Rejoignez-nous

Actualité

Les cantons de Vaud et Genève préparent leur rentrée scolaire

Publié

,

le

Les vacances d’été touchent à leur fin pour les écoliers genevois et vaudois. Les autorités des deux cantons ont présenté mardi les nouveautés et les grands axes de leur politique d’éducation.

La cheffe du département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC), Cesla Amarelle, a décidé de faire de l’éducation numérique et de la formation professionnelle ses priorités pour les 120'000 élèves du canton de Vaud. Parmi les autres grands chantiers en 2018 : l'interdiction des téléphones portables dans des établissements pilotes de l'école obligatoire et un dispositif contre le harcèlement scolaire. Selon un sondage, durant les 18 derniers mois, 760 cas ont dû être traités, dont un tiers jugé grave.

La Société pédagogique vaudoise (SPV) a partagé son point de vue via un communiqué. Si elle salue les mesures annoncées pour cette rentrée scolaire, elle dit aussi attendre avec impatience des éléments concrets. Notamment sur les questions des mesures socio-éducatives et sur la prise en charge des élèves à besoins particuliers. L

La formation obligatoire jusqu’à 18 ans entre en vigueur à Genève

C’est un autre son de cloche pour la conseillère d’Etat genevoise Anne Emery-Torracinta chargée du département de l’instruction publique (DIP). Elle a mis l’accent sur la formation obligatoire jusqu’à 18 ans. Pour rappel, le gouvernement avait présenté ce dispositif au printemps dernier. Le canton est pionnier en la matière en Suisse. 400 jeunes en difficulté sur 76'000 élèves en bénéficieront donc dès lundi. Les précisions d’Anne Emery-Torracinta :

Anne Emery-Torracinta

La Fédération des enseignants genevois (FEG) se dit « satisfaite » du dispositif présenté par les autorités mais ne cache pas quelques craintes. La réaction de Julien Nicolet, l’un des représentants de la FEG :

Julien Nicolet

Tout comme son homologue vaudoise, le numérique fait également partie des réflexions de la cheffe de l’enseignement.  Cet été, Anne Emery-Torracinta avait provoqué le débat en émettant l’idée d’une interdiction complète du téléphone portable dans l’enceinte des écoles primaires et des cycles d'orientation. En réaction à la décision du Parlement français qui a définitivement adopté cette interdiction, elle avait publié un commentaire sur facebook qui a suscité de vives réactions. Anne Emery-Torracinta :

Anne Emery-Torracinta

@GhufranBron

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Ville de Genève: Natacha Buffet-Desfayes candidate du PLR

Publié

le

Natacha Buffet-Desfayes sera la candidate du PLR pour l'élection au Conseil administratif de la Ville de Genève (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La section municipale du PLR a désigné Natacha Buffet-Desfayes comme candidate pour l’élection au Conseil administratif de la Ville de Genève lors de son assemblée générale mercredi soir. La députée a obtenu 50 voix contre 21 au conseiller municipal Pierre de Boccard.

Le PLR Ville de Genève compte sur cette enseignante, actuelle cheffe de groupe PLR au Grand Conseil, engagée depuis 20 ans en politique pour reconquérir le siège perdu en 2012 à l'exécutif, a indiqué jeudi le parti, revenant sur une information de plusieurs médias.

La députée de 41 ans fera campagne seule au premier tour. Pour le deuxième tour, tout reste ouvert, a déclaré Maxime Provini, président du PLR Ville de Genève, interrogé par Keystone-ATS.

Avant d'être élue au Grand Conseil en 2018, la PLR a siégé treize années au niveau municipal, à Corsier d'abord, puis en Ville de Genève. Elle avait déjà été candidate au Conseil administratif en 2015.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

La socialiste Christina Kitsos est maire de Genève pour un an

Publié

le

Dès samedi et pour un an, Christina Kitsos sera la maire de la Ville de Genève. La magistrate socialiste, qui a été élue en 2020, accède à cette fonction pour la première fois (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Dès samedi et pour un an, Christina Kitsos sera la maire de la Ville de Genève. La magistrate socialiste, qui a été élue en 2020, accède à cette fonction pour la première fois. Elle a décidé de placer son année de mairie sous le thème de "Ce qui nous lie".

Christina Kitsos, qui dirige le département de la cohésion sociale et de la solidarité, estime qu'il est impératif de renforcer les liens sociaux, de repenser les rituels et de créer un sentiment d'appartenance. Elle prévoit des rencontres dans les quartiers et la mise à disposition d'équipements permettant des échanges intergénérationnels, a indiqué jeudi la Ville de Genève.

Mme Kitsos succède à la centriste Marie Barbey-Chappuis. Le socialiste Sami Kanaan accède à la vice-présidence.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Israël: le parti de Gantz veut dissoudre le Parlement

Publié

le

Benny Gantz et son parti veulent que les Israéliens retournent aux urnes (archives). (© KEYSTONE/AP/J. Scott Applewhite)

Le parti de Benny Gantz, membre du cabinet de guerre israélien, a déposé jeudi un projet de loi pour dissoudre le Parlement et la tenue d'élections anticipées. Une demande rejetée par le Likoud, du premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le parti de l'Union nationale (centre-droit), membre du gouvernement d'urgence, a "déposé une proposition de loi de dissolution de la 25e Knesset (Parlement, NDLR). Ceci fait suite à la demande du chef du parti Benny Gantz d'aller de l'avant dans le cadre d'un large accord en vue de la tenue d'élections avant le mois d'octobre, un an après le massacre", selon un communiqué du parti.

Le Likoud (droite) a réagi, affirmant que "la dissolution du gouvernement d'union est une récompense pour (le chef du Hamas à Gaza) Yahya Sinouar, une capitulation face aux pressions internationales et un coup fatal aux efforts visant à libérer nos otages".

Le parti de l'Union nationale s'est joint au gouvernement Netanyahu peu de temps après l'attaque nédite menée par le Hamas sur le territoire israélien le 7 octobre, qui a déclenché la guerre dans la bande de Gaza.

Benny Gantz et Gadi Eizenkot, tous deux anciens chefs de l'armée, sont depuis membres du cabinet de guerre.

Les prochaines élections législatives sont prévues pour octobre 2026.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Suisse

La grève est provisoirement suspendue chez Vetropack

Publié

le

La grève durait depuis vendredi dernier chez Vetropack. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La grève est provisoirement suspendue chez Vetropack à St-Prex (VD). Les employés de la verrerie, qui sera fermée fin août, ont obtenu de leur direction des garanties sur les négociations du plan social.

"Les négociations débutent réellement", annoncent jeudi les syndicats Unia et Syna. Ils ajoutent que la direction "a enfin fait un pas" vers le personnel et que si elle n'a "pas encore entendu" l'ensemble des revendications, elle a "au moins débuté des négociations."

Dans leur communiqué, les syndicats précisent qu'un calendrier de négociations a été établi pour les deux prochaines semaines. Quant à la grève, qui durait depuis vendredi dernier, elle est suspendue pour une semaine.

De son côté, Vetropack a réagi en disant son "soulagement" et en expliquant que l'entreprise pouvait à nouveau livrer ses clients depuis St-Prex.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Alain Soral arrêté à Lausanne pour des propos présumés antisémites

Publié

le

Le Tribunal fédéral (TF) avait confirmé en avril dernier la condamnation d'Alain Soral en deuxième instance pour discrimination et incitation à la haine en raison de l'orientation sexuelle (archives). (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le polémiste franco-suisse d'extrême droite Alain Soral a été arrêté à son domicile à Lausanne mercredi, a indiqué à Keystone-ATS le Ministère public vaudois, confirmant une information du Blick. L'essayiste a été entendu sur des propos présumés antisémites.

"Le Ministère public confirme avoir ouvert une procédure pénale, sous l'autorité du procureur général, à la suite de la réception, en date du 8 mars 2024, d'une dénonciation de la CICAD pour antisémitisme visant M. Soral, puis d'une demande de délégation de poursuite pénale des autorités françaises relative à des propos tenus par l'intéressé", écrit jeudi le Ministère public dans sa réponse.

"Dans le cadre de l'enquête en cours, M. Soral a été interpellé le mercredi 29 mai et son domicile perquisitionné. Il a ensuite été auditionné par la police en qualité de prévenu, puis libéré. Il est rappelé que M. Soral bénéficie à ce stade de la présomption d’innocence", poursuit l'instance judiciaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture