Rejoignez-nous

Actualité

Luc Barthassat remis à l’ordre par le Procureur général

Publié

,

le

Le conseiller d'Etat genevois prônait la tolérance du parcage des deux-roues motorisés sur les trottoirs.  Le chef du Parquet est intervenu personnellement dans ce dossier.

Par Olivier Francey & Ghufran Bron

C’est ce que l'on pourrait appeler «se faire taper sur les doigts». A la fin du mois d’août, le département des Transports que dirige Luc Barthassat publiait un guide à l’attention des conducteurs de deux-roues motorisés. La brochure rappelait que le parcage de ces derniers sur les trottoirs, – pour autant qu’un passage d’1,5 mètre soit disponible pour les piétons – était «toléré». Il n’en n’est rien.

Le passage incriminé est retiré

Le Procureur général Olivier Jornot en personne, s’est fendu d’une missive à l’intention du magistrat démocrate-chrétien, a appris Radio LAC. Le chef du Parquet lui a personnellement rappelé ce qu’était une loi, fédérale par ailleurs. Conséquences? Le passage incriminé a été retiré sur les versions numériques par le département des Transports, confirme son secrétaire général adjoint Thomas Putallaz.

Un magistrat remis à l’ordre par le premier homme du pouvoir judiciaire, ce n’est pas anodin. Et cela n’a pas manqué d’irriter le principal intéressé: Luc Barthassat, virulent en l'encontre d'Olivier Jornot.

Luc BarthassatConseiller d'Etat genevois chargé du département des Transports

Et si le conseiller d’Etat est furieux. Une autre personne se réjouit de cette nouvelle, c’est Lisa Mazzone. Conseillère nationale genevoise (Verts) et présidente de l'association Transports et Environnement.

Lisa MazzoneConseillère nationale genevoise (Verts), présidente de l'Association Transports et Environnement

Rappelons que le canton de Genève dénombre près de 55 000 deux-roues motorisés pour quelque 8500 places de stationnement dédiées.

 

1 commentaire

1 commentaire

  1. Francioli

    12 juin 2018 à 22 h 44 min

    Dans certains domaines il est curieux de voir la loi s'adapter à nos besoins et suivre l'évolution des usages, par exemple dans les domaines éthiques récemment.

    Après la marche et le vélo, le 2 roues motorisé est le plus fantastique et efficace moyen de se déplacer dans des rues sur-fréquentées.

    Non la solution unique n'existe pas, même si j'aime les transports publique, il y a une certaine incohérence à envoyer des véhicules avec des gabarits tout à fait inquiétant dans l'espace urbain si exigu, sans site propre.

    Cela se traduit par de la place perdue sur les voies de communications non partagées, par un grand nombre d'accidents ailleurs (env 2700/an tout compris), des chutes de vélos dans les rails et des piétons en danger, les trams freinent parfois très mal et partent en luge avec un poids de 50 tonnes et plus (équivalent à un char militaire genre Léopard)

    Il faut vivre et se déplacer ensemble avec un maximum d'harmonie et de sécurité, il y a des gens qui ne reprendront jamais une voiture en ville et inversement, d'autres qui ne lâcheront jamais le bus ou le vélo, d'autres la moto, ou la marche, ou est le mal ? (sans compter ceux qui font un savant mélange)

    Il n'y a pas de mal à se déplacer en 2 roues motorisé, mais il est vrai qu'on serait en droit d'attendre des motos moins polluante, même si on ne consomme pas vraiment plus qu'un passagers dans un bus ( 15 millions de litres de diesel par ans c'est pas rien ) et bien moins qu'une voiture pour l'instant, d'autant plus qu'en deux roues on laisse moins de temps tourner le moteur à cause des trajets plus court.

    En passant, je plaide pour des pistes cyclables au sol plat, lisses et non ondulé, qui ne soient pas des parcours à touristes et encore libre de poussettes et autres chevaux et obstacles en tous genres. qui ne s'interrompes pas touts les 50 mètres, qui ne passent pas au milieu d'arrêt de bus, monte sur les trottoirs et sont aussi à contresens dans des sens unique.

    Merci de faire passer le message

    Salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Succession d'Ueli Maurer: la Thurgovienne Diana Gutjahr renonce

Publié

le

Pour Diana Gutjahr (à droite), une candidature au Conseil fédéral n'est pas d'actualité (archives). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

La conseillère nationale Diana Gutjahr (UDC/TG) ne sera pas candidate à la succession d'Ueli Maurer au Conseil fédéral. La fonction ne correspond pas à sa vie actuelle de jeune maman, a-t-elle déclaré samedi à Keystone-ATS.

"De nouvelles possibilités doivent toujours être compatibles avec la période de la vie", ce qui ne serait pas le cas pour un poste de ministre, a expliqué l'entrepreneure de 38 ans. Diana Gutjahr avait accédé à la Chambre du peuple en 2017 en remplacement de l'ancien président de l'Union suisse des paysans (USP) Hansjörg Walter.

Le nom de la Thurgovienne avait été évoqué par les médias après l'annonce vendredi de la démission d'Ueli Maurer. D'autres personnalités de l'UDC ont renoncé à se présenter, comme les conseillers nationaux Magdalena Martullo-Blocher (GR), Franz Grüter (LU) et Marcel Dettling (SZ).

D'autres poids lourds du parti ne se sont pas encore exprimés. C'est notamment le cas de la ministre zurichoise de la santé Natalie Rickli, de la conseillère nationale st-galloise Esther Friedli ou du Bernois Albert Rösti. L'ancien président de l'UDC Suisse a déjà été candidat au Conseil fédéral. Le chef du groupe UDC aux Chambres Thomas Aeschi (ZG) n'a pas non plus fait connaître ses intentions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La Suissesse Mirjana Spoljaric Egger devient présidente du CICR

Publié

le

Mirjana Spoljaric Egger était jusqu'ici sous-secrétaire générale de l'ONU, en charge de l'Europe au sein du PNUD (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

La diplomate suisse Mirjana Spoljaric Egger est devenue samedi la première femme à présider le Comité interntional de la Croix-Rouge (CICR). Elle a succédé à Peter Maurer, qui a occupé le poste durant dix ans.

Dans un communiqué publié samedi, Mme Spoljaric Egger affirme endosser ce rôle "avec fierté et humilité". "A un moment où de nouveaux conflits traînent en longueur et provoquent une tragédie aux conséquences incalculables et où les changements climatiques frappent de plein fouet les plus vulnérables, l’action humanitaire du CICR et des partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est plus nécessaire que jamais."

A ses yeux, il n’est "pas tolérable" que des gens fuient le conflit la peur au ventre, souffrent de la faim ou soient en butte à la violence.

Mme Spoljaric Egger était jusqu'ici sous-secrétaire générale de l'ONU, en charge de l'Europe au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Elle faisait partie des Suisses les plus élevés au sein du système onusien. Auparavant, elle avait exercé plusieurs fonctions au Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

Première femme

Mme Spoljaric Egger avait été élue en novembre 2021 par l'Assemblée, organe suprême de l'organisation, pour un mandat de quatre ans renouvelable. Elle est la première femme à diriger l'organisation depuis sa création il y a près de 160 ans. Le CICR a mis longtemps avant d'accueillir des femmes parmi ses collaborateurs: il a fallu environ 100 ans avant de voir la première déléguée.

La Suissesse prend la tête d'une organisation qui n'a cessé de s'étendre ces dernières années pour dépasser les 20'000 employés. Le CICR reçoit plus de deux milliards de francs par an. Mais il doit régulièrement demander davantage de fonds pour faire face aux nombreuses situations de conflit.

Confiance de Peter Maurer

Peter Maurer a écrit vendredi sur Twitter qu'il était "pronfondément confiant" dans le fait que le CICR et le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sauront à l'avenir faire face aux crises à venir par une action humanitaire neutre.

Le président de la Confédération Ignazio Cassis a de son côté remercié le diplomate bernois pour ses "dix ans de dévouement inlassable aux personnes touchées par la guerre et la violence". Peter Maurer va désormais présider l'institut de Bâle pour la gouvernance, succédant au professeur Mark Pieth.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Cancer du sein : Genève développe son action de sensibilisation

Publié

le

Pour la première fois, des actions de sensibilisation contre le cancer du sein se tiendront à l'Aéroport de Genève dans le cadre d'Octobre rose (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les Hôpitaux universitaires genevois et leurs partenaires renforcent leur action de sensibilisation contre le cancer du sein. Pour Octobre rose, le mois de sensibilisation au dépistage, aux traitements et à la vie avec cette maladie, plusieurs actions seront menées dans le canton et notamment pour la première fois à l'aéroport de Genève.

Du 4 au 12 octobre, la population genevoise aura l'occasion de participer à des stands, à des ateliers ou encore à des conférences en présence d'invités connus du grand public comme le président du Conseil d'Etat Mauro Poggia.

Pour la première fois, l'aéroport de Genève-Cointrin accueillera des actions d’information et de prévention dans le cadre de la manifestation. Ces activités, organisées par la Fondation genevoise pour le dépistage du cancer, sont destinées aux passagers et collaborateurs de l'aéroport.

Une femme sur huit touchée

En Suisse, le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Une femme sur huit est concernée et plus de 1400 femmes en décèdent chaque année. A Genève, il touche en moyenne 429 femmes et 85 femmes en décèdent.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d'ailleurs indiqué que ce type de cancer est devenu le plus couramment diagnostiqué dans le monde avec 2.3 millions de cas confirmés par an. En 2020, il représentait 11,7% de tous les nouveaux cas de cancer, tous sexes confondus. En Suisse, 6300 cancers du sein sont diagnostiqués chaque année.

Les traitements sont heureusement de plus en plus efficaces et le taux de survie à cinq ans d’une femme ou d’un homme touché par un cancer du sein s’élève désormais à 88%, soulignent les HUG dans un communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Pajtim Kasami retourne à l'Olympiakos Pirée

Publié

le

Pajtim Kasami le soir où il a sauvé le FC SIon. C'était le 3 août 2020. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pajtim Kasami retrouve le Championnat de Grèce. Sans contrat depuis son départ de Bâle en juin dernier, l'ancien Sédunois s'est engagé avec l'Olympiakos Pirée.

Le demi de 30 ans avait déjà porté les couleurs de l'Olympiakos entre 2014 et 2016. Son contrat court jusqu'au 30 juin 2024. Sélectionné à 12 reprises en équipe de Suisse, Pajtim Kasami fut, faut-il le rappeler, le grand artisan du maintien du FC Sion en Super League en 2020 avec un but et un assist lors du dernier match de la saison remporté 2-1 face au Servette FC à Genève.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Genève s'impose en leader, Lausanne broie du noir

Publié

le

Deniss Smirnovs inscrit le 4-2 pour Genève face à Fribourg (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Genève est un leader légitime en National League. Les Aigles ont dominé Fribourg 5-2 aux Vernets, alors que Lausanne a subi un troisième revers de rang, 3-0 à Berne.

Très bon match proposé par les deux équipes dans ce premier derby de la saison. Les Fribourgeois sont certainement sortis de la glace avec le sentiment d'avoir été lésés par les arbitres, mais au final Genève a été un peu plus percutant que Fribourg.

L'ire de Christian Dubé et de ses hommes trouve son origine à la 42e minute lorsque Noah Rod a inscrit le 3-2 décisif. Ce qui a rendu fou le banc des Dragons, c'est la présumée position de hors-jeu d'un attaquant genevois sur l'action. Les arbitres ont passé du temps à analyser cette séquence et n'ont pas eu la certitude pour renverser leur idée de base. Sur les ralentis, on a l'impression de voir du blanc entre le patin et la ligne bleue, mais la qualité des images demeure toujours problématique dans ce genre de situation.

Les Dragons auraient toutefois pu revenir dans la partie puisqu'à la 45e, Josh Jooris a été renvoyé au vestiaire pour un coup de genou selon les directeurs de jeu. Fribourg n'a malheureusement rien fait de cette période de supériorité. Galvanisés d'avoir tenu le score, les Aigles ont pu battre à deux reprises Reto Berra par Smirnovs et Winnik. Une bonne préparation avant le derby lémanique.

Lausanne creuse encore

Lausanne continue pour sa part de proposer un spectacle difficile à regarder pour ses supporters. Après avoir subi la loi de Zurich et Rapperswil à la maison, les Lions ont été battus par Berne dans la capitale.

Les hommes de John Fust ont d'emblée senti que cette soirée ne serait pas favorable à leurs desseins. Après trois minutes, Sceviour a trouvé la faille pour ouvrir le score. Titularisé aux buts, Viktor Östlund n'a eu aucune chance sur le tir. A la 15e, c'est Scherwey qui a doublé la mise en contournant la cage. Les Ours se sont mis à l'abri d'un éventuel retour lausannois à la 29e grâce à Vermin, un ancien de la maison lausannoise.

Incapables de marquer pendant sept tiers, les Vaudois traversent une passe très compliquée. John Fust pourra compter sur le retour de suspension de Salomäki samedi soir contre Genève, mais il faudra davantage que la présence du Finlandais pour inverser la tendance actuelle. Si le LHC ne met pas d'émotions dans son jeu, cela risque bien de sentir le roussi pour l'entraîneur canado-suisse.

Bienne ou la presque remontada

Ajoie est cette fois tombé sur un adversaire plus coriace que lors des deux derniers matches à domicile. Face aux Zurich Lions, les Jurassiens ont dû s'avouer vaincus 4-0. Point de retour magnifique cette fois à Porrentruy, les Ajoulots se sont cassé les dents sur le gardien Hrubec et face à des Lions qui n'ont pas pris cette rencontre en dilettante. Les joueurs de Rikard Grönborg ont fait la différence lors du troisième tiers en marquant à trois reprises.

Bienne et Rapperswil ont offert un spectacle haletant au public saint-gallois. Les Lakers l'ont finalement emporté 6-5, mais les Seelandais ne sont pas passés loin d'une incroyable remontada. Menés 5-1 à la 37e, les Biennois ont changé de visage pour revenir sur les talons de Rappi (5-4 à la 47e) grâce à un power-play efficace. Mais les joueurs de Stefan Hedlund ont repris deux longueurs d'avance à la faveur du troisième but de l'intenable Nicklas Jensen. Le deuxième but de Yannick Rathgeb quelques secondes après ne suffisant pas.

Comme Lausanne, Lugano ne va pas bien. Et la victoire dans le derby tessinois mardi n'a rien changé. Menant pourtant rapidement 2-0 grâce à un doublé de Thürkauf, les Bianconeri se sont finalement inclinés 5-4 à domicile contre Kloten. Autant dire que là aussi, la place de Chris McSorley vacille.

Dans le dernier match de la soirée, Davos a fait le nécessaire pour dominer Langnau 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture