Rejoignez-nous

Actualité

Recul du recours à l’aide sociale en Suisse en 2018

Publié

,

le

En comparaison annuelle, le risque de dépendance à l'aide sociale a le plus baissé chez les personnes de 18 à 35 ans et chez les ressortissants étrangers (archives). (©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

En 2018, 272’700 personnes ont reçu une prestation de l’aide sociale économique en Suisse, contre un peu plus de 278’000 l’année précédente. C’est la première fois depuis 2008 que l’on observe un recul du nombre de personnes soutenues, mais aussi du taux.

Le taux d’aide sociale en Suisse, soit le nombre de bénéficiaires par rapport à la population résidente du pays, s’est en effet établi à 3,2%, contre 3,3% en 2017, indique lundi l’Office fédéral de la statistique (OFS). Un recul a aussi été recensé au niveau des cantons.

La moitié d’entre eux a en effet enregistré une baisse du taux d’aide sociale. Seulement trois (Jura, Valais et Glaris) ont vu ce taux augmenter légèrement. Les cantons urbains ont toujours des taux supérieurs à la moyenne par rapport aux cantons ruraux.

Le risque de dépendance est supérieur à la moyenne nationale chez les mineurs, les personnes divorcées et celles de nationalité étrangère. Le taux d’aide sociale de ces catégories se monte respectivement à 5,2%, 5,5% et 6,1%.

En comparaison annuelle, le risque de dépendance à l’aide sociale a le plus baissé chez les personnes de 18 à 35 ans et chez les ressortissants étrangers, constate l’OFS.

Plus d’un quart des dossiers clos

En 2017, 49’300 dossiers d’aide sociale sur les 175’200 pour lesquels une prestation a été perçue pendant l’année ont pu être clôturés. Le taux de sortie de l’aide sociale s’est donc établi à 28,1% au niveau national. En ne considérant que les dossiers clos suite à la reprise d’une activité ou à l’amélioration de la situation d’activité, le taux de sortie atteint 7,8%.

Selon la composition des dossiers, des écarts importants peuvent être constatés entre les taux de sortie grâce à l’amélioration de la situation d’activité. Les couples ayant un enfant (12,9%) ou deux enfants (13,1%) sont les plus à même de sortir de l’aide sociale, deux personnes adultes pouvant potentiellement réaliser un revenu professionnel.

Les personnes vivant seules (6,4%) et les familles monoparentales (7,4%) présentent des taux plus faibles. La tranche d’âge des 26 à 35 est la plus à même de sortir de l’aide sociale, avec un taux de 10,6%, contre 3,7% chez les 56 à 64 ans. Ces derniers ont en effet de moins bonnes chances sur le marché du travail.

Sans formation professionnelle, le taux de sortie est de 5,4%. Il augmente à 9,7% avec un diplôme du degré secondaire II et à 11,1% avec un diplôme d’une haute école.

Baisse des demandes d’asile

Le nombre total de bénéficiaires (aide sociale économique et aide sociale dans le domaine de l’asile et des réfugiés) a baissé entre 2016 et 2018, passant de 342’700 à 337’500. Le nombre de prestataires dans le domaine de l’asile est passé de 35’800 en 2016 à 18’200 en 2018, une évolution liée à la baisse des nouvelles demandes d’asile.

En revanche, le nombre de bénéficiaires de l’aide sociale vivant en Suisse en tant que réfugiés ayant obtenu l’asile a augmenté de 21’900 personnes en 2016 à 31’900 en 2018. Pour les personnes admises à titre provisoire, ce chiffre est passé de 22’800 à 31’800.

Les ressortissants suisses ou les étrangers disposant d’un titre de séjour représentent près des trois quarts des bénéficiaires. Le dernier quart est composé de personnes relevant du domaine de l’asile ou des réfugiés.

Le défi de l’intégration

Le taux d’aide sociale des personnes relevant du domaine de l’asile atteignait 89.6% en 2018 (contre 90,4% en 2017) et celui des réfugiés 85,1% (contre 86,3% en 2017). Parmi les réfugiés percevant une prestation de l’aide sociale, 23% exercent une activité professionnelle, 16,9% suivent une formation et 5,2% prennent part à un programme d’insertion professionnelle ou d’occupation.

Ces taux élevés reflètent le cadre légal et soulignent l’ampleur des défis de l’intégration professionnelle des réfugiés et des personnes admises à titre provisoire, note l’OFS. L’acquisition de connaissances linguistiques, les qualifications professionnelles, un bon état de santé et une intégration sociale et culturelle minimale sont souvent des conditions préalables à une sortie de l’aide sociale.

Source: KEYSTONE-ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Genève fesse Fribourg, Lausanne impuissant

Publié

le

Eric Fehr égalise pour Genève (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Genève a réussi à s’imposer à Fribourg à l’occasion de l’acte III des quarts de finale de National League. Un succès 8-3 qui ne souffre aucune discussion.

Reto Berra est sans aucun doute l’un des meilleurs gardiens du pays et si Fribourg a pu terminer au troisième rang de la saison régulière, c’est aussi parce que le Zurichois a multiplié les parades qui ont valu de précieux points aux Dragons. Mais à la 21e, le portier de Bülach a eu un blanc. Et les Genevois, opportunistes en diable ont pu en profiter pour inscrire le 1-2 par Berthon.

Et on a le sentiment que cette réussite du Tricolore à licence suisse a déréglé les Fribourgeois. Sans couler, les joueurs de Christian Dubé ont gentiment glissé dans les abysses, incapables de relever la tête. Et quand en plus Tyler Moy se mue en buteur patenté, difficile d’espérer une autre issue que cette fessée.

On avait vu Gottéron se faire battre à deux reprises 6-1 par Lausanne, mais les Dragons avaient su resserrer les boulons depuis ces défaites du mois de novembre. Au troisième tiers, les joueurs de la BCF Arena ont lâché l’affaire et Genève s’est régalé avec trois buts en 53 secondes, dont deux en power-play. Tyler Moy a pu compléter son triplé pour un succès large qui ne correspond pourtant qu’à un point.

LHC bute sur Waeber

Gros sentiment d’impuissance à Malley avec la défaite du LHC 3-0. Sans leur top scorer Denis Malgin, commotionné jeudi soir après une charge de Christian Marti, les Lausannois savaient qu’ils allaient devoir fournir un effort supplémentaire en l’absence du génial Soleurois. L’attaquant des Toronto Maple Leafs pourrait revenir lundi pour le duel numéro 4 à Zurich qui mène 2-1 dans la série.

Malgré une débauche d’énergie de la part de toute l’équipe, Zurich est parvenu à repartir de la capitale olympique avec la victoire. Et c’est une nouvelle fois l’indiscipline qui a fait des misères aux Vaudois. Alors que Grossmann était déjà sur le banc des pénalités, Floran Douay a écopé de deux minutes de punition et Lasch a mis six secondes pour battre Tobias Stephan (15e).

Les Lausannois ont dans l’ensemble dominé cette rencontre, mais ils n’ont jamais pu prendre en défaut la vigilance de Ludovic Waeber qui signe son deuxième blanchissage consécutif. Parfois un rien chanceux, le dernier rempart du « Z » a surtout su rester calme en toutes circonstances dans une vraie partie de play-off. Dans le camp vaudois, on doit maintenant absolument aller en gagner une au Hallenstadion. Et espérer les retours de Malgin et Bozon.

Zoug oui, Lugano non

Secoué 6-2 lors du deuxième match, Zoug s’est repris en dominant Berne 3-0. Moins à son affaire jeudi, Leonardo Genoni a répondu de la plus belle des manières et prouvé si besoin était qu’il reste l’un des meilleurs cerbères du pays. Zoug mène donc désormais 2-1 dans la série.

Dans le dernier match de la soirée, il a fallu aller en prolongation pour décider du vainqueur entre Lugano et Rapperswil. Et de manière assez incroyable, c’est le 10e de la saison régulière qui a pris le meilleur sur le 2e. Une victoire 3-2 avec un but gagnant signé Sandro Forrer à la 78e sur un jeu préparé à la suite d’un engagement. Et voilà les St-Gallois en avance 2-1 dans la série.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage du Swiss Loto, le jackpot sera de 4,7 millions de francs (image d'illustration). (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Personne n’a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 7, 9, 18, 36, 40 et 41. Le numéro chance était le 2, le rePLAY le 4 et le Joker le 599159.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 4,7 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

La fête fédérale de hornuss n’aura pas lieu

Publié

le

La fête fédérale de hornuss aurait dû se tenir fin août dans le canton de Berne (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

La 39e fête fédérale de hornuss n’aura pas lieu. Les risques financiers et les obligations vis-à-vis des partenaires, des sponsors et des bénévoles ne pouvaient plus être calculés, ont annoncé samedi le comité d’organisation et la fédération suisse de hornuss.

La manifestation aurait dû avoir lieu du 20 au 29 août à Thörigen/Bleienbach (BE). Même en réduisant la voilure et en se limitant strictement au programme sportif, il fallait compter avec un millier de personnes par jour, mais on ignore quand le Conseil fédéral autorisera une telle ouverture, ont précisé les organisateurs.

La fête fédérale a lieu tous les trois ans. La prochaine édition est prévue en 2024 à Höchstetten (BE).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Retard de livraison de vaccins: Berne tire sur l’OFSP

Publié

le

Le canton de Berne veut que la responsabilité des livraisons de vaccin soit retirée à l'OFSP et confiée à des professionnels de l'économie. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Le conseiller d’Etat bernois Pierre Alain Schnegg est fâché: il dénonce un nouveau retard de livraison de vaccins de Moderna. « Le Conseil fédéral doit retirer ce dossier à l’OFSP pour le confier à des pros de l’industrie ». Pour l’OFSP, des solutions existent.

Dans un tweet publié samedi, M. Schnegg rappelle que la Confédération a demandé jeudi aux 26 cantons d’augmenter la cadence de la vaccination. « Et vendredi on les informe que la livraison ne se fait pas ».

Selon le communiqué de la direction de la santé du canton de Berne de samedi, la Confédération a informé vendredi soir que seule une petite partie de l’importante livraison de vaccins Moderna lui était parvenue. Et d’ajouter: « le canton de Berne est très déçu que la promesse de livraison n’ait pas été tenue ».

Centaines de milliers de doses

Interrogé par Keystone-ATS, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) confirme que la Suisse n’a reçu que 70’000 doses de vaccin, les 280’000 doses restantes devant lui parvenir la semaine prochaine. Il reconnaît que ce nouveau retard est « agaçant » et qu’il affecte la stratégie de la vaccination de la Confédération.

L’OFSP assure être immédiatement intervenu auprès de Moderna pour qu’au moins une partie de la livraison lui parvienne. Il cherche avec les cantons des solutions pour éviter que les rendez-vous fixés ne doivent être reportés.

L’office fédéral souligne que des centaines de milliers de doses non utilisées se trouvent encore en Suisse et que le canton de Berne a lui aussi des réserves. En outre, selon les recommandations de la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV), la seconde dose peut être administrée jusqu’à huit semaines après la première.

L’important, c’est que les doses soient rapidement administrées, souligne-t-il. Et d’avertir qu’il faudra encore compter avec de telles fluctuations à l’avenir, tout en précisant que les délais de livraison exacts sont indépendants de sa volonté.

Calendrier à adapter

Le canton de Berne demande à la Confédération de réorganiser ses ressources en personnel et de transférer aux spécialistes des milieux économiques la responsabilité du programme de livraison afin d’en garantir une gestion professionnelle à la place de l’OFSP.

Ce retard intervient un jour après une rencontre des directeurs cantonaux de la santé avec le conseiller fédéral Alain Berset et l’OFSP. A cette occasion, il avait été instamment demandé aux cantons de ne plus garder la seconde dose en réserve, écrit le canton dans son communiqué.

Et de poursuivre: le canton de Berne sera néanmoins en mesure de respecter la semaine prochaine tous les rendez-vous de vaccination prévus. Il continuera de développer ses capacités de vaccination, mais adaptera son calendrier à partir du 26 avril aux nouvelles circonstances.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les CFF biffent 130 à 150 emplois temporaires

Publié

le

Les CFF veulent confier les travaux de nettoyage au personnel maison dans les gares les plus fréquentées (archives). (© KEYSTONE/Ti-Press/PABLO GIANINAZZI)

Les CFF vont supprimer 130 à 150 emplois temporaires de nettoyage. Ils vont créer dans ce secteur 30 à 50 postes pour leurs employés. Ils entendent utiliser leur propre personnel dans les gares les plus fréquentées.

Le projet de réorganisation en cours doit être réalisé entre mi-2022 et fin 2023, a indiqué samedi un porte-parole des CFF à Keystone-ATS, confirmant une information de la Schweiz am Wochende. Tous les employés internes conservent leurs places et aucun emploi n’est supprimé.

Le personnel des CFF s’occupera des travaux de nettoyage dans les gares fréquentées par plus de 80% des voyageurs. Les gares à plus faible fréquentation et autres installations seront prises en charge par du personnel externe.

Mais les CFF auront alors besoin de moins de personnel externe. Tous les employés temporaires recevront une offre pour un emploi fixe, selon le porte-parole.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture