Rejoignez-nous

Actualité

Luc Barthassat remis à l’ordre par le Procureur général

Publié

,

le

Le conseiller d'Etat genevois prônait la tolérance du parcage des deux-roues motorisés sur les trottoirs.  Le chef du Parquet est intervenu personnellement dans ce dossier.

Par Olivier Francey & Ghufran Bron

C’est ce que l'on pourrait appeler «se faire taper sur les doigts». A la fin du mois d’août, le département des Transports que dirige Luc Barthassat publiait un guide à l’attention des conducteurs de deux-roues motorisés. La brochure rappelait que le parcage de ces derniers sur les trottoirs, – pour autant qu’un passage d’1,5 mètre soit disponible pour les piétons – était «toléré». Il n’en n’est rien.

Le passage incriminé est retiré

Le Procureur général Olivier Jornot en personne, s’est fendu d’une missive à l’intention du magistrat démocrate-chrétien, a appris Radio LAC. Le chef du Parquet lui a personnellement rappelé ce qu’était une loi, fédérale par ailleurs. Conséquences? Le passage incriminé a été retiré sur les versions numériques par le département des Transports, confirme son secrétaire général adjoint Thomas Putallaz.

Un magistrat remis à l’ordre par le premier homme du pouvoir judiciaire, ce n’est pas anodin. Et cela n’a pas manqué d’irriter le principal intéressé: Luc Barthassat, virulent en l'encontre d'Olivier Jornot.

Luc Barthassat
Conseiller d'Etat genevois chargé du département des Transports
Luc BarthassatConseiller d'Etat genevois chargé du département des Transports

Et si le conseiller d’Etat est furieux. Une autre personne se réjouit de cette nouvelle, c’est Lisa Mazzone. Conseillère nationale genevoise (Verts) et présidente de l'association Transports et Environnement.

Lisa Mazzone
Conseillère nationale genevoise (Verts), présidente de l'Association Transports et Environnement
Lisa MazzoneConseillère nationale genevoise (Verts), présidente de l'Association Transports et Environnement

Rappelons que le canton de Genève dénombre près de 55 000 deux-roues motorisés pour quelque 8500 places de stationnement dédiées.

 

1 commentaire

1 commentaire

  1. Francioli

    12 juin 2018 à 22 h 44 min

    Dans certains domaines il est curieux de voir la loi s'adapter à nos besoins et suivre l'évolution des usages, par exemple dans les domaines éthiques récemment.

    Après la marche et le vélo, le 2 roues motorisé est le plus fantastique et efficace moyen de se déplacer dans des rues sur-fréquentées.

    Non la solution unique n'existe pas, même si j'aime les transports publique, il y a une certaine incohérence à envoyer des véhicules avec des gabarits tout à fait inquiétant dans l'espace urbain si exigu, sans site propre.

    Cela se traduit par de la place perdue sur les voies de communications non partagées, par un grand nombre d'accidents ailleurs (env 2700/an tout compris), des chutes de vélos dans les rails et des piétons en danger, les trams freinent parfois très mal et partent en luge avec un poids de 50 tonnes et plus (équivalent à un char militaire genre Léopard)

    Il faut vivre et se déplacer ensemble avec un maximum d'harmonie et de sécurité, il y a des gens qui ne reprendront jamais une voiture en ville et inversement, d'autres qui ne lâcheront jamais le bus ou le vélo, d'autres la moto, ou la marche, ou est le mal ? (sans compter ceux qui font un savant mélange)

    Il n'y a pas de mal à se déplacer en 2 roues motorisé, mais il est vrai qu'on serait en droit d'attendre des motos moins polluante, même si on ne consomme pas vraiment plus qu'un passagers dans un bus ( 15 millions de litres de diesel par ans c'est pas rien ) et bien moins qu'une voiture pour l'instant, d'autant plus qu'en deux roues on laisse moins de temps tourner le moteur à cause des trajets plus court.

    En passant, je plaide pour des pistes cyclables au sol plat, lisses et non ondulé, qui ne soient pas des parcours à touristes et encore libre de poussettes et autres chevaux et obstacles en tous genres. qui ne s'interrompes pas touts les 50 mètres, qui ne passent pas au milieu d'arrêt de bus, monte sur les trottoirs et sont aussi à contresens dans des sens unique.

    Merci de faire passer le message

    Salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage de l'Euro Millions, 77 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 10, 23, 33, 35 et 37, ainsi que les étoiles 5 et 10.

Lors du prochain tirage mardi, 77 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Le chemin de croix de Wanders sur 10'000 m

Publié

le

Julien Wanders a souffert à Tokyo (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Julien Wanders est arrivé au bout de son chemin de croix en 21e position en finale du 10'000 m aux JO de Tokyo. Le Genevois a concédé un tour au vainqueur, l'Ethiopien Selemon Barega.

Cette première finale d'athlétisme dans la moiteur tokyoïte s'est inscrite dans le prolongement de la saison pour Wanders, marquée par des performances assez médiocres pour un athlète de son niveau. Une pneumonie au printemps l'avait sérieusement handicapé.

Le protégé du coach italien Renato Canova s'est accroché pour terminer, en 28'55''29, à près d'une minute 40 de son record de Suisse. La course a été marquée par quelques défaillances terribles, comme celle de l'Australien Patrick Tiernan, arrivé en titubant à la 19e place.

Selemon Berega, en 27'43''22, s'est imposé au finish devant les favoris ougandais, et en l'absence du double tenant du titre Mo Farah (GB), pas qualifié. Le recordman du monde Joshua Cheptegei est médaillé d'argent, à 4 dixièmes, et son compatriote Jacob Kiplimo en bronze. Wanders finit sixième Européen.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Suisse: 47,9% de la population entièrement vaccinée, selon l'OFSP

Publié

le

Depuis le début de la campagne de vaccination, 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Du 23 juillet au 29 juillet, 230'434 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse. Au total, 47,9% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées vendredi sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis le début de la campagne de vaccination, 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées. 4'139'512 personnes ont reçu deux doses de sérum et 699'047 jusqu'à présent une seule piqûre.

En moyenne, 32'919 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a ralenti de 28%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 800 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Les patients Covid-19 occupent 4% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,90% (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La Suisse compte vendredi 800 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore deux décès supplémentaires et 20 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 22'343 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,58%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 9'425, soit 109,03 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,26. Les patients Covid-19 occupent 4% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,90%.

Au total 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées et 47,88% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 9'912'600 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 4'966'810 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 717'665 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 9'053'135 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'417 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 29'497.

Le pays dénombre par ailleurs 5'700 personnes en isolement et 6'318 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 914 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Deuxième baisse du baromètre KOF en juillet, reprise en bonne voie

Publié

le

Les perspectives dans les industries de la métallurgie, de l'électricité, de la chimie, de la pharmacie et du plastique sont en train de s'affaiblir. (archives) (© KEYSTONE/DPA/JULIAN STRATENSCHULTE)

Pour la deuxième fois consécutive, le baromètre conjoncturel du KOF affiche un recul en juillet, mais reste largement au-dessus de sa moyenne à long terme. L'économie suisse confirme ainsi sa forte expansion même si le rythme de ces derniers mois pourrait ralentir.

Le baromètre établi par l'institut de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a perdu 3,5 points pendant le mois sous revue pour s'établir 129,8 points, selon un communiqué paru vendredi. Cette évolution s'inscrit dans la fourchette des économistes sondés par AWP, les plus optimistes ayant tablé sur 132,0 points et les plus pessimistes sur 120,0.

Les experts de l'institut zurichois expliquent que les perspectives demeurent bonnes dans la manufacture, pour la demande en provenance de l'étranger, la construction, les services financiers, le domaine de l'assurance ainsi que la consommation des ménages. Mais elles sont moins favorables que les mois précédents.

En revanche, le KOF observe une amélioration dans les secteurs liés à l'hébergement, à la restauration et aux autres services.

Pour les prévisionnistes, les nuages s'accumulent plus particulièrement au niveau du climat général des affaires, de la compétitivité de la Suisse et des perspectives d'exportation et d'emploi.

Une analyse plus détaillée par secteurs montre que les perspectives dans les industries de la métallurgie, de l'électricité, de la chimie, de la pharmacie et du plastique sont en train de s'affaiblir.

Cela n'empêche pas les indicateurs de ces secteurs de tourner à une vitesse supérieure à la moyenne sur le long terme tant au niveau de la production que de la commercialisation, précise le KOF.

Ce dernier table, selon ses dernières estimations de fin juin, sur un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 4,0% cette année et de 2,8% en 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture