Rejoignez-nous

Actualité

Les opposants à Pré-du-Stand en campagne

Publié

,

le

A Genève, les opposants au déclassement de 12,8 hectares de zone agricole au Pré-du-Stand, au Grand-Saconnex, réfutent les arguments du Conseil d'Etat. Selon eux, le canton compte assez de stades de foot sous-utilisés et de bureaux vides. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, les opposants au déclassement de 12,8 hectares de zone agricole au Pré-du-Stand, au Grand-Saconnex, réfutent les arguments du Conseil d’Etat. Selon eux, le canton compte assez de stades de foot sous-utilisés et de bureaux vides.

Deux semaines après le gouvernement, le comité qui avait lancé le référendum intitulé « Non au massacre de la zone agricole pour des bureaux vides! » a lancé sa campagne. Il a rappelé mercredi, devant les médias, que le projet en votation le 24 novembre cumule les faux pas en matière d’aménagement du territoire, d’écologie et de santé publique.

A l’instar du Conseil d’Etat, les référendaires estiment qu’un nouveau cycle d’orientation doit être construit sur les terrains de foot de Balexert, à Vernier. L’emplacement est adéquat. En revanche, ils jugent inutile de remplacer ces terrains par de nouveaux au Pré-du-Stand qui seront destinés au programme de formation de la relève genevoise, Genève Education Football.

Selon eux, une mutualisation intelligente des terrains existants la journée en semaine peut couvrir les besoins du sport d’élite. Pour ce qui est des compétitions, Servette FC dispose du Stade de Genève, et les structures avec tribunes existantes devraient être utilisées rationnellement pour les autres compétitions. Le « massacre » de 13 hectares de terres agricoles n’est donc pas nécessaire.

Couloir biologique

Il ne l’est pas non plus pour créer, comme le prévoit aussi le projet, 90’000 mètres carrés de bureaux, alors que les surfaces vides ne cessent d’augmenter dans le canton. Selon le comité, cette parcelle est le dernier coin de surface agricole du Grand-Saconnex. Elle fait partie d’une grande pénétrante de verdure, et donc d’un couloir biologique, allant du Pays de Gex (F) au lac Léman.

Concernant la pollution de l’air et sonore, les référendaires considèrent que le canton ne tient pas compte de ses propres projections. La parcelle du Pré-du-Stand est proche de l’aéroport, où le trafic va augmenter de 50% d’ici à 2030. En outre, une troisième voie sera construite sur l’autoroute voisine, ont-ils avancé. La pollution sera donc plus élevée.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Volleyball

Genève Volley voit les play-offs s’éloigner

Publié

le

Shannon Berger (à gauche). Johanna Remy (n°5) et Ewine Guscetti (à droite) ont sans doute perdu plus qu'un match samedi dans leur salle.

Battues dans leur salle par Cheseaux (0-3), les volleyeuses de Châtelaine risquent fort de devoir lutter contre la relégation en LNB.

S’il y avait une rencontre à gagner c’était bien celle-là. Remporter les trois points, ou moins deux, était une nécessité pour espérer encore accrocher une huitième place synonyme de participation aux play-offs. Mais une première manche ratée (15-25) a d’emblée rendu la tâche de Genève Volley difficile. Une grosse déception pour les joueuses de la formation genevoise.

Ewine Guscetti Passeuse de Genève Volley

 

Au contraire du premier set, l’écart a été nettement moindre lors des deux suivants perdus 23-25, puis 21-25. D’où les regrets de Fabia Gnädinger, adjointe de Ludovic Gruel.

Fabia Gnädinger Assistante-coach de Genève Volley

 

Reste à savoir ce qui fait pencher la balance en défaveur des pensionnaires de la Salle Henri Dunant.

Ewine Guscetti Passeuse de Genève Volley

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Swiss Expo : Un blocage des antispécistes avorté

Publié

le

Depuis le 15 janvier, près de 1000 vaches et autres animaux sont présents entre les murs de Palexpo pour le rassemblement annuel de Swiss Expo. Un rendez-vous qui n’était pas du tout du goût des membres de l’association « Empathie et Altruisme ». Récit d’un « acte manqué ».

 

Le rendez-vous était donné. 13 heures devant l’entrée de Swiss Expo. En ce samedi 18 janvier, l’association « Empathie et Altruisme » – un mouvement qui entend défendre la cause animale – voulait frapper du point sur la table, éveiller les consciences. Précédemment dans la semaine, un communiqué dudit groupe avait circulé. Par l’intermédiaire de son porte-parole, Vincent Favre, l’on pouvait lire : « Plus de 1000 vaches auront subi un transport souvent pénible pour arriver à ce lieu et devront pendant ces jours être privées de liberté dans un petit enclos et supporter le passage des centaines de visiteurs ». Le ton est donné.

Intervention préventive des forces de l’ordre

Sauf qu’au moment de passer à l’action, changement de plan, un imposant véhicule de police fait son apparition. « Les policiers et les Securitas ont été prévenu de notre action, je ne sais pas comment mais l’évenement est annulé » lançait une des activistes un brin agacé par la tournure des événements. Finalement, le petit groupe ne parviendra pas perturber la tenue de ce salon ni à brandir une banderole dénonciatrice devant l’entrée. Au lieu de ça, trois d’entre eux distribuent des tracts à quelques mettre de l’entrée pour sensibiliser et échanger avec les visiteurs sur le traitement des animaux dans ce type de salons. L’action n’ira pas plus loin.

Continuer la lecture

Actualité

Melbourne: Roger Federer sur ses gardes

Publié

le

Roger Federer devant la presse samedi à Melbourne. (©KEYSTONE/AP/MDB)

Roger Federer aborde son 21e Open d’Australie un brin contrarié. Après avoir été pris à témoin dans la problématique du réchauffement climatique, il estime que le tirage au sort ne l’a pas gâté.

« Je débarque à Melbourne sans un seul match dans les jambes. L’idéal dans cette situation est de ne pas affronter au premier tour un adversaire parfaitement « lancé », dit-il. Ce n’est malheureusement pas mon cas avec Steve Johnson ! » Victorieux samedi du Challenger de Bendigo à 150 km au nord de Melbourne, l’Américain foulera la Rod Laver Arena avec l’idée que l’exploit est possible.

« Je le connais très bien pour l’avoir affronté deux fois et, surtout, pour m’être entraîné longtemps avec lui lors d’un Masters 1000 à Cincinnati, explique-t-il. Je sais qu’il a réussi l’une des plus belles carrières universitaires de l’histoire avant de passer professionnel. Il prend la balle très tôt en coup droit, il slice son revers, sa première balle est bonne et sa seconde solide. »

Déjà confronté par le passé à ce manque de repères au moment de frapper les trois coups à Melbourne, le Bâlois affirme avoir fait ce qu’il fallait pour se donner toutes les chances de bien négocier ce premier tour. « Je me suis bien entraîné. J’ai tout donné sur le court pour évoluer avec l’intensité voulue, dit-il. Mais un entraînement n’est pas un match. »

« Je ne lâcherai rien »

Il n’y a aucun danger pour que Roger Federer sous-estime Steve Johnson. Au cours de sa carrière, il n’a jamais péché par suffisance. Cette vertu est l’une des raisons qui expliquent sa formidable longévité. 2020 qui sera l’année de ses 39 ans ne sera pas, à l’entendre, l’année de trop. « La nouvelle génération était déjà prête à prendre la relève en 2019. Elle le sera encore davantage en 2020. Mais le « problème », c’est que Nadal est en bonne santé, que Djokovic est en forme et que je suis toujours là. Et pour gagner un titre du Grand Chelem, il faudra peut-être nous battre tous les trois, c’est-à-dire trouver la solution face à trois jeux bien différents ». Avec les propos qu’il tient, Roger Federer donne pratiquement raison à Stan Wawrinka qui parie que les titres du Grand Chelem seront toujours cette année la chasse gardée du « Big Three ». « Je ne sais pas. Peut-être. Le poids des ans commence à compter. Nous devenons les trois de plus en plus âgés, poursuit Roger Federer. Mais pour ma part, je ne lâcherai rien.

Roger Federer a relevé par ailleurs que les organisateurs avaient clarifié leur position quant à la possibilité de retarder des matches si l’air de Melbourne est trop pollué comme ce fut le cas mardi pour le premier tour des qualifications. On ne jouera pas si l’indice de la qualité de l’air (IQA) s’élève à 200. « Par comparaison, la norme pour les Jeux de Tokyo sera de 300, précise Roger Federer. Tout est clair désormais. Je n’ai pas le sentiment que je vais jouer avec ma santé cette prochaine quinzaine dans la mesure où les prévisions météorologiques sont favorables pour les prochains jours » Le Bâlois remarque toutefois que Tennis Australia a trop tardé pour apporter les éclaircissements demandés. « Bien communiquer est la clé de la réussite », souligne-t-il pour conclure.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Hockey sur glace: Genève-Servette écrasé par Bienne

Publié

le

Bienne a inscrit 7 buts face au GSHC (©KEYSTONE/PS)

Le HC Bienne va mieux.

Battus huit fois de suite entre le 6 décembre et le 5 janvier, les Seelandais ont dominé Genève-Servette 7-3 pour cueillir un deuxième succès dans leurs trois derniers matches de National League. Lausanne s’est incliné 4-3 après prolongation à Berne, alors que Fribourg Gottéron a été écrasé 7-2 à Davos.

Genève-Servette marque le pas. La troupe du coach Patrick Emond a subi vendredi sa troisième défaite d’affilée, et l’enthousiasmante série de sept succès qui précédait semble désormais bien loin. Le GSHC a pourtant ouvert la marque dès la 7e minute, et a recollé à 2-2 à la 18e.

Les Genevois ont sombré défensivement à l’entame du dernier tiers-temps, encaissant trois buts – le dernier alors qu’ils évoluaient à 5 contre 4 – en l’espace de 247 secondes pour se retrouver menés 6-2. Toni Rajala avait redonné l’avantage à Bienne à la 38e sur un « caviar » de Kevin Fey.

Lausanne cède en prolongation

Lausanne, dont la série de quatre succès avait pris fin samedi dernier à Fribourg, a pour sa part enchaîné une deuxième défaite consécutive. Les hommes de Ville Peltonen menaient pourtant 2-0 à Berne à la 24e minute grâce à des buts de Jooris – son cinquième en sept matches – et de Herren.

Inoffensifs pendant la première moitié de cette rencontre, les Ours sont sortis de leur léthargie sous l’impulsion notamment de Mark Arcobello (3 assists vendredi). Ils ont forcé la décision après 34 » de jeu en « overtime » grâce à Calle Andersson. A noter que Beat Gerber a participé à son 933e match avec le « SCB », devenant ainsi le joueur ayant disputé le plus de parties sous le maillot des Ours.

Dure soirée pour Waeber

Fribourg Gottéron n’a pas pu rêver bien longtemps à un troisième succès d’affilée en championnat. Titularisé devant le filet des Dragons à la place d’un Reto Berra ménagé en vue de la réception de Berne samedi, Ludovic Waeber a cédé sa place à Joël Aebi après 5’30 » de jeu seulement!

Davos menait alors 4-0, Corvi ayant inscrit le 2-0 après 113 » sur le premier « power play » du match. Le 5-0 est tombé à la 15e, Marc Wieser signant un doublé. Waeber est d’ailleurs revenu au jeu à l’entame d’un deuxième tiers au cours duquel Adrien Lauper et Killian Mottet ont sauvé l’honneur fribourgeois.

Fin de série pour le « Z »

Vainqueurs de leurs trois matches précédents, les Zurich Lions ont par ailleurs été stoppés net sur la glace de Rapperswil. Les joueurs de Rikard Grönborg se sont inclinés 3-0 sur la glace des Lakers, qui ont fêté dignement leur 75e anniversaire vendredi.

Zoug a su profiter du revers du « Z ». Vainqueur 3-1 d’Ambri-Piotta, le club de Suisse centrale a repris la tête du classement avec le même nombre de points (68) que les Zurichois mais avec trois matches en moins. Davos suit à une longueur, Genève-Servette à trois.

Langnau s’est imposé 3-1 à Lugano dans le dernier match de la soirée. Les Emmantalois restent donc au-dessus de la barre après avoir vaincu les « bianconeri » pour la quatrième fois de la saison en quatre duels. Lugano glisse pour sa part au 9e rang.

Source: ATS

Continuer la lecture

Genève

Tabac et e-cigarettes interdits à la vente aux mineurs à Genève

Publié

le

Après le Valais et Bâle-Campagne, c’est au tour de Genève d’interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs. Le Grand Conseil a adopté vendredi à l’unanimité un projet de loi du Conseil d’Etat en ce sens.

L’interdiction concerne non seulement les produits du tabac, mais aussi les produits assimilés au tabac. Cette seconde dénomination comprend les cigarettes électroniques, ainsi que les flacons de recharge et les cartouches, mais aussi le cannabis légal.

Mauro Poggia, chef du Département de la sécurité, emploi et santé (DSES), se réjouit de cette unanimité en faveur de la protection des mineurs. En présentant cette loi qui intègre la problématique de l’alcool et du tabac, M. Poggia a devancé une loi fédérale encore en discussion à Berne.

Plus de 8% des adolescents de 14-15 ans fument au moins une fois par semaine et 25% des jeunes de 15-19 ans sont des fumeurs, a relevé M. Poggia lors des débats en commission. La cigarette électronique pousse les jeunes dans un engrenage qui très souvent les amène ensuite vers la cigarette, a-t-il souligné.

Vapotage interdit

Les nouvelles dispositions légales visent donc à prendre des mesures pour diminuer la consommation de produits du tabac qu’ils soient fumés, chauffés, prisés ou à usage oral. Actuellement, il n’existe à Genève aucune interdiction de vente pour les mineurs, que ce soit pour le tabac ou les produits assimilés au tabac.

A l’instar du domaine de l’alcool, des achats-test seront effectués pour le tabac. Des sanctions, allant d’une amende jusqu’au retrait de l’autorisation de vente désormais obligatoire pour le tabac, sont prévues pour les contrevenants. A noter encore que la nouvelle loi interdit également le vapotage dans les lieux publics.

Continuer la lecture