Rejoignez-nous

Actualité

Pierre Maudet remporte la Genferei d'or 2019

Publié

,

le

La Genferei d'or 2019 a été décernée au conseiller d'Etat Pierre Maudet. (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La Genferei d'or 2019 a été attribuée mercredi soir au conseiller d'Etat Pierre Maudet. Ce prix humoristique décerné par les journalistes genevois récompense la meilleure "genevoiserie" des douze derniers mois.

Classé hors catégorie par le comité d'organisation de cette cérémonie festive, Pierre Maudet est sorti vainqueur d'une urne préalablement bourrée. Plusieurs sketches ont rappelé les différentes ramifications de cette affaire révélée suite au voyage du magistrat à Abu Dhabi en 2015.

Cette "Genferei ultime" a fait de l'ombre à d'autres affaires qui, en temps normal, auraient eu toutes leurs chances de décrocher un prix. Le comité d'organisation a donc décidé de décerner une deuxième Genferei d'or.

Cinq candidats étaient en lice: les notes de frais des élus de la Ville de Genève avec une mention spéciale à Rémy Pagani, le Léman Express avec ses noms de gares controversés et ses toilettes inexistantes, le vote contradictoire sur la caisse de pensions des fonctionnaires et le service des votations qui a frisé le code.

Vote secret

C'est finalement l'affaire des notes de frais de la Ville de Genève qui l'a emporté au terme d'un vote à bulletins secrets. La cinquantaine de journalistes présents mercredi soir ont apprécié les curieuses dépenses de l'exécutif révélées par la Cour des comptes et les explications confuses sur des cartes de crédit qui se ressemblent.

Pour rappel, une Genferei est une affaire qui coûte cher au contribuable et dont le ridicule trouve écho au-delà des frontières cantonales. Les lauréats reçoivent une feuille dorée du marronnier fou de la Treille. Cet arbre devance régulièrement le marronnier officiel, dont l'éclosion de la première feuille annonce l'arrivée du printemps.

Avenir incertain

Il s'agissait de la neuvième édition de la Genferei. La précédente avait consacré la police genevoise pour un cumul d'affaires embarrassantes. L'incertitude plane quant à la suite: le comité occulte d'organisation a annoncé sa dissolution après ce millésime 2019, qui a vu le Graal de la Genferei être atteint par Pierre Maudet.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Les perspectives économiques restent stables (baromètre KOF)

Publié

le

Le KOF attribue l'évolution favorable de l'industrie manufacturière à l'industrie textile et métallurgique, ainsi qu'à celle des machines-outils (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les perspectives économiques modérées pour la Suisse restent d'actualité, selon la baromètre conjoncturel mensuel publié jeudi par l'institut de recherche zurichois KOF. Des signaux mitigés proviennent toutefois des différentes branches.

En novembre, cet indicateur très suivi par les milieux d'affaires a progressé sur un mois de 1,6 point à 96,7 points. Il évolue autour de ce niveau depuis juillet, faisant penser aux experts du KOF que "les perspectives pour l'économie suisse restent modérées", selon un communiqué.

Cet indicateur se situe dans le haut de la fourchette des prévisions, les économistes interrogés par l'agence AWP ayant tablé sur un baromètre entre 94,0 et 97,0 points pendant le mois sous revue.

La hausse est principalement à mettre sur le compte de l'industrie manufacturière et les autres secteurs des services, la première citée entrevoyant des éclaircies au niveau de l'activité à venir et de la concurrence. Cette évolution positive provient essentiellement de l'industrie textile et métallurgique, ainsi que des machines-outils.

Des "signaux légèrement négatifs" proviennent par contre des domaines de la restauration, des services financiers et de l'assurance.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Les recettes du commerce de détail progressent en octobre

Publié

le

En faisant abstraction des activités de stations-services et des prix volatils des hydrocarbures, le commerce de détail a affiché une progression des chiffres d'affaires sur un an de 1,5% (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Les chiffres d'affaires dans le commerce de détail ont accéléré la cadence en octobre. Ils ont toutefois été portés par l'inflation, a annoncé jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Corrigés de l'effet des jours ouvrables et des jours fériés, les recettes du secteur ont accéléré de 1,1% en termes nominaux (-0,1% en réel, soit corrigé de l'inflation) et sur un an. Comparé au mois précédent, elles ont crû de seulement 0,3% (+0,2%), ont détaillé les statisticiens fédéraux dans un communiqué.

(+0,2%) pendant le mois sous revue. Par rapport à septembre, la croissance s'est élevée à 0,4% en termes nominaux et corrigés de l'inflation.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Réveil hivernal et conditions routières précaires

Publié

le

La ville de Berne s'est réveillée sous une fine couche de neige jeudi matin. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La nuit de mercredi à jeudi a vu l'arrivée de l'hiver en Suisse. De grandes parties du Plateau étaient recouvertes d'une couche de neige au petit matin, selon les images diffusées sur les réseaux sociaux. En de nombreux endroits, la neige est tombée jusqu'en plaine.

Le service météorologique Meteonews parle toutefois d'un "bref intermède hivernal" sur le réseau social X (anciennement Twitter). En cours de journée, la limite des chutes de neige devrait s'élever jusqu'à environ 1500 mètres.

Mercredi déjà, les météorologues avaient mis en garde contre les conditions routières hivernales et le risque de verglas, conseillant de prévoir plus de temps pour se rendre au travail et de vérifier que les voitures sont adaptées à l'hiver.

L'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) a relevé le niveau de danger d'avalanche pour l'ouest du Bas-Valais à 4 ("fort"), le deuxième niveau de danger le plus élevé.

Avec la chute de neige intensive en cours de journée des avalanches spontanées sont à attendre. Elles peuvent de manière isolée devenir très grandes et menacer les voies de communication exposées dans les parcours d'avalanches typiques, écrit-il. Dans de grandes parties de l'arc alpin, le danger d'avalanche est marqué (niveau d'alerte 3).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le laboratoire genevois Obseva dépose une demande de moratoire

Publié

le

La société biopharmaceutique Obseva (ici son logo), basée à Plan-les-Ouates (GE), connaît des difficultés financières. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La société biopharmaceutique Obseva, en difficultés, a déposé une demande de moratoire financier auprès des autorités genevoises. Cette démarche doit apporter une "protection" au laboratoire basé à Plan-les-Ouates, qui pourra dès lors "se concentrer sur les négociations et conclusions d'accords qui pourraient avoir un effet important sur son développement".

Le fondateur et président d'Obseva, Ernest Loumaye, veut obtenir des financements pour les activités opérationnelles de la société jusqu'à l'achèvement de plusieurs projets de développement et de négociations sur le financement dans les prochains mois, a indiqué l'entreprise jeudi dans un communiqué.

La demande de moratoire et le soutien financier du fondateur devraient permettre à Obseva "de négocier et finaliser l'accord le plus avantageux pour Obseva et ses actionnaires", a souligné Fabien de Ladonchamps, le directeur général, sans plus de précision.

Au premier semestre, le laboratoire avait enregistré une perte nette de 6,8 millions de dollars, à comparer au débours de 44,6 millions un an plus tôt. A fin juin, les liquidités et équivalents se montaient à un peu plus de 3,3 millions de dollars, contre 8,2 millions au bouclement de l'exercice précédent.

L'entreprise avait averti fin septembre que ses réserves financières devraient lui suffire à financer ses activités jusqu'au quatrième trimestre de l'année en cours, soulevant un "doute substantiel" quant à sa capacité de survivre encore un an sous sa forme actuelle.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Vail Ressorts rachète le domaine skiable de Crans-Montana (VS)

Publié

le

La station de Crans-Montana sera intégrée au réseau des forfaits Epic Pass (archives). (© KEYSTONE/OLIVIER MAIRE)

Le groupe américain Vail Resorts devient propriétaire du domaine skiable de Crans-Montana (VS). Il a acquis 84% des parts de la société Remontées Mécaniques Crans Montana Aminona (CMA) SA qui contrôle et exploite l’intégralité des remontées mécaniques.

La société acquiert également 80% des parts de la société anonyme SportLife, qui exploite l'une des écoles de ski de la station, annonce-t-elle jeudi. Finalement, Vail Resorts devient l'unique propriétaire des 11 restaurants situés dans la station.

Sous réserve d'ajustements lors de la finalisation de l'accord, la valorisation des opérations de la station est estimée à 118,5 millions de francs, comprenant environ 7 millions de dette, qui demeureront. Le groupe table sur une croissance au fil du temps.

La transaction est prévue durant la saison de ski 2023/2024, période durant laquelle les opérations à Crans-Montana se poursuivront normalement. Vail Resorts s'engage à conserver la grande majorité des employés, l'infrastructure opérationnelle existante, ainsi que l'expertise locale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture