6-1 Jan-Lennard Struff (ATP 37) qui a offert une réplique de très belle qualité. Le Serbe a connu un passage à vide étonnant au troisième set. Il a, en effet, concédé à trois reprises son service pour le conclure sur deux doubles fautes.

Ce succès, le neuf-centième de sa carrière, n’a pas été aussi éclatant que celui de Roger Federer quelques heures plus tôt. Mais il est vrai que l’opposition n’était pas la même. Avant de lâcher prise dans la quatrième manche, Jan-Lennard Struff avait livré une très bonne prestation. Révélé sur le tard après avoir longtemps galéré dans la jungle des Challengers, l’Allemand était bien l’un des joueurs les plus dangereux qui pouvaient affronter une tête de série au premier tour.

Shapovalov au tapis

Cette première journée a fait une victime de marque. Avant la pluie, Denis Shapovalov a cédé en quatre sets, 6-3 6-7 6-1 7-6, devant le vainqueur du Geneva Open 2018 Márton Fucsovics (ATP 67). Presque par magie, le Hongrois a retrouvé son jeu de contre qui peut faire mal devant un Canadien dont on attendait bien davantage après son titre à Stockholm et sa finale à Paris-Bercy l’automne dernier.

Dans le simple dames, Ashleigh Barty a joué à se faire peur pendant une bonne heure face à la cent-vingtième mondiale Lesia Tsurenko. Mais après avoir perdu la première manche, l’Australienne ne devait céder que deux jeux dans une fin de match à sens unique. Titrée samedi à Adelaïde, la no 1 mondiale devra veiller à l’avenir à éviter ces sautes de concentration qu’elle peut accuser par instants.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Roland Garros : Roger Federer renonce à participer

Publié

le

Roger Federer sera à nouveau éloigné des courts durant plusieurs mois (©KEYSTONE/EPA/NIC BOTHMA).

Blessé au genou droit, le Bâlois doit faire l’impasse sur les internationaux de France ce printemps.

Roger Federer (38 ans) a subi une opération au genou droit mercredi, a-t-il indiqué sur son compte Twitter. C’est un coup dur pour le Bâlois qui a ainsi déclaré forfait pour les tournois de Dubai, Indian Wells, Bogota, Miami et Roland-Garros. Il reprendra la compétition lors de la saison sur gazon. Il devrait donc être de la partie à l’occasion du tournoi de Wimbledon.

 

Par ailleurs, Federer a indiqué avoir été gêné depuis quelque temps par ce genou. Il s’est décidé pour une arthroscopie après discussions avec son équipe. « Après l’opération, les médecins ont confirmé que c’était la meilleure chose à faire, se montrant très optimistes quant au rétablissement complet du genou en question », a-t-il encore expliqué. Il avait déjà été opéré du genou gauche voilà bientôt quatre ans…

L’actuel n°3 mondial n’a joué qu’un seul tournoi cette année : l’Open d’Australie. Il a été éliminé en demi-finale par Novak Djokovic. Cette absence de plusieurs mois va faire le reculer au classement ATP. L’an dernier, il a remporté les tournois de Dubai et de Miami, il a également atteint le dernier carré à Roland-Garros.

 

 

 

Continuer la lecture

Sport

Coupe Davis: deux Genevois avec l’Equipe de Suisse

Publié

le

Henri Laaksonen, Luca Margaroli, Sandro Ehrat, Antoine Bellier ont à nouveau été sélectionnés par le capitaine Séverin Luethi, toute à droite. Marc-Andrea Hüsler, deuxième depuis la droite, est blessé. Il sera remplacé par un autre Genevois Johan Nikles (©KEYSTONE/Peter Schneider/archives).

Le capitaine Séverin Lüthi a fait appel à Johan Nikles et Antoine Bellier pour affronter le Pérou début mars à Lima.

C’est une sélection sans surprise. L’Equipe de Suisse de Coupe Davis qui se rendra à Lima les 6 et 7 mars sera formée de Henri Laaksonen (ATP 134), Sandro Ehrat (ATP 381), Johan Nikles (ATP 475), Antoine Bellier (ATP 554) et du spécialiste du double Luca Margaroli, (ATP 141 en double). Le vainqueur de cette rencontre entre le Pérou et la sélection helvétique qui se déroulera au Club Lawn Tennis de la Exposición sur terre battue jouera pour une place dans le groupe des qualifiés en septembre.

Un retour pour Nikles et Bellier

Il s’agit d’un retour pour les deux Genevois qui n’étaient présents ni l’un, ni l’autre lors de la défaite à Bratislava (1-3) contre la Slovaquie en septembre dernier. Nikles et Bellier remontent dans le classement mondial depuis quelques mois grâce à leurs bons résultats.
Luca Margaroli, le joueur de double suisse le mieux classé, complète l’Equipe de Suisse…

 

Johan Nikles accompagnera Antoine Bellier avec l’Equipe de Suisse de Coupe Davis les 6-7 mars à Lima (©KEYSTONE/Peter Schneider/archives).

 

Côté péruvien, Juan Pablo Varillas (ATP 145) est proche du numéro un helvétique Henri Laaksonen dans la hiérarchie planétaire.
Les autres candidats à une titularisation au sein de la sélection andine occupent un rang similaire aux Helvètes dans le classement ATP. Ce sont eux-aussi des habitués de la Coupe Davis : Nicolas Alvarez (ATP 335), Jorge Panta (ATP 486) ou Mauricio Echazu (ATP 563) sont régulièrement appelés tout comme Sergio Galdos (ATP 200), un spécialiste du double expérimenté qui occupait le 80e rang au classement mondial il y a encore deux ans.

Continuer la lecture

Tennis

Fed Cup: l’Equipe de Suisse à une victoire de la phase finale

Publié

le

Victorieuse face à Gabriela Dabrowski, Belinda Bencic, de dos, reçoit les felicitations Viktorija Golubic, à gauche, Timea Bacsinszky, Jil Teichmann, au centre, au fond on reconnaît Christiane Jolissaint.(KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Jil Teichmann (WTA 68) et Belinda Bencic (WTA 5) ayant remporté leurs simples, l’Equipe de Suisse de Fed Cup mène 2-0 face au Canada, elle participera – sauf accident – au tournoi final mi-avril à Budapest.

Les Suissesses mènent (2-0) face au Canada après la première journée, grâce aux succès de Jil Teichmann et de Belinda Bencic. Elles n’ont désormais plus grand-chose à craindre d’une formation canadienne également privée de l’ex-cinquième joueuse de la planète mondial Eugénie Bouchard, qui a renoncé sur blessure (poignet) moins d’une heure avant le début de cette rencontre. La finaliste de Wimbledon 2014 a été remplacée par Gabriela Dabrowski (WTA 448). Cette dernière – qui pointe à la septième place du classement mondial de double – n’a pas gagné le moindre simple sur le circuit principal depuis mai 2017: elle  n’avait pas les moyens de gêner Belinda Bencic. Sa titularisation signifie en outre qu’il est hautement improbable que la championne de l’US Open Bianca Andreescu, à peine remise d’une blessure à un genou contractée au Masters, joue cette fin de semaine.

Dans ces conditions, la sélection du capitaine Heinz Günthardt se devait de prendre deux longueurs d’avance à l’issue de la journée de vendredi. Et elle n’a pas failli dans une Swiss Tennis Arena où quelque 1300 spectateurs avaient pris place. Titularisée pour la première fois en simple dans cette compétition, Jil Teichmann a mis son équipe sur orbite en vendant à bout de la toute jeune Leylah Annie Fernandez (WTA 185). La Biennoise s’est imposée en deux manches 7-6 (7/4) 6-4 face à la championne junior de Roland-Garros au terme d’une partie qui a duré une heure et trente deux minutes. Emilie Muhmenthaler l’a rencontrée.

Jil Teichmann 68e joueuse mondiale

 

Capitaine de la sélection à la feuille d’érable, Heidi el Tabakh, au premier plan, encourage sa plus jeune joueuse Leylah Annie Fernandez lors de sa rencontre face à Jil Teichmann (KEYSTONE/Peter Klaunzer).

 

Star de ce week-end, Belinda Bencic n’a laissé aucune chance à Gabriela Dabrowski (6-1 6-2). La Saint-Galloise l’a emporté en cinquante-six minutes pour remporter la dixième victoire de sa carrière dans un simple de Fed Cup.

Samedi, ce sont au total trois rencontres – deux simples et un double – qui figurent au menu de cette rencontre Suisse – Canada. En en gagnant une seule les Suissesses accéderont à la phase finale qui se déroulera du 14 au 19 avril à Budapest. Belinda Bencic a pour mission de donner le point de la qualification à ses couleurs lors du simple initial (le troisième du week-end) de la seconde journée (13h) face à Leylah Annie Fernandez.

 

 

Source: ats/gm/rjb/em/keystone/bb

Continuer la lecture

Actualité

WTA: Belinda Bencic dans le top 5

Publié

le

Belinda Bencic est désormais la 5e joueuse au classement mondial (©KEYSTONE/EPA/SCOTT BARBOUR)

Belinda Bencic, qui sera la tête de file de l’Equipe de Suisse face au Canada en Fedcup ce week-end, a de quoi se consoler de sa sortie prématurée au troisième tour de l’Open d’Australie.

La Saint-Galloise de 22 ans fait pour la première fois son apparition dans le top 5 mondial, selon le classement publié lundi.

Bencic (WTA 5/4675 points) est à 100 points de la quatrième, l’Ukrainienne Elina Svitolina. Le podium demeure toutefois hors de portée pour l’instant, avec l’Australienne Ashliegh Barty (8367), la Roumaine Simona Halep (6101) et la Tchèque Karolina Pliskova (5290).

Sofia Kenin, nouvelle reine de Melbourne et nouvelle venue dans la caste des lauréates en Grand Chelem, a bien évidemment effectué une percée au classement, progressant de la 15e place à la 7e.

Novak Djokovic est, lui, de retour sur le trône pour une 276e semaine. Le record de Roger Federer (310) n’est plus si loin pour le Serbe aux, désormais, 17 titres majeurs, soit trois de moins que le Bâlois (ATP 3). Rafael Nadal a lui reculé d’un rang (ATP 2). Stan Wawrinka, qui s’est hissé jusqu’en quart de finale en Australie, est passé de la 15e place mondiale à la 13e.

Continuer la lecture

Actualité

Open d’Australie: Djokovic a marqué l’Histoire

Publié

le

Novak Djokovic: l'histoire du tennis dans le viseur (©KEYSTONE/EPA/DH MR)

« J’étais tout près de perdre cette finale ! » Novak Djokovic l’avoue sans détour: sa victoire dimanche en finale de l’Open d’Australie à Melbourne n’a tenu qu’à un fil.

A un point plutôt, cette fameuse balle de break qu’il a dû écarter au troisième jeu du quatrième set. « Je l’ai sauvée sur un service-volée. J’ai posé deux volées très propres. J’ai voulu, inconsciemment peut-être, jouer ce point à pile ou face dans la mesure où suivre ma première balle au filet n’est pas dans ma nature. » Il avait opté pour le même choix sur la balle de match de Stan Wawrinka lors du quart de finale en 2014 qu’il avait… perdue.

« Ce fut l’une de mes finales les plus éprouvantes à Melbourne, poursuit-il. Je me suis senti mal sur le court. Comme si je n’avais plus aucune énergie. J’avais été confronté plus ou moins à la même situation en demi-finale contre Federer. J’en ignore les raisons. J’ai pris un temps mort médical à la fin du troisième set pour tenter, dans la mesure du possible, de trouver une parade. » Le staff médical du tournoi évoque un problème de déshydratation.

Novak Djokovic a rappelé qu’il voulait par dessus tout marquer l’histoire de son sport. « Je veux gagner le plus de tournois du Grand Chelem possible, lance-t-il. Je veux aussi battre le record de semaines comme no 1 mondial. » Un record détenu par Roger Federer avec 310 semaines qui est vraiment à sa portée alors qu’il se retrouvera lundi sur le trône pour une 276e semaine.

« Novak Djokovic est l’un des trois joueurs qui ont emmené notre sport vers les sommets, souligne pour sa part Dominic Thiem. Il y a, bien sûr, cette balle de break au quatrième set qui aurait pu modifier l’issue de cette finale. Mais je ne cultive pas d’immenses regrets ce soir. J’ai tout donné jusqu’à la dernière balle. »

« Il aurait été plus facile de gagner des titres dans une autre ère, poursuit l’Autrichien. Ce soir comme à New York pour Medvedev face à Nadal, cela s’est joué sur des détails. Comme Nadal à Flushing Meadows, Djokovic a bénéficié d’un petit peu de réussite pour gagner. » Et aussi de ce supplément d’âme qui change tout.

Continuer la lecture