Rejoignez-nous

Sport

CHI de Genève: le Suisse Edwin Smits remporte le Prix Radio Lac

Publié

,

le

Le 58e concours hippique international (CHI) de Genève a débuté ce matin (jeudi ma) à 07h30. Le premier test pour les cavaliers de saut était planifié à 10h45 avec le Prix Radio Lac et c’est un Suisse qui s’est imposé.

Edwin Smits sur Lantaro Von Hof a en effet réussi le parcours sans faute en un temps canon de 54 secondes et 5 dixièmes. Il devance de plus d’une seconde le Slovaque Bronislav Chudyba. L’Egyptien Sameh El Dahan complète le podium.

Pour le lauréat du Prix Radio Lac, le week-end ne pouvait pas mieux débuter

Edwin Smits Lauréat du Prix Radio Lac

 

Cette première épreuve servait principalement de phase d’essai pour les cavaliers sur la piste de Palexpo et le Suisse a également pour tester Lantaro Von Hof avec qui il n’a qu’un objectif : la chasse de samedi soir

Edwin Smits Lauréat du Prix Radio Lac

 

Pius Schwizer 4ème

La Suisse compte tout de même 2 autres cavaliers dans les 10 premiers de ce Prix Radio Lac, l’ancien numéro 1 mondial Pius Schwizer se classe 4e avec sa jument Chidame. Le champion suisse Bryan Balsiger termine 8e sur un hongre, Clouzot de Lassus.

Prenaient part à cette épreuve tous les membres du top 10 mondial en saut, principalement pour tester leurs chevaux sans accorder une réelle importance au classement final. Ainsi, parmi ceux qui participeront à la 18e Finale du Top 10 Rolex IJRC de vendredi soir, c’est le Suédois Henrik Von Eckermann et son hongre Que Bueno de Hus qui se classent le mieux avec une 6e place.

Les deux Suisses membres du Top 10 Steve Guerdat (25e) et Martin Fuchs (40e) terminent respectivement à la 25e et la 40e place. La Suisse compte tout de même 2 autres cavaliers dans les 10 premiers après ce Prix Radio Lac.

@SebTelley

Sport

Open d’Australie : Wawrinka s’impose grâce à son service

Publié

le

Stan Wawrinka: 4 sets pour un premier tour négocié sans grande frayeur. (©KEYSTONE/AP/MDB KAJ)

Trois Suisses se sont qualifiés pour le 2e tour de l’Open d’Australie. Stan Wawrinka a battu, en quatre sets le Bosnien Damir Dzumhur. Le Vaudois a eu besoin de près de trois heures de jeu pour s’imposer. Il rejoint Belinda Bencic, vainqueur un plus tôt de la Slovaque Anna Karolína Schmiedlová, 6-3 / 7-5.  

 

Tête de série no 15 du tableau, Stan Wawrinka s’est imposé 7-5 6-7 (4/7) 6-4 6-4 devant Damir Dzumhur (ATP 92), l’homme qui lui avait barré la route au Geneva Open au printemps dernier. Jeudi, son 32e de finale l’opposera au vainqueur de la rencontre entre le Serbe Miomir Kecmanovic (ATP 54) et l’Italien Andreas Seppi (ATP 85).

Le Vaudois a donc fêté son 200e match en Grand Chelem avec une victoire et une revanche. Il les doit en premier lieu à la qualité de son service. Auteur de 21 aces, il n’a concédé que deux balles de break au Bosnien sur ses 22 jeux de service. S’il témoigne de la même efficacité sur son engagement, il sera un homme qui sera vraiment très dur à battre à Melbourne. A condition toutefois de réduire sa marge d’erreur. Les 41 fautes directes commises lors de ce premier tour font un peu tache.

Stan Wawrinka aurait dû conclure en trois sets s’il avait pu totalement relâcher son bras à 7-5 4-3 15-40. Incapable de saisir sa chance lors de ce huitième jeu, il devait laisser filer cette deuxième manche au jeu décisif. Fort heureusement, il ne devait laisser aucune ouverture à son adversaire pour cueillir son 145e succès en Grand Chelem, presque 15 ans après son premier obtenu lors de l’édition 2005 de Roland-Garros face au double Champion olympique d’Athènes Nicolas Massu.

 

Source / ATS et Rédaction Radio Lac.

Continuer la lecture

Football

Super League : l’augmentation à douze revient sur le tapis

Publié

le

Heinrich Schifferle, président de la SFL, à gauche, et Claudius Schaefer, directeur général, à droite: les dirigeants de clubs semblent décidés à réintroduire la formule à douze clubs dans l’élite du ballon rond helvétique (KEYSTONE/Marcel Bieri).

La majorité des dirigeants des clubs de la Swiss Football League (SFL) seraient favorables à l’augmentation de la première division suisse à douze clubs.

Réunis lundi à Berne, les représentants des vingt clubs de la SFL ont discuté  de la formule de la Super League pour les prochaines années. La plupart d’entre eux semblent prêts à faire le nombre d’équipes dans l’élite helvétique de dix à douze dès la saison prochaine.

L’Ecosse pour modèle

Une étape reste à franchir toutefois avant d’entériner l’augmentation: il faudra procéder à une analyse détaillée du modèle utilisé depuis une vingtaine d’années en Ecosse ces prochaines semaines. Concrètement, ce mode de championnat prévoit que les 12 clubs de l’élite jouent 38 matches par saison. Après trente-trois journées, lorsque toutes les équipes se sont affrontées à trois reprises, les six premiers jouent cinq matches supplémentaires dans le cadre d’un tour final pour le titre, les six derniers en jouent cinq contre la relégation.

Décision mi-mars

À la mi-mars, une assemblée générale extraordinaire de la SFL décidera de cette éventuelle augmentation. Si la majorité n’est pas obtenue, la formule actuelle sera maintenue. Une augmentation du nombre de clubs dans la Swiss Football League doit également être approuvée par les autres sections de l’Association Suisse de Football (ASF), à savoir la Première Ligue et la Ligue Amateur. La nouvelle formule, si elle est acceptée, entrerait en vigueur dès la saison 21-22.

Continuer la lecture

Football

Super League : Jean-Pierre Nsame élu meilleur joueur

Publié

le

L'attaquant Jean-Pierre Nsame (au centre) a été élu meilleur joueur de Super League par ses pairs (KEYSTONE/Peter Klaunzer).

L’ancien Servettien Jean-Pierre Nsame a été élu meilleur joueur de l’année en Super League ; le jeune prodige lausannois Andi Zeqiri hérite lui du titre de meilleur joueur de Challenge League…

Actuel meilleur buteur de Super League, Jean-Pierre Nsame a été préféré au gardien international du FC Bâle Jonas Omli  et de Raphaël Nuzzolo, le maître à jouer de Neuchâtel Xamax. L’attaquant franco-camerounais de 26 ans a marqué vingt-trois buts au cours de l’année écoulée, dont quinze depuis le début de la saison en juillet dernier.

Cette consécration arrive trois ans après son titre de meilleur joueur de Challenge League lors de sa première saison saison en Suisse alors qu’il évoluait sous les couleurs du Servette FC.

Zeqiri : une consécration précoce

Andi Zeqiri (20 ans) est devenu lundi soir le plus jeune joueur auréolé du titre de meilleur joueur de Challenge League depuis l’instauration des SFL Awards nouvelle formule en 2013. L’enfant-prodige de la capitale vaudoise a crevé l’écran tant sous le maillot de l’Equipe de Suisse espoir (deux buts contre la France l’automne dernier) que sous les couleurs du Lausanne-Sport. Son entente avec Aldin Turkes, meilleur buteur avec seize réussites, a fait merveille lors de la première moitié de la saison. Zeqiri a, pour sa part, fait trembler les filets adverses à quinze reprises lors des dix-neuf derniers matches du championnat.

 

Continuer la lecture

Hockey sur glace

JOJ : la moisson de médailles helvétique se poursuit

Publié

le

La Grisonne Berenice Wicki a enlevé le bronze en half-pipe derrière la paire nippone Mitsuki Ono - Manon Kaji. (©KEYSTONE/JCB)

L’état de grâce se poursuit pour l’Equipe de Suisse aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Lausanne. Les épreuves de snowboard ont aux Helvètes de monter quatre fois sur le podium lundi. La skeleton leur a offert la cinquième médaille de la journée.

Le snowboard est un pourvoyeur de médailles pour la délégation suisse aux Jeux olympiques de la Jeunesse. A Leysin, Berenice Wicki  a apporté à la délégation suisse sa dix-huit médaille à la mi-journée. Troisième de la qualification, la Grisonne a pu conserver son rang au terme de la finale en half-pipe. Elle n’a été devancée que par les Japonaises Mitsuki Ono et Manon Kaji.

Trois autres représentants rouges à croix blanche lui ont emboîté le pas. Valerio Jud a remporté la seule médaille d’or helvétique en cross, portant ainsi à neuf le nombre de titres olympiques junior de ces Jeux lausannois. Anouk Doerig a décroché le bronze de la discipline côté féminin.  Le Zurichois Nick Pünter a complété le tableau en terminant troisième du slopestyle.

En fin d’après-midi, le Valaisan Livio Summermatter a remporté une nouvelle médaille sur la piste naturelle de Saint-Moritz en skeleton.

 

Hockey sur glace: les Suissesses battues en demi-finale

En hockey sur glace, l’Equipe de Suisse féminine s’est inclinée en demi-finales contre la Suède (0-2). Les Suissesses joueront la finale pour les troisième et quatrième pour médaille de bronze mardi (17h) à la Vaudoise Arena face à la formation de la rencontre Japon – Slovaquie.

 

 

 

Keystone/ATS/bb

Continuer la lecture

Tennis

Australie: une pluie bienfaisante

Publié

le

La pluie qui a fait son apparition à Melbourne est la bienvenue pour spectateurs et joueurs (© KEYSTONE Source EPA Byline ROMAN PILIPEY)

Espérée depuis de nombreux jours, la pluie a perturbé le bon déroulement de la première journée de l’Open d’Australie. Mais avec le répit qu’elle offre à ceux qui luttent contre les incendies et avec cet air à nouveau respirable dans le ciel de Melbourne qu’elle a contribué à purifier, son apparition fut presque une bénédiction.

Elle a toutefois conduit les organisateurs à bâtir, pour rattraper le temps perdu lors de cette journée initiale, un programme XXL pour mardi avec 96 rencontres au programme, dont celles de Belinda Bencic à 11h (01h en Suisse) qui sera opposée à la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova et de Stan Wawrinka qui affrontera le Bosniaque Damir Džumhur à partir de 15h locales (04h en Suisse).

Deux Suissesses éliminées

Lundi, Roger Federer s’est facilement qualifié pour le deuxième tour. Le Bâlois s’est imposé en trois sets (6-3 6-2 6-2) face à l’Américain Steve Johnson.

Journée beaucoup plus difficile en revanche pour les Suissesses avec l’élimination de Jill Teichmann face à la Russe Ekaterina Alexandrova qui l’a emporté en trois manches  (6-4 4-6 6-2). La Biennoise a dû se contenter pour la première rencontre de sa carrière à l’Open d’Australie. Notre envoyée spéciale Helen Scott Smith l’a rencontré juste après la partie.

Jil Teichmann 68e joueuse mondiale

 

Viktoria Golubic a connu un sort identique face à Lin Zhu. La Chinoise est venue à bout de la Zurichoise s’inclinant 4-6 6-1 7-6.

Viktorija Golubic en pleine action lors de la rencontre face à la China Zhu Lin (© Keystone/EPA/Francis MALASIG). 

Djokovic lâche un set

Grâce aux trois courts qui bénéficient d’un toit amovible, on a tout de même joué au tennis lundi. Ainsi, Novak Djokovic n’a pas traversé cette journée de manière aussi sereine que Roger Federer. Le n°1 mondial a vraiment dû s’employer pour battre 7-6 (7/5) 6-2 2-6 6-1 Jan-Lennard Struff (ATP 37) qui a offert une réplique de très belle qualité. Le Serbe a connu un passage à vide étonnant au troisième set. Il a, en effet, concédé à trois reprises son service pour le conclure sur deux doubles fautes.

Ce succès, le neuf-centième de sa carrière, n’a pas été aussi éclatant que celui de Roger Federer quelques heures plus tôt. Mais il est vrai que l’opposition n’était pas la même. Avant de lâcher prise dans la quatrième manche, Jan-Lennard Struff avait livré une très bonne prestation. Révélé sur le tard après avoir longtemps galéré dans la jungle des Challengers, l’Allemand était bien l’un des joueurs les plus dangereux qui pouvaient affronter une tête de série au premier tour.

Shapovalov au tapis

Cette première journée a fait une victime de marque. Avant la pluie, Denis Shapovalov a cédé en quatre sets, 6-3 6-7 6-1 7-6, devant le vainqueur du Geneva Open 2018 Márton Fucsovics (ATP 67). Presque par magie, le Hongrois a retrouvé son jeu de contre qui peut faire mal devant un Canadien dont on attendait bien davantage après son titre à Stockholm et sa finale à Paris-Bercy l’automne dernier.

Dans le simple dames, Ashleigh Barty a joué à se faire peur pendant une bonne heure face à la cent-vingtième mondiale Lesia Tsurenko. Mais après avoir perdu la première manche, l’Australienne ne devait céder que deux jeux dans une fin de match à sens unique. Titrée samedi à Adelaïde, la no 1 mondiale devra veiller à l’avenir à éviter ces sautes de concentration qu’elle peut accuser par instants.

Continuer la lecture