Rejoignez-nous

Actualité

Les entreprises suisses s’adaptent au coronavirus

Publié

,

le

La propagation du coronavirus préoccupe les entreprises suisses, qui prennent des mesures pour protéger leurs collaborateurs. Les détaillants comme Migros et Coop mettent l’accent sur l’hygiène, tandis que d’autres entreprises actives à l’international interdisent les voyages.

Les deux grands distributeurs helvétiques ont pris des mesures d’hygiène pour les employés afin de réduire les risques d’infection. Ces mesures sont également valables pendant la saison de la grippe, a indiqué Migros mercredi à AWP. Une cellule de crise a déjà été mise en place depuis plusieurs semaines.

Parmi les précautions prises, Migros encourage à se laver les mains régulièrement et de tousser dans un mouchoir ou au creux de son bras. Des mesures spéciales ne sont toutefois pas mises en oeuvre dans les supermarchés, comme le port de masques ou de couvre-chaussures.

La situation est similaire chez Coop. « Nous avons demandé à nos employés de respecter les règles d’hygiène de base », a indiqué un porte-parole. Le détaillant est en contact étroit avec les autorités compétentes et dispose depuis plusieurs années d’un plan de crise en cas de pandémie.

Dans la production alimentaire, Orior a déjà pris des mesures préventives au Tessin pour sa marque Rapelli, a précisé le directeur général Daniel Lutz à AWP. Les exigences « déjà élevées » en terme d’hygiène ont été renforcées.

Nestlé suspend les voyages d’affaires

Les entreprises internationales réagissent également. Nestlé a demandé à ses collaborateurs de stopper les voyages d’affaires jusqu’au 15 mars.

Depuis janvier, le gestionnaire de fortune EFG a interdit les voyages vers la Chine. Et désormais, les déplacements « non essentiels » sont également interdits par l’établissement pour ses conseillers, a indiqué le directeur général Giorgio Pradelli. A la place, des vidéo-conférences sont organisées.

Adecco a également réagi, comme l’a annoncé le patron Alain Dehaze dans une interview avec AWP Vidéo. Les réunions sont avant tout évitées en Asie. Le virus n’a pas encore d’influence sur ses activités.

Le secteur des voyagistes fait également face à d’importants défis. Beaucoup de clients reportent leur voyage ou choisissent une autre destination. « Les voyages vers l’Asie sont réservés avec plus de prudence », a souligné une porte-parole d’Hotelplan.

Pour les compagnies aériennes, les temps sont durs également. Lufthansa, auquel Swiss appartient, a annulé tous ses vols vers la Chine jusqu’au 28 mars. Les vols vers Hong Kong font également l’objet de limitation. Du 4 mars au 30 mai, Swiss ne desservira plus que cinq fois par semaine Hong Kong, contre tous les jours habituellement, a indiqué une porte-parole.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Genève rappelle le respect des règles aux magasins alimentaires

Publié

le

A Genève, pas tous les magasins alimentaires respectent les recommandations fédérales en matière d’hygiène et d’éloignement social. Le canton leur donne 48 heures pour mettre en place des indications claires. Ensuite, ils risquent la fermeture.

Des contrôles ont été effectués recemment dans de grandes chaînes de distribution et dans des petites commerces. Ils montrent que de nombreux points de vente n’ont pas pris des mesures suffisantes pour imposer le respect des directives sanitaires, déplore mercredi le Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES).

Si certains commerces limitent les entrées, une fois dans le magasin, les clients peines à respecter la distance recommandée de deux mètres entre les personnes, notamment dans les rayonnages et autour des étals de fruits et légumes. Or un simple marquage au sol guide la circulation dans les rayons et indique la distance à respecter entre les personnes.

Le DSES a adressé mardi un courrier à l’ensemble des commerces alimentaires à laquelle il a joint la directive ad hoc. Ceux qui ne seraient pas en conformité à partir de vendredi pourraient se voir ordonner leur fermeture.

Continuer la lecture

Actualité

A Genève, Unia demande la suspension des livraisons de repas ubérisées

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

A Genève, Unia estime que la santé des livreurs de repas à domicile embauchés par des plateformes numériques n’est plus assurée en cette période de pandémie de Covid-19. Le syndicat a demandé mercredi au Conseil d’Etat genevois de suspendre ce type d’activité et de créer un fonds de soutien pour les personnes qui risquent de se retrouver sans revenu. 

Le syndicat reproche par ailleurs au gouvernement de financer à hauteur de 100’000 francs la mise en réseau des restaurants avec les plateformes numériques. Avec la propagation de l’épidémie, « il paraît de plus en plus irresponsable » de développer davantage un modèle économique qui s’avère « réticent » à garantir aux livreurs les mesures de sécurité qui s’imposent en ce moment.

Le syndicat rappelle que les magasins d’alimentation restent ouverts. A ses yeux, il n’y a donc « aucune nécessité » de maintenir en fonction ce genre d’activité, bien au contraire. « Les livreurs risquent non seulement de mettre en danger leur propre santé, mais de devenir un facteur majeur de la propagation du virus dans le canton », écrit Unia dans un communiqué. Pour assurer la livraison à domicile de repas pour les personnes qui ne peuvent pas sortir sans risque, Unia propose de renforcer le service nutrition de l’Institution genevoise de maintien à domicile (IMAD). Les livreurs qui travaillent pour des plateformes numériques pourraient « être réaffectés » au sein de cet organisme, qui est soumis à des règles d’hygiène garanties et vérifiées.

Continuer la lecture

Actualité

De moins en moins de poissons d’Avril

Publié

le

Les poissons d’avril se font discrets dans la presse romande, à l’exception du Quotidien jurassien, qui fantasme sur un match de foot joué devant 3000 personnes. LeMatin.ch joue lui avec les nerfs de ses lecteur en annonçant une limitation du temps autorisé en semaine pour regarder des films et des vidéos sur Youtube.

Fini le streaming en semaine: la forte pression sur les réseaux oblige la Suisse à prendre des mesures préventives pour préserver la qualité du télétravail et se mettre à l’abri de problèmes de sécurité, explique LeMatin.ch dans son édition de ce particulier 1er avril 2020.

Dans le Quotidien jurassien, des poules pondent des oeufs déjà teints. Selon ce même journal, on peut lire le compte rendu d’un match de foot à Delémont contre Bassecourt devant plus de 3000 personnes. Il a pu avoir lieu grâce à une dérogation du gouvernement jurassien.

Le foot a aussi inspiré 20 Minutes: l’Association suisse de football (ASF) et l’Österreichischer Fussball-Bund (ÖFB) ont signé un pacte par fax, qui scelle leur union pour cinq ans au moins. […]. La pandémie du coronavirus n’aura fait qu’accélérer l’affaire.

Certaines gares de l’Oberland bernois se mettent au bilinguisme, selon le Journal du Jura. Elles écrivent désormais le nom de leur commune dans les deux langues. Meiringen devient ainsi Meringue, Brienz-Brience, Interlaken Ost-Entrelacs Est et Riggenberg-Ringember.

En Valais, une nouvelle espère de batracien à sept dents a été identifiée autour du lac de Morgins, annonce un office du tourisme. Qui invite toutefois les amateurs de montagne à attendre l’été pour venir voir l’animal.

Continuer la lecture

Genève

Météo à Genève: Beau temps pour plusieurs jours

Publié

le

(KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

La météo sera très clémente aujourd’hui et les jours qui suivent. Le ciel est au beau fixe toute la journée, accompagnée de températures encore fraîches ce matin. Le mercure affiche pour l’instant 1 degré à Genève, cette après-midi on attend 13°C. 

Demain: Temps toujours très ensoleillé avec quelques voiles nuageux élevés dans la matinée. Il fera 0°C le matin et jusqu’à 15 dans l’après-midi.

Vendredi: Aucune perturbation au programme, soleil bien présent dans le ciel genevois. Entre 1 et 13 degré du coté des températures.

Samedi: Le week-end commence avec un ciel bleu qui durera toute la journée. Les températures seront aussi plus douces, 16 degrés pour les maximales dans l’après-midi.

Les traînées des avions modifient les températures

La forte baisse du trafic aérien depuis ces deux dernières semaines aurait un impact sur les températures. Ce phénomène d’observation d’un ciel sans avion n’est pas commun à notre époque. On peut cependant comparer cette situation avec l’interdiction de vol de trois jours en septembre 2001. Durant cette période, les traînées de condensation générées par les avions avaient considérablement diminué dans le ciel, et en conséquence les températures avaient augmenté en journée de 1,1°C en moyenne à New York, tandis que la nuit celles -ci étaient plus froides.

Cette absence de traînées de condensation aurait donc une influence sur les températures et sur l’amplitude thermique entre le jour et la nuit. L’impact devrait se faire sentir rapidement sur les régions bénéficiant d’un temps dégagé dès ce milieu de semaine avec un tendance à la hausse des températures en journée. Cependant, la mesure de ce phénomène n’est pas encore précisément connue, les conditions actuelles étant très différentes de celles de 2001.

 

 

Continuer la lecture

Coronavirus

Chaîne du Bonheur: déjà 10 millions de francs de dons

Publié

le

La collecte de la Chaîne du Bonheur dans le cadre de la pandémie en Suisse a passé la barre des 10 millions de francs, a indiqué mardi la fondation. Celle-ci a transféré une première tranche de 2 millions à ses organisations partenaires, Caritas et la Croix-Rouge suisse, afin d’aider les personnes dans le besoin. Catherine Baud-Lavigne, Directrice adjointe de la Chaîne du Bonheur sera l’invitée de Fabien Brizard en direct dans Radio Lac Matin à 9h10.

Des dons supplémentaires à hauteur de 800’000 francs seront versés aux associations régionales de l’OSEO (Oeuvre suisse d’aide ouvrière) et aux organisations cantonales et intercantonales de Pro Senectute, précise la Chaîne du Bonheur.

De manière subsidiaire à l’aide fournie par la Confédération et d’autres institutions, ces organisations utiliseront les fonds alloués pour soutenir les personnes et les familles gravement affectées par les conséquences économiques, sociales et sanitaires de la pandémie due au coronavirus en Suisse.

Par exemple, les personnes déjà touchées auparavant par la pauvreté et dont la situation financière est aujourd’hui encore plus difficile, ou qui ont subi une perte de revenus en raison de restrictions qui ne sont pas couvertes par les mesures d’aide de la Confédération ou des assurances sociales.

Les dons sont toujours possibles sur www.bonheur.ch ou par e-banking sur le compte postal 10-15000-6 mention « Coronavirus »

Continuer la lecture