Rejoignez-nous

Actualité

Sommet Biden-Poutine: les préparatifs se concentrent sur le Parc La Grange

Publié

,

le

Photo Archives KEYSTONE/Martial Trezzini

Les préparatifs du sommet entre le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine le 16 juin se concentrent sur le Parc La Grange à Genève. Les activités se multiplient sur et près du site

Dès mercredi dernier, plusieurs sources fiables avaient pointé à Keystone-ATS la zone du Parc des Eaux-Vives et du Parc La Grange comme zone d'accueil de la réunion entre les deux chefs d'Etat, une indication relayée ensuite par plusieurs médias. La mission américaine auprès de l'ONU à Genève ne faisait alors aucun commentaire.

Certaines sources appelaient même à une certaine prudence, tant la situation pouvait encore changer en raison des défis sécuritaires. Des visites étaient encore prévues ces derniers jours, mais les indices se sont multipliés.

Des membres de certaines missions ont été observés en fin de semaine dernière sur le site, des travaux ont été identifiés et l'annonce d'un décalage d'une exposition au Parc La Grange est venue étayer ce scénario. Ces indications convergentes se sont encore précisées lundi avec une déclaration de la Ville de Genève sur les réseaux sociaux, selon laquelle le parc serait fermé dès ce mardi et jusqu'au 18 juin.

Mardi, la police cantonale a officiellement invité les journalistes à une conférence de presse vendredi sur ce site pour aborder le dispositif sécuritaire. Depuis le début de semaine, des membres des forces de l'ordre ont encore été observés sur place. Outre la Villa La Grange, l'hôtel du Parc des Eaux-Vives devrait également être utilisé.

Des centaines de membres des forces de sécurité devraient être activés pour sécuriser la zone et les différents hôtels dans lesquels les deux délégations, attendues en nombre, vont séjourner. La rencontre entre le chef d'Etat américain et son homologue russe sera la première entre eux depuis l'arrivée de M. Biden à la présidence.

Avec ATS Keystone

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Malgré des ventes en baisse, Holcim a soigné sa rentabilité en 2023

Publié

le

Le géant des matériaux de construction, qui a souffert de la cession de ses activités dans le ciment en Inde et au Brésil, a dégagé un résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) récurrent record de 4,76 milliards de francs, à la faveur d'une infime hausse de 0,2%. (KEYSTONE/G. Bally) (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le géant des matériaux de construction Holcim, qui a souffert de la cession de ses activités dans le ciment en Inde et au Brésil, a dégagé un résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) récurrent record de 4,76 milliards de francs, en hausse de 0,2%.

Le chiffre d'affaires net s'est contracté de 7,5% sur un an à 27,09 milliards de francs, a précisé mercredi Holcim. Outre les cessions, la recul s'explique aussi par la vigueur du franc. A taux de change et périmètre de consolidation comparables, les revenus ont présenté une croissance de 6,1%.

Le bénéfice net s'est lui contracté de 7,5% à 3,06 milliards de francs. En 2022, Holcim avait bénéficié d'un gain exceptionnel de 1,5 milliard à la faveur de la vente de ses activités dans le ciment en Inde. Alors que l'Ebit récurrent, indicateur de référence utilisé par le géant basé à Zoug qui ne tient pas compte d'éléments uniques tels que les charges de restructuration ni les dépréciations d'actifs, a augmenté marginalement, la marge correspondante est passée de 16,3% à 17,8% sur l'exercice sous revue.

Les actionnaires bénéficieront du solide résultat, le conseil d'administration leur proposant à la prochaine assemblée générale le versement d'un dividende réhaussé de 30 centimes à 2,80 francs par action. Le groupe de Suisse centrale entend aussi lancer cette année un nouveau programme de rachat d'actions à hauteur de 1 milliard de francs.

La performance s'est révélée supérieure aux attentes des analystes. Sondés par l'agence AWP, les experts avaient en moyenne anticipé un chiffre d'affaires net de 26,98 milliards de francs, un Ebit récurrent de 4,72 milliards, la marge correspondante devant s'établir à 17,5%, ainsi qu'un dividende de 2,66 francs par action.

Evoquant l'exercice en cours, Holcim se veut optimiste, tablant sur de nouveaux progrès. Le chiffre d'affaires devrait présenter une croissance organique supérieure à 4%. De nouvelles acquisitions devraient quant à elles contribuer à une hausse supplémentaire de plus de 2%. L'EBIT récurrent sur une base comparable devrait en parallèle augmenter plus que proportionnellement et la marge afférente grimper à 18%. Les liquidités disponibles devraient elles dépasser les 3 milliards de francs.

Fin janvier, Holcim avait annoncé à la surprise générale l'autonomisation l'an prochain de ses activités nord-américaines et leur introduction en Bourse. Les programmes d'investissement de plusieurs milliards de dollars du gouvernement américain sont à l'origine de cette décision: "Ils entraîneront des dépenses sans précédent pour l'industrie du bâtiment au cours des huit à dix prochaines années", avait alors déclaré Jan Jenisch, président du conseil d'administration de Holcim. Selon lui, la scission est nécessaire pour exploiter pleinement le potentiel et prendre son envol.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Swisscom s'offre Vodafone Italia

Publié

le

Alerte Info (© )

Swisscom poursuit son expansion en Italie avec le rachat prévu pour 8 milliards d'euros de l'opérateur mobile Vodafone Italia. L'opération doit catapulter le géant bleu helvétique au rang de deuxième plus gros opérateur de télécommunications du Bel Paese.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : awp / ats

Continuer la lecture

Suisse

Une entreprise suisse sur trois admet des pots-de-vin à l'étranger

Publié

le

Selon une enquête mandatée par Transparency International Suisse, plus de la moitié des entreprises helvétiques sont confrontées à des demandes de pots-de-vin dans le cadre de leur activité à l'étranger (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

La corruption reste très répandue dans les affaires à l'étranger. Une entreprise helvétique sur trois actives à l'international admet avoir versé des pots-de-vin dans d'autres pays, selon une enquête publiés par Transparency International Suisse.

Malgré le renforcement des mesures anti-corruption, la pratique illicite des versements informels ou des "cadeaux" est toujours aussi courante dans les activités à l'étranger, observe mercredi l'ONG. La corruption semble même en hausse, selon l'étude mandatée auprès de la HES des Grisons.

L'enquête en ligne menée auprès de 539 entreprises helvétiques de toutes tailles et de tous les secteurs actives à l'étranger montre que 52% d'entre elles sont confrontées à des demandes de paiements informels, qui sont "attendus" de leur part. Et parmi celles-ci, 63% avouent effectuer de tels versements.

Les PME sont tout aussi touchées que les multinationales. En moyenne, les entreprises consacrent 5,6% du chiffre d'affaires réalisé dans le pays concerné aux versements sous le manteau.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Quarts de finale de la Coupe: Delémont attend Servette

Publié

le

René Weiler ne prendra pas à la légère le déplacement à Delémont (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les quarts de finale de la Coupe de Suisse débutent ce soir avec trois matches. Le plus attendu opposera dès 20h15 à la Blancherie les SR Delémont à Servette.

Les Jurassiens, qui évoluent en Promotion League, rêvent d'un nouvel exploit après avoir sorti successivement deux clubs de Super League lors des tours précédents, en l'occurrence Saint-Gall (2-1) et Lucerne (1-0). Mais avec Servette, ils auront face à eux un adversaire d'un autre calibre.

Les Genevois sont en train de réussir une très belle saison. Ils sont encore engagés sur les trois tableaux puisqu'ils ont encore des ambitions en championnat - ils sont deuxièmes à quatre points des Young Boys - et en Conference League, avec un double duel à venir en 8es de finale contre Viktoria Plzen.

Même le départ à Union Berlin lors du mercato du buteur Chris Bédia et l'incroyable bourde administrative qui prive l'équipe de trois des recrues hivernales ne semble pas avoir perturbé outre mesure l'équipe de René Weiler. La Coupe de Suisse peut lui permettre de remporter un trophée attendu depuis 2001.

Les autres rencontres de la soirée mettront aux prises des formations appartenant à l'élite. A 20h30, Bâle accueillera Lugano alors que le FC Zurich recevra Winterthour.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Genève ne cherche pas d'excuses dans la défaite

Publié

le

Jan Cadieux pense déjà au prochain match contre Ambri (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Genève a certainement laissé filer sa dernière chance de figurer dans le top 6 de National League en s'inclinant 4-0 à Lausanne. Mais Jan Cadieux ne cherche pas d'excuses.

On peut évoquer la fatigue et l'accumulation des matches (3 lors des 4 derniers jours) ou encore parler de la blessure de Teemu Hartikainen à la 16e minute qui a un peu déréglé l'équipe. Mais lorsque le coach genevois Jan Cadieux se présente devant la presse, pas question de se plaindre ou d'accuser qui que ce soit.

"Il nous a manqué un peu de jus, mais ce n'est pas une excuse. Et à la fin cette humilité quand tu sais que ce n'est pas ta soirée et que tu ne te découvres pas. On a une chance de revenir dans le match lorsque Filppula a ce face-à-face en tout début de troisième période. Et derrière on laisse trop d'espaces."

Arnaud Jacquemet va dans le même sens que son entraîneur: "Je pense que notre premier tiers était bon voire très bon sur la route. Dès le début du deuxième tiers, j'ai trouvé que l'on manquait d'énergie. C'est à ce moment-là qu'on aurait dû jouer plus simple, mais on a perdu trop de pucks et les deux premiers goals arrivent sur des pertes de puck en zone neutre. C'est un peu le résumé de notre saison."

Le défenseur valaisan du GSHC ne veut pas mettre le doigt sur le calendrier très chargé: "On n'a pas assez créé ce soir pour mériter mieux. On connaissait notre programme avant, on ne découvre rien. C'est la même chose qu'en play-off."

Duel décisif jeudi contre Ambri

La suite du programme pour les Aigles, c'est la réception d'Ambri jeudi soir. Une façon d'oublier rapidement cette défaite pour se concentrer sur un match terriblement important puisque les Léventins sont 9es à trois points des Genevois. "La clef c'est de gagner le prochain match, explique Jan Cadieux. Demain, cela sera plutôt une journée de traitements. On donne le choix aux joueurs de venir ou pas à la patinoire."

Quant à Teemu Hartikainen, on ne sait pas s'il sera en mesure de tenir sa place après la blessure dont il a été victime à la 16e minute lorsque le patin de Christian Djoos l'a coupé sur le côté du visage. "Il est clair que quand tu vois la coupure et la quantité de sang perdue, cela fait toujours froid dans le dos, commente le coach grenat. La coupure est plus grave que prévue, mais on a pu lui parler avant qu'il parte à l'hôpital. Il a eu peur parce qu'il sentait et voyait beaucoup de sang, mais il ne savait pas d'où ça venait."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture