Rejoignez-nous

Actualité

Les 5 conseils pour être bien dans son assiette

Publié

,

le

La conseillère en nutrition, Géraldine Asselin dans son bureau rue de la Servette à Genève

Vous ne savez plus quoi cuisiner? Vous remarquez l’apparition de quelques rondeurs? C’est normal, après plus de deux semaines à la maison, nous bougeons moins et nous mangeons autant ou davantage qu’avant. Radio Lac a demandé un coaching express à Géraldine Asselin, thérapeute à Genève et conseillère en nutrition. Etape par étape, il est possible de conserver son poids de forme et préparer à sa silhouette aux sorties estivales. Naturellement optimiste, notre coach nous délivre ses 5 grands clés.

Géraldine Asselin
Conseillère en nutrition
Géraldine AsselinConseillère en nutrition

L’équilibre alimentaire

L’alimentation apporte à notre corps tout ce qui lui est nécessaire pour vivre. 

Le principe général est simple. Ce que nous mangeons est utilisé par les organes de notre corps pour vivre. Si l’on mange plus que  la quantité nécessaire l’excédent est stocké dans notre organisme et forme des réserves. Si au contraire nous consommons moins que ce qui est utilisé, l’organisme va puiser dans ces réserves les calories nécessaires.

Pour rester en bonne santé et pour conserver un poids de forme stable, il est important de manger de tout avec plaisir et en petite quantité.
 De tout  pour couvrir nos besoins en calories, en protéines, en vitamines, en oligo-éléments etc. et en petite quantité pour éviter de faire des réserves trop « visibles »

Notre activité physique quotidienne a diminué depuis quelques jours. Il est bon de réduire aussi notre alimentation tout en mangeant varié.
C’est cela un bon équilibre alimentaire, adapter notre alimentation à nos besoins réels. 

Mais nos besoins varient avec l’âge. Les jeunes, qui sont en période de formation et de développement ont nécessairement des besoins supérieurs à ceux d’une personne âgée dont l’activité physique est bien moindre. Alors attention aux enfants et aux jeunes qui ont des besoins plus importants mais pensons aux  personnes âgées qui ont tendance à diminuer leur alimentation par perte de l’appétit.

Pensez bien à boire dans la journée même si vous n’en avez pas forcément envie.


Géraldine Asselin
Conseillère en nutrition
Géraldine AsselinConseillère en nutrition

Le rythme de nos journées.

Il est important de conserver les 3 repas essentiels de la journée c’est-à-dire le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Les enfants, en phase de croissance, doivent prendre un 4ème repas qui est le goûter.
A chaque repas vous devez manger de tout. Il est important de varier son alimentation en prenant beaucoup de plaisir à manger ce que vous aimez. Tout est bon pour vous du moment que vous en mangez en petite quantité.
Soyez rassuré, si vous mangez un peu de tout, vous resterez à votre poids et en bonne santé.


Attention l’inactivité entraine le grignotage. A la place, boire eau, thé, infusion mais sans sucre

Variez vos repas car manger de tout, évite bien des carences. Trouver cet équilibre est essentiel à votre bien-être.
Chaque aliment 
nous apporte des nutriments essentiels : par exemple l’ail est un aliment riche en vitamines A,B,C,E en calcium, en magnésium, en phosphore, le miel de thym, sera riche en cuivre, le saumon et les sardines nous amèneront de la vitamine D. 

Géraldine Asselin
Conseillère en nutrition
Géraldine AsselinConseillère en nutrition

Le déjeuner

Redécouvrez le plaisir de prendre son petit déjeuner en famille, discuter de vos nuits, de vos rêves ou de vos cauchemars.  Ne pas forcer notre sympathique ado aux paupières presque closes, à la langue lourde et pâteuse, n’arrivant pas à s’extraire de sa nuit trop brève. C’est le premier repas de la journée. Il est très important car il va nous apporter toute l’énergie nécessaire pour bien démarrer. 

Vous pouvez manger des céréales dans du lait, yaourt, fromage blanc, ou des biscuits, des gâteaux, des cakes réalisés la veille avec vos enfants ou bien des crêpes ou des pancakes (pâtes réalisée la veille), du pain beurré avec de la confiture accompagné d’un jus de fruits pressé. Dans nos cantons cosmopolites tenir compte des habitudes alimentaires familiales.Ne pas oublier de prendre une boisson chaude en abondance : thé, café léger, chocolat. Surtout prendre son temps et manger avec lenteur. En ce moment cela est possible.

Géraldine Asselin
Conseillère en nutrition
Géraldine AsselinConseillère en nutrition

Le lunch

La pause repas de la mi-journée est nécessaire car elle permet une coupure du temps de travail.Lors du repas, privilégiez des protéines animales en petite quantité accompagnées de légumes et de quelques féculents ou légumineuses. Pour le dessert, je peux vous proposer de savourer un mousse au chocolat, une ile flottante, un flan, des oeufs au lait, une boule de glace, un morceau de fromage… La quantité maximale est le volume d’un pot de yaourt.
Il est mieux de manger régulièrement de bonne chose en petite quantité que trop d’un coup et rarement.


Varier les aliments quotidiennement par exemple ; un jour vous mangez du poulet au curry avec du riz et des courgettes, le lendemain du saumon avec des épinard et du blé,  le surlendemain des œufs dans une salade composée de tomate, concombre et croutons. Le repas est important car il nous apporte les calories nécessaires à travailler, s’occuper de nos enfants, de la maison pour la moitié de la journée. Là également les habitudes alimentaires familiales sont importantes. Il faut néanmoins conserver le principe général : Manger des aliments différents. La variété alimentaire permet d’éviter des carences en étant sûr d’un apport nécessaire.

Géraldine Asselin
Conseillère en nutrition
Géraldine AsselinConseillère en nutrition

La collation du soir

Mangez léger car notre corps commence à se mettre au ralenti voire au repos. Une partie de la digestion se passe durant notre sommeil. Plus la digestion sera facile et meilleur sera notre sommeil.
Mangez des légumes, des fruits, des céréales, des féculents et essayez d’éviter les protéines animales. 

Léger comme des légumes en soupe avec des croûtons ou des vermicelles, un wok de légume avec des pâtes ou du boulgour, de la ratatouille avec du riz ou des pommes de terre, une salade composée…
Terminer par des fruits ou une compote maison.

Chaque repas doit être composé de tous les aliments mais en proportions différents. Eviter les épices et les aliments acides qui provoquent des désagréments en phase d’endormissement. Au dîner on va plutôt éviter les protéines animales afin de soulager la digestion. Ne vous couchez pas de suite après le repas. Laissez au moins une heurs à l’estomac pour démarrer son travail de broyage et décomposition chimique.

 

Retrouvez davantage de recettes sur le site de Géraldine Asselin.

 

1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Mes conseils pour être bien dans son assiette sur Radio Lac - Centre de Luxopuncture Genève et Annecy - Géraldine Asselin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Un mystérieux drapeau flotte sur la plaine de Plainpalais

Publié

le

A Genève, un drapeau géant à été déployé sur la plaine de Plainpalais ce samedi matin. Un œil colossal composé de milliers de portraits, provenant de 190 pays, qui rappelle la responsabilité de celles et ceux qui décident de l'avenir de notre planète.

 

Quand l'art et l'activisme se rencontre à Plainpalais. Ce drapeau de la taille d'un bâtiment de 10 étages est déployé lors d'événements majeurs sur le climat. Il est l'œuvre l’artiviste Dan Ascher et il a été présenté pour la première fois à Madrid lors de la COP25. Ce drapeau représente un œil géant, composé de millier de visages - peut-être le votre d'ailleurs - qui rappelle la responsabilité de celles et ceux qui décident de l'avenir de notre planète.

"Les yeux du monde sont sur vous"

Le message aux dirigeants est clair : les yeux du monde sont sur vous. Ce n'est donc pas la première fois que ce message artistique et activiste est utilisé mais aujourd'hui, les yeux du monde volent pour la première fois à Genève, en partenariat avec le FIFDH qui a pour thème les nouvelles formes de résistance.

Le drapeau sera enlevé ce samedi à 18 heures. Et si vous voulez que votre visage garnisse cet œil lors des prochains événements, rendez-vous sur www.WeAreWatching.org.

Continuer la lecture

Actualité

Antoine Flahaut plutôt opposé à un passeport « immunité »

Publié

le

A l’heure où le passeport vaccinal est à l’étude dans tous les pays d’Europe, que penser d’un passeport "immunité", basé sur le fait que l'on a contracté la Covid-19? Et pour combien de temps le vaccin protège-t-il? On fait le point avec le Professeur Antoine Flahaut, qui enseigne à la faculté de médecine de l’UNIGE et qui dirige l’Institut de santé globale.

 

Continuer la lecture

Actualité

Genève accuse des retards dans la livraison de vaccins

Publié

le

Si la situation épidémiologique enregistre une très lente décrue, les retards dans la livraison de vaccins sont un véritable casse-tête pour le service du Médecin cantonal. 17'000 doses attendues cette semaine ne seront finalement disponibles que dans deux semaines. 

La situation épidémiologique à Genève observe une lente décrue avec une situation de plateau qui persiste. 69 personnes ont été testées positives au Covid hier et le taux de positivité a baissé à 4,9%. Plus de 1000 personnes sont en quarantaine et 850 en isolement. Sur le front des hospitalisations, 232 personnes sont hospitalisées, dont 12 en soins aigus. Un seul décès est à déplorer. D’importants retards sont observés dans les livraisons de vaccins, un véritable casse-tête pour le Médecin cantonal. Les explications de la Pharmacienne cantonale Nathalie Vernaz au micro de Judith Monfrini.

Nathalie Vernaz-Hegi
Pharmacienne cantonale genevoise
Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

La vaccination accuse ainsi un retard de deux semaines. Ce seront près de 2'000 personnes qui auront vu leur rendez-vous repoussés. Elles se montrent néanmoins compréhensives. Nathalie Vernaz.

Nathalie Vernaz-Hegi
Pharmacienne cantonale genevoise
Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

Vingt mille personnes de plus de 75 ans ont eu leurs deux doses. Et 40'000 ont reçu la première. Elles sont assurées de recevoir la deuxième dose.

Nathalie Vernaz-Hegi
Pharmacienne cantonale genevoise
Nathalie Vernaz-HegiPharmacienne cantonale genevoise

Malades du Covid pas prioritaires

Notez que ceux qui ont attrapé le Covid sont immunisés durant trois mois au moins. Ils ne seront donc pas vaccinés dans un premier temps vu les doses limitées de vaccin. Selon la  Pharmacienne cantonale, il n’y a aucune contre-indication à recevoir le vaccin malgré la présence d’anticorps.

Variant anglais pas moins virulent

Le variant anglais est à l’origine de ces nouvelles contaminations. Est-il moins virulent et provoque-t-il moins d’hospitalisations. La réponse du Docteur Simon Regard, chef du secteur maladies transmissibles au service du Médecin cantonal.

Dr Simon Regard
Chef du secteur maladies transmissibles au service du Médecin cantonal
Dr Simon RegardChef du secteur maladies transmissibles au service du Médecin cantonal

Test salivaire dès lundi à Genève

Le test salivaire sera possible dès lundi prochain dans le Canton de Genève. Un prélèvement salivaire sera effectué sur des personnes dont on pense qu’elles n’ont pas la maladie. Docteur Simon Regard.

Dr Simon Regard
Chef du secteur maladies transmissibles au service du Médecin cantonal
Dr Simon RegardChef du secteur maladies transmissibles au service du Médecin cantonal

Pour la réouverture prévue le 22 mars prochain, il faudra que plusieurs conditions cumulatives soient réalisées. Notamment un taux de positivité inférieur de 5% et un taux de reproduction du virus inférieur à 1. Des conditions décrites sur le site de l’OFSP.

Continuer la lecture

Actualité

Le dessinateur genevois Chappatte remporte le prix suisse de la caricature pour la 3e fois

Publié

le

Photo archives ©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Patrick Chappatte remporte le prix de la caricature suisse de l'année 2020 pour "Planète Coronavirus". Déjà primé en 2012 et 2014, c'est la troisième fois que le dessinateur genevois remporte cette distinction.

"Planète Coronavirus" a été publié dans le magazine allemand "Der Spiegel" le 28 mars 2020 et le mois suivant dans le journal alémanique le "Nebelspalter", le plus ancien titre satirique au monde à être toujours publié. On le voit aussi dans le livre de l'expo, "Marqué par le corona" (Von Corona gezeichnet), préfacé par le conseiller fédéral Alain Berset, et sorti en décembre dernier.

Chappatte n'est pas blasé de recevoir des prix. "Il couronne - sans jeu de mots - 12 mois de travail marqués par la présence obsédante de ce virus à pointes, a-t-il dit à Keystone-ATS. Jamais dans ma carrière, ni dans celle de mes confrères, n’avons-nous connu ainsi un unique sujet de dessin à même d’engloutir tous les autres."

"Et s'il ne fallait retenir qu'un seul de mes dessins, j’aurais choisi celui-ci, poursuit le dessinateur genevois. Justement, cette éclipse de la terre par l’astre sombre du Covid."

Gérald Herrmann à la 3e place

La deuxième place revient à Christof Biedermann pour "Das Boot ist voll" (La barque est pleine), publié en juillet dernier par le journal "Reformiert". Gérald Herrmann remporte la troisième place pour "Davos", sorti dans la "Tribune de Genève".

En raison de la pandémie, le public n'a pas voté cette année, mais 46 illustrateurs de presse ont choisi les gagnants. L'exposition n'a pu être vue en ligne que de décembre à février. Ce prix de la meilleure caricature est remis traditionnellement lors de l'exposition "Gezeichnet", qui se tient chaque année au Musée de la Communication de Berne, indiquent les organisateurs.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Actualité

Les HUG renforcent la lutte contre les violences et discriminations

Publié

le

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) renforcent leur dispositif de lutte contre les discriminations et en faveur de la promotion d'un climat de travail inclusif et égalitaire. Une charte "égalité, diversité et inclusion" est en cours de rédaction.

Cette charte devra être signée par tous les collaborateurs des HUG, a expliqué jeudi Sylvia de Meyer, responsable du programme "égalité et diversité", un poste qui vient d'être créé. Tous les employés devront aussi suivre la formation en ligne sur la prévention du harcèlement sexuel élaborée par l'Etat de Genève.

Le conseil d'administration a décidé en janvier d'ajouter la valeur "égalité et inclusion" aux valeurs relationnelles des HUG, a fait savoir l'institution à quelques jours de la Journée internationale des droits des femmes. Ces valeurs - la confiance, le respect, l'esprit d'équipe et la reconnaissance - doivent régir le comportement des collaborateurs entre eux mais aussi avec les patients, a précisé le directeur général des HUG Bertrand Levrat.

Culture plus respectueuse

L'objectif est de renforcer la culture de tolérance zéro envers les violences et les discriminations, en particulier celles fondées sur le genre. "Dans le domaine hospitalier, qui est assez hiérarchisé, il peut y avoir une crainte de dénoncer des supérieurs", relève M. Levrat. Le fait que les professions deviennent mixtes permet d'avoir une culture plus respectueuse, reconnaît-il.

Bertrand Levrat souhaite que tout acte irrespectueux ou comportement inadéquat avéré soit dénoncé et sanctionné. D'où la création d'une commission de traitement des plaintes en matière de harcèlement et de discrimination qui s'occupera désormais des cas. "Il faut permettre aux gens de sentir qu'ils peuvent parler librement", souligne-t-il.

Source: ATS

Continuer la lecture