Rejoignez-nous

Actualité

QoQa: interdiction du travail de nuit confirmée

Publié

,

le

Le directeur de QoQa, Pascal Meyer, ne baisse pas les bras: après le rejet de son recours par le Tribunal fédéral, le site de vente en ligne revoit ses horaires (archives). (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le site de vente en ligne QoQa ne peut pas continuer à occuper du personnel durant la nuit et le dimanche. Le Tribunal fédéral a rejeté son recours contre le refus signifié en 2019 par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Le Tribunal fédéral a confirmé mercredi l'information publiée par QoQa sur son site. Le dispositif de l'arrêt a été envoyé aux parties mais l'argumentaire n'a pas été encore publié, indique le service de presse.

En mai 2019, QoQa Service SA, à Bussigny (VD), avait demandé au SECO de confirmer qu'elle n'était pas soumise à l'interdiction du travail de nuit et dominical. Dans le cas contraire, la société, qui met en ligne chaque jour des produits à prix cassé pour une durée de 24 heures, demandait qu'une autorisation lui soit délivrée.

Le SECO avait refusé cette demande en septembre 2019. Il estimait que la surveillance de la publication des offres la nuit ou le dimanche n'était pas indispensable au fonctionnement de QoQa. Il suffisait que la société mette en ligne ses ventes durant la journée et en dehors des dimanches pour que les interventions de nuit ou durant le week-end diminuent considérablement. Au final, le travail de nuit ou en fin de semaine était la conséquence d'un choix commercial de QoQa.

Sur son site, QoQa explique que, suite à la décision du Tribunal fédéral, ses ventes démarreront à 22h00 et non plus à 00h00. Ce nouveau dispositif, qui entre en vigueur dès jeudi, permettra au personnel de cesser le travail à 23h00. Pour les week-ends, QoQa va collaborer avec des indépendants.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Servette renverse Lausanne en 2 minutes

Publié

le

La joie des Servettiens, vainqueurs du LS dans le derby lémanique samedi (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le derby de la peur sera peut-être celui du grand pardon pour le Servette FC ! Les Grenat ont cueilli une victoire sans prix devant le Lausanne-Sport samedi en Super League.

Au Stade de Genève devant 9023 spectateurs, les Servettiens se sont imposés 2-1 grâce à deux buts inscrits en l'espace de deux minutes par Miroslav Stevanovic (54e) et par Dereck Kutesa (56e). Menée au score à la pause sur une réussite d'Alvyn Sanches à la 39e, la formation de René Weiler a su rebondir alors que tous les feux étaient au rouge. Après sept matches sans le moindre succès en championnat, cette victoire peut la remettre sur les bons rails.

Sans Jérémy Frick blessé au dos mais avec pour la première fois au coup d'envoi le Camerounais Jérôme Onguene en défense centrale, les Grenat ont connu bien des tourments en première période. Une domination stérile face un adversaire qui avait fait le choix de laisser l'initiative à l'adversaire, l'extrême discrétion de la recrue phare Jérémy Guillemenot et les blessures de Steve Rouiller et d'Onguene laissaient présager le pire. Mais c'était sans compter sur ce supplément d'âme revenu presque par magie qui leur a permis de renverser le match. Et de regagner la ferveur de leur public.

Lausanne file du mauvais coton

Avec un point récolté lors de ses cinq derniers matches, Lausanne file vraiment du mauvais coton. Une place dans le top 6 semble bien illusoire pour le promu. Même s'ils ont eu leur chance lors de ce derby, les Vaudois accusent trop de manques pour regarder au-delà du maintien.

A Genève, les contreperformances de Rares Ilie et de Kaly Sene, deux des grandes promesses du mercato, traduisent une vérité: comme celle du Servette FC, la cellule de recrutement du Lausanne-Sport est loin d'être irréprochable. Le constat vaut également pour Ludovic Magnin avec des choix qui pourraient être un brin plus audacieux...

Marques brille

De l'audace, Martin Marques en a témoigné à Winterthour pour s'avancer comme l'un des grands artisans du succès 3-2 de Lugano. L'international M20 portugais a signé le 2-1 pour les Bianconeri sur un superbe enchaînement. Sans doute l'un des buts de l'année pour ce joueur de 19 ans formé au Sporting. Si Winterthour a concédé sa première défaite à domicile, le FC Lugano, victorieux 2-1 des Lausanne mercredi, a réalisé une belle opération comptable qui le hisse à la deuxième place provisoire du classement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 8,1 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 12, 14, 19, 31, 32 et 35. Le numéro chance était le 5, le rePLAY le 13 et le Joker le 866846.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 8,1 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Familles et passionnés réunis à Echallens pour les 150 ans du LEB

Publié

le

Le LEB transporte 3,8 millions de voyageurs par année (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN)

Les 150 ans de la ligne Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) ont attiré la foule samedi à Echallens (VD). Le public était composé de familles et de passionnés des trains. Il a pu admirer d'anciennes locomotives, mais aussi se renseigner sur les métiers actuels du chemin de fer.

L'affluence s'élève en tout à quelque 6000 personnes: quelque 5000 participants samedi pour les animations à Echallens, plus un millier de voyageurs inscrits pour faire le trajet entre Echallens et Bercher dans un train à vapeur de 1890 durant tout le week-end.

"La fête a eu lieu samedi, mais nous faisons encore circuler la locomotive à vapeur dimanche, car nous avons eu énormément de demandes. Tout a été réservé en quelques jours", a expliqué à Keystone-ATS Martial Messeiller, porte-parole des tl.

Visiter les ateliers

Samedi, en fin de matinée, le public faisait déjà la queue pour les visites des ateliers ferroviaires. "On ne les avait pas ouverts depuis plusieurs années", a relevé le porte-parole. La compagnie a pu montrer le travail de maintenance, ainsi que différents matériels, comme un simulateur de conduite des trains.

La fête a attiré un public de familles, mais aussi des passionnés qui connaissent tout sur les trains, a poursuivi M. Messeiller qui parle d'une journée "vraiment bon enfant et sympathique". La conseillère d'Etat Nuria Gorrite, en charge de la mobilité, était présente à la partie officielle, en compagnie de 150 invités.

Passé et présent

Les organisateurs ne voulaient pas faire une fête uniquement tournée vers le passé, mais aussi montrer les métiers du chemin de fer d'aujourd'hui. "Nous avons eu un bon mélange des deux, avec la technologie actuelle et les anciens véhicules", a ajouté le porte-parole. "Une manière peut-être d'éveiller l'intérêt de certains jeunes pour devenir conducteur de train".

L'histoire du LEB remonte aux années 1860 avec les premiers projets de chemins de fer entre la capitale vaudoise et le Gros-de-Vaud. Après diverses études, c'est le 6 juin 1872 que le Canton accorde la concession pour le premier chemin de fer à voie métrique de Suisse (une voie étroite dont l'écartement des rails est d'un mètre).

Trois trains par jour

L'exploitation commerciale est ouverte le 5 novembre 1873 entre Lausanne, Chauderon et Cheseaux. Trois trains circulent alors par jour avec un temps de parcours de 30 minutes.

Les locomotives à vapeur sont remplacées en 1935 par les premiers trains électriques. Au fil des ans, la ligne se développe et se modernise. Un atelier est inauguré à Echallens, puis le tracé est prolongé jusqu'au Flon, en plein centre de Lausanne.

Tunnel

En 2013, les Transports publics de la région lausannoise (tl) reprennent la gestion opérationnelle du LEB. La cadence au quart d'heure jusqu'à Echallens est introduite en 2020. Deux ans après, le tunnel sous l'avenue d'Echallens est inauguré.

Aujourd'hui, le LEB transporte 3,8 millions de personnes par an. Il dessert onze communes le long de ses 23,6 km de voies ferrées, parsemées de 19 gares et haltes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Plus de 2800 personnes ont visité le Palais Wilson

Publié

le

C'est la quatrième fois que le Palais Wilson ouvre ses portes au public après sa rénovation en 1998. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, plus de 2800 personnes ont profité samedi des portes ouvertes du Palais Wilson. Le siège du Haut-Commissiariat aux droits de l'homme (HCDH) était ouvert au public à l'occasion du 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

C'est seulement la quatrième fois que le Palais Wilson ouvrait ses portes au public depuis sa rénovation complète en 1998. Le Haut commissaire aux droits de l'homme, Volker Türk, était présent pour accueillir le public et rappeler l'importance des droits de l'homme.

Les plus jeunes ont pu arpenter le rez et le premier étage du bâtiment au gré d'une chasse au trésor. Un guide audio a permis de mieux connaître le travail du HCDH, la déclaration universelle des droits de l'homme ainsi que l'histoire surprenante de ce splendide bâtiment rose de type néo-classique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un Vaudois remporte le concours de la plus grosse courge

Publié

le

Simon Favre caché derrière sa courge de près de 700 kg. (© copyright JunckerFarm)

La plus grosse courge de Suisse a poussé cette année en Suisse romande. Simon Favre de Belmont-sur-Lausanne (VD) est parvenu à obtenir une cucurbitacée de 675 kg. Sa citrouille devance de respectivement 36 kg et 191 kg ses plus proches rivales.

C'est la deuxième fois que M. Favre remporte le concours, relèvent les organisateurs. Le champion suisse de l'année précédente a dû se contenter de la quatrième place avec un légume de seulement 474,2 kg, précise la JunckerFarm.

Pas moins de huit nouveaux records ont été établis cette année. Un cultivateur thurgovien a particulièrement brillé avec un céleri de 2,52 kg, une marque jamais obtenue en Suisse. Des records sont aussi tombés pour les aubergines (2,4 kg), les melons (34,8 kg) et les courgettes (45,8 kg).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture