Rejoignez-nous

Actualité

Les restrictions de circulation restent de mise à Genève

Publié

,

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

La situation s’améliore, mais le virus est toujours présent et actif, rappelle vendredi la police cantonale genevoise. Les restrictions de circulation et les interdictions de stationnement, notamment en campagne, sont maintenues pendant le week-end.

Les centres sportifs des Evaux, de Vessy et du Bout-du-Monde, le Signal de Bernex, le Mandement et l’Allondon, les plages du Vengeron et du Reposoir, Port Choiseul, le sentier du Promeneur solitaire et celui des Falaises, le Moulin-des-Frères, les bords de l’Arve et du Rhône ainsi que le Bois-de-la-Bâtie sont concernés.

Seuls les riverains pourront accéder à ces emplacements et certains parkings seront fermés, indique vendredi la police cantonale dans un communiqué. Les gardes de l’environnement, les polices municipales et la protection civile seront à pied d’oeuvre. Les forces de l’ordre procéderont également à des contrôles de la circulation, en particulier pour la vitesse.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Le dessinateur genevois Chappatte remporte le prix suisse de la caricature pour la 3e fois

Publié

le

Photo archives ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Patrick Chappatte remporte le prix de la caricature suisse de l’année 2020 pour « Planète Coronavirus ». Déjà primé en 2012 et 2014, c’est la troisième fois que le dessinateur genevois remporte cette distinction.

« Planète Coronavirus » a été publié dans le magazine allemand « Der Spiegel » le 28 mars 2020 et le mois suivant dans le journal alémanique le « Nebelspalter », le plus ancien titre satirique au monde à être toujours publié. On le voit aussi dans le livre de l’expo, « Marqué par le corona » (Von Corona gezeichnet), préfacé par le conseiller fédéral Alain Berset, et sorti en décembre dernier.

Chappatte n’est pas blasé de recevoir des prix. « Il couronne – sans jeu de mots – 12 mois de travail marqués par la présence obsédante de ce virus à pointes, a-t-il dit à Keystone-ATS. Jamais dans ma carrière, ni dans celle de mes confrères, n’avons-nous connu ainsi un unique sujet de dessin à même d’engloutir tous les autres. »

« Et s’il ne fallait retenir qu’un seul de mes dessins, j’aurais choisi celui-ci, poursuit le dessinateur genevois. Justement, cette éclipse de la terre par l’astre sombre du Covid. »

Gérald Herrmann à la 3e place

La deuxième place revient à Christof Biedermann pour « Das Boot ist voll » (La barque est pleine), publié en juillet dernier par le journal « Reformiert ». Gérald Herrmann remporte la troisième place pour « Davos », sorti dans la « Tribune de Genève« .

En raison de la pandémie, le public n’a pas voté cette année, mais 46 illustrateurs de presse ont choisi les gagnants. L’exposition n’a pu être vue en ligne que de décembre à février. Ce prix de la meilleure caricature est remis traditionnellement lors de l’exposition « Gezeichnet », qui se tient chaque année au Musée de la Communication de Berne, indiquent les organisateurs.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Actualité

Les HUG renforcent la lutte contre les violences et discriminations

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) renforcent leur dispositif de lutte contre les discriminations et en faveur de la promotion d’un climat de travail inclusif et égalitaire. Une charte « égalité, diversité et inclusion » est en cours de rédaction.

Cette charte devra être signée par tous les collaborateurs des HUG, a expliqué jeudi Sylvia de Meyer, responsable du programme « égalité et diversité », un poste qui vient d’être créé. Tous les employés devront aussi suivre la formation en ligne sur la prévention du harcèlement sexuel élaborée par l’Etat de Genève.

Le conseil d’administration a décidé en janvier d’ajouter la valeur « égalité et inclusion » aux valeurs relationnelles des HUG, a fait savoir l’institution à quelques jours de la Journée internationale des droits des femmes. Ces valeurs – la confiance, le respect, l’esprit d’équipe et la reconnaissance – doivent régir le comportement des collaborateurs entre eux mais aussi avec les patients, a précisé le directeur général des HUG Bertrand Levrat.

Culture plus respectueuse

L’objectif est de renforcer la culture de tolérance zéro envers les violences et les discriminations, en particulier celles fondées sur le genre. « Dans le domaine hospitalier, qui est assez hiérarchisé, il peut y avoir une crainte de dénoncer des supérieurs », relève M. Levrat. Le fait que les professions deviennent mixtes permet d’avoir une culture plus respectueuse, reconnaît-il.

Bertrand Levrat souhaite que tout acte irrespectueux ou comportement inadéquat avéré soit dénoncé et sanctionné. D’où la création d’une commission de traitement des plaintes en matière de harcèlement et de discrimination qui s’occupera désormais des cas. « Il faut permettre aux gens de sentir qu’ils peuvent parler librement », souligne-t-il.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Le retour de l’opération “au ski pour 1 franc” pour les enfants genevois

Publié

le

Photo @JohannSauty-ESSGeneve

L’École Suisse de Ski de Genève renouvelle son dispositif le samedi 13 mars pour faire découvrir les plaisirs de la glisse aux enfants genevois et à moindre frais

C’est effectivement le grand retour de cette opération “une journée de ski à 1 franc symbolique” qui avait dû être annulée au tout dernier moment l’an dernier, pour cause de Covid.

Julien Pala
Directeur Ecole Suisse de Ski de Genève
Julien PalaDirecteur Ecole Suisse de Ski de Genève

Le concept ne change pas: l’opération s’adresse aux petits genevois de 6 à 15 ans qui n’ont pas l’occasion de skier d’ordinaire…

Julien Pala
Directeur Ecole Suisse de Ski de Genève
Julien PalaDirecteur Ecole Suisse de Ski de Genève

Et pour 1 franc, tout est compris: le transport en car depuis Genève, la location des skis et des chaussures, les forfaits, les repas de midi et bien sûr les cours avec les moniteurs de l’ESS. Le tout grâce à une flopée de partenaires fidèles.

Julien Pala
Directeur Ecole Suisse de Ski de Genève
Julien PalaDirecteur Ecole Suisse de Ski de Genève

Seul changement notable cette saison: la station de ski française où se déroule habituellement l’opération est fermée pour cause de coronavirus, il a donc fallu se rapatrier vers l’espace débutants des Diablerets, dans le canton de Vaud.

Julien Pala
Directeur Ecole Suisse de Ski de Genève
Julien PalaDirecteur Ecole Suisse de Ski de Genève

Le délai d’inscription court jusqu’au 10 mars. Il y a déjà un bel engouement. Les premiers arrivés seront les premiers servis.  Renseignements et réservations sur le site de l’Ecole Suisse de Ski de Genève.

Continuer la lecture

Actualité

L’extrême gauche veut taxer les riches actionnaires pour renflouer les caisses

Publié

le

A Genève, Ensemble à Gauche relance son initiative qui vise à taxer les gros actionnaires genevois comme les autres contribuables. Après une première invalidation pour vice de forme par le Conseil d'Etat, la gauche de la gauche repart au combat. 

A Genève, Ensemble à Gauche relance son initiative pour taxer les plus riches actionnaires du Canton. Un premier texte avait été invalidé par le Conseil d’Etat pour vice de forme : la gauche de la gauche repart donc au front. L’initiative réclame que les gros actionnaires de Genève - 1600 personnes environ - soient taxés comme les salariés lorsqu’ils touchent leurs dividendes. Les explications de Jean Batou, député d’Ensemble à gauche et membre de la commission fiscale au Grand Conseil.

Jean Batou
Député d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil - membre de Résistons
Jean BatouDéputé d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil - membre de Résistons

Les actionnaires qui possèdent au moins 10 % des actions d’une entreprise ne paient que 60 à 70 % d’impôts sur les dividendes de ces actions. La gauche de la gauche estime pouvoir récupérer plusieurs millions de francs en taxant ces actionnaires à 100%.

Jean Batou
Député d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil - membre de Résistons
Jean BatouDéputé d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil - membre de Résistons

Les 120 millions de recettes putatives seraient réparties comme suit : 90 millions pour le Canton et 30 pour les Communes.

Nouvelles recettes fiscales pour faire face à la crise

Il faut trouver de nouvelles recettes fiscales a martelé le député Jean Burgermeister, dans un canton qui affichait un déficit colossal de 600 millions en 2020, avant la crise.

Une injustice fiscale dans le canton le plus inégalitaire de Suisse selon une étude de l’administration fédérale sortie en 2019. Sus aux privilèges indus.

Jean Batou
Député d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil - membre de Résistons
Jean BatouDéputé d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil - membre de Résistons

Baisse d’impôts accordée en 2009

Cette baisse d’imposition a été introduite en 2009. L’idée était de ne pas imposer deux fois pour le même capital, une fois via la personne morale qu’est l’entreprise et une fois via l’actionnaire, la personne physique, qui touche des dividendes. C’est un privilège qui doit sauter pour Jean Batou

Jean Batou
Député d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil - membre de Résistons
Jean BatouDéputé d'Ensemble à Gauche au Grand Conseil - membre de Résistons

Les initiants ont 4 mois pour recueillir environ 6500 signatures. Le texte sera déposé en juillet et la votation devrait avoir lieu dans un an environ.

Résistons! un nouveau courant politique 

Un nouveau courant d’Ensemble à gauche s’est présenté aujourd’hui. Résistons. C’est le nom de ce nouveau courant politique constitué d’anciens militants du parti Solidarités. Ecoutez Giulia Willig membre de Résistons !

Giulia Willig
membre de Résistons
Giulia Willig membre de Résistons

En tout 36 personnes ont quitté solidarités. Dimanche soir, ils étaient cinq députés et la Conseillère nationale à démissionner de ce parti. Cinq députés sur les neuf qui forment le groupe parlementaire d’Ensemble à Gauche au Grand Conseil.

 

Continuer la lecture

Actualité

Swiss reste pleinement engagé à l’aéroport de Genève

Publié

le

Photo archives KEYSTONE/Martial Trezzini

La compagnie aérienne Swiss, en pleine crise en raison de la pandémie de coronavirus, n'a pas l'intention de revoir son engagement en Romandie et compte maintenir sa présence à l'Aéroport international de Genève, a déclaré la direction jeudi.

"Nous avons beaucoup investi ces dernières années à Genève", raison pour laquelle Swiss a été profitable en 2019 sur cette plateforme aéroportuaire, a souligné le nouveau patron Dieter Vranckx lors d'une conférence de presse.

Ce double national Suisse et Belge, qui a succédé en début d'année à Thomas Klühr, a ajouté que la filiale de Lufthansa "reste engagée à Genève".

Après avoir inscrit une lourde perte opérationnelle de 654 millions de francs en 2020, le deuxième plus mauvais résultat dans l'histoire de la société, Swiss a annoncé évaluer un redimensionnement de sa flotte. L'entreprise a également taillé dans ses coûts avec la suppression prévue d'ici la fin de l'année de 1000 postes à temps plein.

Face au fort ralentissement du trafic aérien mondial induit par les restrictions de voyages, le transporteur national a revu son offre et ne proposait plus en 2020 qu'environ 30% de ses vols d'avant-crise. A Genève, ses avions ne relient actuellement plus que les aéroports de Zurich et Francfort.

Continuer la lecture