Rejoignez-nous

Actualité

Raffinerie de Collombey-Muraz: 5 ans de démantèlement

Publié

,

le

Une vue generale du site de la Raffinerie lors d'une conference de presse sur le demantelement de la Raffinerie Tamoil le mardi 18 fevrier 2020 a Collombey-Muraz. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le démantèlement de la raffinerie de Collombey-Muraz (VS) va démarrer dans le courant du second semestre 2020. Celui-ci se déroulera en deux phases pour une durée globale de cinq ans. La parcelle sera ensuite réaffectée.

Le 13 janvier 2015, Tamoil Suisse SA, propriétaire des lieux, annonçait l'arrêt de ses activités. Les 238 salariés du site perdaient alors leur emploi. Comme elle s'y était engagée, la société, dont le siège social est à Vernier (GE), avait annoncé, en 2019, sa volonté de démanteler sa structure de Collombey-Muraz, faute de repreneur crédible.

"Nous avons reçu une cinquantaine d'offres pour redémarrer les activités pétrolières, mais aucune n'a été jugée sérieuse", a résumé mardi le directeur de Tamoil Suisse SA (TTSA), Stéphane Trachsel, lors d'une conférence de presse.

D'abord les citernes

Le démantèlement démarrera durant le second semestre de 2020. "Il concernera les 54 citernes du site pour un volume de 461'000 m3, soit la consommation en hydrocarbures de l'ensemble du Valais durant un an. Ces structures seront toutes démontées", a précisé le patron de TTSA. "Un appel d'offres a été lancé, fin 2019". Lorsque celui-ci aura abouti, les travaux seront mis à l'enquête publique.

Les autres équipements - près d'un millier - seront ensuite démantelés. "Des discussions sérieuses sont en cours avec une société européenne prête à racheter l'ensemble de ces unités afin de les délocaliser" [en Afrique, Asie ou Amérique latine, ndlr], révèle Stéphane Trachsel.

"Si nous trouvons un accord avec une entreprise, celle-ci prendra à sa charge le démantèlement et le transport". Sont principalement concernés 90 kilomètres de tuyaux et 30'000 tonnes d'acier. L'ensemble des travaux devrait durer environ cinq ans.

Créer de l'emploi

"Ce site n'est plus un poids mais une opportunité au vu de la surface à disposition [116 hectares, ndlr] en zone industrielle", a indiqué Yannick Buttet, le président de Collombey-Muraz. "Le but est d'amener de l'activité économique dans la commune et davantage d'emplois que ceux qui ont été perdus".

En matière environnementale, des analyses avaient fixé à 2% le volume d'assainissement à effectuer. Deux parcelles seront ainsi excavées sur quelques dizaines de mètres cubes et trois autres bénéficieront d'injection d'air dans la nappe phréatique. Le coût total est estimé à quatre millions de francs.

Tamoil Suisse SA a jusqu'en 2028 pour effectuer ces travaux. "Depuis 2015, quelque 835 échantillons ont été prélevés. Pas moins de 159 forages ont été effectués et 18 rapports d'investigations ont été rendus", a rappelé Stéphane Trachsel. Des chiffres validés par le Service valaisan de l'environnement.

Quel avenir?

Reste à définir l'affectation future du site. La commune de Collombey-Muraz ne cache pas son souhait d'y voir émerger une industrie plus légère, tournée vers l'avenir. TTSA voudrait vendre ses 116 hectares d'un seul tenant. "Un futur projet industriel n'est pas du tout en contradiction avec la pollution des sous-sols", analyse Yves Degoumois, le chef de section des sites pollués, des déchets et du sol au Service de l'environnement de l'Etat du Valais.

Pour l'heure, aucune offre concrète n'est parvenue au groupe pétrolier. "Si Tamoil devait choisir de vendre le terrain, la commune fera une offre", a rappelé Yannick Buttet. Outre des emplois, la surface pourrait permettre de créer un pont entre la zone industrielle et celle d'Aigle (VD).

Concernant son centre de distribution d'Aigle, Tamoil veut le conserver "au moins pour vingt ans". Quelque 40 wagons-citernes y sont acheminés quotidiennement afin d'alimenter une partie de la Suisse romande.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Deux rentes de cinq ans grâce à l'Eurodreams

Publié

le

Proposé en Suisse et dans sept autres pays européens, le jeu Eurodreams offre un gain principal sous forme d'une rente mensuelle de 22'222 francs pour une durée de 30 ans. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Deux personnes chanceuses ont décroché une rente mensuelle de 2222 francs durant cinq ans grâce à l'Eurodreams jeudi soir. Elles ont coché les six bons numéros 2, 8, 10, 20, 24 et 39, mais pas le numéro "dream" 4, a annoncé la Loterie romande.

Le gros lot est une rente mensuelle de 22'222 francs durant 30 ans. Il faut pour cela trouver les 6 bons numéros ainsi qu'un numéro spécial appelé "dream".

Huit pays européens proposent ce nouveau jeu. En Suisse, Eurodreams est exploité par la Loterie romande et par Swisslos côté alémanique. Le tirage du jeu est effectué les lundis et jeudis soir.

https://jeux.loro.ch/games/eurodreams

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Lidl rappelle une barre chocolatée: risque d'accident

Publié

le

Des morceaux de métal peuvent se trouver dans cette barre chocolatée. (© photo du fabricant néerlandais mis à disposition par Lidl)

A cause de la présence possible de morceaux de métal dans des barres chocolatées, Lidl rappelle de la vente les "Nougatelli" de la marque "Mcennedy" American Star Cookies. Les portions de 175 grammes peuvent être retournées dans tous les magasins Lidl.

Le prix d'achat sera remboursé même sans ticket de caisse, a indiqué l'entreprise jeudi. Le rappel concerne exclusivement les produits avec la date limite de consommation du 10.12.2024 et le numéro de lot 2334510 du fabricant Merba B. V.

La présence de corps étrangers métalliques ne peut être exclue. En raison d'un possible risque de blessure lors de la consommation, les clients doivent absolument tenir compte du rappel et ne manger en aucun cas le produit concerné, a souligné Lidl dans un communiqué transmis par le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le collège de Bière devrait rouvrir mardi

Publié

le

Si les 200 élèves du collège de Bière devraient pouvoir réintégrer leurs classes mardi, ils devront se passer de leur salle de gym, détruite lors de l'incendie qui s'est déclaré mercredi. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Les élèves du collège de Bière, frappé mercredi par un incendie, devraient pouvoir retourner en classe mardi. L'école restera fermée vendredi et lundi, a fait savoir l'établissement primaire et secondaire Apples-Bière sur son site jeudi en fin d'après-midi. Dans l'intervalle, une solution de garde est proposée aux parents qui ne peuvent pas garder leurs enfants à la maison.

"Nous sommes en train de rétablir l'électricité et le chauffage et de nettoyer les classes qui ont subi des dégâts de suie et de fumée", a déclaré le syndic Michel Dénéréaz, plus tôt dans l'après-midi à Keystone-ATS. L'établissement scolaire accueille quelque 200 élèves de quatre à douze ans.

Les pompiers avaient été alertés du sinistre mercredi peu avant 05h00. La police privilégie la piste criminelle et a lancé un appel à témoins mercredi soir. Elle ne fait pour l'heure plus de commentaires, l'enquête étant en cours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Les communes frondeuses en appellent au Conseil fédéral

Publié

le

Les communes se tournent désormais vers le Conseil fédéral (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Trente-cinq communes vaudoises en appellent au Conseil fédéral. Elles accusent l'Etat de Vaud d'une "exécution défectueuse" d'un arrêt du Tribunal fédéral (TF), qui leur avait donné raison en juin dernier en matière de péréquation financière.

Au départ, treize communes - dont Mies et Crans - avaient recouru contre les montants exigés pour la facture sociale et la péréquation intercommunale. Elles jugeaient ces charges cantonales excessives, car elles pouvaient représenter 63 à 92% de leurs recettes fiscales.

En juin dernier, le TF avait estimé que le système mis en place n'était pas adéquat et constaté une violation du droit des communes à être entendues, expliquent jeudi les communes dans un communiqué. Le canton avait annulé ses décisions pour les années 2019 à 2022.

Mises en demeure

Une trentaine de communes ont alors mis en demeure le canton de restituer les montants indûment encaissés, explique le communiqué. Sans résultat: l'Etat a promulgué de nouvelles décisions "qui ne diffèrent en rien" des précédentes, ce qui a amené les communes à entamer en janvier et en février une nouvelle série de recours.

Les communes se plaignent aussi de n'avoir pas été entendues, "à moins que la réexpédition de fichiers Excel identiques à ceux contestés précédemment corresponde à une consultation", écrivent-elles. A leurs yeux, les nouvelles décisions sont "dilatoires" et ne vont pas dans le sens des considérants du TF.

Le 21 février dernier, 35 communes recourantes ont décidé de saisir le Conseil fédéral. Elles estiment que le canton est coupable d'une "exécution défectueuse" de l'arrêt du TF, selon l'article 70 de la loi sur le TF.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Vennes-Chexbres: l'A9 sera fermée durant plusieurs nuits

Publié

le

L'autoroute sera fermée durant plusieurs nuits entre Vennes et Chexbres (photo d'illustration). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'autoroute A9 sera fermée de nuit à partir de lundi prochain et jusqu'au 2 mars entre les jonctions de Lausanne-Vennes et Chexbres. Ces fermetures permettront la mise en place du système d'harmonisation des vitesses et d'avertissement des dangers.

L'autoroute sera fermée dans les deux sens, entre 22h00 et 05h00. Les automobilistes devront quitter l'A9 soit à Lausanne-Vennes soit à Chexbres et suivre la déviation mise en place sur le réseau secondaire, indique jeudi l'Office fédéral des routes dans un communiqué.

Toujours entre les jonctions Vennes-Chexbres, l'autoroute sera à nouveau entièrement fermée à la circulation durant la nuit du 4 au 9 mars et du 11 au 12 mars, mais uniquement sur la chaussée Lac en direction du Valais.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture