Rejoignez-nous

Actualité

Les sénateurs pour une loi dans les zones non constructibles

Publié

,

le

Entre 1985 et 2009, la surface construite en dehors des zones à bâtir a augmenté de plus de 18’600 hectares, soit plus que la superficie combinée des villes de Bâle, Berne, Genève et Zurich (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Les constructions hors zone à bâtir doivent être mieux réglementées. Le Conseil des Etats a entamé jeudi le débat sur une réforme de la loi sur l'aménagement du territoire. Les premières décisions s'éloignent de l'initiative populaire.

Lancée en 2019 par des associations environnementales, l'initiative "contre le bétonnage de notre paysage" vise à ancrer la séparation des zones à bâtir et des zones non constructibles dans la Constitution fédérale. En zone non constructible, le nombre de bâtiments devra être strictement stabilisé, tout comme la surface sollicitée par ceux-ci.

Les sénateurs reconnaissent pour la plupart la nécessité d'agir. "Il est clair que la pression sur la nature augmente, que ce soit pour les activités de loisirs, l'agriculture ou les besoins en mobilité", a relevé Heidi Z'Graggen (Centre/UR).

Mais l'initiative est une attaque frontale contre les régions rurales, estime Daniel Fässler (Centre/AI). Pour lui, une révision de loi peut bien reprendre son exigence principale pour autant qu'elle reste limitée. L'aménagement du territoire est l'affaire des cantons, estime-t-il.

Avec la même retenue, Beat Rieder (Centre/VS) a rappelé que, durant les dernières décennies, ce sont surtout des terres non productives qui ont été utilisées pour des constructions. Il y a aussi une vie dans les zones non constructibles, a complété Hannes Germann (UDC/SH).

Bien accepté

Les élus sont donc tacitement entrés en matière sur la révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT2). Le projet reprend d'importantes demandes de l'initiative et offre une certaine flexibilisation.

"Si on échoue, il n'y a pas de LAT2, et le peuple se prononcera sur l'initiative sans contre-projet", a indiqué Martin Schmid (PLR/GR). Les modifications que le Parlement apportera au projet définiront le paysage futur de la Suisse, a relevé Heidi Z'Graggen.

Le projet de révision de loi est "équilibré et pragmatique", selon Elisabeth Baume-Schneider (PS/JU). Les cantons, l'Union suisse des paysans et les milieux touristiques lui ont réservé un bon accueil.

"Il s'agit de trouver un subtil équilibre entre la sensibilité locale et la garantie d'atteindre le but global", a déclaré Lisa Mazzone (Vert-e-s/GE). C'est un compromis qui risque de s'écrouler si on en retire l'un ou l'autre élément, a mis en garde l'écologiste genevoise.

Une loi très souple

La révision de loi reprend ainsi l'objectif prôné par l'initiative de stabiliser le nombre de bâtiments dans les zones non constructibles. Mais le Conseil des Etats a décidé jeudi plusieurs assouplissements.

Par 27 voix contre 15, il a retiré de l'objectif de stabilisation les sols rendus imperméables par des projets agricoles mais aussi par des activités touristiques. Dans la même proportion, il a décidé de ne pas limiter aux régions de montagnes la possibilité pour les cantons de déterminer des zones spéciales dans lesquelles des utilisations non imposées par leur destination sont admissibles.

Par 22 voix contre 19 et une abstention, il veut aussi permettre aux cantons de réaffecter dans les zones spéciales des bâtiments agricoles inutilisés à des fins d'habitation. Roberto Zanetti (PS/SO) n'a pas réussi à freiner la majorité de droite pour donner une vraie chance au contre-projet face à l'initiative.

Concept pour atteindre les objectifs

La droite dure a toutefois échoué par 28 voix contre 15 à supprimer l'obligation faite aux cantons de définir dans leur plan directeur un concept global pour atteindre l'objectif de stabilisation. Il s'agit d'un point capital du projet, a martelé la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Avec succès cette fois.

Si les objectifs du plan directeur ne sont pas atteints dans les cinq ans, il y a des sanctions. Des mesures substantielles de compensation et d'amélioration devront être prises lors de constructions hors des zones à bâtir.

Pas terminé

La Chambre des cantons n'a pas eu le temps de clore l'examen de la loi. Ils termineront jeudi prochain. Plusieurs propositions de minorités sont encore sur la table.

Cette révision est la deuxième étape de la réforme de l’aménagement du territoire. La première, entrée en vigueur en 2014, concernait le développement à l'intérieur du milieu bâti.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

Sion: une voiture tombe d’un pont et prend feu

Publié

le

Une voiture est tombée d'un pont à Sion avant de prendre feu dans la nuit de samedi à dimanche. Le conducteur blessé a été transporté à l'hôpital (photo prétexte). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Une voiture a pris feu après être tombée d’un pont à Sion dans la nuit de samedi à dimanche. Le pronostic vital du conducteur n’est pas engagé.

Le véhicule a chuté vers 02h00 dans la nuit pour une raison que l'enquête devra déterminer, a indiqué dimanche la police cantonale valaisanne à Keystone-ATS, revenant sur une information du Nouvelliste. Il a ensuite pris feu.

Le conducteur a été sorti de l'engin par des tiers, qui ont vu l'accident. La victime a été transportée à l'hôpital de Sion.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Plus de 50 personnes évacuées d'un immeuble en feu à Yverdon

Publié

le

Plus de 50 personnes ont dû être évacuées d'un immeuble en feu à Yverdon à l'aube dimanche matin. (© SDIS régional Nord vaudois)

Un incendie s’est déclaré dans un petit immeuble à Yverdon-les-Bains à l'aube dimanche matin. Pas moins de 52 habitants et plusieurs animaux de compagnie ont été mis à l’abri dans une salle de la fondation. Personne n'a été blessé. La piste criminelle est privilégiée.

Les pompiers ont pu circonscrire le sinistre avant qu’il ne se propage aux étages par la façade et aux autres bâtiments adjacents, a indiqué la police dans un communiqué dimanche. L’intervention s'est révélée sensible du fait que la plupart des logements sont des habitats protégés de la fondation voisine, avec des résidents à mobilité réduite.

La majorité d’entre eux ont pu regagner leur domicile dans la matinée. Neuf personnes incommodées par la fumée ont été examinées sur place par le personnel sanitaire.

Le Ministère public a ouvert une enquête.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Mort d'une femme dans une cellule: manif devant l'Hôtel de police

Publié

le

Le vieil Hôtel de police genevois au boulevard Carl-Vogt a été le théâtre de deux décès à la suite de garde à vue depuis le début de l'année (photo symbolique). (© Keystone/MARTIAL TREZZINI)

Quelque 100 personnes ont manifesté samedi en fin d'après-midi en face du commissariat de police du boulevard Carl-Vogt à Genève, où une femme de 21 ans est décédée jeudi dernier dans une cellule après avoir été arrêtée la veille. Le rassemblement s'est terminé par quelques jets d'oeufs et de farine sur la police déployée sur les lieux.

"La police n'a pas répliqué et il n'y a ni blessé ni interpellation", a indiqué dimanche matin à Keystone-ATS une porte-parole de la police genevoise. Les forces de l'ordre s'étaient positionnées devant le vieil Hôtel de police alors que les manifestants se situaient sur le trottoir d'en face.

Ce rassemblement a été organisé par Action antifasciste Genève et le collectif Le Silure, sous le slogan "Plus aucun mort en détention! Justice et vérité!". Il a duré une grosse heure à partir de 17h00 environ.

Dans un communiqué publié samedi soir, les organisateurs s'interrogent: "Comment se fait-il que de simples gardes à vue débouchent sur la mort des personnes arrêtées?". "Les autorités taisent les détails auxquels elles ont accès", dénoncent-ils.

La jeune femme est décédée dans une cellule du commissariat après une nuit de garde à vue. Elle a été trouvée inanimée jeudi matin après avoir été arrêtée pour vol mercredi soir. Le Ministère public a ouvert une enquête pour déterminer les causes de sa mort. Début janvier, un autre détenu avait été découvert sans vie dans sa cellule dans ce même Hôtel de police.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une Cité Bleue toute neuve ouvre bientôt ses portes au public

Publié

le

Leonardo Garcia Alarcon, le directeur général et artistique de La Cité Bleue, veut toucher de nombreux publics grâce à une programmation éclectique (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, la salle de spectacle de la Cité Bleue va rouvrir ses portes, après plus de deux ans de travaux de rénovation. La saison inaugurale, sous la direction artistique de Leonardo Garcia Alarcon, proposera concerts divers, théâtre musical, opéras, projets pédagogiques et créations mêlant musique et danse.

La journée du 10 mars permettra au public de découvrir la salle de 300 places flambant neuf. Tout l'intérieur a été réaménagé, de la scène au parterre, du balcon aux loges, sans oublier les installations techniques. Un studio de répétition a été prévu pour les artistes au sous-sol, ainsi qu'un espace de détente.

Un système électroacoustique américain permet d'adapter l'acoustique aux besoins particuliers de chaque artiste et de chaque performance. La Cité Bleue est la première salle en Suisse à en être équipée. Par ailleurs, la fosse d'orchestre est mobile et motorisée. Il est possible de la monter jusqu'au niveau de la scène.

La rénovation de la Cité Bleue a débuté en janvier 2022. La Fondation de la Cité Bleue, une entité créée par la Cité Universitaire, a été chargée de trouver les fonds nécessaires pour les travaux. La salle de la Cité Bleue s'appelait à l'origine la salle Patino. Elle a pris son nouveau nom en 1996.

Le directeur de la Cité Bleue, Leonardo Garcia Alarcon, a été nommé à ce poste en 2020. Le chef d'orchestre, claveciniste et compositeur argentin est établi de longue date à Genève, une ville qu'il considère comme sa "deuxième maison". Il veut faire de la Cité Bleue un endroit pour tous les publics, où la créativité peut s'épanouir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Le défi ultime pour le Servette FC

Publié

le

Buteur à Razgrad, Timothé Cognat récidivera-t-il dimanche au Wankdorf ? (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Choc au sommet ce dimanche à 16.30 au Wankdorf ! Les Young Boys reçoivent le Servette FC dans un match capital pour la lutte pour le titre.

Premiers avec 7 points d’avance sur le Servette FC, les Young Boys peuvent prendre définitivement le large en cas de succès. On voit mal, en effet, comment ils pourraient ne pas conserver leur titre s’ils possèdent une avance de 10 points au soir de cette 25e journée...

Mais sur la lancer de leur succès à Razgrad qui leur a ouvert les portes des huitièmes de finale de la Conference League, les Grenat veulent croire en leur étoile. En leur capacité d’infliger aux Bernois une première défaite à domicile en championnat depuis le... 19 mars 2022.

A la Tuilière, Lausanne tentera de remporter pour la première fois cette saison une deuxième victoire de rang. La formation de Ludovic Magnin reçoit Winterthour à 16.30 huit jours après son succès 3-1 devant Yverdon. L’entraîneur espère que la série vertueuse de Donat Rrudhani se poursuit. Le joueur prêté par les Young Boys a tout simplement marqué lors de ses quatre derniers matches, deux fois pour les Young Boys et deux fois pour Lausanne !

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture