Rejoignez-nous

Sport

CHI de Genève: Steve Guerdat remporte la 18e finale du Top 10 Rolex IJRC

Publié

,

le

Steve Guerdat lors de son arrivée sur la piste genevoise après la victoire

Une première manche sans prendre trop de risque, un deuxième parcours de feu. C’est ce qui a permis à Steve Guerdat de remporter sur Alamo, sa deuxième victoire leur de la finale du Top 10 Rolex IJRC après son succès en 2010, alors sur Jalisca Solier.

Seul cavalier à avoir bouclé la deuxième manche en moins de 40 secondes, Steve Guerdat a dû attendre le passage de 5 cavaliers avant d’être sacré vainqueur. Un laps de temps qui a semblé interminable pour le Jurassien.

Steve Guerdat Vainqueur du Top 10 Rolex

(Alban, cité par Steve Guerdat, n’est autre qu’Alban Poudret, directeur sportif du CHI)

Cette victoire, Steve Guerdat la doit à Alamo, sa monture qui a réalisé deux manches parfaites, un choix de cheval opéré il y a quelques semaines déjà.

Steve Guerdat Vainqueur du Top 10 Rolex

 

« Alamo en a sous la caisse »

La deuxième manche du Suisse fut tout simplement canon, Steve Guerdat a reveillé le public de Palexpo lors d’un sprint incroyable entre les obstacles 9 et 11. Une prestation encore une fois due à Alamo.

Steve Guerdat Vainqueur du Top 10 Rolex

 

C’est la deuxième fois que Steve Guerdat remporte la prestigieuse finale après celle de 2010. Huit ans qui séparent les deux titres, que le Suisse refuse de comparer

Steve Guerdat Vainqueur du Top 10 Rolex

 

« Dimanche va pas être tranquille du tout »

Si Steve Guerdat devait résumer sa performance avec un seul mot, il utiliserait le terme « bonheur ». Non seulement pour lui mais aussi pour toute son équipe.

Steve Guerdat Vainqueur du Top 10 Rolex

 

L’objectif avoué de Steve Guerdat pour ce 58e Concours hippique international de Genève est le Grand Prix Rolex de dimanche. Et ce n’est parce qu’il est victorieux en ce vendredi que dimanche sera plus aisé pour lui.

Steve Guerdat Vainqueur du Top 10 Rolex

 

En bonus, l’ambiance dans Palexpo lors de l’annonce du vainqueur:

Le public de Palexpo Au 58e CHI de Genève

 

Revoir la deuxième manche de Steve Guerdat (en opaque):

En superposition avec son dauphin Henrik Von Eckermann

 

@SebTelley

Football

Fatigué par l’Europa League, Servette perd à Lausanne

Publié

le

L'attaquant lausannois Aldin Turkes, en blanc, ouvre le score. Les Servettiens Miroslav Stevanovic et Anthony Sauthier, à terre, sont impuissants (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

N’ayant pas totalement récupéré de leur match d’Europa League, les Servettiens tardent à entrer dans le match et se retirent battus de leur duel face au Lausanne-Sport (1-2) dimanche à la Pontaise. Malgré cela, la pression qu’ils ont exercée fin de match aurait pu leur permettre d’arracher un résultat nul.

Une fin de match épique n’a pas suffi pour permettre à Servette d’obtenir son premier résultat positif de la saison en championnat. La pression exercée dans le dernier quart du match a débouché sur un penalty transformé par Grejohn Kyei et sur quelques situations chaudes devant les buts défendus par le portier Mory Diaw. Cependant, les néo-promus lausannois avaient déjà pris deux longueurs d’avance à l’heure de jeu grâce à des réussites d’Aldin Turkes et de Christian Schneuwly.
En manque de compétition jeudi soir face au Stade de Reims (0-1), les joueurs d’Alain Geiger ont souffert cette fois d’un temps de récupération insuffisant.
Ce faisant, ils ne sont jamais vraiment entrés dans le match. Conséquence : ils ont été dominés par les néo-promus durant la plus grande partie du match.
La pression exercée en fin de partie est intervenue trop tard pour remettre en question le résultat.
Ce résultat est néanmoins logique selon Jeremy Frick. Le gardien servettien relève avant tout le mérite de ses adversaires.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

Cependant, selon le portier grenat, la fatigue n’est pas vraiment une excuse, sachant que la saison vient à peine de débuter.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

En revanche, il admet que la défaite face au Stade de Reims et partant, l’élimination de l’Europa League a vraiment été digérée.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

 

 

 

Continuer la lecture

Football

Les Servettiens se remobilisent pour le championnat

Publié

le

Eliminés de la Coupe d'Europe League par le Stade de Reims jeudi soir, Steve Rouiller et les Servettiens sont à présent focalisés sur le championnat de Suisse de Super League (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Eliminé par le Stade de Reims au deuxième tour de l’Europe League, Servette se focalise sur le championnat du debute ce week-end. Les joueurs d’Alain Geiger seront en déplacement à Lausanne dimanche (16h).

Pas le temps de ressasser des regrets pour Servette. Si l’élimination face au Stade de Reims en Europa League a fait mal ; les « grenats » doivent immédiatement se remobiliser pour la reprise du championnat. Car un autre match intense les attend. Ils se déplacent dimanche à la Pontaise pour y affronter le Lausanne-Sport.
Reste à savoir si les deux jours qu’ils auront eu à disposition pour récupérer de leurs efforts suffiront.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Côté transferts, peu de mouvement à signaler dans le contingent « grenat ». Si les défenseurs Dennis Iapichino (FC Sion), Christopher Routis (Stade Lausanne) et Gonçalves (Winterthour) sont partis, les arrières latéraux Moussa Diallo et Arial Mendy sont arrivés, alors que le demi offensif Alexis Antunes est de retour de prêt (FC Chiasso).  Dès lors, une question se pose: est-ce que Servette est suffisamment bien armé pour le championnat ?

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Place donc au derby lémanique dimanche face au Lausanne-Sport. Que faudra-t-il corriger par rapport au match perdu contre le Stade de Reims jeudi soir ?
Steve Rouiller, le défenseur central valaisan de Servette répond…

Steve Rouiller Défenseur central du Servette FC

 

Ce choc entre le Lausanne-Sport et le  Servette FC se joue dimanche (16h) au Stade de la Pontaise.

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette piégé par le Stade de Reims

Publié

le

A l'origine de l'ouverture du score, l'ancien Servetten Dereck Kutesa - ici opposé à Kastriot Imëri - a causé de nombreux problèmes à son ancienne équipe (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les « Men In Black » d’Alain Geiger s’inclinent par la marge la plus étroite face aux Remois (0-1). Mené au score suite à un but concédé sur une action de rupture en tout de but de match, ils n’ont jamais été en mesure d’inverser le cours des événements.

L’ex-attaquant grenat Dereck Kutesa a fait très mal à ses anciens coéquipiers, offrant notamment l’ouverture du score sur un plateau à Valon Berisha après trois minutes de jeu seulement. Tombé très tôt, ce but a conditionné tout le déroulement du match. Menés à la marque, les Servettiens ont multiplié les initiatives offensives, mais ils ont buté sur une défense ultra-regroupée, payant au prix fort leur manque de compétition.

A.Geiger : « on aurait pu jouer trois semaines sans marquer! »

Au terme de la partie, le coach grenat Alain Geiger était extrêmement déçu, ce qui ne l’a pas empêché de faire preuve d’une grande lucidité au moment de l’analyse.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

S. Rouiller : « on n’a pas démérité »

Malgré une déception immense, le défenseur central Steve Rouiller tire un bilan positif de cette campagne européenne malgré tout.

Steve Rouiller Défenseur central du Servette FC

 

Prochaine échéance pour Servette : ce sera à l’occasion de la reprise du championnat de Suisse de Super League pour une confrontation face au Lausanne-Sport dimanche après-midi au Stade de la Pontaise !

Continuer la lecture

Football

Servette défie le Stade de Reims dans le match des ex

Publié

le

Contrairement aux apparences, l'entraîneur grenat Alain Geiger n'a pas peur du Stade de Reims. Bien au contraire, il se réjouit de voir ses joueurs affronteront les sixièmes de Ligue 1 la saison dernière (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Quatrième de Super League la saison dernière, les Servettiens défient les sixièmes de Ligue 1 jeudi soir (20h45) à la Praille. Le vainqueur de cet unique duel affrontera celui de Hibernians/Videoton une semaine plus tard (le 24 septembre) à Malte ou en Hongrie. Mais ce match sera aussi celui des anciens qui se retrouvent dans le camp d’en face.

Deux joueurs, deux attaquants vont se croiser jeudi dans l’enceinte de la Praille. Chacun d’eux est passé par le centre de formation de son adversaire du jour. Servettien jusqu’il y a cinq ans ou presque, Dereck Kutesa retrouve un club à un tout autre niveau qu’il l’avait laissé.

Dereck Kutesa Attaquant du Stade de Reims

 

Parti depuis bientôt cinq ans (01.01.16), il ne connaît, en revanche, plus vraiment le jeu de son ancienne équipe…

Dereck Kutesa Attaquant du Stade de Reims

 

Formé à Servette, l’attaquant genevois Dereck Kutesa a rejoint le Stade de Reims voilà un an (© KEYSTONE/Martial Trezzini)

 

Formé à Servette, Dereck Kutesa est passé par Bâle, Saint-Gall et Lucerne, avant de poser ses valises à Reims. L’attaquant genevois est donc bien placé pour parler de la différence entre la Super League et la Ligue qu’il a découverte, il y a à peine plus d’un an…

Dereck Kutesa Attaquant du Stade de Reims

 

Au contraire de son jeune adversaire, Grejohn Kyei qui a fait toutes ses classes au Stade de Reims, a gardé des liens avec l’équipe actuelle.

Grejohn Kyei Attaquant du Servette FC

 

De ce fait, le numéro 25 servettien connaît bien la maison et l’entraîneur David Guion. La tactique de son ancienne équipe ne devrait pas avoir de secret pour lui…

Grejohn Kyei Attaquant du Servette FC

 

Grejohn Kyei a gardé beaucoup de contacts au sein de son ancien club, dont il connaît également très bien l’entraîneur David Guion (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

 

Sachez encore que le vainqueur de cette confrontation se rendra à Malte (pour y affronter Hibernians Paola) ou en Hongrie (pour se frotter à Videoton, finaliste de la Coupe de l’UEFA en 1985, rebaptisé depuis peu MOL Fehérvár FC).

Ce match se jouera une semaine plus tard lors du troisième tour à l’occasion du troisième tour de cette confrontation.

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

C’est officiel, Joël Vermin sera bien genevois!

Publié

le

Photo: ©KEYSTONE/Martial Trezzini

Le Genève-Servette Hockey Club a confirmé ce matin l’échange de joueurs avec le Lausanne HC.

L’ailier international Joël Vermin rejoint les grenat, tandis que Tim Bozon et Petr Cajka font le chemin inverse vers Malley. A 28 ans, Joël Vermin a paraphé un contrat de 2 saisons, jusqu’à la fin 2021-2022.  

Est-ce que Genève-Servette avait besoin d’un joueur au profil de Joël Vermin ou est-ce que c’était surtout une question d’opportunité? La réponse Marc Gautschi, le directeur sportif du GSHC.

Marc Gautschi Directeur sportif GSHC

Certains regrettent toutefois de voir partir Petr Cajka, un jeune à fort potentiel…

Marc Gautschi Directeur sportif GSHC

Un échange qui a beaucoup fait parler, notamment en raison de querelles internes opposant le désormais ex-Lions et un coéquipier lausannois. Marc Gautschi, lui, ne tient compte que des aspects sportifs. 

Marc Gautschi Directeur sportif GSHC

Le GSHC précise que « le budget sportif inchangé suite à ces échanges, par rapport aux limites que la direction s’était fixée en cette période sanitaire difficile ».

Continuer la lecture