Rejoignez-nous

Actualité

L’Exécutif de la Ville va se prononcer sur l'affaire Barazzone

Publié

,

le

A Genève, il est à nouveau question d’Abu Dhabi. L'exécutif de la Ville de Genève se réunit cet après-midi en séance extraordinaire. Au cœur de leur discussion: le voyage de Guillaume Barazzone, conseiller administratif et conseiller national PDC. Que faut-il attendre de cette séance?

Marie Prieur

Ce qu’il faut en attendre c’est d’abord un communiqué. En fin d’après-midi, le Conseil administratif de la Ville de Genève prendra position sur l’affaire du voyage à Abu Dhabi de l’un des siens. Soit le PDC Guillaume Barazzone. Rappelez vous, mardi 16 octobre devant le conseil municipal réuni en plénière, Guillaume Barazzone ouvrait son agenda. Répondant à la question d’une conseillère municipale, il déclarait publiquement avoir, tout comme le conseiller d'Etat PLR Pierre Maudet, fait un voyage à Abu Dhabi fin novembre 2017. Un voyage privé, assure-t-il. Payé par un ami d’enfance, l’avocat Hugo Linares. Il soulignait, je cite qu’ "aucun dignitaire du régime n’a évidemment financé ce voyage privé".

Il indiquait avoir rencontré un certain nombre de personnalités sur place à l’occasion du Grand Prix de Formule un. Mais la semaine dernière, en pleine période de vacances, les choses se précipitent. Mardi, la RTS dévoile des photos et vidéos officielle. Sur ces images prises dans la zone exclusive du circuit automobile d'Abu Dhabi,Guillaume Barazzone donne la main au vice-président des Emirats Arabes Unis: l’émir Mohammed Ben Rachid Al Maktoum. On le voit aussi aux côtés du patron de MSC, le géant du transport maritime. Dès le lendemain, mercredi 24 octobre, le procureur général Olivier Jornot ouvre une procédure du chef d’"acceptation d’un avantage" pour éclaircir les circonstances de ce voyage.

Autant de nouveaux éléments qui ont logiquement titillé voire agacé les autres membres de l'exécutif de la Ville de Genève.
D'où la séance extraordinaire de cet après midi. L’idée, on l’imagine, c’est de demander plus d’explications à Guillaume Barazzone. Mais aussi de savoir si les liens qu’il a pu avoir sur place sont liés à son mandat de conseiller administratif ou plutôt à son mandat de conseiller national. Le Conseil administratif entend ainsi déterminer s’il risque d’être éclaboussé par cette affaire. A l’image du Conseil d’Etat dans l’affaire Maudet. Second objectif: fixer des règles plus précises. Afin d’éviter des situations avec de potentielles conflits d'intérêts.

Le maire de la Ville de Genève, Sami Kanaan, sera notre invité demain matin pour en parler.

Suisse

Près de trois quarts des Suisses en faveur d'une nouvelle "expo"

Publié

le

Le monolithe de l'Arteplage de Morat avait été l'une des attractions phares d'Expo.02. Un sondage indique que 79% de la population suisse souhaite qu'une partie des projets de la future exposition nationale reste en place après la fin de la manifestation. (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Quelque 74% des Suisses sont favorables à une nouvelle exposition nationale. C'est ce qu'indique lundi un "sondage représentatif" mené auprès de 1027 personnes de 15 à 79 ans, par l'institut intervista, sur mandat de "Nexpo - la nouvelle expo".

Près de deux tiers des sondés (62%) souhaitent que la manifestation "contribue à améliorer la cohésion entre les Suisses" et 61% qu'elle "favorise la découverte de régions suisses encore méconnues", précise Nexpo dans un communiqué. En revanche, la promotion de l'image du pays n'est importante que pour 33% de l'échantillon.

Parmi les personnes en faveur de la manifestation, 79% souhaitent que "la population soit impliquée dans son organisation". Une même proportion des sondés aimerait qu'une partie des projets reste en place après la fin de la manifestation, tandis que 83% d'entre eux se disent en faveur d'une expo "climatiquement neutre".

Les sondés souhaitent également que la prochaine exposition revienne moins cher qu'Expo.02, qui avait coûté 1,58 milliard de francs. Un cinquième d'entre eux souhaite même qu'elle n'engendre "pas de coûts du tout".

"Ce sondage nous permet d'affiner notre concept", a déclaré Christina Hanke, directrice commerciale de Nexpo, qui prépare actuellement son dossier de candidature. Plusieurs projets ont actuellement pour objectif d'organiser une exposition nationale en 2027 ou dans les années suivantes. "Nexpo - la nouvelle Expo" est l'initiative des dix plus grandes villes de Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Zurich Insurance projette de s'implanter sur le marché indien

Publié

le

Le groupe Zurich Insurance, dirigé par Mario Greco, a des ambitions en Inde (archives). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le groupe Zurich Insurance veut étendre au marché indien sa présence dans l'assurance dommages.

Dans le cadre d'une procédure de faillite, l'entreprise a fait une offre conjointe avec Primal Group pour reprendre l'indien Reliance General Insurance, a rapporté "The Economics Times" dans son édition dominicale.

Selon le journal économique indien, les deux partenaires se seraient portés acquéreurs chacun de la moitié de la société. Le délai pour la remise d'offres fermes pour la filiale financière du plus gros conglomérat industriel privé indien court encore jusqu'au 30 octobre.

L'assureur zurichois a confirmé lundi à AWP avoir déposé une offre en vue de l'acquisition d'une participation, précisant cependant que les conditions d'une éventuelle transaction faisaient encore l'objet de négociations et qu'il n'y avait aucune garantie que celle-ci aboutisse.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Les maçons vont faire grève en novembre à Genève

Publié

le

Les maçons genevois avaient déjà fait grève en octobre 2018. Ils feront à nouveau grève les 7 et 8 novembre prochain pour protester contre le démantèlement de leurs conditions de travail (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, les relations sociales se durcissent dans le secteur de la construction. Les maçons ont voté deux jours de grève sur les chantiers, les 7 et 8 novembre prochains, annoncent lundi les syndicats. Ils exigent de meilleures conditions de travail.

Les maçons genevois s'opposent au nouveau modèle d'organisation du travail voulu par la Société suisse des entrepreneurs (SSE). Selon les syndicats, cette flexibilisation du temps de travail constituerait "un recul social" et une "atteinte grave à la santé et la sécurité des travailleurs".

Pour la SSE, ce modèle permettrait au contraire un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Les négociations menées jusqu'à présent en vue d'une nouvelle convention nationale (CN) n'ont pas permis de rapprocher les points de vue. Les syndicats revendiquent aussi une hausse des salaires.

A l'initiative des trois syndicats Sit, Syna et Unia, un vote a été organisé sur les lieux de travail pour décider des mesures de lutte à venir. Sur 2632 votants, 2105 ont opté pour deux jours de grève, soit 82%, précisent les syndicats dans un communiqué. Suite à ce résultat net, ils appellent à une grève générale sur les chantiers les 7 et 8 novembre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Adecco regroupe deux divisions sous la bannière LHH en Suisse

Publié

le

Adecco intègre deux divisions sous la bannière LHH en Suisse (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Adecco intègre deux divisions, Badenoch + Clark et Spring Professional, sous la marque LHH Recruitment Solutions, un changement opéré en Suisse et dans le reste du monde.

"Cette consolidation intervient en réponse à l'évolution encore difficile du contexte suisse, où les entreprises sont confrontées à des changements toujours plus nombreux de postes de travail", souligne lundi le spécialiste de l'emploi temporaire, citant par exemple "un nombre élevé de postes vacants dans presque toutes les catégories professionnelles".

LHH est décrit par Adecco comme une plateforme disposant de services de ressources humaines "entièrement intégrés", réunissant les offres Solutions de recrutement, Transition de carrière et mobilité, Apprentissage et développement.

Badenoch + Clark et Spring Professional existent depuis 1978 et sont présentes dans 12 pays d'Europe.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse Romande

Lausanne: portes ouvertes aux Halles sportives de Beaulieu

Publié

le

Plusieurs sports seront à tester samedi lors de portes ouvertes aux Halles sportives de Beaulieu (photo d'illustration). (© KEYSTONE/EPA ANSA/RICCARDO ANTIMIANI)

La Ville de Lausanne organise une journée portes ouvertes samedi aux Halles sportives de Beaulieu. Ouvert en avril dernier, le site permet de pratiquer une dizaine de disciplines sportives.

Après le basketball, le padel, la pétanque ou encore l'escalade, les Halles sportives ont ajouté de nouvelles activités, notamment un espace dédié aux sports de forces (haltérophilie, musculation) et un autre consacré à divers sports de raquette. Un espace de 2800 m2 est aussi voué aux sports à roulettes et à plusieurs pratiques urbaines (roller, skate, etc).

Samedi de 09h00 à 18h00, la population pourra tester gratuitement ces activités. Initiations, cours collectifs et tournois sont programmés tout au long de la journée, indique lundi la Ville de Lausanne dans un communiqué.

Ce nouveau pôle sportif occupe sept halles situées dans le complexe de Beaulieu sur près de 12'000 mètres carrés. Ces activités animeront les Halles nord jusqu'à leur transformation en 2026.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture