Rejoignez-nous

Actualité

Poursuite pour viol contre Assange relancée

Publié

,

le

"J'ai décidé aujourd'hui de rouvrir l'enquête", a annoncé Eva-Marie Persson, procureure adjointe, lors d'une conférence de presse. "Les circonstances sont réunies pour demander (la remise de Julian Assange à la Suède) en vertu d'un mandat d'arrêt eur (©KEYSTONE/AP TT News Agency/ANDERS WIKLUND)

La justice suédoise a annoncé lundi la réouverture de l'enquête pour viol contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange. Elle espère le voir comparaître devant un tribunal avant la prescription du crime en 2020 s'il n'est pas extradé d'ici là vers les Etats-Unis.

L'annonce du parquet de Stockholm relance un feuilleton judiciaire qui dure depuis près d'une décennie. Pendant cette période, Julian Assange et ses soutiens n'auront eu de cesse de dénoncer une manoeuvre destinée à le faire extrader vers les Etats-Unis pour y répondre des fuites de documents secrets américains par WikiLeaks.

C'est officiellement pour éviter cette extradition que l'Australien s'était réfugié en 2012 à l'ambassade d'Equateur à Londres. En son absence, et faute de pouvoir faire avancer l'enquête, la justice suédoise avait abandonné les poursuites en mai 2017. Mais son arrestation spectaculaire le 11 avril à Londres avait ravivé l'espoir de la plaignante et de son avocate de le voir remis à la Suède en vue d'un procès avant la prescription échéant en août 2020.

"J'ai décidé aujourd'hui de rouvrir l'enquête", a annoncé Eva-Marie Persson, procureure adjointe, lors d'une conférence de presse. "M. Assange étant sorti de l'ambassade équatorienne, les circonstances sont réunies pour demander sa remise (à la Suède) en vertu d'un mandat d'arrêt européen, ce qui n'était pas le cas avant le 11 avril." Le parquet va émettre dans les plus brefs délais un mandat d'arrêt européen à l'encontre de M. Assange.

Prescription dans un premier cas

Agée d'une trentaine d'années à l'époque des faits, la plaignante avait rencontré son agresseur présumé lors d'une conférence de WikiLeaks à Stockholm. Elle l'accuse d'avoir engagé un rapport sexuel dans la nuit du 16 au 17 août, pendant qu'elle dormait et sans préservatif alors qu'elle lui avait à plusieurs reprises refusé tout rapport non protégé.

Julian Assange a toujours soutenu qu'elle était consentante et avait accepté de ne pas utiliser de préservatif. L'Australien avait été interrogé le 31 août 2010 par la police suédoise à Stockholm au sujet d'une plainte pour agression sexuelle déposée par une première jeune femme pour des faits présumés commis le 13 août. Cette procédure a été frappée par la prescription en 2015.

Il n'avait en revanche jamais été entendu au sujet de la plainte pour viol d'une autre jeune femme, jusqu'à son audition à l'ambassade équatorienne en novembre 2016 par un procureur équatorien en présence d'une magistrate instructrice suédoise. "Je suis totalement innocent", écrivait-il dans un message publié avec la retranscription de ses déclarations au procureur équatorien.

"Signal fort"

Son avocat suédois, Per E Samuelson, a estimé lundi que la Suède se "ridiculisait" en relançant des poursuites "vieilles de 10 ans". "Je ne suis pas le moins du monde inquiet pour ce qui concerne la question de la culpabilité", a-t-il dit à la télévision.

Pour l'avocate de la plaignante, la décision de la justice suédoise "envoie un signal fort". "Nul n'est au-dessus de la loi, pas même quand on s'appelle Julian Assange", a lancé Elisabeth Massi Fritz à la presse à Stockholm.

Piratage informatique

Julian Assange, 47 ans, est inculpé par la justice américaine d'association de malfaiteurs en vue de commettre un "piratage informatique", pour avoir aidé l'ex-analyste du renseignement américain Chelsea Manning à obtenir un mot de passe et ainsi accéder à des milliers de documents classés secret-défense.

Il refuse d'être extradé vers les Etats-Unis, où selon le représentant de la justice américaine, il risque une peine maximale de cinq ans de prison. La procédure d'examen de la demande d'extradition vers les Etats-Unis suit son cours.

Toutefois selon le parquet suédois, en "cas de concurrence entre un mandat d'arrêt européen et une demande d'extradition américaine, ce sont les autorités britanniques qui fixent l'ordre de priorité". En attendant, Assange a été condamné à 50 semaines de prison pour violation de ses conditions de liberté provisoire par un tribunal britannique.

Source : ATS

2 Commentaires

2 Comments

  1. Anne Ferrari

    5 juin 2020 à 20 h 52 min

    Scandaleux d accuser Assange la procureur de la Suède est malhonnête

  2. Anne Ferrari

    5 juin 2020 à 20 h 53 min

    La justice corrompue et malhonnête face à Assange c est écœurant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

7000 visiteurs à la Bourse aux armes de Lausanne

Publié

le

Quelque 7000 visiteurs ont parcouru les près de 100 stands de cette 29e Bourse aux armes internationale de Lausanne. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Plus de 7000 personnes ont visité durant trois jours la 29e Bourse internationale aux armes de Lausanne qui s'est terminée dimanche dans le chef-lieu vaudois. Les organisateurs ont de quoi être satisfaits. Les exposants ont également enregistré de bonnes affaires, une majorité de visiteurs étant venus avec une optique d’achat.

L'affluence par rapport à l'an dernier a augmenté de 3%, ont indiqué les organisateurs dimanche dans un communiqué. Quant aux exposants, ils étaient 95 à participer avec des marchandises de qualité, précisent les organisateurs.

Apparemment, les visiteurs étaient également venus pour faire leurs achats, montrant un indéniable attrait pour les armes modernes. Le Bureau des Armes des polices cantonales vaudoise, valaisanne et neuchâteloise a d’ailleurs délivré plusieurs centaines de permis d’achat d’armes, écrivent encore les organisateurs dans leur communiqué. Ceux-ci annoncent d'ores et déjà une 30e édition l'an prochain, du 29 novembre au 1er décembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

UBS: Iqbal Khan vaut gagner massivement de nouveaux fonds clientèle

Publié

le

UBS annonce la couleur dans la gestion de fortune. (© KEYSTONE/AP/Ennio Leanza)

UBS s'est fixé d'ambitieux objectifs de croissance. Iqbal Khan, le directeur Gestion de fortune globale, veut rattraper les principaux fournisseurs aux Etats-Unis en y investissant massivement ces trois prochaines années, a-t-il déclaré à la NZZ am Sonntag.

Du côté de la clientèle, on s'attend à ce que la banque aux trois clés constitue un contrepoids à l'oligopole des banques américaines. "Nous avons la chance unique d'être une banque entièrement globale basée en Suisse", a relevé M. Khan. L'objectif est d'acquérir chaque année 150 milliards de dollars de nouveaux fonds clientèle.

Quant à la crainte que la taille d'UBS puisse devenir un risque, M. Khan souligne qu'au contraire, une présence globale constitue un avantage, gage de plus de stabilité et de prévisibilité des affaires.

M. Khan entend susciter la confiance des anciens collaborateurs de Credit Suisse qui sont passés à UBS "avec transparence et présence". Les employés veulent de la clarté, ce qui leur permet de faire face aux difficultés. Cela vaut pour tous, et la différence entre CS et UBS n'a pas d'importance, selon le dirigeant.

Ce qui est décisif, a-t-il ajouté, c'est que l'intégration soit juste, transparente et basée sur des critères de méritocratie. Tout le monde doit comprendre que, pour chaque position, c'est la personne la plus capable et la plus adéquate qui a été choisie.

Khan rejette les critiques sur Greensill

M. Khan a par ailleurs rejeté les critiques selon lesquelles il serait coresponsable de la faillite des fonds Greensill parce qu'il faisait partie, jusqu'en 2019, de la direction de Credit Suisse. "Je n'ai jamais rencontré M. Greensill et n'ai jamais eu de discussion avec lui", a-t-il affirmé. Par ailleurs, aucune enquête interne ou externe par la Finma n'a montré de manquement de sa part.

Agé de 47 ans, M. Khan fait partie des papables qui pourraient, le moment venu, succéder au directeur général (CEO) Sergio Ermotti. Il est prématuré de parler de cela, a-t-il relevé, précisant que la collaboration avec M. Ermotti était "super".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Genève

L'exécutif d'Onex bascule à droite

Publié

le

Le PLR Jean-Pierre Pasquier a pris le dessus sur son rival socialiste Romain Gauthier en récoltant une centaine de voix de plus que lui lors du deuxième tour de l'élection de l'exécutif d'Onex (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le PLR Jean-Pierre Pasquier a été élu dimanche au conseil administratif d'Onex. Il reprend l'ancien siège de la socialiste Carole-Anne Kast, devenue conseillère d'Etat en mai dernier. Cette élection complémentaire fait basculer l'exécutif onésien à droite.

Deux candidats étaient en lice pour ce deuxième tour de l'élection complémentaire du Conseil administratif d'Onex. Le PLR Jean-Pierre Pasquier, qui a obtenu 1876 voix et le socialiste Romain Gauthier, 30 ans, qui a récolté 1769 voix. Le taux de participation s'est élevé à 27,3%, selon les données communiquées par l'Etat de Genève sur son site en ligne.

Le socialiste était arrivé en tête du premier tour. Il avait le soutien des Verts. Le candidat PLR avait derrière lui le MCG, l’UDC, le groupe ECHO-Vert’libéraux et le Groupement onésien. Cette large union lui a permis d'inverser la tendance au deuxième tour.

Jean-Pierre Pasquier, 59 ans, est conseiller municipal depuis 2017 et député depuis 2022. Ce cadre dans une entreprise horlogère siégera aux côtés de la maire Anne Kleiner (Le Centre) et de la conseillère administrative verte Maryam Yunus Ebener. Il devra vite prendre ses marques, car la législature se termine fin mai 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

La Suisse a grelotté dimanche

Publié

le

Les températures ont été glaciales en maints endroits de Suisse dans la nuit de samedi à dimanche (illustration dans le canton de Schwyz). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Après la neige abondante, le froid piquant: la nuit de samedi à dimanche a été glaciale en Suisse. Trois semaines avant le début de l'hiver, le mercure est tombé à -20,6 degrés à La Brévine (NE) et à -12,9 degrés à Zurich-Kloten.

Les valeurs transmises par les stations de Meteonews démontrent que les températures sont descendues très bas durant la nuit en plaine et ailleurs. A Zurich-Kloten, il n'avait plus fait aussi froid depuis le 14 février 2021.

Les records du jour ont été enregistrés dans les Grisons, avec -21,1 degrés à Samedan et -22,9 dans le Val Calanca. Le mercure a également largement plongé sous zéro dans l'Arc jurassien et en Valais, y compris en journée, tandis qu'il est resté autour de 0 degré dans l'Arc lémanique.

Vingt-quatre à trente-six heures plus tôt, les chutes de neige avaient elles aussi atteint une anormalité statistique pour cette période de l'année. Il était tombé 48 cm de neige fraîche près de Glaris, 28 cm à Coire et 26 cm juste au-dessus de Zurich.

Une quarantaine de vols ont dû être annulés à l'aéroport zurichois samedi matin. Les liaisons vers Munich n'ont pas pu être assurées, depuis Zurich comme depuis Genève, la cité bavaroise étant paralysée par la neige.

Accidents en cascade

En maints endroits de Suisse orientale et du centre, vers Berne notamment, le manteau neigeux avait une épaisseur de 5 à 25 cm. Plusieurs stations en Suisse alémanique n'avaient jamais mesuré autant de neige fraîche aussi tôt dans la "saison hivernale".

Les conditions difficiles ont provoqué beaucoup de tôles froissées sur les routes zurichoises et bernoises. Les polices de ces deux cantons ont annoncé à Keystone-ATS quelque 200 accidents de la circulation entre vendredi et samedi matin, dont 150 pour Zurich uniquement. Il n'y a eu que des dégâts matériels dans l'immense majorité des cas. En ville de St-Gall, 19 automobilistes ont été verbalisés pour n'avoir pas suffisamment dégagé la neige de leur voiture.

Et sur le Schwägalp, au Säntis (AR), la police a dénoncé une vingtaine d'automobilistes venus faire des dérapages sur la route enneigée durant les deux nuits du week-end. Agés de 18 à 30 ans et venus de plusieurs cantons voisins, ils ont commis plusieurs infractions au code de la route, mettant en danger les autres usagers de la route et poussant inutilement les moteurs à fond, ce qui a entraîné de grandes nuisances sonores.

A Delémont, près du Vorbourg, la chaussée dégradée a provoqué une impressionnante sortie de route dans la nuit de samedi à dimanche. Pas moins de 15 véhicules de police et de secouristes ont dû intervenir après qu'une voiture a dévalé un ravin. Trois personnes ont été blessées.

L'arrivée des flocons a perturbé le trafic ferroviaire outre-Sarine. Des problèmes ont subsisté dimanche du côté de Rorschach (SG), de Kreuzlingen (TG) et de Schaffhouse ainsi que sur la ligne de l'Albula des Chemins de fer rhétiques (RhB) dans les Grisons. Pannes de caténaires et arbres couchés sur les voies ont mis les chemins de fer à rude épreuve dans ces régions.

Automne exceptionnellement clément

L'automne météorologique, achevé le 30 novembre, avait été exceptionnellement clément. MétéoNews a annoncé dimanche qu'il s'est agi du deuxième automne le plus chaud à l'échelle suisse depuis le début des mesures, et même parfois du plus chaud pour certaines ville, comme Bâle, Berne ou Zurich.

Les températures de l'automne météorologique ont été 2,4 degrés au-dessus de la norme climatique de 1991 à 2020. L'excédent de précipitations par rapport à la moyenne des trente années précédentes s'est élevé à 42%.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

Les vins de Lausanne mis aux enchères samedi prochain

Publié

le

Fondée sur l'Arrêté du 17 novembre 1803 du Petit Conseil du Canton de Vaud permettant à tous les citoyens de miser les produits des biens communaux, la mise aux enchères publiques des vins de Lausanne est le plus ancien événement de ce type en Europe (archives). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La traditionnelle mise aux enchères des vins de Lausanne se déroulera pour la 221e fois samedi prochain à l'Hôtel de Ville. Le fruit des vendanges 2023 des cinq domaines lausannois sera proposé à la vente en primeur en lots de 24 à 90 bouteilles. Ils seront disponibles en avril 2024.

La mise est ouverte au public. Toute personne acquéreuse accèdera au rang de "Gardien ou Gardienne de la Mise" et profitera en 2024 de différents événements organisés dans le cadre historique des domaines de la Ville, indique cette dernière.

L'événement est inscrit au patrimoine immatériel vaudois depuis 2014 et labellisé Lausanne à Table. Nouveauté cette année, le Clos des Moines, le Clos des Abbayes et le domaine du Burignon sis en Lavaux sont cultivés en bio, souligne le communiqué de la Ville.

Fondée sur l'Arrêté du 17 novembre 1803 du Petit Conseil du Canton de Vaud permettant à tous les citoyens de miser les produits des biens communaux, la mise aux enchères publiques des vins de Lausanne est le plus ancien événement de ce type en Europe. Témoins de cette tradition vivante, les premières étiquettes millésimées connues à ce jour datent de 1884.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture